• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Qui sommes-nous ? > On parle de nous > Dans la presse > Le 5ème pouvoir à l’assaut des médias

Le 5ème pouvoir à l’assaut des médias

Marseille Plus

Pour eux, Internet est le 5e pouvoir, le successeur des médias traditionnels, et détient, lui aussi, un pouvoir médiatique, voire un contre-pouvoir. Ce week-end, Carlo Revelli, PDG d’AgoraVox (plate-forme multimédia « citoyenne » française) organisait en Seine- Saint-Denis les Rencontres du 5e pouvoir afin de réunir blogueurs, rédacteurs et autres acteurs du Net à l’occasion de la sortie du livre Présidentielle 2007, l’irruption des internautes dans la campagne (éditons Le manuscrit) « Cette presidentielle va se jouer, se gagner contre (...) les médias traditionnels », écrivait l’éditeur Guy Birenbaum sur son blog, il y a quelques mois, une référence citée dans l’ouvrage collectif. Accusés de favoriser la bipolarisation de la vie politique, les médias traditionnels perdraient donc de la légitimité au profit du Web, qui permet pluralisme et expression individuelle. « Internet en tant que média citoyen, constitue une deuxieme hyperpuissance au niveau mondial après les Etats-Unis, car il permet de s’exprimer et de s’organiser », explique Francis Pisani, journaliste et auteur du blog Transnets Thierry Crouzet, qui a popularisé l’expression « 5e pouvoir », surenchérit « Nous, citoyens, pouvons devenir le 5e pouvoir. Les autres vont disparaître et le 5e pouvoir sera le dernier ».






Palmarès