• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Tour de chauffe

L’Humanité

Dimanche, en fin d’après-midi, si les blogueurs qui font la pluie et le beau temps s’étaient donné rendez-vous dans un café parisien pour commenter en « live » la soirée électorale, l’attention de tous les internautes était ailleurs. En effet, les sites des médias suisses et belges se faisaient fort de donner les résultats avant 20 heures. Mais la plupart étaient saturés de demandes au point d’être indisponibles. Une mésaventure qu’a connue aussi le blog de Jean-Marc Morandini, qui avait envisagé un temps de diffuser les résultats avant 20 heures. Et ce malgré le fait qu’il ait déclaré la veille avoir renoncé à le faire. Écrivant : « Plusieurs sondeurs m’ont assuré qu’une partie des indécis risquaient de se décider après avoir consulté les premiers résultats sur mon blog. Je me refuse à porter une quelconque responsabilité dans le choix qui sera proposé aux Français. » Peine perdue, « dès 7 heures du matin, il y avait plus de 25000 connexions », nous aura-t-il dit. De fait, dès 17 h 45, les premiers sondages tombaient, s’affinant peu à peu et s’accompagnant de précisions plus ou moins hypocrites. Du genre : « Attention, ce ne sont que des sondages » et autres « personne n’a vu juste en 2002 ». Pourtant, la blogosphère aura fait montre de responsabilité. Ce qui n’empêche pas Carlo Revelli, responsable du site participatif Agoravox, de faire la moue : « Quand on a voulu organiser un débat entre les candidats sur Internet parce que cela ne pouvait se faire à la télé, personne n’en a parlé. En revanche, que quelques blogueurs annoncent qu’ils donneront les résultats avant l’heure et c’est l’emballement. À croire que le Net n’intéresse que lorsqu’il sent le soufre. »[...]




Palmarès