• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Qui sommes-nous ? > On parle de nous > Dans la presse > Web 2.0 : les internautes reprennent le pouvoir

Web 2.0 : les internautes reprennent le pouvoir

Les Echos

Par Frédéric Bordage.

Une nouvelle génération d’internautes construit en ce moment sa propre Toile, en marge du Web « institutionnel ». Désormais, ce sont les utilisateurs de la Toile qui créent les contenus, et même qui classent les sites à la place des moteurs de recherche classiques. Une tendance qui ne laisse pas indifférents les investisseurs et les géants du Web, qui cherchent à reprendre la main. Cliquez ici De mémoire d’entrepreneur, on n’avait pas vu pareille agitation dans la Silicon Valley depuis au moins trois ans. [...]

Cette Toile des internautes est constituée de blogs (OverBlog), de sites d’information (Digg, AgoraVox), de communautés (MySpace, TagWorld), d’une encyclopédie en ligne (Wikipedia), d’albums photo (Flickr) et de vidéo (YouTube, DailyMotion), de listes d’écoute (WebJay) et de radios en ligne (Pandora, Last.fm). Autant de sites sur lesquels ils partagent leurs passions et leurs connaissances. Le Web devient donc bicéphale. « Nous assistons à l’émergence d’un deuxième Web, constitué de services et contenus créés par les utilisateurs eux-mêmes », résume Ouriel Ohayon, éditeur de TechCrunch France, le blog français de référence sur ce mouvement.[...]

Tout s’est accéléré l’an dernier. Le « tagging » s’est élargi aux autres usages du Web : classement des photos sur Flickr, des titres de musique surebJay, des articles d’actualité sur Digg, etc. Si bien qu’un Web « populaire » et « démocratique » émerge. Digg est un bon exemple. « Le rédacteur en chef ? Ce sont tous les internautes qui votent pour les articles qu’ils trouvent pertinents », explique Kevin Rose, son fondateur. AgoraVox.com pousse ce principe encore plus loin, puisque ce sont les internautes qui jouent les journalistes et créent leur propre journal en ligne.






Palmarès