Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > RDV de l’Agora > Laboratoires pharmaceutiques, peur sur ordonnance

Laboratoires pharmaceutiques, peur sur ordonnance

Savez-vous que l’éjaculation précoce et la frigidité seront bientôt considérées comme des maladies ? Bientôt, pourquoi pas, l’infidélité conjugale en sera une également. On subodore que derrière la grippe A/H1N1 se cache un faramineux business. Mais savez-vous que le cancer de l’utérus ou le cholestérol sont des marchés également très juteux ?

En quinze ans, 200 nouvelles maladies ont été répertoriées dans le monde. 300 médicaments nouveaux ont été lancés sur le marché générant pour l’industrie pharmaceutique un chiffre d’affaire de 500 milliards de dollars. Notre santé les intéresse. Qui ? Les laboratoires pharmaceutiques, bien sûr

Les nouveaux jackpots des laboratoires pharmaceutiques, la passionnante enquête de Sophie Bonnet que diffuse Canal + (vendredi 5 mars à 22h45), fait le point sur les techniques marketing mises au point par les multinationales de la santé pour nous faire avaler la pilule.


« Nous consommons de plus en plus de médicaments » explique ce documentaire qui évoque d’entrée de jeu le Viagra. Lancée sur le marché en 1998, à dix euros pièce, la petite pilule bleue a rapporté 1,7 milliards de dollars par an à son propriétaire, le laboratoire Pfizer.
 
Un miracle ? Oui, mais économique. Depuis, les laboratoires planchent sur de nouveaux médicaments sensés guérir de pseudo maladies. Ne dite plus « frigidité féminine », mais « dysfonctionnement sexuel féminin ». Le laboratoire Boehringer-Ingelheim s’apprête à mettre sur le marché son « viagra féminin » en 2012.
 
Jackpot assuré. « Quand ils parlent de dysfonctionnement féminin c’est une façon de créer un marché explique Leonore Tiefer, sexologue à l’école de médecine de New York. Ils inventent une maladie ».

Des congrès médicaux sont organisés partout dans le monde par ces géants de l’industrie pharmaceutique. Les médecins y sont bien sûr conviés. Certains d’entre eux sont payés pour faire l’article dans des salles remplies de confrères. Quoi de mieux qu’un médecin pour convaincre de l’utilité d’un nouveau médicament ?

La tactique est sûre : on parle d’un nouveau remède avant qu’il obtienne son autorisation de mise sur le marché. On créé un bruit médiatique chez les professionnels de santé afin d’en faire un produit indispensable. On s’appuie également sur de prestigieuses revues scientifiques.

Le Journal of the American Medical Association a publié en 1999 un article expliquant que 43% des femmes américaines seraient touchées par le nouveau syndrôme du dysfonctionnement sexuel. Cette étude qui a fait grand bruit à l’époque, était menée par trois experts. Deux d’entre eux étaient « très liés » avec l’industrie pharmaceutique.

Les labos espèrent aussi classifier l’éjaculation précoce comme une pathologie. Le médicament est déjà prêt. Il s’appelle le Priligy. Problème : aux Etats-Unis il n’a pas été homologué car les autorités compétentes considèrent que son utilité n’a pas été prouvé, explique l’enquête de Sophie Bonnet qui cite deux études indépendantes menées en Europe en 2009.
 
Selon elles ce médicament serait inefficace à 70% et, pire, provoquerait des effets secondaires importants comme l’anxiété, des nausées, des syncopes, etc.

Ejaculation et frigidité féminine. Ces deux troubles sont étiquetés maladie mentale depuis 1994 dans le DSM, le manuel diagnostique de référence des maladies mentales qui en répertorie plus de 300. Vous êtes timide ? Le DSM donc la médecine, considère que vous êtes malade. Donc il faut vous soigner et prendre des médicaments.
 
DSM cela signifie Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders. « Dans ce volume de cinq cents pages, explique Christopher Lane, auteur de Comment la psychiatrie et l’industrie pharmaceutique ont médicalisé nos émotions » (Flammarion, 2009), l’individu introverti se trouve mécaniquement transformé en psychotique léger ; se montrer distant ou indifférent, ou tout simplement « être seul », sont au nombre des symptômes ».
 
Le DSM est régulièrement remis à jour avec de « nouvelles maladies ». Jeffrey Lieberman, psychiatre à l’Université new yorkaise de Columbia, dirige la rédaction du DSM dont il prépare la nouvelle édition pour 2012.
 
Pour lui, bien sûr, c’est « un outil formidable ». Ce qu’il ne dit pas c’est que les psychiatres qui rédigent ce manuel ont le droit de percevoir jusqu’à 10 000 dollars par an des laboratoires pharmaceutiques.

Pour Ray Monihan (lire ici également), journaliste au British medical Journal qui dénonce depuis longtemps ces relations dangereuses entre médecins et labos, « en élargissant les critères des maladies on fait en sorte que les hauts et les bas de la vie quotidienne deviennent les symptômes d’une maladie dans le but de prescrire plus largement des médicaments ».
 
Le rêve des labos, souligne-t-il : vendre des médicaments à tout le monde, pas juste aux malades. Car le marché des gens bien portants est bien plus large...

Le travail qu’a mené Sophie Bonnet avec ces Nouveaux jackpots des laboratoires pharmaceutiques est remarquable. Elle dresse un panorama complet du cynisme des laboratoires autant que des médecins, experts et politiques.

Elle évoque le cas de la fameuse pilule amaigrissante Alli. Cette dernière est en réalité un médicament recyclé, le Xenical, dont le brevet a été racheté par le laboratoire GlaxoSmithKline. Les pilules sont maintenant colorées, la dose contenue dans chacune d’entre elles est divisée par deux ce qui permet de l’acheter sans ordonnance.
 
Elle a été lancée à grands renforts de campagnes de pub qui ne parlent plus d’obésité mais de "solution pour maigrir". 140 000 boîtes ont été vendues en un mois après sa sortie. Chiffre d’affaire : huit millions d’euros.


Les laboratoires disposent d’une véritable armée pour conquérir les médecins : les visiteurs médicaux. Ils sont 20 000 en France. L’une d’elle, qui n’exerce plus, est interrogée par Sophie Bonnet dans son reportage : "le bon visiteur médical doit savoir décoder les signaux d’achats du médecin : hochement de tête, prise de l’échantillon, expression du visage, etc."
 
Ce n’est pas exactement ce que préconise la charte des visiteurs médicaux. Cette visiteuse parvenait à prescrire pour plus de deux millions d’euros de médicaments chaque année.

Seuls 3% de médecins, en France, refusent de recevoir les visiteurs médicaux. L’un d’eux confie que « l’industrie pharmaceutique c’est sûr que c’est intéressant pour eux, mais pas pour nous ». Il précise que cette industrie s’est immiscée partout dans le système médical français : dans les hôpitaux et chez les médecins de ville, dans les revues". Voire ailleurs.

Martin Winckler, médecin, écrivain (et même auteur sur Agoravox) tenait une chronique sur France Inter. Un jour il dénonce la campagne de communication de Pfizer à propos du cholestérol.
 
En France, cette maladie fait florès. Pourtant, en 1985, un million de personnes en souffrait. Aujourd’hui il y en a sept millions. Bigre, une épidémie ? Non. En 1985 le taux de cholestérol « admissible » était de 3 grammes. Aujourd’hui il est de 2 grammes. Avec la bénédiction des autorités sanitaires.

En 2003, Martin Winckler a été remercié de France Inter, par Jean-Luc Hees, pour avoir abordé le la campagne de Pfizer destinée à faire peur aux malades du cholestérol qui s’ignoraient.
 
Aujourd’hui il constate « Si on vous fait peur c’est qu’on a quelque chose à vous vendre. C’est intéressant de faire prendre des médicaments à des gens qui n’ont rien parce qu’ils vont vivre très longtemps et donc ils vont les prendre très longtemps ». La majorité des gens qui prennent des anti-cholestérols aujourd’hui les prennent pour rien.

Le problème c’est que ces médicaments provoquent des effets secondaires, voire peuvent tuer. Bayer a été ainsi condamné par des malades. En France souligne un avocat proche d’une association de victimes de médicaments (lire ici aussi) il manque de l’arsenal judiciaire des actions judiciaires collectives (lire ici aussi).

Autre jackpot : les vaccins qui « permettent de soigner toute la population, des bébés aux vieillards ».
 
Le cas de la grippe A est bien sûr évoqué. Mais en ce moment est diffusé un spot destiné à promouvoir un vaccin contre le cancer du col de l’utérus qui touche chaque année 3500 femmes et en tue environ un millier.
 
Le Gardasil, ce vaccin, n’est pas encore autorisé. Pour l’heure il s’agit d’inquiéter les populations avec des pubs qui ressemblent à des spots gouvernementaux mais qui sont en réalité entièrement financées par un laboratoire.
 
Sauf au Canada ou une étude indépendante est en cours, aucune étude d’ampleur n’a été menée sur les effets indésirables de ce médicament qui coûte une fortune (il nécessite trois injections coûtant chacune 120 euros et remboursées à 65%) et surtout produit des effets secondaires graves (paralysie, thrombose, etc.).
 
Trente huit personnes seraient mortes après la vaccination. Mais le directeur des affaires médicales de Sanofi ne croit pas à ces décès.

Le Gardasil a été mis sur le marché en France en 2006 par l’Institut Pasteur. Il a bénéficié d’un soutien actif du ministère de la santé. Pour qu’il soit remboursé il fallait que le comité technique des vaccination (composé de vingt médecins dépendants du ministère de la santé et dont certains ont des liens avérés avec le laboratoire Sanofi) rende un avis positif.
 
Cet avis devait être rendu en avril 2007, mais deux mois avant, en février, Xavier Bertrand, alors ministre de la santé, court-circuite tout le monde et donne son accord en urgence. Il partira un mois plus tard...

Que dire de Roselyne Bachelot qui remet à Sanofi/Pasteur le prix de la recherche scientifique pour son vaccin Gardasil. Roselyne Bachelot qui oublie de mentionner dans son CV qu’elle fut pendant douze ans visiteuse médicale pour le compte du laboratoire Astrazeneca...
 
Vous avez dit collusions ?
 






Sur le même thème

Gardasil, combien de morts ? (sur l’air de "Mediator : combien de morts ?")
Généralisation du vaccin papillomavirus = danger!
La task force sanitaire belge instrument des lobbies pharmaceutiques
Servier a-t-il changé de tactique ?
Comment faire un milliard d'euros d'économie


Les réactions les plus appréciées

  • Par sisyphe (---.---.---.8) 5 mars 2010 10:08
    sisyphe

    C’est la méthode (comme l’illustre bien la photo en exergue) du bon Docteur Knock, : « Tout bien portant est un malade qui s’ignore » ; utilisée à l’échelle planétaire, par les labos pharmaceutiques, et leurs relais dans les médias et dans les sphères du pouvoir.

    On rigole en pensant à tous ceux qui continuent de défendre mordicus la médecine allopathique occidentale, renvoyant tous ceux qui posent de légitimes questions sur ses collusions avec les labos pharmaceutiques, aux gémonies de l’homéopathie, du charlatanisme, voire de la sorcellerie.. ; les pourfendeurs de la « cendre de mulot », qui se font, en fait, les complices d’une industrie à l’échelle fois 10.000, en se présentant comme des parangons de la raison raisonnante  smiley smiley

    Pendant ce temps, la médecine orientale (dont la médecine traditionnelle chinoise), elle, prenant en compte l’individu dans son ensemble ; physiologique, psychologique et anatomique (au lieu de découper l’individu en symptomes et en maladies), et à comprendre chaque être dans son ensemble, aussi bien sain que malade, tant les symptômes visibles qu’invisibles, par une gestion de l’équilibre de l’énergie interne fait, depuis plus de 5.000 ans, la preuve de son efficacité, en agissant en amont, pour éviter le déclenchement des troubles, par des méthodes naturelles (phytothérapie (les plantes : eeeehhhh oui.... smiley ) , diététique, acupuncture, gymnastique ; shiatsu qy gong, massages), mais qui ont l’énorme désavantage de ne rien rapporter aux mégalabos pharmaceutiques occidentaux.

    Pour la médecine occidentale, l’homme est, a priori, un être doté de nombreux troubles et maladies ; il suffit de les identifier, pour lui prescrire les médicaments (de moins en moins remboursés, of course) qu’il pourra prendre tout au long de sa vie : quitte à provoquer des peurs de pandémie imaginaire....

    Elémentaire, mon cher Knock !!
     smiley

    Merci pour l’article.

  • Par Céphale (---.---.---.204) 5 mars 2010 12:16
    Céphale

    La peur est la principale arme du libéralisme : peur de la maladie, peur du réchauffement climatique, peur du chômage, peur des voleurs et des assassins, peur de tout. La peur devrait inciter les gens à s’unir pour lutter contre ceux qui la diffusent. Pas du tout, les gens sont de plus en plus individualistes. Le libéralisme a de beaux jours devant lui. Pauvre humanité !

  • Par sisyphe (---.---.---.60) 5 mars 2010 13:13
    sisyphe

    @ Leon

    Vous savez aussi bien que moi que l’espérance de vie n’est pas essentiellement liée à la médecine, mais surtout aux conditions d’hygiène, de nutrition, au développement d’infrastructures sanitaires ; bref aux conditions SOCIALES de vie.
    Si beaucoup d’enfants meurent ; que ce soit en Afrique, en Orient, c’est, essentiellement dû à des problèmes de carence, de malnutrition ; donc lié à la PAUVRETÉ ; pas en raison du type de médecine.

    D’ailleurs, si vous consultez ce tableau de l’espérance de vie dans le monde, vous y constaterez, par exemple, que le Japon, Singapour et Hong Kong sont devant la France.

    La Chine est, certes, loin derrière, mais tout le monde sait les conditions précaires dans lesquelles vivent des centaines de millions de chinois dans les campagnes.

    Ne vous faites pas plus sot que vous n’êtes, Léon.

  • Par boris (---.---.---.250) 5 mars 2010 12:13
    boris

    Super article !


    Bizarre que Léon le troll ne viennent pas nous assener ses histoires d’urines claires aprés vaccination adjuvantée.

    Les labos voudraient que nous soyons tous des malades en puissance, ils y arrivent facilement avec les surdoués du rationalisme à tous crins qui traitent les biens portants de soucoupistes et de suppots du charlatanisme à la « cendre de mulot » .

    Il est évident que notre société consumériste nous rend malades et permet aux grands groupes pharmaceutiques de s’empiffrer sur la crédulité (rationaliste) de certains.

    Les grands laboratoires avec les pétroliers sont les fossoyeurs de notre monde.

Réactions à cet article

  • Par xavier Orvaf (---.---.---.215) 5 mars 2010 11:43
    Ronald Thatcher

    médecine occidentale = soigner le malade après inoculation (volontaire ?) de la maladie
    médecines orientales = entretenir le corps avant l’apparition des maladies...

  • Par 5A3N5D (---.---.---.186) 5 mars 2010 11:51

    « Savez-vous que l’éjaculation précoce et la frigidité seront bientôt considérées comme des maladies ? »

    Bah, oui : l’anorgasmie est effectivement une maladie. Ca vous étonne ???
    (Pas lu la suite qui n’est qu’un prétexte à défouloir pour frustrés qui se reconnaîtront facilement.)

    • Par hunter (---.---.---.88) 5 mars 2010 13:19
      hunter

      5A3N5D

      L’éjaculation précoce, peut-on perler d’anorgasmie ? je pose la question comme ça, mais bon en général, l’orgasme masculin survient avec l’éjaculation non ?

       <Mode captain Haddock on :

      De toute façon ce sont toujours les meilleurs qui partent les premiers

      <Mode Captain Haddock off

       smiley

      Désolé !

      H /

    • Par 5A3N5D (---.---.---.186) 5 mars 2010 17:05

      « L’éjaculation précoce, peut-on perler d’anorgasmie ? »

      Non, bien sûr, mais pour la partenaire, c’est mal engagé (ou pas engagé du tout.)

  • Par boris (---.---.---.250) 5 mars 2010 12:13
    boris

    Super article !


    Bizarre que Léon le troll ne viennent pas nous assener ses histoires d’urines claires aprés vaccination adjuvantée.

    Les labos voudraient que nous soyons tous des malades en puissance, ils y arrivent facilement avec les surdoués du rationalisme à tous crins qui traitent les biens portants de soucoupistes et de suppots du charlatanisme à la « cendre de mulot » .

    Il est évident que notre société consumériste nous rend malades et permet aux grands groupes pharmaceutiques de s’empiffrer sur la crédulité (rationaliste) de certains.

    Les grands laboratoires avec les pétroliers sont les fossoyeurs de notre monde.

    • Par lord_volde (---.---.---.185) 5 mars 2010 15:48
      lord_volde

      Lion montre ses crocs. Gare à tes fesses Boris, le fauve est sorti de sa cage pour uriner quelque chose d’assez clair, mais très méphitique à l’odeur.

    • Par brieli67 (---.---.---.236) 5 mars 2010 16:20

      « Vêtu de probité candide et de lin blanc. »
      Lord von Volde par ses effets de style roule dans un brouillard 
      puant le remugle, les miasmes et la chancissure

    • Par boris (---.---.---.250) 5 mars 2010 18:24
      boris

      Tant pis pour toi mon brave Léon, que peux tu rajouter à cette diatribe fétide qui te tiens lieu de language.

      Ton cerveau craques à force de trop de médicaments allopathiques et de vaccins aux adjuvants que tu prends sans être convoqué tellement ton esprit est inféodé au systéme.

    • Par lord_volde (---.---.---.185) 5 mars 2010 18:34
      lord_volde

      Le lion est mort, mais son spectre noir agit à sa place depuis outre-tombe.
      Il ne pense plus car il n’a plus de tête, mais les sons qui sortent de son spectre sphinctérien dégagent une insupportable odeur passéiste qu’on pourrait qualifier d’hircine. 

    • Par lord_volde (---.---.---.185) 5 mars 2010 18:57
      lord_volde

      @ Brieli67

      Tu pourrais bcp mieux faire si tu te concentrais davantage.

      Brieli endormi sur son lit décati
      Fit ses mictions sans friction ni génuflexion
      Dans le nycthémère se purgea comme perverti
      Flatulence hilarante, il en fit son habit.

      Tombé en disgrace et amassant la crasse
      Le Barabas numérique caresse sa trique
      Gémissant de mille maux, il pointa sa crosse
      De son vil calibre et mesurant la métrique
      de l’ongulé en position asymétrique.

      Ecartelé de l’intérieur, il minaude en prieur
      Devant l’amirauté de sa majesté cruauté
      Qu’un rien n’amuse, ni même le sourire d’une muse
      Dont il tire l’inspiration de ses conspirations
      qui finissent toujours en fiente de vautour

      Voili voilà

    • Par boris (---.---.---.250) 5 mars 2010 19:05
      boris

      Excellent my Lord !

    • Par brieli67 (---.---.---.236) 5 mars 2010 19:20

      aphone le Lord


      J’ai commencé à lire ce pouet_pommade poême., mais je me suis vite arrêté bien avant la fin de la 3 ème ligne en raison d’un trouble visuel qui m’a frappé sèchement comme un vulgaire coup de tisonnier. 
      Ce début est truffé de stéréotypes ou de clichés triviaux, banalisés par les esprits simpets tels que ce minus habens à l’esprit si étroit qu’on ne pourrait y renfermer dans sa calebasse la moitié d’un cerveau fossilisé de chimpanzé. 

      Tu devrais d’abord rééduquer ton cerveau pour pouvoir apprendre à écrire en Français correct avant de passer au stade supérieur de l’organisation des idées structurer par la pensée discursive. 
      T’es un farfadet baignant dans une auge à cochons et qui se noie dans la mélasse indigestive de ses reflux et remugles délétères. 


      Drôle que tu saches si bien faire l’audit de l’Autre

      ps : j’étais sur de trouver Saussure à mon pied sous google
      lord + remugles
    • Par lord_volde (---.---.---.185) 5 mars 2010 19:28
      lord_volde

      Tiens donc, je reconnais mes propres phrases faites à un vilain canard.
      T’as donc fait un copier coller de mes écrits.

      Si si, elles sont bien de moi.
      Qui es- tu ?

    • Par lord_volde (---.---.---.185) 5 mars 2010 19:29
      lord_volde

      Merci Amigo Boris

    • Par lord_volde (---.---.---.185) 5 mars 2010 19:33
      lord_volde

      Il m’a dérobé mes mots enfilés, mais je ne reconnais ni les fautes de construction, ni les fautes d’orthographe. T’es vraiment un salopard toé.

    • Par brieli67 (---.---.---.236) 5 mars 2010 20:14

      Te voilà formaté Lord VON pour encenser les poudres et cendres du Mulot.

      Attends toi asse que Lièbeuh te contacte ... Belle Plume !
      pour revitaliser le discours de la proctologie-maison.
      Faudra commencer par le fondement. 
      Dure la vie d’artiste !
    • Par rocla (haddock) (---.---.---.81) 5 mars 2010 20:33
      rocla (haddock)

      l’ avantage des médicaments allopathiques c ’est qu’ on peut les commander par téléphone ...

    • Par brieli67 (---.---.---.236) 5 mars 2010 20:45

      wouille wouille


      les apothicaires à moins de 15o km des frontières belges et hollandaises se font des soucis et rangent leur pelote. La Secsoc allemande (Aok) rembourse les Allo_pharmacies qui livrent à domicile
    • Par lord_volde (---.---.---.185) 5 mars 2010 20:48
      lord_volde

      Barbouse est de retour, chouette alors. 

  • Par paconform (---.---.---.187) 5 mars 2010 12:14
    Raymond SAMUEL

    Bonjour,

    Les labos se comportent comme les autres industries : ils percutent le marché pour vendre le plus possible de marchandise, y compris en utilisant ceux qui tiennent des manettes.
    Le problème le plus important c’est l’orientation des mentalités du public qui commence seulement à se modifier un peu. Auparavant les médicaments avaient bonne presse et petit à petit tout le monde a éprouvé le besoin de « se soigner ». Un marché ultra perméable !
    Moyennant quoi tout le monde devient effectivement malade....
    Dans mon gros village il y avait, quand j’étais enfant, un pharmacien qui passait la plus grande partie de son temps calé contre sa porte à se distraire en regardant les allées et venue sur la place. Maintenant, avec une population moindre il y a deux pharmacies qui comptent chacune une dizaine de personnes ! Il y en a une autre dans les villages plus petits d’alentour qui n’en avaient pas.

    Les quantités de résidus de médicaments déversés dans la nappe phréatique a bien augmenté...et le trou de la sécu est devenu un abîme insondable.
    Mais c’est intouchable.

  • Par Céphale (---.---.---.204) 5 mars 2010 12:16
    Céphale

    La peur est la principale arme du libéralisme : peur de la maladie, peur du réchauffement climatique, peur du chômage, peur des voleurs et des assassins, peur de tout. La peur devrait inciter les gens à s’unir pour lutter contre ceux qui la diffusent. Pas du tout, les gens sont de plus en plus individualistes. Le libéralisme a de beaux jours devant lui. Pauvre humanité !

  • Par furio (---.---.---.132) 5 mars 2010 12:41
    furio

    Alors quand en plus on sait que ce sont les Laboratoires qui ont mis en place ce gouvernement. Les français n’ont plus qu’à « raquer » ! Merci aux 53% de neus-neus qui ont voté pour que la France passe sous dépendence du Medef et de ses acolytes politiques l’ump et l’extrême droite. Au fait que sont devenus les 40 millions de vaccins de la grippe A qui étaient sur les bras de la grosse rose bonbon. On a le droite de savoir car c’est nous « qu’on a payé »

    • Par parkway (---.---.---.209) 5 mars 2010 13:30

      LEON

      « Si marché il y a, c’est bien parce que ces maladies existent »

      et donc on peut penser que de ne pas trop les soigner ou faire semblant , est rentable pour les capitalistes sans foi ni lois.

      ne nous dîtes pas que les capitalistes sans foi ni lois n’existent pas...

    • Par Krokodilo (---.---.---.7) 5 mars 2010 13:36
      Krokodilo

      Finalement, tous les pays occidentaux sont des social-démocraties, où le curseur peut-être très capitaliste libéral ou très social-étatique. Pour corriger les excès de l’industrie pharmaceutique, nul besoin de changer de régime politique - n’oublions pas qu’ils font de bons produits (sauf exception) et que nous avons de la chance comparativement aux deux-tiers de la planète, qui n’a souvent que des contrefaçons toxiques ; il suffit que l’Etat assume davantage son rôle de régulateur et de défenseur du bien public, par exemple en ne remboursant que des médicaments réellement innovants, en refusant la dérive ultralibérale de l’UE (qui veut confier la pharmacovigilance à l’industrie elle-même !), en faisant vérifier par des experts si possibles indépendants les dossiers fournis par les labos, etc. Toutes mesures simples et efficaces, seule la volonté de réfléchir à la notion de santé publique, de bien public, manque à ce jour.
      Par contre, dans la finance, compte-tenu qu’ils se foutent de la tête des états après avoir été sauvés de la faillite, une nationalisation ou une réforme musclée me paraîtrait légitime.

    • Par boris (---.---.---.250) 5 mars 2010 13:44
      boris

      J’en étais sur ! Un pivot je vous dit, un vrai pivot . Un valet aussi.

  • Par 3°oeil (---.---.---.34) 5 mars 2010 13:05

    demandez aux captifs du subutex ,plus fort que le produit qu’il subsitut....

  • Par 3°oeil (---.---.---.34) 5 mars 2010 13:10

    qu’il substitut.. 

  • Par Axior (---.---.---.237) 5 mars 2010 14:16

    Pendant qu’on invente des maladies et qu’on met au point des traitements pour y pallier, on dérembourse des médicaments efficaces contre des maladies bien existantes et/ou on pénalise ceux qui les ont mis au point.
    Sur le comptoir de mon pharmacien, j’ai vu un dépliant qui explique que désormais que tout patient qui refuse d’accepter un générique renonce au remboursement de ses soins. Quand on sait que certains génériques sont plus chers que l’original, on peut se demander si cette mesure est bien destinée à alléger les dépenses de la sécu. L’obligation absolue de se soigner avec des médicaments génériques a pour premier effet de favoriser l’industrie pharmaceutique au détriment de la recherche.
    Après avoir lu ce document, est arrivé le moment de payer mon pharmacien. C’est tout nouveau pour moi, ça ne m’était jamais arrivé par le passé. Les molécules indispensables nécessaires pour compenser les effets secondaires de mon lourd traitement sont désormais à ma charge, et leur prix a grimpé. Déjà je ne peux plus traiter mes problèmes de peau, car le seul traitement efficace pour celà, dont je bénéficiais gratuitement jusque là, me couterait maintenant plus cher que ce que je touche de pension. Je vois approcher à grands pas le jour où je serai obligé d’arrêter ma trithérapie parce qu’elle me sera plus nuisible que bénéfique.
    Ceci dit, je n’ai aucune difficulté à bander et je ne suis pas victime d’éjaculations précoces, Je n’ai nul besoin de vos produits dérivés de viagra et autres saloperies, messieurs les opérateurs markeeting de labos ; de même que les victimes de maladies orphelines préféreraient que vous vous penchiez sur leurs problèmes qui, eux, sont très réels.

    • Par Fantômette (---.---.---.44) 5 mars 2010 14:56
      Fantômette

      @ Axior

      Juste une mise au point : si vous refusez les génériques le pharmacien vous refusera le Tiers payant mais la sécu vous remboursera (moins les franchises) quand même. Vous devrez faire l’avance des frais, ce qui parfois est impossible pour qui a de petits moyens.

  • Par patou (---.---.---.213) 5 mars 2010 15:09
    cmoy

    Les Français ont la mémoire courte a t-on l’habitude de dire et c’est tout à fait justifié personne ne parle sur ce fil de ces centaines de médicaments que nos médecins prescrivirent aux malades pendant des décennies et qui ne sont plus remboursés qu’à 15% maintenant pour manque d’efficacité donc si je comprends bien nos zélus des différents ministères de la santé qui sont passés aux manettes du pouvoir fric et fric avec pouvoir de gauche comme de droite nous ont pris pour des gogos pendant des décénnies !
    Je me demande s’il n’y a pas une faille juridique ici par exemple pour escroquerie, mise en danger de la vie d’autrui, etc.........

    Perso comme le disait le grand Coluche j’aimerai bien mourrir de mon vivant .

  • Par Affreujojo (---.---.---.142) 5 mars 2010 15:26
    Affreujojo

    Knock knock knock Into the Heavens Door.....

  • Par GITIBERT (---.---.---.88) 5 mars 2010 16:15

    Où voyez vous un éventuel problème ? Tout le monde sait aujourd’hui que les scientifiques sont omnipotents et omniscients, surtout ceux payés par les laboratoires pharmaceutiques et l’industrie agroalimentaire d’ailleurs. Leur principal soucis étant que les actionnaires de leurs entreprises soient contents, qu’ils gagnent toujours plus de dividendes..alors..ils vont sûrement trouver aussi un vaccin contre l’éjaculation précoce, y’ pas de soucis m’sieurs dames, tu B..... pas asses longtemps : ils ont trouvé le viagra - tu éjacules trop vite (ça c’est grave par contre parce que ta copines est pas contente, hein !) eh ben il y a un remède pour ça, un peu de bromure mais pas trop - c’est plus lent mais ça finit par rallonger le coït et tout le monde est content..

  • Par patou (---.---.---.213) 5 mars 2010 18:23
    cmoy

    Du temps de mon service militaire comme appelé j’y ai eût droit aussi....au bromure !!je précise ! mais la grande muette à crue bon d’y ajouter des particules de la radio activité des essais nucléaires.

    Et je doit dire merci qui ?

  • Par Annie (---.---.---.70) 5 mars 2010 18:43

    La consommation de médicaments n’est-elle pas proportionnelle au nombre de consultations ?
    Existe-t-il un médecin en France qui ait répondu à son patient : Vous avez juste un rhume, prenez du paracétamol et vous irez mieux dans quelques jours. En tout cas s’il existe, ce médecin n’a jamais revu ce patient-là.
    La relation payante entre médecin et patient est au coeur de la surconsommation médicamenteuse. Une consommation rationnelle des médicaments nécessite parfois de dire non à un patient, de ne pas ajouter fortifiants, Vitamine C, ultra-levure etc. systématiquement à une prescription d’antibiotiques, et en pharmacie à délivrer la posologie exacte pour le nombre de jours indiqués. Mais les médecins ne le font pas par peur de perdre des clients, quant aux pharmacies, la délivrance des médicaments devraient être réglementée pour éviter le gaspillage. Les compagnies pharmaceutiques verraient fondre leur profit.

    • Par brieli67 (---.---.---.236) 5 mars 2010 19:05

      Oh note ’anglaise critique !

      ben oui ! depuis mes débuts, j’ai des patients (et la Secsoc) qui s’en sortent sans prescription aucune. 
      Surconsommation médicamenteuse ?
       Accédez comme les médecins des urgences à l’armoire à pharmacie « familiale ». Les traitements ATB des angines sont lâchés au bout de trois jours, faut pas s’étonner alors de la recrudescence des complications comme les érysipèles et les rhumatismes articulaires et les myocardites.

      Il y a un monde entre la prescription, la vente et l’ingurgitation. 
    • Par Annie (---.---.---.4) 5 mars 2010 19:17

      Je suis d’accord ; j’avais en fait en tête éducation des patients lorsque j’ai écrit cela, parce que cela fait partie du problème. Je connais très bien les « pharmacies familiales », avec les médicaments périmés à moitié utilisés que l’on envoie dans les pays en développement au cas où ils ne mourraient pas assez vite, et surtout ces médicaments auxquels on rajoute des vitamines ou autres cochonneries pour prolonger le brevet de 20 ans. Bien sûr c’est un tout, mais à la base il y a les attentes et donc la demande des patients.
      En tout cas bravo pour avoir su résister aux pressions, ou peut-être avez-vous fait preuve de discernement dans le choix de vos patients.

    • Par Krokodilo (---.---.---.232) 9 mars 2010 11:25
      Krokodilo

      Mais oui, Annie, il y a des médecins qui prescrivent deux bricoles pour le rhume, voire simplement le paracétamol, et leurs patients reviennent. Ne caricaturez pas un sujet compliqué.
      Sachez qu’il est parfois très difficle de convaincre de ne pas prendre d’antibiotiques pour une bronchite, parce que le pateint assimile fièvre et toux grasse à AB, malgré la fameuse campagne de presse « les AB, c’est pas automatique ». Et on oublie la blague qu’une grippe sans AB c’est 7 jours, et avec une semaine. Inversement,il est des cas où il vaut mieux en prendre de suite, pour un à trois jours, comme la cystite qui parfois peut guérir seule mais qui peut se compliquer.

  • Par docdory (---.---.---.41) 5 mars 2010 19:16
    docdory

    @ Olivier Bailly

    Quelques précisions à propos des troubles sexuels :

    1°) Le terme « frigidité féminine » est un terme générique qui recouvre plusieurs dysfonctionnements de causes très différentes, qui peuvent tous être « primaires ( » ça a toujours été comme ça " ) ou secondaires ( apparus après une période ou ça fonctionnait bien )  :

    - l’anaphrodisie ( absence de tout désir sexuel, ou de tout intérêt pour la sexualité en général ), en termes actuels , c’est ce qu’on appelle les « asexuelles », ça représente 2 ou 3 % des femmes.

    - l’absence de lubrification ( qui est l’équivalent chez la femme de l’absence d’érection chez l’homme , et en partage certaines causes, par exemple le tabagisme, qui est certainement, et de loin, le pire ennemi de la sexualité ! )

    - l’anorgasmie ( il y a du désir et de la lubrification , mais jamais d’orgasme ). C’est le « trouble » sexuel féminin le plus fréquent , qui intéresse 40 à 50 % des femmes , qui « dans ce cas » font semblant " ce qui est indécelable pour leur conjoint , qui peut passer sa vie à ignorer le phénomène.

    - le vaginisme ( impossibilité de pénétration due à des contractions musculaires inappropriées ) ( c’est très rare )

    - la dyspareunie ( rapports douloureux , nombreuses causes organiques possibles )

    Il est exceptionnel que les femmes consultent d’elles-mêmes pour des dysfonctionnement sexuels, c’est quasiment toujours à la demande de leur mari. ( sauf pour la dyspareunie )

    Il ne saurait en aucun cas y avoir un seul traitement pour « la frigidité » , s’agissant de problèmes multiples, dont certains sont guérissables et d’autres pas

    2°) Pour l’éjaculation précoce , qui est quasiment inguérissable par les moyens " psychologiques , les généralistes ont pris l’habitude d’utiliser un anti dépresseur , la paroxétine , en prescription hors AMM. En effet , un effet secondaire très fréquent de la paroxétine est de retarder l’éjaculation , voire de la supprimer. A demi dose , elle fait disparaître l’éjaculation précoce ( cause fréquente de divorce ) , les hommes atteints reprennent confiance en eux et le trouble finit par disparaître en quelques mois de traitement .


    • Par brieli67 (---.---.---.236) 5 mars 2010 19:54

      @ dOCdory 


      Parmi les bloqueurs de canaux calciques : il y a le diltiazem à forte activité priapique.
      à autre nouvelle indication : cicatrisation des fissures ano-rectales.




      les autres ISRS non indiqués en EJP ? curieux !!

    • le citalopram (Seropram®) ;
    • la fluoxétine (Prozac®) ;
    • le maléate de fluvoxamine (Floxyfral®) ;
    • l’oxalate d’escitalopram (Seroplex®) 
    • la sertraline (Zoloft®)
Répondre à ce message Signaler un abus Lien permanent
  • Par docdory (---.---.---.168) 5 mars 2010 23:18
    docdory

    @ Briel 6è 

    Aucun antidépresseur inhibiteur de la recapture de la sérotonine n’ a d’AMM dans l’éjaculation précoce, à ma connaissance . 
    Je n’ai essayé que la paroxétine , avec un résultat tout à fait remarquable dans 100% des cas chez lesquels je l’ai essayée, du coup, je n’ai pas pris la peine d’essayer les autres , mais il est probable qu’ils marchent également . A noter que l’effet persiste souvent plusieurs semaines après l’arrêt du traitement , mais parfois , il faut deux ou trois cures « de rappel » avant que le problème ne disparaisse définitivement .
    A noter que l’auteur ironise , à mon avis à tort, sur le marché « juteux » des médicaments pour soigner les troubles sexuels , tant le Viagra, et apparentés pour l’impuissance que la paroxétine et apparentés pour l’éjaculation précoce.
    Il oublie de dire qu’il y a encore une quinzaine d’années , il y avait un marché plus que juteux pour les psychothérapies et autre sexothérapies , alors qu’en 24 ans d’exercice médical , je n’ai jamais vu un impuissant ou un éjaculateur précoce amélioré, même un peu, par une psychanalyse ou une psycho ou sexothérapie ( de toutes façons les sexothérapies sont quasiment indisponibles en province ) , quand bien même ces traitements se prolongeaient pendant 10 ans ! La même constatation se fait pour les troubles sexuels féminins, qui malheureusement restent souvent incurables, du moins ceux qui n’ont pas de cause connue et soignable. 
    Ces troubles sexuels sont pourtant bien des maladies , contrairement à ce qu’affirme Olivier Bailly . Les gens qui en sont atteint sont en général malheureux, se retrouvent le plus souvent en divorce , voyant leurs enfants une fois tous les 15 jours quand ils les voient après le divorce, sombrant dans l’alcoolisme ou dans la ruine financière pour payer les avocats de leur divorce et les pensions alimentaires.
  • Par viva (---.---.---.153) 5 mars 2010 20:40

    Et toujours ces attaques récurrentes contre la médecine allopathique.

    Si les groupes sectaires pouvaient cesser leurs propagandes sur agoravox, la liberté d’expression y gagnerait et les articles sérieux sur la santé aurait un peu plus de poids.

    Je ne comprend pas que l’équipe de rédaction ne s’émeuvent pas un peu plus de ces opérations de lobbyisme

  • Par gpeur (---.---.---.216) 6 mars 2010 08:47

    Simplement un très grand merci pour cet article.

  • Par rocla (haddock) (---.---.---.84) 6 mars 2010 09:05
    rocla (haddock)

    tout ça c ’est psycosetoujoursomatique .

    c ’est la peur de ne pas avoir d’ érection qui engendre la non-bandaison , déjà faut avoir une partenaire qui te fait pas peur , si elles parlent trop choisir une sourde-muette , si elle te regarde de travers une aveugle , si tu es trop compliqué une malcomprenante .

    Sinon faire une prière intercessive vers la femme de Saint Fernand ( quand je pense à Fernande je bande )

    Si ça marche toujours pas , t’ as encore les dix doigts de la main , le nez , enfin tout ce qui dépasse , allez bonne bourre ...

  • Par Simulacredevérité (---.---.---.236) 6 mars 2010 10:02
    Simulacredevérité

    Bel article que nous avons là.

  • Par rocla (haddock) (---.---.---.44) 6 mars 2010 11:49
    rocla (haddock)

    Renéve , voilà un bel exemple d’obscurantisme rationaliste. Toutes les plantes sont nocives, c’est juste une question de posologie.

    Exemple totalement à coté de la plaque, comme d’hab.

    Et les plantes des pieds ?

  • Par djanel du viking-chaise (---.---.---.107) 6 mars 2010 20:04
    djanel Le viking-

    Par Trolléon (xxx.xxx.xxx.121) 6 mars 14:47

    JL, hou, hou :

    Sans vouloir vous vexer, « La seule chose que Bigphrama propose en matière de prévention, c’est la vaccination : autrement dit, traiter tous les individus en bonne santé  ». La prévention vous la faites en faites sur des individus déjà malade.

    >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>=<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

    Léon commet un raisonnement d’hypocondriaque. Il se soigne quand il est en bonne santé pour ne pas tomber malade. Telle semble être sa philosophie. En tout cas ; je tiens à rappeler a ce triste sire qu’il s’est fait vacciner au squalène. Voici un petit florilège de ce qu’il risque sur le long terme. N’oubliez pas qu’il nous a promis de nous informer régulièrement sur son état de santé.

    Comme les effets secondaires du squalène ne se font ressentir que sur le long terme et que les symptômes sont difficilement détectables parce qu’ils se confondent aisément avec ceux d’autres maladies, je crains qu’à la lecture de ce commentaire Léon finisse sa vie à s’observer dans la crainte de voir un symptôme d’empoisonnement au squalène. Pauvre Léon, il ne faut jamais mépriser la nature..

    Voici donc un extrait de ce que dit le Docteur Mercola. A cette lecture Léon tu comprendras O combien tu as été un naïf. Je suis sûr que par lâcheté ou par fainéantise ce qui est pareil, tu n’ouvriras pas ce lien.

    http://www.tree2share.org/article-380-squalene-le-sale-petit-secret-contre-la-grippe-porcine-est-expose-par-le-dr-mercola.

    Voici un extrait du texte du Docteur Mercola :

    «  La plupart des organismes qui provoquent les maladies entrent dans votre corps par les muqueuses du nez, par la bouche, par le système pulmonaire ou par votre tube digestif - par le biais d’une injection.

    Ces muqueuses possèdent leur propre système immunitaire, appelé le système immunitaire IgA. Il s’agit d’un système différent de celui qui est activé lorsqu’un vaccin est injecté dans votre corps.

    Votre système immunitaire IgA est la première ligne de défense de votre corps. Son travail consiste à lutter contre l’invasion des organismes à leur point d’entrée, réduisant , ou même éliminant, le besoin d’une activation du système immunitaire de votre corps.

    Quand un virus est injecté dans votre corps dans un vaccin, et en particulier en combinaison avec un adjuvant immunitaire comme le squalène, votre système immunitaire IgA est contourné et le système immunitaire de votre corps passe à la vitesse supérieure en réponse à la vaccination.

    Injecter des organismes dans votre corps pour provoquer l’immunité est contraire à la nature, et la vaccination comporte un potentiel énorme pour causer de sérieux dommages à votre santé... »

    Léon la science essaie donc de contrer les arguments mais j’en suis sûr tu n’ouvriras pas le lien et tu ne sauras riens de ce qu’une injection de squalène peut provoquer comme dégât. Il faut te dire que le squalène existe déjà dans notre corps et que nous le trouvons dans notre alimentation ( dans l’huile d’olive par ex.). Le docteur Mercola dit qu’une injection de squalène est contre nature et provoque une réaction de notre corps qui détruira toute les molécules de squalène que notre corps contient. Tant pis pour le cerveau qui en a besoin.

  • Par djanel du viking-chaise (---.---.---.107) 6 mars 2010 20:47
    djanel Le viking-

    Par ninou (xxx.xxx.xxx.51) 5 mars 17:37


    Dans le gui, ce sont les baies qui sont toxiques.

    >>>>>>>>>>>>>>>>>>>><<<<<<<<<<<<<

    Non, c’est la graine et la plante elle même qui sont toxique ce que nous a dit ninou est faux. Le fruit est indigeste dans le sens qu’il résiste au suc digestif sans causer de traumatisme au tube digestif.

    La baie est donc seulement indigeste et conçu par la nature pour que les oiseaux la mangent. Et comme la baie est indigeste et quelle se comporte comme une gomme,

    __ soit il la recrache et la gomme se recolle avec la graine sur une branche d’arbre parce que les oiseaux vivent dans les arbres,

    __ soit ils arrivent à l’avaler et la redéfèquent plus tard en relachant un chapelet de graines relier entre eux par une gomme qui viendra se coller aux branches des arbres parce que les oiseaux vivent dans les arbres.

    Le système est infaillible. Ça fonctionne à tous les coups. Chaque fois qu’un oiseau décolle il défèque pour s’alléger. C’est ainsi que le gui se propage. Il est donc absurde de croire que les baies de gui sont toxiques. C’est la plante elle-même qui est toxique.

  • Par jack mandon (---.---.---.143) 7 mars 2010 07:50
    jack mandon

    @ L’’auteur,

    Le fondement plus ou moins conscient du positionnement médical de contrôle et de pouvoir, celui du commerce pharmaceutique lucratif, les phobies et les peurs des pseudos malades qui fabriquent de vraies maladies. Une hygiène de vie physique, mentale et spirituelle discutable, et l’horloge du temps qui dit oui qui dit non qui dit je vous attend
    « Vive l’anarchie non de Dieu ! »
    Merci pour votre article

  • Par paconform (---.---.---.231) 7 mars 2010 14:57
    Raymond SAMUEL

    Bonjour,

    Faut voir le caractère pernicieux de l’organisation (spécialement pour Troléon).

    Petit fait :

    Vu chez le pharmacien du coin un présentoir-pub qui dit :

    - « Spasmes, nervosité, angoisse, anxiété, troubles du sommeil,

    NE LAISSEZ PAS LE STRESS AFFECTER VOTRE EQUILIBRE »

    SCHARIF P.C. (c’est le nom du produit vendu qui est rangé au-dessous).

    Explication : L’action publique devrait normalement être de chercher à faire cesser les causes des spasmes, nervosité, angoisse etc...
    Mais pas du tout, la société met tous ses moyens pour inventer des quantités de médicaments pour masquer le problème et ne pas tarir la demande, qui est la source de la « croissance » (de la chimie), avec tva pour l’Etat, et éventuellement backchichs pour les « bien placés ». La corruption (sous diverses formes), ça existe.

    J’ai soulevé le problème avec la personne qui était auprès de moi à la pharmacie (et qui a des angoisses etc.). Réponse immédiate : -« et alors, les pharmacies c’est pour vendre des médicaments ! » En toute bonne foi.
    Voila comment ça marche, comme les médecins qui n’ont pas d’autre moyen d’action que les médicaments.
    Tout le monde est maintenant bien conditionné. Il y a peu de chances pour qu’on se libère pour être en mesure de raisonner logiquement.

  • Par vivien françoise (---.---.---.231) 7 mars 2010 15:35

    Bonjour,
    Je vais chez le pharmacien enfin les pharmaciens car j’ai mes pharmacies préférées, pour acheter régulièrement de la vitamine C, du dentifrice par lot et du sent-bon. Parfois, du doliprane 1000 pour soigner mes rares migraines et aussi des brosses à dents.
    Le médecin demande parfois de mes nouvelles à ma fille, qui la consulte et c’est très bien ainsi.
    Je n’enrichis personne et je ne creuse pas de trous. Pour l’instant, cela pourrait changer avec l’âge !
    Bon dimanche,
    VF

  • Par paconform (---.---.---.165) 7 mars 2010 16:08
    Raymond SAMUEL

    A propos du gui.

    La médecine homéopathique a tiré du gui le « viscum album » prescrit pour lutter contre des affections et notamment pour améliorer la résistance dans un traitement contre le cancer.
    J’ai été affecté dans mes ressources physiques après intervention chirurgicale pour un adénome hypophysaire. Mon médecin m’a prescrit ce viscum album en séries de piqures, puis encore pour soigner des douleurs à l’aine qui me faisaient boiter bas et qui persistaient après traitement par un rhumatologue.
    A chaque fois le résultat a été excellent.
    J’en profite pour recommander l’homéopathie, en particulier pour les jeunes enfants (mon fils n’a JAMAIS pris de médicament allopathique sauf trois ou quatre dolipranes et l’efficacité a été remarquable). Ce qui est encore plus intéressant c’est que l’homéopathie favorise la bonne santé...et évite ainsi la prise de médicaments allopathiques agressifs qui à leur tour etc...

  • Par paconform (---.---.---.165) 8 mars 2010 10:31
    Raymond SAMUEL

    bonjour BRIE Li67

    Merci. Je fais traduire.

  • Par Jean-Paul Richier (---.---.---.93) 31 mars 2010 05:36

    Je vois aujourd’hui cet article en faisant un tour sur Agoravox.
    Sans doute son auteur, et ceux qui l’on apprécié, seront-ils amusés par ce pastiche du « disease mongering » (la fabrication de maladie) telle que le dénonce Ray Monihan, cité dans l’article, et qu’on peut retrouver dans les excellents sites du Dr Dupagne ou du Dr Winckler.
    Stéphane Horel, interviewée ci-dessus, y fait référence dans la conclusion de son documentaire « Les médicamenteurs »

  • Ajouter une réaction

    Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

    Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


    FAIRE UN DON

    Auteur de l'article

    Olivier Bailly

    Olivier Bailly

    Journaliste, auteur de Monsieur Bob (Stock), récit biographique sur l’écrivain Robert Giraud.


    Voir ses articles

    ECRIVEZ UN ARTICLE !


    Derniers articles de l'auteur

    Tous les articles de cet auteur

    A lire dans la même rubrique

    RDV de l’Agora
    Voir tous les articles de la rubrique


    Les thématiques de l'article


    Palmarès



    3 derniers jours

    Articles les plus lus

    1. David Haines, encore une fausse décapitation ?
    2. Chantage à l’Elysée
    3. 11-Septembre : entretien avec Christophe de ReOpen911 par CauseToujours
    4. L’âme russe, une « arme » pour Poutine ?
    5. L’incroyable second report de l’objectif de réduction du déficit de 2015 à 2017
    6. Une maison décorée de croix gammées fait scandale en Belgique : la justice doit agir vite
    7. Le Kurdistan, combien de divisions ?
    8. Nouvelle casserole pour Qui vous savez ?
    9. Jérome et Jean-Luc à la Fête de l’Huma
    10. La polémique Vallaud Belkacem


    Derniers commentaires



    Partenaires