• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Julien Tresse

Julien Tresse

De formation neuroscientifique et psychanalytique, je suis professeur des écoles dans l’académie de Besançon.
J’ai également été rédacteur sur plusieurs sites d’information spécialisés dans le domaine du jeu vidéo ainsi que sur le site d'actualité scientifique Spectrosciences.
J’anime actuellement le blog : Cultures, Savoirs & Réflexions (http://jtresse-psy.blogspot.fr/) et je suis rédacteur Educavox (http://www.educavox.fr/auteur/julien-tresse).

Tableau de bord

  • Premier article le 24/09/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 13 57
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de réactions






Derniers commentaires


  • Julien Tresse Julien Tresse 3 octobre 2012 19:32

    Je vous conseille également les « Civilizations » qui sont très bons pour étudier ... les civilisations smiley


    Il y a également les « Assassin’s Creed » pour ce qui est de l’étude de l’architecture d’une ville Italienne (Florence, Rome).

    J’ai aussi travaillé un an avec « Halte aux catastrophes » avec des élèves de SEGPA pour étudier la prévention des risques majeurs en 5ème : http://jtresse-psy.blogspot.fr/2012/05/enseigner-avec-les-jeux-video.html

  • Julien Tresse Julien Tresse 3 octobre 2012 15:45

    Oui ...


    Quand il est écrit : « Sachant que le cerveau est un organe aux fonctions très spécialisées (la latéralisation hémisphérique fonctionnelle en est la preuve), si vous vous entraînez à une tâche sur ordinateur, vous serez meilleur à force d’entraînement, à la réalisation de cette tâche sur ordinateur ; il n’y a pas de transfert automatique du gain de performance à une autre tâche »

    Voilà une manière bien « connexionniste » d’appréhender le cerveau ...

  • Julien Tresse Julien Tresse 3 octobre 2012 15:32

    Tout d’abord, étiez-vous obligé d’adopter ce ton ironique ? Cela fait-il plus rationnel ? Plus connaisseur ? Plus critique ? Je ne pense pas ... Je trouve que cela gâche un propos qui est pourtant intéressant. Mais bon, passons là-dessus ...

     

    Vous dites : « Il est normal que « les résultats ne [soient] pas à la hauteur des attentes » puisque justement les élèves sont tous différents. » Cela me semble assez fataliste. Ils sont tous différents donc on peut rien faire …

     

    Aussi, je sais très bien que le cerveau est plastique mais si un enfant rencontre des difficultés d’écriture, on ne va pas laisser cette difficulté perturber le bon déroulement des autres apprentissages (il n’écrira pas la consigne d’un exercice de maths sur la multiplication par exemple - il perdrait son attention sur quelque chose de non essentiel à ce moment d’apprentissage de l’opération). Cela ne veut pas dire qu’on ne fera pas écrire l’enfant. Mais cela sera fait en parallèle, de manière progressive afin qu’il rattrape son retard.

     

    Pour ce qui est du sens de l’opération (et non du sens de la technique opératoire), je suis bien évidemment d’accord avec vous. Il faut mettre du sens derrière chaque apprentissage mais il s’agit là d’un exemple parmi d’autres. Le travail du sens ce fait en amont. Quant à l’évaluation de l’empans, ce peut effectivement être une source de difficultés mais c’est un cas qu’on retrouve assez rarement en classe ...

     

    Pour le conflit cognitif : c.f. Vergnault …

     

    En ce qui concerne les intelligences multiples, j’ai lu cela à la source même si j’avoue avoir également jeté un œil (intéressé) à ce que fait Bruno Hourst ... l’un empêche pas l’autre ...

     

    Pour finir, à moins que je me sois mal exprimé (c’est fort probable), vous êtes passé complètement à côté de l’article. Il ne s’agit pas de faire écrire au traitement de texte (là aussi je vous rejoins sur l’importance d’écrire sur le papier – bien que, ici aussi il ne faut pas être manichéen l’un n’empêche pas l’autre) ni même de parler de l’utilisation de l’ordinateur de manière procédurale. Je parle des jeux vidéo (de consoles donc) qui peuvent être utilisés comme outils pédagogiques, de la même manière que l’on utilise un manuel (d’ailleurs un manuel d’exercices n’offre pas plus de réflexion qu’un ordinateur – on est là aussi dans du binaire). Cela ne veut pas dire qu’ l’on laisse l’enfant seul et que l’on ne l’utilise pas parcimonieusement. Cela sous-entend qu’on peut élargir les moyens utilisés de manière à rendre l’élève acteur de ses apprentissages (on est loin de l’apprentissage-robot qui mène au SAV selon vos dires) et d’offrir à chaque élève une voie d’apprentissage plus proche de sa stratégie intellectuelle.


  • Julien Tresse Julien Tresse 2 octobre 2012 20:21

    Peut-être n’ai-je pas insisté assez sur ce point mais loin de moi l’idée de pointer un doigt « culpabilisateur » sur les parents.

    Pour résumer, je dirais plutôt que les attentes et les rythmes sociaux font peser sur les éducateurs (parents et enseignants) une pression qui les rend moins capables de donner une attention, des valeurs, etc. à leurs enfants/élèves. Les vrais coupables, à mon sens, ce sont cette compétitivité et cet individualisme caractéristiques du monde moderne ... Parents et enseignants font ce qu’ils peuvent avec ce qu’ils ont et, de manière involontaire, ne donnent pas (assez) aux enfants d’aujourd’hui le cadre (civique, culturel, etc.) qui leur manque.
    Pour ce qui est des pistes, là encore, il ne s’agit que d’un article, je reste volontairement exhaustif (je développe quelque pistes dans les liens que je donne). Disons qu’à créer la possibilité de travailler ensemble (parents et enseignants) et avec moins de pression, cela profiterait à tout le monde.
    Pour finir (et pour être auto-critique) mon analyse oublie plusieurs sources et réponses : le thème de l’enfant roi par exemple. Mais là encore, j’ai omis (volontairement ou non -il y a des choses que je n’ai pas encore relevé-) plusieurs points de la question afin de me concentrer uniquement sur ce que je développe. Cela ne signifie pas que je pense que mon analyse soit complète et unique smiley

  • Julien Tresse Julien Tresse 2 octobre 2012 20:07

    Merci pour ce commentaire (témoignage ?) dont je partage chaque ligne !

LES THEMES DE L'AUTEUR

Société Tribune Libre Société






Palmarès