• jeudi 24 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Newsletter
  • Contact
AgoraVox le média citoyen
 

JP de Lespinay

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description
 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 62 159
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Articles de cet auteur

Classer les articles par Chronologie Les plus lus Les plus commentés

Derniers commentaires

  • Par JP de Lespinay (---.---.50.96) 3 avril 2013 12:45
    JP de Lespinay

    La Singularité existe, depuis l’an 2000 et en France ! Elle ne fait appel à aucune technologie compliquée. C’est une simple méthode d’extraction de la connaissance inconsciente associée à un logiciel qui raisonne sur cette connaissance. Qu’est-ce que ça donne ?


    1) la faculté de dialoguer, qui est basée sur un raisonnement inconscient
    2) la faculté d’expliquer ce qu’il fait et de détecter vos contradictions, qui est basée sur le raisonnement
    3) la faculté d’extraire vos connaissances en dialoguant avec vous et de les utiliser tout de suite pour vous aider
    4) la faculté d’écrire des programmes parfaits à partir de vos connaissances, qui tournent immédiatement devant vous.

    A tout cela il faut ajouter les avantages propres à l’ordinateur : il n’oublie jamais rien, sa mémoire est infinie et il raisonne infiniment plus vite sur des quantités d’infos gigantesques sans jamais se tromper... 

    Un ordi équipé de ce soft s’améliore sans cesse entre les mains de ses utilisateurs. Il donne l’apparence de la conscience. 

    Pourquoi n’êtes-vous pas au courant ? Parce que tout est fait pour que vous l’ignoriez. Une telle machine tuerait le métier de l’informaticien et du logiciel tel qu’il est aujourd’hui. Or c’est lui qui vous tient au courant des innovations en informatique...



  • Par JP de Lespinay (---.---.203.232) 14 avril 2012 10:55
    JP de Lespinay

    Merci BWV 78, l’amateur de Bach ! Moi aussi j’adore ce duo qui est pour moi un des sommets de la musique et je comprends que vous et moi soyons en accord même en matière politique. ;) Je vous remercie d’être venu à mon secours car, réellement, j’en avais besoin. Je suis étonné qu’une trentaine de personnes votent « pour » mon article sans jamais intervenir dans le débat, laissant une bande d’individus assez malhonnêtes m’agresser continuellement. Du coup bien entendu elles continuent. 

    Je suis conscient que je devrais cesser de répondre aux provocations mais parfois il y a des insinuations qui pourraient être prises pour argent comptant par d’autres lecteurs  (par ex le multicompte) et il faut bien répondre. De plus, j’aime bien moucher les faux-jetons venus ici tenter de me pourrir la vie, ça m’amuse... Et puis, mon article montre comment les médias, encyclopédies et forums sont sous contrôle des fonctionnaires de l’Etat et le forum qui suit est inondé de leurs agressions. Peut-on rêver meilleure démonstration ? Voilà pourquoi je continue...

    Ceci dit, merci encore de votre soutien généreux. Et j’attends l’email de vous que vous m’avez promis.

  • Par JP de Lespinay (---.---.117.47) 11 avril 2012 11:50
    JP de Lespinay

    Ah ! Asp Explorer, enfin une vraie argumentation ! 

    «  Un ordinateur, c’est con. » Justement, c’est là que vous vous trompez dans les grandes largeurs. C’est ce mépris envers la machine ancré en vous par votre (dé)formation qui vous donne des oeillères et vous rend incapable à jamais d’innover en informatique où de comprendre une innovation de rupture comme la mienne. 

    Tout d’abord, un ordinateur n’oublie jamais rien, il ne se trompe jamais (seule votre programmation qui peut le tromper). Deux avantages phénoménaux sur l’humain. Ensuite, un ordinateur est capable de raisonner, comme vous. En fait infiniment mieux que vous grâce à ses deux qualités premières. C’est la fonction de l’intelligence artificielle. Si vous traitez un domestique en con, il agira en con. Si vous le traitez en personne intelligente, il apprendra et vous surprendra. Même chose pour un ordinateur à qui on a donné la faculté de raisonner. Mon invention, c’est une méthode d’interview d’expert-métier purement automatique, la « Maïeutique ». Elle représente son savoir-faire sous ses yeux sous forme d’arbres de décisions, dont sont automatiquement extraites les règles de son savoir inconscient. Au fur et à mesure qu’il décrit son savoir-faire, il voit le programme correspondant tourner (en fait un système expert conversationnel) et peut le tester dans tous les sens. C’est du RAD ! Le programmeur est totalement dépassé.

    Faites-moi l’honneur de me croire, cette méthode existe depuis 1986 et il y a assez de clients et de témoins, même informaticiens, pour en témoigner. 

    L’ordinateur ne comprend RIEN à la connaissance qu’il manipule mais il la manipule avec une logique imparable et c’est tout ce qu’on lui demande. Les résultats qu’il fournit, il n’y comprend rien, mais l’humain si.

    C’est vous, informaticien, sans vouloir vous offenser, qui vous faites un travail idiot et, le pire c’est que vous le savez ! Pour pondre un programme opérationnel, vous cherchez tous les chemins possibles du futur programme (il peut y en avoir des dizaines de milliers), sans comprendre la connaissance de l’expert. Puis vous les codez un à un... en en oubliant des tas car, justement, vous n’êtes pas une machine. D’où une bonne partie des bugs. Le programme n’est visible qu’une fois terminé et c’est à cet instant que l’utilisateur découvre effaré que le soft ne correspond pas à ce qu’il imaginait... Je vous invite à lire cet article : Les 9 défauts du procédural. L’ordinateur intelligent, lui, fait exactement comme l’expert : il regarde les données à traiter, les compare à sa connaissance, raisonne dessus, déduit les résultats et oublie tout son raisonnement (puisqu’il peut le reproduire à tout instant) alors que vous, vous êtes contraint de le mémoriser dans un algorithme. Avec la Maïeutique, le programme devient une simple liste de règles-texte de quelques dizaines de Ko...

    Bref ! Je me suis laissé emporter et là encore nous sommes sortis du sujet de l’article... Si vous voulez poursuivre, faites-le en privé. Voici mon email : jpl@tree-logic.com. 
  • Par JP de Lespinay (---.---.103.2) 10 avril 2012 20:22
    JP de Lespinay

    Ah ! Enfin une vraie argumentation ! 

    «  Un ordinateur, c’est con. » Justement, c’est là que vous vous trompez dans les grandes largeurs. C’est ce mépris envers la machine ancré en vous par votre (dé)formation qui vous donne des oeillères et vous rend incapable à jamais d’innover en informatique où de comprendre une innovation de rupture comme la mienne. 

    Tout d’abord, un ordinateur n’oublie jamais rien, il ne se trompe jamais (seule votre programmation qui peut le tromper). Deux avantages phénoménaux sur l’humain. Ensuite, un ordinateur est capable de raisonner, comme vous. En fait infiniment mieux que vous grâce à ses deux qualités premières. C’est la fonction de l’intelligence artificielle. Si vous traitez un domestique en con, il agira en con. Si vous le traitez en personne intelligente, il apprendra et vous surprendra. Même chose pour un ordinateur à qui on a donné la faculté de raisonner. Mon invention, c’est une méthode d’interview d’expert-métier purement automatique, la « Maïeutique ». Elle représente son savoir-faire sous ses yeux sous forme d’arbres de décisions, dont sont automatiquement extraites les règles de son savoir inconscient. Au fur et à mesure qu’il décrit son savoir-faire, il voit le programme correspondant tourner (en fait un système expert conversationnel) et peut le tester dans tous les sens. C’est du RAD ! Le programmeur est totalement dépassé.

    Faites-moi l’honneur de me croire, cette méthode existe depuis 1986 et il y a assez de clients et de témoins, même informaticiens, pour en témoigner. 

    L’ordinateur ne comprend RIEN à la connaissance qu’il manipule mais il la manipule avec une logique imparable et c’est tout ce qu’on lui demande. Les résultats qu’il fournit, il n’y comprend rien, mais l’humain si.

    C’est vous, informaticien, sans vouloir vous offenser, qui vous faites un travail idiot et, le pire c’est que vous le savez ! Pour pondre un programme opérationnel, vous cherchez tous les chemins possibles du futur programme (il peut y en avoir des dizaines de milliers), sans comprendre la connaissance de l’expert. Puis vous les codez un à un... en en oubliant des tas car, justement, vous n’êtes pas une machine. D’où une bonne partie des bugs. Le programme n’est visible qu’une fois terminé et c’est à cet instant que l’utilisateur découvre effaré que le soft ne correspond pas à ce qu’il imaginait... Je vous invite à lire cet article : Les 9 défauts du procédural. L’ordinateur intelligent, lui, fait exactement comme l’expert : il regarde les données à traiter, les compare à sa connaissance, raisonne dessus, déduit les résultats et oublie tout son raisonnement (puisqu’il peut le reproduire à tout instant) alors que vous, vous êtes contraint de le mémoriser dans un algorithme. Avec la Maïeutique, le programme devient une simple liste de règles-texte de quelques dizaines de Ko...

    Bref ! Je me suis laissé emporter et là encore nous sommes sortis du sujet de l’article... Si vous voulez poursuivre, faites-le en privé. Voici mon email : jpl@tree-logic.com. 

VIDEO DU JOUR

Saïd Bourarach - Meta TV - Commémoration de la mort 30-03-2014 (reportage exclusif)

Lire l'article associé à la vidéo
Agoravox.tv

Les auteurs du jour

alteréconomie fatizo C'est Nabum Theothea.com Fab81 Tibet Libre Thelyson Orelien Francois SERANT Nagy Bernard Dugué Louis Dalmas Enjeux Electriques gruni Octavio Chien Guevara enréfléchissant Raymond Viger Lufete Ferdinand Frozen Musima socrate&co na ! taktak Laurent Pinsolle Michel DROUET Homme de Boutx morice Fikri El Azrak CHALOT

Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération