• dimanche 20 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Newsletter
  • Contact
AgoraVox le média citoyen

Quelques pistes pour défaire le FN !

Par guylain chevrier (---.---.14.64) 10 janvier 2012 19:20
guylain chevrier

Le FN est un danger de plus en plus objectif mais d’autant plus que son discours sur « Tous pourris » est de plus en plus tangible, que la gauche a abandonné la laïcité en faisant de l’islam un des relais essentiels de son clientélisme et que la droite dite républicaine n’a plus aucune notion de ce que signifient république ou nation.

Ce ne sont pas les partis qui sont à supprimer comme le propose un intervenant, car il ne faut pas confondre crise du politique et fondements de notre démocratie, mais il faut une recomposition politique qui mette au jour une nouvelle force politique libérée des contraintes des partis d’élus avec leur logique de pouvoir pour être en mesure, de façon totalement indépendante, de penser, élaborer et porter, pour et par le peuple, un nouveau projet de transformation sociale qui s’appuie sur l’homme en en valorisant les apports universels (démocratie, droits et libertés inaliénables de l’individu, droits sociaux, laïcité, citoyenneté) ; Contre le post-modernisme ambiant qui présentent l’homme comme responsable de tous les maux et affirme illusoirement la fin des idéologies, pour mieux faire le lit des responsables de cette situatio, de leur idéologie, qui entendent arrêter l’histoire au capitalisme en cassant les protections collectives pour nous faire faire une marche arrière toute contre-révolutionnaire vers le moyenâge ; Contre le catastrophisme qui est le fond de commerce des verts et symptôme, à travers une nouvelle divinisation de la nature, du recul de la confiance de l’humanité en elle-même, rejetant les avancées scientifiques et techniques de façon suicidaire dont seul pourra jaillir la fin des grands maux comme la faim, le manque d’accès à l’eau, à l’énergie, à la santé, la pérennisation de l’humanité ; Contre les promoteurs du multiculturalisme qui se présentent comme les sauveurs des minorités et cultivent la division du peuple en blancs et noirs, en religions, en ethnies en même temps que leur bonne conscience, qui promeuvent en réalité une autre forme de racisme à travers leur projet d’imposer la discrimination (et qu’elle soit positive n’y change rien) et la séparation comme « solution » au vivre ensemble alors qu’il faut défendre l’égalité, ce beau principe acquis de hautes luttes, progrès majeur valable pour tous dans l’histoire, qui seul favorise le mélange, le brassage des populations en favorisant une société fondée sur le bien commun contre celle invivable qui serait une simple addition de différences ; Contre les coupeurs de tête qui accusent systématiquement ceux qui osent poser la réalité des problèmes en défendant la nation contre la régularisation sans condition des sans-papiers au nom des bons sentiments qui évitent de réfléchir, qui signifierait la fin des frontières, de la notion même de nation, ce que demande à corps et à cri le MEDEF européen rejoignant les gauchistes, et la mort à plus ou moins court terme de toute spécificité française, dont son modèle social unique qui est aussi au service de ceux qui, étrangers vivant en France et des sans-papiers eux-mêmes, en bénéficient (après trois mois passés sur notre territoire tout sans-papiers bénéficie par exemple de l’aide médicale d’Etat) sous le drapeau de la France ce merveilleux pays fruit de plusieurs révolutions et mouvements sociaux majeurs, du Front populaire et de mai 68, autant que du solidarisme d’un Léon Bourgeois, terre d’accueil et de mélange qui a fait notre fameux creuset français ; Contre ceux qui veulent une France à genoux devant le libéralisme et la mondialisation qui déshabillent le peuple pour tisser chasuble d’or aux riches toujours plus riches en poussant au pire par désespoir les abandonnés de tous bords... ; Contre ces idéologues fumeux du système qui refusent de voir que les partis religieux, qui mélangent politique et croyance consituent une bombe à retardement, conduisent au risque de guerre les pays arabes plongeant dans l’islamisme et un risque d’embrasement qui est un des enjeux majeurs de notre temps derrière un rejet de l’occident et ses valeurs...

Enfin, il faut faire table rase du passé, d’une gauche lâche acquise au système comme d’une droite à son seul service, pour vraiment faire barrage au FN sinon, c’est lui auquel on donne raison, comme le seul recours de tous ceux qui sont en colère, qui sont indignés par l’immoralité de cette situation où l’Europe fédérale a réduit à néant la souveraineté nationale et vidée de son sens la démocratie avec la complicité de l’umps (Droite et PS sont tous pour la règle d’or) et une Europe qui décide à la place des Etats et des peuples pour satisfaire les marchés sous une injustice incroyable et insupportable, que reflètent les informations du journal « les Echos » ces jours-ci qui relate que, pendant que le peuple est appelé à encore payer et payer et s’appauvrir (TVA sociale) en assassinant les classes moyennes (symbole d’un ascenseur social qui tombe dans le vide), que les rémunérations des patrons ont augmenté cette année de 34% et les dividendes des actionnaires de 31%, de quoi mettre le feu à notre société et l’entrainer dans la pire des aventures. 

Le fascisme qui couve est d’abord là ! Ce n’est pas en manifestant sur des mots d’ordre gauchistes à saint Denis à 500 en se faisant plaisir et en se donnant l’illusion d’avoir fait de la résistance (ce qui est d’ailleurs ridicule rapporté à la population de cette ville ou de la RP), que le phénomène FN pourra être endigué, comme le dit notre ami Chalot, mais en cassant avec une idéologie dominante dont la responsabilité revient à toute la classe politique de l’extrême-gauche à la droite sarkosienne qui tous ont des responsabilités peu ou prou dans l’ascension de Marine le Pen qui a, malheureusement ainsi, de beaux jours devant elle. Méfions-nous que demain, des dizaines de milliers de gens ne descendent dans la rue pour soutenir le FN avec le nationalisme bavant aux lèvres, car, si le fascisme n’est pas loin, c’est bien que le terrain a été préparé pour lui par les élites qui piétinent la démocratie et la nation en crachant sur le peuple comme pour inviter à la mauvaise voie tout en criant hypocritement au loup tout en en jouant dangereusement. Là, ce sera autre chose et on verra qui sont les résistants !

Ceux qui ont le plus à perdre sont les vrais laïques et républicains, qui ne font pas de concessions avec les attributs de notre République, indivisible, laïque, démocratique, sociale et décentralisée : voilà le programme révolutionnaire du futur parti de la transformation sociale, volontaire à porter jusqu’au bout les attributs de cette République du peuple en lui donnant le premier rôle, sinon, point de salut !

Guylain Chevrier.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


Faites un don

Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération