Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile


En réponse à :

Par voxagora (---.---.---.166) 6 février 2012 12:51
voxagora

.

Personnellement je ne connais ni Mme Jego, ni ses articles, ni vous Kerjean,
et je ne vais pas essayer de le savoir, car mon intervention ici ne vise qu’une chose :
votre DISCOURS, qui a attiré mon attention par la violence de son introduction :
- il s’agit d’une femme,
- et par conséquent, on peut se poser la question de son idiotie. ça va si bien ensemble ..
  En effet, si on s’amusait à dresser la liste des personnages plus ou moins publics évoqués
  dans les articles, pas beaucoup d’hommes sont carrément installés comme idiots, sans aucune nuance.
Du coup j’ai lu l’article :
à part 4 lignes, je ne sais pas ce qu’a dit la dame, et si c’est vrai, faux, bien, pas bien, machin,
par contre, je sais COMMENT elle l’a dit, et que c’est apparemment le plus important :
J’extrais : « .. idiote ou scélérate .. crache sa bile .. cette brave chienne de garde ..
vitupère comme une fanatique .. voilà ce que crache, aboie, cette propagandiste .. 
cette hystérique aux neurones probablement gelés .. dans sa hargne .. »
Et oui, les femmes possèdent un utérus (ce pourquoi les grecs ont inventé le mot « hystérie », 
ce qui pour moi n’est pas une insulte), elles ont CE QUI VA AVEC, c’est à dire une voix plus aiguë,
et la tendance à s’en servir de manière quelquefois plus désordonnée et bruyante.
Mais cela ne veut pas dire, parce qu’elle sont assises dessus, qu’elles PENSENT avec,
c’est seulement comportemental et physiologique. En ne nous en disant pas plus sur ce qu’a dit la dame,
vous éliminez sa pensée et son discours, au profit de sa seule appartenance sexuée.
Pourquoi ?
Pourquoi devrions-nous considérer les femmes, en politique, comme pensant avec leur seul utérus ?
Et pourquoi moi, Madame Voxagora, je n’invaliderais pas votre discours,
en disant que vous ne pensez qu’avec ce sur quoi vous êtes assis ?







Palmarès