• samedi 19 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Newsletter
  • Contact
AgoraVox le média citoyen

Vanneste, porte-parole du plus proche conseiller élyséen

Par morice (---.---.152.2) 16 février 2012 10:51
morice

Il est évident que venant d’un élu c’est extrêmement choquant et condamnable moralement, mais pas pénalement


belle erreur de votre part : ce qui est condamnable c’est le négationnisme pur et simple, dans lequel ce propos entre parfaitement !!!! 

on vous rappelle les TERMES de la loi : ce qui est CONDAMNABLE, c’est je cite « la contestation de l’existence des crimes contre l’humanité »  : ça ne concerne PAS que les juifs !

donc votre phrase « Je n’ai pas passé le premier paragraphe de votre article, car dès celui-ci nous avons une énormité : En France, seul la négation du génocide juif est pénalement condamnable... » Pas la négation de la déportation des homosexuels« révèle votre profonde MECONNAISSANCE du sujet....

ne vous croyez donc pas à l’abri.... 

comme quoi, au lieu d’ARRETER de lire, et de suivre vos sirènes négagtionnistes, vous auriez mieux fait de continuer, vous auriez appris qui était Buisson et ce qu’il faisait en ce moment !!

de croire que la loi Gayssot ne concerne que la Shoah est une GRAVE ERREUR.

Article 24 bis »Seront punis des peines prévues par le sixième alinéa de l’article 24 ceux qui auront contesté, par un des moyens énoncés à l’article 23, l’existence d’un ou plusieurs crimes contre l’humanité tels qu’ils sont définis par l’article 6 du statut du tribunal militaire international annexé à l’accord de Londres du 8 août 1945 et qui ont été commis soit par les membres d’une organisation déclarée criminelle en application de l’article 9 dudit statut, soit par une personne reconnue coupable de tels crimes par une juridiction française ou internationale.

Crimes contre l’humanité[modifier]

« c’est-à-dire l’assassinat, l’extermination, la réduction en esclavage, la déportation, et tout autre acte inhumain commis contre toutes populations civiles, avant ou pendant la guerre, ou bien les persécutions pour des motifs politiques, raciaux ou religieux, lorsque ces actes ou persécutions, qu’ils aient constitué ou non une violation du droit interne du pays où ils ont été perpétrés, ont été commis à la suite de tout crime rentrant dans la compétence du Tribunal, ou en liaison avec ce crime. »

— Titre II, art. 6, al. c., Accord de Londres du 8 août 1945, Statut du Tribunal Militaire International


En somme, « Documentez vous avant d’écrire ce genre de bétises. » Visiblement vous ne l’êtes pas assez !!! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


Faites un don

Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération