Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile


En réponse à :

Par easy (---.---.---.174) 9 mars 2012 10:53
easy

Ces débats de chimistes occultent le débat de bon sens qui voudrait que dans la thèse d’explosifs volontairement installés, il soit un tant soit peu discuté de la manière dont les mineurs s’y seraient pris pour installer leur usine.

Il s’agissait pour ces mineurs
Soit de faire exploser les milliers de piliers d’acier sur toute leur hauteur disons donc sur leurs 5 m et sur chaque étage, auquel cas on n’aurait pas retrouvé la moindre longueur intacte de ces piliers (Et comment s’y seraient-ils pris pour gainer ces kilomètres de piliers toujours habillés de bardages dans un immeuble bourré d’occupants ?)
Soit de ne faire exploser qu’une partie de chaque pilier, celle située dans le faux plafond par exemple, auquel cas on aurait retrouvé un tas de restes de piliers tous identiquement tronqués de cette partie détruite (Et là encore, comment s’y seraient pris les mineurs ?)

La zone 51 de Groom Lake avait employé probablement 1000 personnes qui ont toutes respecté leur serment de secret absolu. Mais pour accepter ce secret, elles avaient cru qu’il s’agissait pour elles de défendre les EU contre quelque méchanceté soviétique. En somme chaque opérateur de cette base croyait protéger sa famille, sa ville, son pays. Enfin, chacune d’elle menait un boulot sans savoir ce que faisaient les autres. Les mécaniciens qui préparaient un U-2 le matin ne savaient rien de ce qu’allait faire le pilote et lui-même ne savait sa mission qu’au dernier moment. Cloisonnement maximum. En fait, aucun des opérateurs ne savait vraiment la finalité de ce qu’il faisait et globalement, aucun d’eux n’a jamais eu l’impression qu’il était en train de tuer ou de miner quelque chose, tant aux USA qu’en URSS

Je ne vois pas bien comment, en 2000, on pourrait convaincre 1000 américains de miner un immeuble très symbolique des EU, bourré d’américains symbolisant les EU, en obtenant d’eux qu’ils conservassent le secret alors même qu’ils leur fallait effectuer une opération répétitive et la réaliser en étant visibles entre eux mais invisibles aux yeux des occupants. Et cela pour détruire, pour tuer. Quand bien même on aurait berné ces mineurs en leur racontant qu’ils minaient pour tuer des cafards, après l’explosion, ils auraient protesté. Au moins l’un d’eux l’aurait fait.

Où sont-ils, qui sont-ils ces mineurs parfaits ?
Et si les EU disposent de tels mineurs parfaits pourquoi ne s’en servent-ils pas pour faire s’effondrer des immeubles occupés par des ennemis ? Car il ne serait pas plus difficile pour ces mineurs fantômes d’être aussi invisibles à des ennemis qu’à des compatriotes.


Pour assassiner un Abraham Lincoln, il suffisait d’une seule personne dans le coup.
Pour assassiner JF Kennedy, il suffisait de 10 ou 20 personnes dans le coup. Chacune d’elle sachant très bien la finalité : tuer un rival politique et éventuellement tuer le tueur. De sorte qu’une fois l’opération effectuée, aucune de ces 10 ou 20 personnes n’a été surprise. Le secret convenu au départ, secret sur une lâcheté, a donc pu être maintenu jusqu’à définitivement éventuellement.

Pour miner des deux plus grandes tours des EU, les mineurs devaient savoir qu’ils allaient tuer non pas une personne clef mais des milliers d’innocents, jusqu’à, forcément, des parents ou amis. Je ne crois pas possible de rassembler 1000 mineurs acceptant ce genre de carnage en rien patriotique et qu’ils en restent silencieux après coup.



Les Reopenistes devraient nous démontrer qu’ils ont réussi à miner tous les piliers d’un immeuble aussi important (avec des charges factices) sans jamais s’être fait repérer.

Ils ont très certainement songé à cette démonstration magistrale mais ils ont aussi certainement compris qu’ils en seraient incapables



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès