Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile


En réponse à :

Par C BARRATIER (---.---.---.237) 21 mars 2012 19:30
 C BARRATIER

Je suis assez d’accord avec l’auteur, mais le législateur, dès la création de l’école publique laîque n’a pas voulu qu’elle ait le monopole, avec l’idée que la concurrence était stimulante. L’école privée peut correspondre à des philosophies de gens qui ne veulent pas se « mélanger », quelles qu’en soient les raisons. La République est laîque mais n’oblige pas les citoyens à l’être. C’est un aspect de la liberté de conscience qui est le caractère fondamental de la laïcité. D’où la liberté de ne pas aller à l’école publique. On peut même rester chez soi.

Il y a eu après des dérives jusqu’à la prétention actuelle de certains dirigeants d’écoles privées affirmant qu’elles assurent le service public et que l’école privée finalement a les mêmes contenus que l’école publique. Cela n’a jamais été vrai et l’est de moins en moins.

Le problème que l’on a avec les religions de notre pays, pourtant minoritaires, c’est qu’elles réclament toujours des accommodements par rapport à la loi. Et ces accommodements peuvent faire que des responsables de services publics, des élus, tombent dans l’illégalité au profit des religions en étant accommodants (ce qui ne rend en rien la chose légale). De la lâcheté finalement. Voir des cas assez énormes ici

« République laïque grignotée : tout accommodement dégénère »

 http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=212


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès