Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile


En réponse à :

Par Initiative Citoyenne (---.---.---.154) 3 avril 2012 12:23
Initiative Citoyenne

Chaque fois qu’on parle d’une maladie grave, le réflexe conditionné revient et le « mot magique » réapparaît : « vaccin » !

Avez-vous au moins déjà lu ce qu’a dit à ce sujet le Pr Luc Montagnier dans une interview publiée sur le site noslibertés :

« Un système immunitaire performant est capable de résister aux bactéries ou aux virus, alors que les gens dont le système immunitaire est défaillant seront prédisposés chroniquement aux maladies. Pour y remédier, des solutions existent, qui ne sont ni spectaculaires ni onéreuses, qui fonctionnent sans l’aide des vaccins, mais qui font appel au bon sens en suggérant d’appliquer des règles en matière d’hygiène, telles que l’indispensable assainissement de l’eau et en apportant une amélioration qualitative à la nutrition par l’apport d’antioxydants efficaces qui sont la réponse adéquate pour guérir de nombreuses maladies et combattre le stress oxydatif. Les mesures que je propose ne sont pas du tout prises en compte et ne trouvent aucun financement, les gouvernements se réfèrent aux conseillers scientifiques mandatés par les institutions officielles qui se gardent bien de donner leur aval à ce genre de conseils. On les comprend, car il n’y aucun bénéfice à en tirer et cela va à l’encontre des intérêts politiques. »  Mon message diffère donc de ce qu’on a l’habitude d’entendre, car les gens pensent toujours que l’on doit impérativement avoir recours aux médicaments et aux vaccins, mots magiques ! Je suis actuellement très inquiet face aux décisions prises par certaines instances internationales qui préconisent des actions d’envergure comme la livraison massive de médicaments en Afrique (contre le SIDA, par ex.) ou comme la campagne spectaculaire de vaccination actuellement engagée par Bill Gates, plutôt que d’appliquer les mesures simples telles que celles que j’ai suggérées ».  


Les effets secondaires sont une réalité et leur sous-estimation aussi. Avant de balayer cela d’un revers de la main ces considérations (preuve sans doute que vous avez mal lu notre article), voyez comment l’Afssaps a représenté cette sous-notification à savoir comme un Iceberg ! Et bien entendu, on aurait encore pu rajouter d’autres liens de références SCIENTIFIQUES sur les effets secondaires graves possibles des vaccins, comme ceux du BCG par exemple, voir ici notamment :
http://www.sante-solidarite.com/effetssec.htm#BCG

Vous trouverez ici aussi un échantillon bien entendu non exhaustif de références scientifiques sur les échecs et risques graves des vaccins :
http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/—de-1000-etudes-sur-les-vaccins.pdf

Vos propos selon lesquels il suffirait de poursuites judiciaires pour mise en danger de la vie d’autrui manquent par ailleurs de réalisme car de nombreuses victimes ont déjà déploré la complaisance du système judiciaire ou autre en raison du caractère tout simplement tabou des effets secondaires. Là aussi nous avions mentionné une référence très révélatrice de ce qui passe pour beaucoup de victimes :
http://www.initiativecitoyenne.be/article-gardasil-co-savoir-avant-pour-ne-pas-regretter-apres-102268734.html

Aux USA où un système (très imparfait) d’indemnisation des victimes de vaccins existe, il se trouve en effet que 2/3 des plaintes sont rejetées et pourtant, malgré cela, l’Etat américain a déjà versé 2,5 MILLIARDS de dollars d’indemnisation aux victimes. Comment donc expliquez-vous ça si ces vaccins sont aussi sûrs  que vous ne le pensez ? Pourquoi la Cour Suprême a-t-elle du octroyer l’impunité juridique aux firmes productrices sous peine qu’elles tombent en faillite sinon, sous le poids des poursuites ?
Comment expliquez-vous que les officiels belges (mais aussi français) n’évoquent jamais les risques graves des vaccins au public (pour les faire adhérer coûte que coûte aux programmes vaccinaux) alors qu’il existe au Canada un programme d’indemnisation des victimes de vaccins dont les indemnités sont susceptibles de couvrir TOUS LES VACCINS et tous les types d’effets secondaires graves y compris les décès (d’où qu’ils prennent alors en charge les indemnités de décès y compris frais funéraires !).

Après, parce que ces données vous dérangent et/ou que vous ne savez pas y répondre de façon consistante, vous pouvez toujours revenir avec le pseudo argument très faiblard du « complot pharmaceutique » avec l’espoir de déformer nos propos.
Mais le fait est que les vaccins sont devenus un juteux business pour les pharmas, que la bulle vaccinale (comme toutes les bulles) finira tôt ou tard par exploser et que les pharmas elles mêmes ont déjà avoué la nature de leurs méthodes vis à vis du public comme cette firme qui écrivait par exemple dans une note interne dans le contexte des années 90’ de la vaccination hépatite B : « Sur le marché des vaccinations, les adolescents sont un segment très porteur, il faut dramatiser... faire peur avec la maladie. »
Si vous trouvez que c’est sain, qu’il faut continuer ainsi, eh bien nous pas. Hors de toute paranoïa, il y a là une forme évidente de tromperie et d’abus du public.

 

 

 

 

 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès