• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


vieux grincheux 16 janvier 2013 21:42

@ffi Tu as écrit :


« Je trouve plein de bon sens de considérer que l’homme et la femme sont distinguables l’un de l’autre par leurs attributs propres et qu’ils ont chacun des qualités complémentaires. L’universel, ce n’est pas dans l’uniforme qu’il est, mais dans l’union harmonieuse des complémentarités.

L’enfant ne peut être structuré que par cette dialectique du couple homme/femme, par cette dialectique père/mère. »


Quel est l’ argument qui te donne à croire qu’ il n’ y a a pas complémentarité dans un couple homosexuel ? Tu en connais ? Tu t’ es déjà fait fait dragué par un-e homo ? Tu connais des enfants de couple homo ?

Evoquer la complementarité fait immediatement penser au Taoïsme, philosophie bien plus ancienne que la philosophie grecque. Où est-il précisé dans le Yi King par exemple que 2 Le Receptif est NECESSAIREMENT une femme et que 1- Le Createur est NECESSAIREMENT un homme....On ne trouve pas trace de genre dans le Yi King et pour cause, les sages chinois ont bien dû remarquer le piège dans lequel ils pouvaient se fourvoyer. 

Les hexagrammes sont des archétypes, des symboles puissants pour qui sait lire le monde et ses tentatives à atteindre l’ Harmonie. Le taoïsme ne prétend pas atteindre à l’ Universel, mais propose simplement un progrés dans la vertu de l’ « homme noble ». Mais il laisse le choix aussi d’ être un homme vulgaire.

Et ne pas accorder à un citoyen les mêmes droits qu’ un autre à cause d’ une inclination amoureuse qui ne serait pas « naturelle » ou conforme à la Doxa, c ’est se comporter en homme vulgaire.

De même quel est l’ argument qui fonde cette « structuration (de l’ enfant) par cette dialectique homme/femme puis dialectique père/mère » ?

Moi j’ en ai un, c ’est l’ Empathie, et malheureusement pour ta dialectique, l’ Empathie n’ a pas de genre. Car on ne nait pas parent. On le devient. Et certain-e-s ne le deviennent jamais. Donc le modèle dialectique « père/mère » est un modèle qui non seulement ne peut prétendre à l’ Universel mais encore PRODUIT DE L ’ ALIENATION. Liée à l’ Habitus reçu par l’ enfant. et il lui faudra de longues années pour s’ en débarasser, s’ il en prend conscience evidemment.

Les Empathes chercheront toujours à aider l’ enfant dans sa quête et et ses acquisitions cognitives, ils se réjouiront de ses succés, ils se rejouiront même lorsque l’ élève dépasseront le maître. Peu importe que ce soit deux hommes ou deux femmes. Ce qui importe c ’est que ce soit des Empathes. or c ’est loin d’ être le cas dans les couples hétéros, dans lesquels se jouent des projections fantasmatiques sur l’ enfant, des « traditions héréditaires » auxquelles l’ enfant est AUTORITAIREMENT tenu de se conformer. De la surprotection, de la castration des élans créateurs au « profit » de « recherche de situation » matérialiste et qui peuvent aller jusqu’ au refuge dans l’ Autisme de l’ enfant épouvanté par la violence de cette barbarie déguisée en « civilisation ».

Toute mon empathie

VG


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès