• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Mmarvinbear Mmarvinbear 9 août 2013 16:27

Marvinbear ignore également, délibérément ou non, que la tendance naturelle des épidémies est la disparition spontanée.


Cette phrase est la preuve manifeste que ce prétendu médecin ne l’est pas. Une épidémie ne se manifeste que lorsque les conditions (hygiène amoindrie, population affaiblie physiquement, densité importante autour du foyer d’infection, germe pathogène présent ) sont réunies. 

Selon les germes, ces conditions sont plus ou moins faciles à réunir. La Grippe, par exemple, est annuelle alors que les épisodes de Peste ont été plus éloignés les uns des autres.


Mais tant que les conditions initiales ne sont pas changées, les maladies reviennent avec leur régularité et leur morbidité propres.


L’élimination des rats d’ Europe a privé les puces de leur moyens de survie et le bacille de la peste a disparu du continent. Il reste présent en revanche en Asie et en Afrique ( 4000 morts ces 20 dernières années ) ou la maladie ne disparait pas spontanément !



Il faut savoir que les virus se multiplient 500 fois plus vite à 37°C qu’à 39°.

Il faut savoir qu’il existe des millions de genre de virus qui ont chacun leurs particularité propres, chaque espèce ayant sa vitesse de multiplication propre. Une telle affirmation n’est médicalement d’aucune valeur.

Pourtant, le premier réflexe du médecin « instruit » est d’attaquer ce premier et formidable moyen de défense de tout organisme. La encore, l’ignorance est coupable.

Si une fièvre de 38 39° aide l’organisme, au delà de 40 elle devient un danger mortel (lésions cérébrales possibles) . Le médecin prescrit donc une posologie adaptée à chaque patient afin de garder la fièvre dans des limites basses puis pour l’éliminer une fois l’organisme en voie de guérison.


L’aspirine, l’advil et le paracétamol peuvent tuer ou rendre infirme, il faut le savoir, et pour cela oser, la encore, se remettre en question. 

Pour cela, il faut en absorber des doses déraisonnables. C’est le cas pour n’importe quelle substance.

Essayez de boire plus de trente litres d’eau par jour et vous flinguez vos reins pour de bon.

Et l’industrie pharmaceutique n’y sera pour rien !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès