• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Matthias24 Matthias24 12 août 2014 09:37

Salut,
Il y a quand même une grande différence avec le salariat, je trouve, au sens que la prostitution touche à l’intime, donc aux aspects psychologiques les plus profonds. Je pense que nous serons d’accord pour dire que vendre ses bras pour faire du pain, par exemple, n’a pas la même dimension psychologique que vendre son corps. Là, on est dans l’intime du corps (et de l’esprit aussi) donc en rapport direct avec notre intégrité physique. Intégrité physique que chacun doit pouvoir préserver quelques soient sa situation économique ou autre. Je par du principe que aucun d’entre nous ne voudrait vendre son corps si il y avait une autre solution (le contraire serait l’exception et non la norme). Alors, non, excusez moi mais je ne trouve pas que la prostitution soit un métier comme un autre.
Après, pour votre dernier paragraphe, ces genres de méthodes sont difficiles à mettre en œuvres, par exemple comment savoir si la prostituée à été violée ou juste blessée par accident dans le cadre de son activité ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès