• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


César Castique César Castique 18 août 2014 09:35

Vous persistez à prétendre que les prostitué(e)s vendent leur corps, alors qu’en réponse à votre premier volet, l’internaute rodier_a a brillamment démontré que juridiquement l’affirmation ne tient pas ; 

« ...chère auteure, à moins qu’après les réformes incessantes du code pénal et du code de la famille opérées par les radicales, il ne soit proposé une refonte drastique du code du commerce, permettez-moi de vous rappeler quelques notion juridiques de base sur la vente qui, comme chacun ne le sait pas, emporte trois droits essentiels :

l’usus, le fructus et l’abusus...

Droits qui me paraissent assez incompatibles avec ce que je sais de la prostitution :

  • l’usus, permettrait au client d’user de la prostituée en permanence et sans limite de durée..., la belle affaire...

  • l’abusus autoriserait le client, après l’avoir fouettée et tailladée, de tuer, en toute impunité, la prostituée, voire, de la revendre en tout ou partie...

  • le fructus qui, bingo, lui permettrait non seulement de recouvrer son argent mais en plus, d’exiger un retour permanent sur investissement...

Non décidément, vous ne pouvez pas dire, sans ridicule, que la prostitution, c’est la location ou la vente... »

Comme vous ne tenez aucun compte des observations argumentées qui vous sont adressées, je n’ajouterai rien, sinon qu’une fois encore, vous n’entrez pas en matière sur la question des hardeuses et des hardeurs.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès