• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


amiaplacidus amiaplacidus 18 août 2014 14:02

Au delà de l’aspect étroitement juridique que vous citez, il y a un aspect purement pratique.

Les pays qui ont légalisé la prostitution (Pays-Bas, Allemagne, Suisse, Autriche, ...) ont un taux de criminalité lié à la prostitution beaucoup plus bas que les pays répressifs et la France en particulier.

Dans ces pays, les femmes qui choisissent de se prostituer sont défendues par des lois. Celles qui sont contraintes de se prostituer sont protégées par des lois. Le proxénétisme y est fortement combattu et pénalisé, les peines sont lourdes. Et c’est très bien ainsi.

En France, c’est un peu le contraire. En principe le proxénétisme est puni, mais comme les maquereaux sont très souvent des indicateurs de police, ils ne sont que peu pourchassés, sauf les choses deviennent trop voyantes.

Le cas de figure parfait, c’est la Suède. Depuis l’interdiction de la prostitution et en faisant abstraction d’internet (parce que là...), il n’y a plus de prostituées en Suède. Simplement, sur les quais, il y a passablement de navettes qui amènent les clients sur des bateaux ancrés dans les eaux internationales pour de folles après-midis, soirées, etc. Et là, la situation des femmes est bien pire que ce qu’elle était sur terre ferme : sévices, coups, alcoolisme, etc. On ne peut même plus parler de prostitution forcée, mais de franches tortures. Comme quoi, l’enfer est pavé de bonnes intentions.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès