• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Scual 24 septembre 2016 10:25

C’est très intéressant. En théorie je répondrait oui bien sur, c’est ça qu’il faut faire et actuellement nous faisons précisément ce qu’il ne faut pas faire. Mais la théorie est une chose et la pratique une autre. La théorie prend des généralités et essaie d’en tirer des conclusions générales pour proposer des solutions générales, sauf que la pratique peut rendre tout ça impossible, en tout cas dans l’immédiat. La pratique prend aussi en compte des tas de petits détails qui ne font pas partie des généralités mais qui au final changent complètement la donne.

Ainsi pour que Nuit Debout suive cette voie il faudrait que ça soit un mouvement qui fait corps... sauf qu’il n’y a rien de plus divers, insaisissable et incontrôlable que ND. Les généralités de cet article font traiter le mouvement comme l’ « extrême-gauche », sauf que c’est pas ça du tout en réalité. Il y a bien un gros tiers du mouvement qui n’est pas d’extrême-gauche pour commencer, et de toute façon il y a au moins dix courants politiques différents, qui constituent en plus de véritables sphères culturelles différentes. Anars, autonomes, antifas, décroissants, progressistes, écosocialistes, communistes, démocrates, bobos, syndicalistes et j’en passe ! Cette union a un prix : celui de laisser tout le monde libre de suivre ou pas les décisions collectives.

Si ND prenait une décision qui amènerait la moitié des participants à partir, on ne pourrait pas parler d’ouverture, mais plutôt de faire partir certains pour faire la place à d’autres. La théorie ne pourrait dans les faits pas marcher.

De plus il ne faut pas être naïfs. L’extrême-gauche voudrait rejeter et nuire aux groupes présentés dans l’article ? Et cela n’est pas vrai dans l’autre sens ? L’extrême-droite viendrait à ND de manière bienveillante sans arrière pensée et sans vouloir salir le mouvement ou le faire imploser ? La pratique suggère exactement le contraire. L’objectif de l’extrême-droite est précisément de détruire ND. Indics, dénonciation de certains groupes et individus participants au mouvement, actions nuisibles au mouvement sans concertation, tentatives de prises de contrôle et j’en passe. A chaque fois les choses se sont mal passées. Je ne dis pas qu’il n’y a à ND que des enfants de chœur bienveillants et tolérants se comportant tous de manière totalement démocratique, mais un recadrage est possible sans faire exploser le mouvement, ce n’est pas le cas avec l’extrême-droite pour qui soit ils partent soit d’autres partent à leur place.

Pour le moment il faut donc continuer à consolider ces fragiles liens que ND a réussi à créer entre des groupes qui étaient historiquement en désaccord, pour ne pas dire plus. Ensuite on pourra voir si c’est possible d’élargir... ce qui n’est pas forcément souhaitable de toute façon. On se bat pour des idées, pas pour être nombreux ! Le but de l’élargissement n’est donc pas de faire un fourre-tout mais d’unir autour de choses communes, et il n’y en a pas avec l’extrême-droite ! Convaincre les citoyens indécis et peu politisés est bien plus logique pour ND que d’essayer d’intégrer des personnes déjà convaincues et politisées qui pensent et veulent tout le contraire de ND. On combat la loi travail et son monde... c’est pas pour s’unir à pire encore !

Théoriquement oui, la meute de hyènes et le troupeau de buffles sont beaucoup plus forts s’ils s’unissent, mais en pratique quand on met les deux ensemble, ça ne se passe pas bien du tout. Ce que propose cet article c’est de mélanger l’eau et l’huile, en oubliant les lois de la physique.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès