• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Alren Alren 19 février 16:02

@V_Parlier

L’auteur n’explique pas non plus pourquoi le territoire de l’Algérie (qui n’existait pas en tant que telle à l’époque) avait été conquis par la France qui y avait remplacé les Ottomans.

La France a lancé en 1830 une expédition contre les ports d’Afrique du Nord d’où partaient des pirates qui abordaient les bateaux en Méditerranée mais également jusque dans la Manche pour emmener en esclavage les hommes et les femmes qui voyageaient sur des bateaux marchands.

Or l’esclavage, c’est un crime contre l’humanité et y mettre fin une action humanitaire qui a été applaudie par toute l’Europe.

On imagine à quel servitude sexuelle étaient réduites les jeunes femmes. Les vieilles devenaient servantes et traitées comme des animaux à deux pattes. Les hommes ne pouvant pas faire payer par leur famille une rançon qui les endettait à vie, mourraient généralement très vite à travailler comme des bêtes sous le soleil africain.

Si la conquête a été violente, la cohabitation qui a suivi a été pacifique et ne ressemblait en rien pour les indigènes au sort que connaissaient auparavant les Européens esclaves dont on imagine la joie et l’émotion d’être soudain des humains retrouvant leur dignité.

S’il a subsisté une résistance sourde à la présence franaçaise, elle était le fait d’islamistes comme on ne disait pas encore. Alors que le culte musulman pouvait s’exercer totalement librement, ce qui bien sûr n’était pas le cas du christianisme auparavant, ils prêchaient déjà en secret le djihad contre les roumis. Mais sans succès.

La majorité des Algériens ne souhaitaient pas le départ de leurs voisins pieds-noirs après l’indépendance. Ils pressentaient avec raison que cet exil forcé d’une masse de travailleurs qualifiés allait appauvrir leur pays et donc les appauvrir eux-mêmes. Et en effet, le niveau de vie en Algérie a fortement baissé après l’indépendance.

Sans compter que les immigrés algériens (et non les Tunisiens ou les Marocains) vivant en France ont été regardés différemment par les Français et que cette hostilité sourde envers les Algériens est toujours sensible dans les régions où les Pieds-noirs ont essayé de refaire leur vie.

Bien évidemment, vous ne retrouverez pas cette réalité historique exposée dans les manuels des étudiants algériens où l’on continue de prêcher la haine du non-musulman en fait.

Avec ces mensonges on peut s’étonner qu’il n’y ait pas plus de terroristes islamistes dans ce pays.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès