• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Alren Alren 25 mars 16:26

@gaijin

anglais, ricains et français se tiraient la bourre pour abattre le shah qui était en train de démocratiser son pays et mettre un homme de paille a sa place


Pahlavi était la marionnette des USA. Il avait accédé au pouvoir après le renversement par la CIA, les services secrets anglais et français unis, de Mossadegh car ce dernier avait eu l’outrecuidance de vouloir nationaliser le pétrole et de faire bénéficier le peuple de sa vente à tous pays de l’étranger qui pus est.

Comme un Pïnochet au Chili arrivé au pouvoir dans les mêmes circonstances, « l’empereur » ne pouvait conserver le pouvoir que par une répression féroce contre ses opposants de gauche et une répression modérée contre les obscurantistes islamistes. Sa police secrète, la Savak n’avait rien à envier à la Gestapo de Hitler. Elle réussit à éradiquer presque totalement l’intelligentsia progressiste du pays.

Il est vrai que l’argent du pétrole que lui laissaient les compagnies occidentales, lui permettait des achats aux USA, GB et accessoirement France, d’équipements pour moderniser le pays, à l’image de ce que font maintenant les pétro-monarchies. Mais cette irruption artificielle n’était pas forcément bien accueillies dans une société divisée entre une classe bourgeoise occidentalisée et une masse vivant dans une foi primitive et obscurantiste.

Cette classe sociale inférieure fut agitée par des prêches anti-empereur et anti-Occident par des religieux désireux de prendre le pouvoir. Les États qui avaient renversé Mossadegh n’avaient aucun intérêt à ce changement clairement destiné à mettre fin à leur influence dans le pays.

Les mollahs furent assez roués pour accepter l’aide des révolutionnaires progressistes dans une premier temps, ce qui inquiéta beaucoup les dirigeants US. Mais ils se retournèrent contre leurs anciens alliés une fois le pouvoir en main et furent plus féroces encore pour les exterminer.

Aujourd’hui, la une nouvelle génération de « bourgeois » cultivés a pris le relais de ceux qui ont disparu, pour revendiquer sans violence mais avec constance un assouplissement du cléricalisme qui étouffe le pays.

Et ils sont assez nombreux pour que les ayatollahs et mollahs lâchent du lest sur les mœurs et acceptent avec les Russes une alliance avec des infidèles. D’autant plus que les sunnites menacent ...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès