• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


JL JL 11 avril 20:09

@Fifi Brind_acier
 

 hé bien considérez que ne pas obéir aux traités c’est une façon d’en sortir en toute souveraineté.
 
 Chomsky affirme que ’’le contrôle de l’opinion publique est une caractéristique des démocraties, d’autant plus redoutable que la classe au pouvoir est minoritaire’’. Faire croire à l’opinion publique que l’on ne peut sortir d’un traité qu’en acceptant les conditions prévues par traité, c’est de la tromperie.
 
 L’article 50 vise en réalité à engluer dans des procédures juridiques interminables et incompréhensibles pour la majorité de la population, les États qui voudraient sortir de l’UE.
 
 Charles de Gaulle,dans C’était de Gaulle, écrit : «  Vous avez déjà vu un grand pays s’engager à rester couillonné, sous prétexte qu’un traité n’a rien prévu au cas où il serait couillonné ? Non. Quand on est couillonné, on dit : « Je suis couillonné. Eh bien, voilà, je fous le camp ! Ce sont des histoires de juristes et de diplomates, tout ça ».
 
La sortie de la France de l’Union européenne de doit pas se faire au moyen de l’article 50 du traité de Lisbonne, traité illégal constitutionnellement. 
 
Pour sortir, la France pourra invoquer les articles 61 et 62 de la Convention de Vienne du 23 mai 1969 sur le droit des traités. Ces articles décrivent le droit de retrait d’un traité international par un État, au motif notamment d’un « changement fondamental de circonstances ».

 En savoir plus là 

 
 
 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès