• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Et hop ! Et hop ! 14 avril 15:54

@Spartacus : «  La mobilité des personnes et des capitaux est une liberté fondamentale. L’auteur voudrait vivre dan un pays prison. »


Selon vous, jusqu’au traité de Maastrich, la France était une prison, et l’économie française celle de la Corée du Nord ?

En 1990, grâce à son secteur productif public (EdF, GdF, Aérospatiale, Airbus, France Télécom, Snecma, Giat industrie, CGE, Assistance publique, Education nationale, etc) et privé (Saint-Gobain, Péchiney, Usinor, Legrand, Bouygues, Dumez, Carrefour,..), l’économie française était la 3e du monde après les USA (300 millions d’habitants) et le Japon (120 millions d’habitants), avec la meilleur productivité par employé, et la plus haute espérance de vie pour les femme.

Seule une politique économique publique peut développer des activités à long terme (30 ans, 100 ans), l’investisseur financier privé cherche le profit à court terme, il provoque un désinvestissement.

Il faut distinguer entre un vrai investisseur, créateur d’entreprise qui construit une usine ou des ateliers, et embauche des salariés pour développer une production, et un groupe financier international qui prend le contrôle d’entreprises françaises qui marchent déjà bien, soit pour détruire un concurrent, soit pour en tirer le maximum d’argent. L’un crée de la richesse réelle et de l’emploi, l’autres est un prédateur qui étend son monopole.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès