• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 14 mars 2007 02:03

BONJOUR, CHARLES... VOICI CI DESSOUS LES DERNIERES NOUVELLES RECUES DEPUIS LE PARTI « RECONCILIATION NATIONALE »... Ce texte a été adressé aux Maires de France par un des sympathisants de ce Parti...

Marc BOUTELLIER, Responsable des Relations avec la Presse de ce Parti (relationspresse@reconciliationnationale.fr) , m’a envoyé ce texte à titre d’information, puisque j’ai réalisé, pour AgoraVox, l’interview de son Candidat, Franck Abed

Paris, le 13 mars 2007

www.reconciliationnationale.fr

Texte d’une lettre adressée aux maires de France par un de nos sympathisants :

Mesdames et Messieurs les Maires, ne soyez pas dupes ! La mascarade des signatures de parrainage continue en corollaire à celle des sondages !

Alors que les deux principaux partis avaient organisé le système de signature pour évincer du débat démocratique les petits partis et d’autres partis d’ailleurs plus importants, nous revoyons les mêmes personnes appeler les maires à apporter leur signature aux petits candidats et notamment à Monsieur Le Pen. Mais que se cache-t-il derrière tout cela ?

Tout d’abord il est bon de se remémorer quelques faits récents. Rappelons qu’il y a encore seulement quelques semaines, ces mêmes partis au travers des Conseils Généraux (principalement UMP et PS) et Régionaux (totalement PS à l’exception d’un) menaçaient les maires ruraux de leur retirer leurs subventions s’ils apportaient leurs signatures à «  certains candidats », sans doute parce que dans notre démocratie il y aurait un droit de censure ?! Nous avions jusqu’à ce jour pensé qu’il s’agissait de procédés dictatoriaux, mais sans doute que le PS et l’UMP auraient un privilège monarchique ? (ou énarchique ?) Rappelons encore que le ministre de l’Intérieur qui cumule sa fonction avec celle de candidat à l’élection présidentielle, avait mis au point le système pour dévoiler les parrainages des maires alors que les élections communales sont programmées débuts 2008, soit quelques mois après l’élection présidentielle. Ces mêmes personnes qui voulaient obstruer tout débat démocratique au premier tour de la présidentielle, alors qu’il est un moment très important dans notre démocratie pour ressentir les tendances de notre société, accusent maintenant les maires ruraux et notamment les « sans étiquette » de ne pas assumer leur devoir d’élu ! Auraient-ils besoin d’un bouc émissaire ?

Non, non, nous ne sommes pas en plein rêve, il s’agit bien de l’évolution de la situation depuis quelques semaines ! Mais pourquoi ces deux grands partis auraient-ils subitement revisé leur position ?

Une fois encore les choses ont évolué grâce à la grande lucidité et l’extrême acuité politique de notre « bon vieux peuple français » qui apparaît comme le dernier rempart à ces manipulations. En effet, voyant que les Français sentaient une orchestration machiavélique de ces deux partis avec la complicité des grands médias aux mains de quelques multinationales, les deux partis principaux ont compris que la supercherie était en train de se retourner contre eux ! Un vent de rébellion commençait à souffler dans les villes et les campagnes de France et de Navarre !

D’ailleurs, tout cela se traduit dans les tendances des sondages qui se sont clairement dégradées pour les deux principaux protagonistes. Cette situation n’est certes pas affichée dans les grands médias complices, mais il est facile de comprendre que lorsque que Monsieur Bayrou prend 10 à 12 points dans les sondages, d’autres candidats devraient baisser  ! Pourtant on nous maintient corps et âme que les deux autres protagonistes du PS et de l’UMP ne descendent pas. On peut donc s’interroger sur la manipulation de ces sondages.

La percée de Monsieur Bayrou qui, dans un premier temps, visait probablement à évincer le Front National des débats politiques, est en train d’éclater à la figure de ceux qui avaient organisé cette cynique mascarade ! En effet, en permettant à Monsieur Bayrou d’enclencher une dynamique de hausse, qui, au départ, pouvait s’avérer comme une « bulle médiatique » à la Ségolène Royale, celui-ci pourrait bien avoir acquis la faveur des Français face aux chamailleries et aux supercheries des deux candidats du PS et de l’UMP.

Par ailleurs, selon nos sources, le candidat du Front National serait plutôt crédité de 20%. La réalité est que l’UMP et le PS sont aux abois  ! En effet, comment pourraient-ils être crédités de 25% et 28% dans les sondages alors que Monsieur Bayrou atteint 24 % et que Monsieur Le Pen serait vers 20%, auxquels il faut rajouter l’extrême gauche et les verts  ? À moins que l’on instaure des sondages basés sur 120%...

Alors pour éviter la montée de Monsieur Bayrou, l’UMP et le PS appellent le Front National et les autres candidats (Verts, Monsieur Besancenot...) à la rescousse car si ces candidats ne devaient pas être présents au premier tour, inutile de dire que les électeurs le ressentiraient à juste titre comme un affront démocratique. Dans leur grand désarroi, il est évidemment que tous ces électeurs ne se rallieraient certainement pas aux deux grands partis chefs d’orchestres de ces manipulations ! Le principal gagnant serait évidemment Monsieur Bayrou et l’abstention, poussant Monsieur Sarkozy ou Madame Royal vers une élimination dès le premier tour, faisant du second tour une simple formalité pour Monsieur Bayrou ! Pire, les Français pourraient même aller jusqu’à sanctionner ces deux partis qui gèrent nos affaires depuis 30 ans et qui nous emmènent inexorablement vers la débâcle à force de manipulations ! Le vent de la rébellion pourrait se transformer en une tornade violente emportant tout sur son passage, PS, UMP, « royalistes » et «  sarkozistes  », libéraux et socialistes, car toutes les hypothèses peuvent désormais être envisagées, y compris celle d’un second tour Bayrou - Le Pen !

Mais qui devrait alors faire ce soi disant sale boulot pour faciliter l’élection de Madame Royal ou de Monsieur Sarkozy ? C’est-à-dire donner des signatures à Monsieur Le Pen, Monsieur Besancenot... ce qui, soit dit en passant, ne devrait pas être un sale boulot mais une formalité visant à favoriser la démocratie dans notre pays ? Évidemment, cela ne peut pas revenir à notre élite énarchique car ces gens qui nous mènent à la déroute économique et politique, sont bien au dessus de cela ! Alors ils demandent aux maires ruraux de le faire ! Ceux qui se démènent corps et âme sans contreparties toute l’année, ceux qui doivent gérer les difficultés de notre société au quotidien sans moyen ! Ce serait donc aux maires des petites communes rurales et en particulier ceux « sans étiquette », de faire ce travail ! Parce que c’est toujours à eux qu’on a recours pour le sale boulot, ceux sur lesquels l’Etat se décharge de ses taches et de ses responsabilités. Et puis de toute façon, ils n’auraient rien à dire. Ce ne serait que leur devoir de maires responsables et citoyens, qui pourtant doivent faire face à des situations sociales et administratives de plus en plus délicates !

Mais au fait que proposent au monde rural les deux candidats se prétendant être les seuls représentants capables de gérer la France ? D’un coté on nous propose un alignement de l’agriculture sur l’OMC, c’est à dire un alignement au dictat des Etats-Unis visant à détruire l’indépendance agricole et alimentaire française et qui sera sans doute marchandé dans un quelconque accord de libre-échange favorisant encore un peu plus les délocalisations. De l’autre, il vise à réduire le monde rural à des tondeurs de gazon parce que lorsque ces mêmes élites viennent passer leurs deux semaines de vacances annuelles à la campagne, il leur faut une jolie campagne bien entretenue ! Alors ils voudraient réduire le monde rural en pseudo-fonctionnaires bénéficiant de quelques subventions pour donner un revenu de « subsistance » et les laisser aux mains d’un commissaire européen de Bruxelles qui n’a jamais été élu démocratiquement et n’a même jamais touché le cul d’une vache ! Il s’agit d’un système pseudo-kolkhozien en réalité !

Quant aux zones industrielles, ils nous expliquent que la désindustrialisation orchestrée par la mondialisation et les multinationales sont inévitables, alors il faudra vous y faire et s’y adapter mesdames et messieurs les maires !

Pendant ce temps, les petits candidats ne peuvent faire campagne, le débat démocratique est clairement volé aux Français et personne ne parle des vrais problèmes ! Mais à part cela, tout va très bien Madame la Marquise ! Les déficits et la dette flambent, les délocalisations se poursuivent à grands pas, mais tout va très bien, soyez rassurez Mesdames et Messieurs les Français et les maires !

Face à ces situations rocambolesques qui démontrent à quel point les candidats PS et UMP ne sont ni capables de mener sérieusement l’intérêt de notre nation, ni dignes d’honorer à sa juste valeur le mandat de président de la République Française, il est grand temps de se reprendre pour ramener la France dans le droit chemin et le développement face à une situation économique et industrielle désastreuse dans toutes les régions ! La France mérite mieux que ces manipulateurs !

Pour faire souffler un vent de renouveau dans notre démocratie, nous vous proposons d’apporter votre signature de parrainage à Franck Abed, candidat des valeurs démocratiques, des intérêts de notre nation, défenseur de la ruralité et du développement du territoire...et surtout en dehors de toutes ces manigances politiciennes !

Eric Girondeau

PS : Néanmoins si vous ne souhaitez pas apporter votre parrainage à Franck Abed, nous vous conseillons de ne pas participer à cette mascarade des deux grands partis.

Le Bureau de Réconciliation Nationale

Responsable des Relations avec la Presse : Marc BOUTELLIER


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès