• jeudi 24 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Newsletter
  • Contact
AgoraVox le média citoyen

25 ans après Tchernobyl : Fukushima expliqué par Maurice Allais

Par slipenL’air (---.---.92.155) 26 avril 2011 15:47

Le point de rupture

Consciemment ou inconsciemment, nous sentons tous que nous approchons d’une fin de la société telle que nous l’avons connue depuis notre naissance.

Le point de rupture est tout d’abord celui du pétrole qui va remettre en question l’ensemble de nos modes de production et de consommation. Bonne nouvelle quand même : avec la réduction drastique des transports, ce sera aussi la fin de la mondialisation libérale. Nous serons contraints de revenir à une production locale pour une consommation locale.

Le point de rupture est également financier. Les pertes abyssales des banques ont été transformées en dette publique, à la charge des citoyens. La dette des principaux pays développés a explosé, atteignant des niveaux astronomiques. La dette des Etats-Unis est désormais de 14.000 milliards de dollars et continue d’augmenter au rythme de 1,5 milliard par jour. Dans l’Union Européenne, la dette publique aura atteint 125% du PIB dans 2 ans. Au Japon, elle représente déjà 270% du PIB. Un tel niveau d’endettement ne peut être épongé que par une forte augmentation des impôts, une hyper-inflation, ou une guerre. Ou bien encore... par une faillite des états et leur remplacement par un gouvernement mondial.

Le point de rupture est aussi social. L’appauvrissement de la « population ordinaire » a atteint un seuil critique, résultat de 20 ans de délocalisations, de précarisation et de baisse des salaires réels. Dans le même temps, les services publics disparaissent, privatisés ou devenus complètement inefficients, abandonnant les citoyens au bon vouloir des multinationales.

Le point de rupture est écologique, avec la 6è extinction massive des espèces, 70% des forêts tropicales détruites, une pollution généralisée des sols de l’air et des océans (dont les zones de pêche ont été vidées à 80% par la pêche industrielle), et un risque d’emballement du réchauffement climatique.

Le point de rupture est démographique. La population mondiale a doublé au cours du dernier demi siècle pour atteindre 6,5 milliards, et 8 milliards d’ici 2020. Ceci est tout simplement incompatible avec le maintient de notre mode de vie actuel auquel nous devrons renoncer volontairement, ou bien sous la contrainte, du fait de l’épuisement des ressources naturelles et de la destruction de l’environnement.

Enfin, le point de rupture est démocratique, dans la plupart des pays occidentaux et en particulier dans la France de Sarkozy et l’Italie de Berlusconi. Arrestations et détentions arbitraires, garde à vue abusives, policiers omniprésents dans les espaces publics, répression tatillonne, inégalité devant la justice, non respect de la séparation des pouvoirs, absence de pluralité de l’information, médias contrôlés par le pouvoir, absence de choix électoral réel, surveillance électronique des citoyens, fichage généralisé, appels à la délation, création de milices chargées de la « sécurité », projets pour une censure d’internet... tout cela est caractéristique d’un régime totalitaire et non d’une démocratie.

Et comme pour compléter ces lignes de convergence, le Soleil semble entrer dans un grand minimum d’activité, et l’inversion des pôles magnétiques de la Terre a déjà commencé.

En attendant, voici une vidéo bien sentie sur ce point de rupture et la façon dont nous le vivons déjà...

Gaz de schiste, sables bitumineux : le capitalisme de destruction totale
En finir avec Babylone
Fukushima : l’accident nucléaire qui remet en cause notre civilisation
L’embrasement du monde arabe
Comment l’ultra-libéralisme s’est imposé au monde
Les paradis fiscaux
Mondialisation libérale et dévoiement des dirigeants politiques
Eric Laurent, Le scandale des délocalisations
La mondialisation en pratique
Davos 2011 en images
Davos 2011
« La stratégie du choc - l’avènement d’un capitalisme du désastre »
Histoire de la dette publique américaine
La dette, résultat des cadeaux de l’état aux entreprises et aux riches
« Le moment est venu »
Vision globale
La grande extinction du Permien (qui pourrait se reproduire)
Comment 30 ans de libéralisme ont détruit nos sociétés
Marée noire en Louisiane : l’entreprise psychopathe a encore frappé
La misère en travaillant...
Le nouvel esclavage
« Let’s make money ! »
Les assassins économiques
L’entreprise psychopathe
Structure de la société capitaliste
De la révolution « peace and love » à la contre-révolution libérale
« Nous resterons sur Terre »
Le gouvernement va stoquer les déchets nucléaires... chez vous !
La taxe carbone rejetée par le Conseil Constitutionnel
Images fortes : tempête de poussière à Sydney
La destruction des Appalaches par la cupidité
Flux aériens de la technosphère
L’obscurcissement du ciel
Planète Terre
« La 11è heure, le dernier virage »
Claude Lévi-Strauss, « ce n’est pas un monde que j’aime »...
Bilderbergers face à la colère du Peuple
Nicolas Hulot et Yann Arthus-Bertrand : 2 films que tout oppose
La panne du Soleil se confirme
Idées fortes du web
Pétrole et 11 septembre, « Oil, Smoke & Mirrors »
La 4è guerre mondiale
« Chronos »
Henri Laborit - Les interelations entre l’esprit, le corps et la société
Think different
« Pétrole, cruel sera le réveil »
« The Story of Stuff », l’histoire des choses que nous consommons
« Surplus, la consommation par la terreur »
Le CO2, bon prétexte pour ponctionner davantage les citoyens
Dépenses militaires record en 2008
Les pays émergents ont désormais leur « G8 »
La Chine, 2è puissance économique mondiale
Casino mondial
La révolution gronde dans le Sarkoland
Le Soleil en panne
Tableau de bord de l’humanité
Naqoyqatsi - Life as war
Bilan du G20 à Londres
Crise systémique : nouvelles prévisions du LEAP 2020
Les actionnaires du CAC 40 ne connaissent pas la crise
« Koyaanisqatsi »
« L’ile aux fleurs »
« La Belle Verte »
Subprime : 6 millions d’Américains jetés à la rue
HAARP, des trous dans le ciel
« Baraka »
Agriculture de la mort
« Zeitgeist »
De plus en plus d’Américains basculent dans la pauvreté
World Economic Forum de Davos 2007
« Un autre monde est possible »
Le Nouvel Ordre Mondial
Le réchauffement climatique provoquera une récession mondiale majeure, prévient un économiste de la Banque Mondiale


source .syti.net

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


Faites un don

Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération