• mercredi 16 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Newsletter
  • Contact
AgoraVox le média citoyen

La Chine part à la conquête des forêts lorraines

Par Tarouilan (---.---.52.113) 7 mai 2011 10:39
Tarouilan

Aucun pays n’a fait autant et de loin ....que la Chine pour le reboisement...... arrêtons la propagande atlantiste contre la Chine.. !


Le 25 mars dernier, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a publié son rapport 2010 sur les principaux résultats des évaluations des ressources forestières mondiales. Selon ce rapport, la Chine se classe au cinquième rang mondial, après la Russie, le Brésil, le Canada et les Etats-Unis, et a apporté une grande contribution au revirement de tendance à la réduction continue des ressources forestières mondiales.
Chine : 4 millions d’hectares par an
Alors que la superficie forestière mondiale diminue de 6,67 millions d’ha par an, la Chine voit la sienne augmenter de 4 millions, représentant 53,2 % de la hausse annuelle mondiale. A présent, sa superficie forestière atteint 195 millions d’ha, et son taux de couverture forestière, 20,36 %, contre 8,6 % au début de la Chine nouvelle.
Le rapport mentionne que depuis l’entrée dans le 21ème siècle, l’Asie connaît une nette croissance, malgré les réductions des années 1990, et attribue cette performance à la Chine, qui s’est lancée dans l’afforestation d’envergure, contrebalançant la forte réduction continue des ressources forestières en Asie du Sud et du Sud-Est.
Toujours selon le rapport, ces dernières années, la Chine a reboisé des terrains totalement dépourvus d’arbres, ce qui a augmenté, dans une grande mesure, la superficie des forêts artificielles du monde. Entre 2005 et 2010, la superficie mondiale de forêts artificielles a progressé d’environ 5 millions d’ha par an.
Entre 1990 et 2010, la superficie mondiale des bandes protectrices a augmenté de 59 millions d’ha, du fait que la Chine, depuis 1990, ne cesse de construire des bois anti-vent, de fixation du sol, de retenue des eaux et d’autres forêts protectrices.
L’ex-vice-président américain Al Gore a ainsi fait l’éloge de la Chine : « Ces deux dernières années, le nombre d’arbres plantés chaque année par la Chine est 2,5 fois celui du total planté dans les autres régions du monde… La Chine fait figure d’exemple en la matière. »
Le gouvernement chinois souhaite que le taux de couverture forestière atteigne 23 % en 2020, puis 26 % en 2050. Avec ces objectifs ambitieux, il espère davantage contribuer à l’harmonie entre l’Homme et la nature.
Des constructions écologiques pour une Chine verte
La Chine doit la forte augmentation de sa superficie forestière, l’amélioration sensible de son environnement ainsi que l’ascension de son statut international en matière de protection environnementale à la mise en place d’un grand nombre de projets sylvo-écologiques dans le pays.
Actuellement, la Chine compte 61,69 millions d’ha de forêts artificielles et une réserve de 1,96 milliard de stères de bois, la plus grande superficie mondiale de forêts artificielles.
Ces dernières années, la Chine n’a cessé de reboiser et de restituteur des champs à la forêt. En 2009, 590 millions de personnes ont participé au reboisement volontaire, plantant 2,48 milliards d’arbres, et à la fin de cette vingt-neuvième année de campagne nationale de reboisement volontaire, 12,11 milliards de personnes avaient planté 56,33 milliards d’arbres. Selon certains experts, environ 0,93 ha de forêt artificielle est nécessaire pour absorber les émissions annuelles de dioxyde de carbone d’un véhicule Audi.
Ces dix dernières années, le gouvernement chinois a affecté 500 milliards de yuans à six ouvrages sylvicoles importants, ce qui a permis de restaurer une grande superficie de végétation.
A présent, dans le cadre du Projet du système des bandes forestières protectrices en Chine du Nord, 24,47 millions d’ha ont été reboisés, en une décennie, le taux de couverture forestière dans les zones du projet a plus que doublé, passant de 5,05 % à 10,51 %.
La Chine a accompli la réduction de la production de bois originaire des forêts figurant dans le Projet de protection des forêts naturelles.
Fin 2009, les services de sylviculture avaient créé 2 011 réserves naturelles, soit environ 12,79 % de la superficie du territoire national. En 2009, avec le Projet d’aménagement des sources des tempêtes de sable de Beijing et de Tianjin, 1 million d’ha de terres sablonnées ont été aménagées, et 37 zones modèles de prévention et de traitement du sable ont été établies. Le projet de restitution des champs à la forêt est devenu le projet le plus grandiose au monde, en termes de nombre de bénéficiaires et d’étendue des résultats.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


Faites un don

Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération