Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Signaler un abus

Par jacques (---.---.---.47) 3 février 2009 23:15

Les ampoules a économie d’energie que certains ont acquis ces dernières années renferment encore 5000 microgrammes de mercure ! 
 
Elles sont dangereuses pour l’homme, et hautement nuisible dans l’environnement.
 
 
encore une fois ce sont les groupes industriels qui gouvernent et non les politiques !
 
Ces ampoules risquent un jour ou l’autre de se trouver cassées...Le danger est la. Le bris d’une seule de ces ampoules libère 3000 ou 5000 microgrammes de vapeurs de mercure puissamment toxiques qui se repandent dans l’atmosphère de votre maison, sans que vous puissiez prendre la mesure du danger encouru.
 
Avec le simple bris d’une seule ampoule, cette norme européeenne est multipliée par 100000.
 
Le ministère e l’industrie a fait paraître deux discrets décrets en 1997 et 2002 classant ces lampes "produits dangereux" maisl e public n’a pas été informé ! ( 18 avril 2002-540 dècret relatif à la classification des déchets dangereux, paru le 20 avril 2002 au JO, page 7089, stipulant que ces déchets dangereux sont à collecter séparement)
 
Seul le Canard enchainé a osé dire la verité en titrant le 4éme trimestre de 2005 ceci "Des cimetières d’ampoules et plei nde mercure autour".
 
 
Le mercure en France est un sujet tabou, on le voit avec les amalgames dentaires ou d’ailleurs un enorme procés va bientôt exploser encore plus grand que l’amiante.
 
 
 
Il faut savoir qu’une ampoule à economie d’energie contient 3mg de mercure, mais attention, on brouille lespistes, les metaux se mesurent en microgrammes et non en milligrammes. C’est 3000 microgrammes qu’il aurait fallu écrire sur l’embalalge.
 
Quand on sait que la norme européenne à ne pas depasser dans un lieu public sera sous peu de 0.05 microgramme/m3, l’enormité du chiffre apparaît soudain.
 
Si vous avez le malheur de casser une seule de ces nouvelles ampoules, dans une pièce de 10m² soit 20m3 le taux de vapeurs toxiques de mercure montera à 150 microgrammes par m3 soit 3000 la norme européenne admise.
 
Ces vapeurs se repandront dans tout l’appartement, dans vos poumons, sinus, cerveau, foie, reins, etc ainsi que dans ceux de vos propres enfants.
 
 
ces ampoules sont une escroquerie et une destruction planetaire au niveau ecologie pour le profit des lobbies.
 
 
Si vous souhaitez acquérir des ampoules économiques et ecologiques i lfaut opter pour les lampesLED avec lesquelles vous ne courrez aucun risque, et qui preserve la nature.
 
Interdire les lampes a partir de septembre a incandescentes alors que les LED ne sont pas au point c’est une honte et un crime contre l’ecologie et la santé des gens.


A l’heure actuelle ou on nous parle du grenelle de l’environnement ou il faut reduire la pollution on nous parle des ampoules a economie d’energie qui vont polluer car un jour ou l’autres ces lampes seront cassées.

Les ampoules basse consommation ne sont pas si économiques à l’usage que ce que prétendent leurs fabricants. Si les bonnes vieilles ampoules à incandescence émettent plus de chaleur que de lumière, elles contribuent aussi à chauffer l’habitat. L’économie d’éclairage d’une lampe basse consommation est ainsi en grande partie anéantie par le surcout de chauffage. Le plus souvent, c’est le chauffage central régulé qui fonctionne davantage. Le retour sur investissement d’une lampe basse consommation est ainsi beaucoup plus long... ou bien même hypothétique...

 
http://blog.consommerdurable.com/news/sauvez-le-climat-interdisez-les-ampoules-a-incandescence

En plus de contenir du mercure elles émettent de puissants champs électromagnétiques.

http://www.eteignezvotreordinateur.com/ampoule-a-economie-denergie-attentiondanger/

le champs electromagnétique produit par une ampoule économique irait jusqu’à 180 volts/metre. Petit rappel concernant les antennes relais : Le Parlement européen recommande, lui, un niveau d’exposition maximal à un volt par mètre. Il faut aussi tenir compte du temps d’exposition au voltage. « On parle d’une exposition de 24 heures par jour. La limite de 41 volts par mètre est établi pour un maximum de six minutes.

Petite vidéo explicative des dangers des lampes à basse consommation

http://opilive.com/spip.php?article80

Un rapport, du Criirem (Centre de Recherche et d’Information Indépendantes sur les Rayonnements Electromagnétiques), montre que les ampoules basse consommation génèrent des champs électromagnétiques supérieurs aux normes fixées par l’Union Européenne (moins de 10 V/m). “Il est apparu que le rayonnement de ces ampoules pouvait atteindre 300 V/m au moment de l’allumage. Puis redescendre à des valeurs comprises entre 180 V/m et 60 V/m dans un rayon de 20 cm. Bien entendu, une lampe d’une puissance de 5 ou 7 watts rayonnent moins qu’une de 20 watts, mais les valeurs restent importantes. Il faut à peu près s’éloigner d’un mètre pour retrouver une valeur de 0,2 V/m, qui correspond au bruit de fond radioélectrique ambiant”, explique, dans une interview à News.fr , Pierre Le Ruz, membre de cet organisme non-gouvernemental fondé en 2005 par l’ex-députée Michelle Rivasi. La solution pour pallier ces émanations douteuses a été recommandée à l’issue de ce rapport : “Aucun culot des ampoules expertisées ne contenait de blindage susceptible d’atténuer les valeurs des rayonnements observés. Cet ajout, tout à fait possible techniquement, protègerait l’environnement de cette nouvelle source de pollution électromagnétique. C’est que le Criirem demande aux industriels”. Au delà d’un mètre, le rayonnement de ces ampoules est normal. Le Criirem déconseille donc de les utiliser sur une table de nuit, comme ampoule de chevet ou une table de travail.
 



Palmarès