Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Signaler un abus

Par pigripi (---.---.---.136) 18 août 2010 13:42
pigripi

@anti-oligarchie

Votre preuve du « mensonge d’Amnesty » « décrypté par Voltaire.net n’est pas très bien choisi puisque l’essentiel de l’article -que j’ai lu- porte sur la défense de Cuba et la justification de la condamnation des »espions« qui ne seraient pas comme le dit Amnesty »des prisonniers d’opinion".
 L’article ne parle pas de l’Iran qui est le sujet de ce fil.

Extrait de l’article que vous mettez en lien :

aLes exemples pourraient être multipliés à l’infini. Dans n’importe quel pays du monde, l’association avec une puissance étrangère est sévèrement sanctionnée par la loi et il n’est donc point possible d’accorder le qualificatif de « prisonniers d’opinion » aux individus stipendiés par un gouvernement étranger, comme cela est le cas pour les détenus cubains, ce que reconnaît d’ailleurs très honnêtement Amnesty International.

Amnesty International est une organisation réputée pour son sérieux, son professionnalisme et son impartialité. Mais le traitement qu’elle réserve à Cuba est sujet à caution. Afin de continuer à jouir du même prestige et de la même objectivité, AI serait avisée de reconsidérer, sans plus attendre, son jugement à l’égard de ceux qu’elle considère comme étant des « prisonniers d’opinion » à Cuba, car la double mesure n’est pas acceptable.
----------------------------------------------------------

Et d’ailleurs, vos amis conspirationistes de Voltaire (pauvre Voltaire) reconnaissent qu’Ameesty est une organisation sérieuse :
Amnesty International est une organisation réputée pour son sérieux, son professionnalisme et son impartialité. Mais le traitement qu’elle réserve à Cuba est sujet à caution.
------------------------------------
Où est-ce que vos amis disent que ces rapports sur l’Iran sont « sujet à caution » ?

PS on n’a pas gardé les cochons ensemble, merci de ne pas me tutoyer



Palmarès