Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Signaler un abus

Par Fergus (---.---.---.225) 25 mai 2011 10:16
Fergus

Bonjour, Philippe.

Si l’on a pu parler, à juste titre, de sidération pour le 11 septembre et l’affaire DSK, il convient évidemment de ne pas les mettre sur le même plan :

-le 11 septembre induit encore chez nombre des habitants de la planète une forme d’état de sidération ;

- l’affaire DSK, quant a elle, ne suscite plus de réaction (ou plus exactement d’absence de réaction) de ce type : elle est d’ores et déjà digérée par la grande majorité de nos concitoyens comme un fait divers sordide dont on connaîtra progressivement les dessous, l’ex-candidat DSK étant passé par pertes et profits, y compris dans l’électorat.

Reste l’état général du corps social français, et là, je ne parlerais pas de sidération mais d’... anesthésie ; comme si l’oligarchie avait réussi à nous injecter collectivement un produit suffisamment puissant pour amoindrir nos capacités à réagir malgré la conscience des injustices. Et c’est ainsi, que l’esprit embué et la bouche pâteuse, nous voyons défiler les contreréformes sans crier notre colère, sans jeter cul par dessus tête les autocrates et leurs complices...

Cordiales salutations.



Palmarès