• lundi 21 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Newsletter
  • Contact
AgoraVox le média citoyen

A la mi-temps des primaires « socialistes », des oubliés dans les gradins attendent le retour de la Gauche

Par Samuel Moleaud (---.---.43.145) 14 octobre 2011 10:41

Parce que voter, c’est se battre ?
Si les citoyens ne contrôlent pas ce que font leurs mairies, c’est bien que le problème vient des institutions. Et qui les a créées ? Comme d’habitude, les élites bourgeoises au 19ème siècle, dans l’héritage des Lumières du 17-18ème.

Ce qui est fabuleux c’est le choix du mode de désignation des chefs. Il y avait le tirage au sort, la main levée, le vote...
Justement, le vote avait été retenu à l’époque de la Révolution Française (Sieyès, entre autres) pour que le rôle et la souveraineté du peuple ne soient pas complètes, parce qu’ils pensaient que les masses étaient trop stupides pour diriger. Donc l’électeur était content de déposer son papier dans l’urne, participait, mais point de trop. Sinon, le peuple gouverne.

En fait, l’ignorance du peuple, c’était l’argument pour illuminer l’écran de fumée. Le vote, n’avait qu’un objectif : canaliser les possibles révoltes de la foule nombreuse. « Stabiliser les institutions »...et donc asservir.
Aujourd’hui, on nous dit que voter c’est se battre, ce contre quoi je réponds que c’est se résigner. Il y a bien d’autres moyens.

Signaler un abus


Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération