• dimanche 20 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Newsletter
  • Contact
AgoraVox le média citoyen

Le Retour Du 29 Mai 2005

Par Walid Haïdar (---.---.185.11) 14 octobre 2011 18:37

certes Philippe, mais bon, vous vous aveuglez volontairement là. Montebourg, our donner une consigne de vote, ne pouvait absolument pas se permettre de dire bêtement « j’appelle à voter Hollande » et en tous cas il n’a pas été assez bête pour cela.


Cependant si son choix ne le concerne que lui (« à titre personnel »), il n’avait pas à le faire partager, car il est évident qu’il a parfaitement conscience que cette annonce n’est pas neutre : tout ceci est trivial.

Il ne faut pas s’aveugler et accepter la réalité : Montebourg a préféré miser sur le gagnant probable. Ce n’est pas forcément indigne selon moi, dans la mesure où il n’envisage pas de quitter le PS pour aller vers sa gauche, où le FdG défend un programme fort compatible avec ses idées.

Le choix de Montebourg n’est pas idiot dans la mesure où en annonçant cela il a plus que probablement négocié un bon poste au gouvernement. S’il devient ministre de la justice par exemple, on imagine bien tout le pouvoir qui sera le sien, fort du soutien populaire dont il jouira dans sa lutte contre la corruption.

Cependant, en jouant la carte de l’unité du PS, carte qui se défend, franchement, il engage un pari fort périlleux mais qui pourrait payer (pour le PS).
- soit Montebourg réussit à apporter une caution de gauche dans cette campagne et le PS rassemblera suffisemment large en séduisant des bords quasi-opposés.
- soit les contradictions des deux lignes de campagne entammeront à la fois la crédibilité du PS et celle de Montebourg, avec à la clé une défaite pour le PS et une grosse casserole pour la suite d ela carrière de celui qui voudrait une « Nouvelle France ».
- soit Montebourg restera discret et prudent, et laissera ainsi un boulevard à gauche pour le FdG qui aurait alors la place pour créer la surprise. Montebourg pourrait aussi, involontairement, renforcer les idées du FdG en étant actif pour le PS. en effet un électeur sentant que ce que dit Montebourg est clairement dans la ligne du FdG et pas du PS, si cet électeur est séduit, il votera FdG et pas Ps, peu importe l’encartage du Montebourg. D’ailleurs, de nombreux soutiens de Montebourg voteront Mélenchon.

Bref, je ne saurais dire lequel de ces scénarios est le plus probable, mais j’ai quand même du mal à imaginer comment le PS pourrait faire la synthèse entre des mollusques qui croient que le peuple doit payer la crise (les centristes) et se débarrasser de ses services publiques, et des enragés qui veulent changer de système et de République, et faire raquer les banques plutôt que les services publiques.

Signaler un abus


Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération