Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Signaler un abus

Par doctorix (---.---.---.180) 18 novembre 2011 21:07
doctorix

Bien d’accord avec l’auteur et avec Imhotep. L’augmentation du CO2 est conséquence et non cause du réchauffement.
Quand on a compris ça, le reste n’est que balivernes, et j’ai bien plus peur d’une glaciation que d’un réchauffement. C’est pourtant celle-ci qui nous pend au nez.
Un reproche, cependant, c’est que l’auteur nous remplace la hantise du réchauffement par celle du pic pétrolier, tout aussi abusive et orientée vers la hausse du prix du baril.
Pour ce que j’en sais, et j’ai bien étudié le sujet, qui fût mon premier article sur Agoravox, je peux vous énoncer comme infiniment probable que vous n’êtes pas près de manquer de pétrole.
Le pétrole n’est pas d’origine biologique mais minérale, et se forme en permanence à 100 km sous la croûte terrestre, à 2000°C et à 25 kilobars.
Sa quantité n’est pas équivalente à 2.5 mm sur la surface terrestre mais à plus de 8000 m, si il avait la mauvaise idée de débarquer d’un coup à la surface de la planète.
De plus, il se renouvelle constamment, étant le produit de compression de l’Oxyde de fer, du carbonate de calcium et de l’eau, aux températures et pressions précitées, ce qu’on reproduit en laboratoire (sur de petites quantités, car ces conditions sont difficiles à obtenir en surface).
Donc, tordons le cou à tous ces fouteurs de trouille, y-compris les adeptes du pic pétrolier.
Mais tâchons quand même de trouver autre chose que le pétrole, car ce n’est pas très propre, et que notre génie peut faire mieux que ça.
Et puis je serais ravi d’enquiquiner les pétroliers, qui nous ont assez pressé le citron tout ce temps, sans compter toutes les guerres qu’ils ont provoquées..



Palmarès