• mercredi 23 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Newsletter
  • Contact
AgoraVox le média citoyen

Notre climat change-t-il au-delà des variabilités naturelles ?

Par Richard (---.---.174.16) 31 janvier 2012 18:11
Richard

En Allemagne, le charbon est utilisé avec le gaz naturel pour effectuer la transition vers les énergies renouvelables pour produire à l’horizon 2030-2050 80% et plus du mix électrique (avec différents systèmes de stockage). Il y a la crise économique, mais si vous vous renseignez bien, le prix du courant électrique produit avec les éoliennes est compétitif dans les régions côtières à fort vent. Pour le solaire, vous avez raison. Plusieurs états ne peuvent plus le subventionner au même niveau qu’avant. Mais là encore, il faut tenir compte de la baisse des prix. L’Europe a tout intérêt à développer les nrj renouvelables. C’est ce qu’elle est entrain de faire, en plus avec le développement des grands réseaux électriques (supergrids).

Avec l’augmentation du CO2, il y a le risque d’une acidification des océans. Mais d’autres problématiques existent, indépendamment des gaz à effet de serre, comme l’azote réactif (typiquement NH3) d’origine industrielle :

"(...) Cet azote en excès provoque des problèmes environnementaux dont certains sont connus depuis longtemps en milieu urbain et agricole (pollution de l’air, contamination des eaux). Tout récemment, par le biais d’une analyse isotopique, une équipe américano-canadienne a pu mesurer une augmentation significative de l’azote réactif d’origine industrielle, depuis les années 1890, dans les sédiments de 25 lacs situés dans des régions inhabitées d’Amérique du Nord et de l’Arctique (G. Holtgrieve & al., Science, vol. 334, p. 1545, 16 décembre 2011). Ces résultats témoignent de l’ampleur globale du problème, puisque des régions éloignées de toute activité humaine se trouvent également affectées. Les effets à long terme de cet excès d’azote sur le fonctionnement des écosystèmes demeurent largement incompris. Mais il ne fait guère de doute que la gestion globale des flux d’azote d’origine humaine va constituer l’un des enjeux majeurs des prochaines décennies." Suren Erkman, Faculté des géosciences et de l’environnement université de Lausanne, in Le Temps, 11 janvier 2012

Signaler un abus


Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération