• jeudi 24 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Newsletter
  • Contact
AgoraVox le média citoyen

Notre climat change-t-il au-delà des variabilités naturelles ?

Par Richard (---.---.174.16) 31 janvier 2012 18:55
Richard

OK pour le Chinese science bulletin, c’est effectivement que des chinois. Cela minore-t-il leurs résultats ? Je ne suis pas compétent pour juger de la qualité de la publication. Maintenant, ne sombrons pas dans une forme de néocolonialisme : ils sont capables selon moi de calquer leurs méthodes sur celles des Grudd et autres chercheurs qui ont pointé du doigt les risques liés à la méthode (dendrochronologie). Il y en a quand même qui parlent l’anglais !

Vous soulevez la question du consensus en sciences. Courtillot a bien mis en évidence ses limites avec l’exemple de la dérive des continents. Je constate depuis que je m’y intéresse (mi-2009), que de plus en plus de scientifiques invoquent des conclusions divergentes avec celles du GIEC. En Suisse, p.ex., les glaciers pourraient reprendre du volume dans les décennies à venir selon les glaciologues. (Voir tout en bas. M. Beniston est notre Jouzel/van Ypserle de service ; pas étonnant qu’il mette le holà)

http://www.nature.com/news/2010/100...

Mon propos est d’essayer de faire passer l’idée que le développement des énergies renouvelables, les économies d’électricité et l’efficacité énergétique est dans notre intérêt et que cela peut se justifier sans faire planer la Grande Peur du CO2 (la peur a toujours été le moyen utilisé pour manipuler les foules ; étant démocrate, cela me gène profondément). Pour les pays qui ont décidé de sortir du nucléaire, comme le mien, la question ne se pose même pas, c’est devenu une nécessité à moyen terme.

Signaler un abus


Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération