• samedi 19 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Newsletter
  • Contact
AgoraVox le média citoyen

L’Ere du Geek

Par Morgane Lafée (---.---.183.110) 2 février 2012 17:29

Les questions à se poser sont les suivantes : « à qui profite le crime ? » et « à qui profite la répression du crime ? »

Dans le cas des cartels mexicains, de la traite des êtres humains, du trafic d’armes ou encore du trafic de drogues, le crime profite à des personnes qui se trouvent être détentrices d’un certain pouvoir économique. Je pense aux trafiquants mais aussi à nombre de clients.
Prenons nos chers artistes et producteurs qui se sentent lésés par le téléchargement... Pour prendre un exemple ultra-médiatisé, il ne vaut mieux pas savoir ce qui se passe dans les coulisses du Festival de Cannes ! Saviez-vous que des cars entiers de prostituées arrivent en série à l’attention spéciale des membres des jurys et des équipes de films ?
D’autre part, tout le monde sait que la drogue circule librement dans les soirées showbizness, sur des plateaux à côté du champagne. Les assistants personnels de producteurs ou d’acteurs ont même parfois pour mission de veiller à ce que untel ou untel reçoive de la coke de qualité.
Des gens très bien, ces producteurs et pontes de studios !

Dans le cas du téléchargement illégal de musiques ou de films, on aura beau nous raconter tout ce qu’on veut sur Kim Dotcom, le fait est que les sites comme Megaupload ne sont que des intermédiaires, des plateformes mises à disposition pour que des quidams s’échangent des fichiers. En pratique, sur ce « marché » qui n’en est pas un (puisque personne ne vend rien et personne n’achète rien), les personnes qui mettent les produits à disposition et ceux qui les téléchargent ne réalisent aucune transaction financière. On n’est même pas obligés de s’abonner à ces plateformes pour télécharger (c’est juste que ça va plus vite, lol).
Donc le crime, si crime il y a, profite à des quidams qui mettent les produits à disposition par pure solidarité ou à des quidams qui téléchargent parce qu’ils n’ont pas les moyens d’acheter tout ce qu’ils voudraient voir ou écouter. Je pense aux ados, aux chômeurs mais aussi de manière plus générale à n’importe qui, au consommateur de base issu de la classe moyenne. Vous savez, celui dont le pouvoir d’achat est en chute libre en ce moment ! Bref, celui qui achète aussi des DVD à 24,99 Euros à la Fnac et qui veut limiter les dégâts sur son compte en banque.
Car comme vous le soulevez implicitement dans votre article, ce sont ceux qui achètent le plus qui téléchargent le plus. C’est simplement parce que l’offre est scandaleusement chère et très mal adaptée aux modes de consommation actuels que les gens téléchargent.

En fin de compte, contrairement aux responsables marketing des éditeurs de DVD, les plateformes comme Megaupload ou Rapidshare ont TOUT compris au marché et aux modes de consommation d’aujourd’hui : les gens sont prêts à payer mais ils ont besoin d’offres intéressantes qui, pour un prix raisonnable et fixe (un abonnement, quoi), leur permette de satisfaire leur boulimie de films et de musiques.

Une boulimie entretenue par la communication à outrance des studios et éditeurs, les mêmes qui se plaignent du téléchargement alors qu’ils nous harcèlent de publicité, créent des pages Facebook sur leurs films et tout le bazar. Faut pas s’étonner que les gens téléchargent !
D’autre part, pour prendre l’exemple des films hollywoodiens, on a accès à toutes les infos sur les films à venir grâce aux sites web américains (le cinéphile averti ne s’informe pas sur Allociné, sur Excessif ou sur Première, il va directement sur Aintitcoolnews ou sur Comingsoon), et on se traine encore ce système scandaleux de zones de DVD !!! On pensait qu’avec l’arrivée du Blu-ray, ils allaient évoluer vers une offre globale, avec juste les langues qui changent d’un pays à un autre, mais non ! Les zones sont encore plus dures à cracker avec le Blu-ray !
Ce système de zones, qui ne nous permet pas d’acheter un produit étranger si ça nous chante (alors qu’on est censés être en libre échange !), est une énorme invitation au téléchargement !!! Tant que les studios et éditeurs n’auront pas compris ça, on téléchargera. Et ce sera bien fait pour eux.

Signaler un abus


Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération