Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Signaler un abus

Par baska (---.---.---.196) 6 février 2012 11:20

Bonjour Morice, ce Scipion est un admirateur caché de Maurras, le théoricien de l’ antisémitisme d’État. J’ai découvert cela lorsqu’il est venu défendre le jeune frontiste Rochedy. Il n’avait pas apprécié que je souligne les goûts littéraires très « bruns » de ce jeune qui dans un article de rue 89 d’ailleurs fort intéressant : http://www.rue89.com/2011/08/19/julien-rochedy-le-jeune-frontiste-qui-presente-bien-218210, disait qu’il était passionné par une certaine littérature ; Lucien Rebatet, Céline et Maurras font partie de ses auteurs préférés. Il ne s’est pas contenté de soutenir le petit frontiste, il a carrément minimisé l’antisémitisme de ces sinistres personnages. Est-il nécessaire de rappeler que le premier a été membre de l’ Action française tout comme d’ailleurs le dernier énergumène. Rebatet fut collaborationniste et ouvertement fasciste, pour en savoir un peu sur le triste sire lire sa page wiki : http://fr.wikipedia.org/wiki/Lucien_Rebatet. Le second est l’auteur du fameux « bagatelles pour un massacre », j’ai nommé  Louis-Ferdinand Céline. Quant au dernier, il s’agit de l’anti-dreyfussard le plus acharné et le théoricien de l’antisémitisme d’Etat.

Tout comme le jeune frontiste, ce Scipion a voulu relativiser l’antisémitisme de Maurras.
Comment peut-on défendre quelqu’un s’est interrogé sur « la question juive » en ces termes : « Le Juif de France est microbe d’État : ce n’est pas le crasseux individu à houppelande prêtant à la petite semaine, portant ses exactions sur les pauvres gens du village ; le Juif d’ici opère en grand et en secret. On le soupçonne, on le découvre, mais on le voit peu au travail. Du centre même du pays, il a commencé par tenir l’État grâce à la finance ; puis, à la faveur de ces liens, il a envahi les fonctions de l’État. Juifs de Conseil d’État, Juifs d’Université, Juifs d’armée, Juifs de justice, Juifs de Chambre, de Sénat et de ministère, les Juifs détiennent, grâce à notre fameuse centralisation administrative, tous les noeuds vitaux de notre existence d’État. Ou l’on n’en finira jamais avec la juiverie ou l’on devra commencer par l’attaquer dans les postes d’État. » Source : « les débuts de l’action française (1899-1914) ou l’élaboration d’un nationalisme antisémite » de Laurent Joly.

Ah ces frontistes !



Palmarès