Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Signaler un abus

Par Senatus populusque (Courouve) (---.---.---.58) 7 février 2012 22:59
Senatus populusque (Courouve)

Le service public d’ Électricité, et dans une moindre mesure ses concurrents, souffrent de deux défauts majeurs :


1) Une facturation le plus souvent basée sur des estimations exagérées, notamment juste après un déménagements, et l’exigence du règlement d’avance à la fois de l’abonnement et de cette estimation de consommation.

2) Une facturation qui supporte plus de 40 % de taxes diverses.

Tout ceci grève lourdement le budget des ménages les plus modestes, et explique pour une part la baisse de la consommation des ménages.

Le choix est laissé aux consommateurs entre une facturation tous les deux mois avec l’obligation de supporter les surestimations entre les deux rélèves par an, et un prélèvement mensuel qui lui aussi surestime la consommation annuelle.

Le paiement d’avance de l’abonnement et des consommations est particulièrement dur à supporter de la part des petits retraités qui eux perçoivent leur retraite en retard, les retraites du mois N étant versées le 10 du mois N + 1.



Palmarès