• jeudi 24 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Newsletter
  • Contact
AgoraVox le média citoyen

Guerres de civilisations et discours bidons

Par LABRUNE (---.---.236.244) 9 février 2012 12:15
Christian Labrune

Vous exprimez vous-même une objection que j’ai négligé de vous faire pour ne pas développer trop longuement : quand on parle de la liberté des peuples qui seraient fondés à choisir ce qui leur chante, même si cela nous paraît, à nous, de mauvais augure, on néglige le fait que les peuples ont toujours été interdépendants. Si mes voisins de palier forment un couple mal assorti, je peux m’en accommoder indéfiniment pourvu que les assiettes qu’ils s’envoient à la figure ne me tombent pas sur la tête. Quand l’Iran, en revanche, construit des bombes atomiques pour démolir Israël dans un premier temps, je ne peux pas dire : c’est leur liberté, c’est leur affaire, ça ne me regarde en rien.

Si un islam fanatique prétend réduire, par l’application de la charia, la moitié d’une population (les femmes en Afrique du Nord) à un état de servitude abject, et m’imposer, en France même, de respecter cela au nom d’une tolérance univoque, il me semble que j’ai bien aussi la liberté de dire que cela ne me convient pas. Tout se passe actuellement comme si les états occidentaux, certes affaiblis, s’étaient fait une raison de l’emprise d’un islamo-fascisme qui menace de s’étendre et dont on voit déjà ici même les ravages : votre parti avait paru vertueusement refuser le bonifacisme, cette théorie qui voulait qu’on acceptât l’inacceptable pour ne pas mécontenter l’électorat musulman, mais on semble désormais avoir délibérément fait retour à cette ignoble démagogie, et je vous rappelle que la plupart des députés du PS ont quand même préféré refuser naguère de voter pour l’interdiction de la burqa. Quel courage : c’est comme si on aspirait déjà à la dhimmitude.

Je n’ai certes jamais eu la moindre sympathie pour l’abominable surréaliste de Tripoli mais il me semble qu’en l’éliminant, on pouvait aisément prévoir que cela contribuerait grandement à destabiliser toute la région. Pour éviter un massacre possible à Benghazi, combien de morts à cause de nos bombardements et demain à cause de l’anarchie et de la guerre civile ? La politique des bons sentiments peut aisément devenir la plus calamiteuse. On en est là.

Christian Labrune


Signaler un abus


Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération