• vendredi 18 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Newsletter
  • Contact
AgoraVox le média citoyen

La liberté de la presse : ne l’oublions pas

Par Aline Bosser (---.---.111.158) 1er mars 2012 21:19
Aline Bosser

Bonsoir à tous,

Je lis que « la liberté de la presse n’existe pas », que « la presse française c’est de la merde », et tant d’autres choses (j’ai bien lu attentivement chacune de vos réactions et de vos possibles conseils et en ai pris note).

Vous et mois sommes sur une plate-forme libre de publication d’articles.
Ces même artciles sont faits par de simples citoyens à l’âme de reporters.
Âme de reporters, dont vous et moi sommes dôtés.
Vous et moi publions des articles sur cette plate-forme.
Vous et moi lisons les articles parus, selon nos tendances et nos préférences.
Vous et moi nous les commentons aussi.

Partant de là, jusqu’à présent, personne d’extérieur à Agoravox est venu censurer de quelconques articles.
Normal ? Pas normal ?
Evidemment c’est normal, car d’une part les articles sont publiés dans le respect de la ligne éditoriale, et les commentaires sont écrits dans ce même esprit.
D’autres part c’est évidemment normal car la France respecte tout de même un minimum la liberté d’expression - et par extension la liberté de la presse - sinon le pays ne tolérerait pas une telle plate forme hébergée sur des serveurs sur le territoire, lui aussi, Français.
Si il n’y avait pas de liberté d’expression en France, il n’y aurait pas cette plate-forme formidable qu’est Agoravox qui permet aux citoyens d’avoir la parole, libres d’exprimer leur opinions, leurs avis ; Et pourtant, Agoravox est soumis à la finance aussi : il y a de la pub, normal, sinon le site n’existerait plus depuis un moment étant donné les infrastructures qu’il y a « derrière » pour faire tourner la maison, tout ça pour nous permettre, à vous et moi, de publier tranquillement en étant assuré d’être « vus » un minimum.

Dans les pays où la liberté d’expression - et par extension la liberté de la presse - n’existe pas, des sites comme celui-ci n’existent pas non plus.

Alors question : Pourquoi avoir fait tout un tintamarre sur la liberté de la presse en France...puisqu’elle y est respectée ?

Tout simplement parce que d’une part, il n’y pas que la France qui existe et que le métier de journaliste professionnel s’exerce partout.

D’autres parts...

...Pour signaler une perte de 28 places dans le classement de RSF.
...Pour signaler qu’il y a de la censure, des filtres, des contrôles, sur Internet et dans les médias.
____Censure effectuée par les entreprises dirigeantes qui ont des parts d’action dans les agences de presse et qui ont donc leur mot à dire.
____Censure effectuée par les politiques, le pouvoir directement. Des intimidations peuvent avoir lieu pour empêcher la publication ou la diffusion d’informations.

...Pour signaler, qu’aujourd’hui en France, OUI il y a des médias sous emprises des magnats de la finance.
Pour signaler, qu’aujourd’hui en France, OUI, les médias populaires sont vite assimilés à une institution politique X,Y,Z.

Oui, la finance et la politique sont les deux freins principaux à liberté d’expression - par extension la liberté de la presse.

Cette liberté, ce n’est pas la première fois qu’elle est bafouée d’une quelconque façon.
Quand on arrive à constater qu’elle est à nouveau mal respectée pour plusieurs raisons, là il y a un soucis et cette liberté est menacée, c’est pourquoi il faut sensibiliser les gens au maximum pour qu’elle le soit le moins possible

Je trouve dommage que sur un article qui a essayé d’être l’espace d’un instant écarté de toute opinion conspirationniste ou politique, les commentaires se sont envolés dans des débats qui me parraissent loin du sujet initial (la place de la liberté de la presse dans les programme politique).
Ce n’est pas pour autant que je nie le rapport entre Presse-Politique-Argent.

Le plus important était surtout de continuer à la défendre, expressement par ce que nous estimons qu’il y a trop de médias corrompus.

A force voir certains vouloir décrédibiliser et pourrir à tout prix ce qui pourrait être légitime de défendre pour tous. Il est clair qu’un petit retour dans une dictature à ce moment là ne ferait pas de mal pour savourer les soit-disant non-liberté de notre pauvre République...

Le niveau de la France a baissé : 11e en 2008 | 28e en 2011.
Voyez ça comme vous voulez. Soit on ne fait rien, soit on se décide de se bouger (où quand comment pourquoi, c’est une autre histoire...)
C’est ça l’information qu’il y avait à retenir : le niveau de la liberté d’expression diminue. Mais, qui croire ? RSF ou un blog sans sources, n’exposant que des opinions et des théories preuves, article signé « Viktor Dedaj / Viktor Dedaj est le webmaster de Cuba Solidarity Project et vient de publier (septembre 2005) avec Danielle Bleitrach et Maxime Vivas Les États-Unis DE MAL EMPIRE Ces leçons de résistance qui nous viennent du Sud, Aden. »

 " On peut d’ailleurs constater tous les jours que les Cubains sont globalement mieux informés que le quidam moyen de nos propres contrées... Oh doux paradoxe des temps modernes où le premier venu d’une « dictature féroce » du tiers-monde connaît mieux la marche du monde que le premier parvenu du Texas."

Permettez moi de douter des biens fondés des propos venant de quelqu’un qui défend Cuba en attaquant la libert de la presse aux Etats-Unis. C’est pas comme si ils n’avaient jamais eu de différends... Au même titre, bien entendu, il est permis de douter de RSF.
Après tout, je suis sûre que les Nord-Coréens sont certains aussi d’avoir la meilleure presse qui soit au monde.

Cela étant dit, mon intention était de mobiliser les personnes sensibles à certaines valeurs.
Dont le respect des droits de l’homme parmi laquelle figure la liberté d’expression - et par extension la liberté de la presse.

Cela ne veut pas dire que je suis pour les propos mensongers ou diffamatoires, d’ailleurs ce n’est pas pour rien que c’est une liberté des plus réglementée (paradoxe...), dans le sens où quand tu es libre de dire ou prétendre quelque chose, il faut être en mesure de pouvoir justifier ces dires, au risque de se taper un procès derrière.

Signaler un abus


Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération