Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Signaler un abus

Par Elisa (---.---.---.154) 20 mars 2012 16:17

Suggestions pour les deux réponses.

A la première : outre la compassion à l’égard des victimes, rappeler que nous sommes dans un état de droit et que la surenchère qui confine à du lynchage ne peut avoir sa place.
La police doit faire son travail mais c’est à la justice de déterminer les responsabilités et non aux média ni aux politiques. Une campagne électorale n’est pas un carnaval (bien que...) et les candidats doivent avoir la décence de rappeler aux rôles de chacun.

A la deuxième : l’instrumentalisation faite, en particulier par les deux principaux candidats, est particulièrement détestable. Avoir le culot de dire qu’il faut suspendre la campagne en occupant de façon quasi permanente les media est d’autant plus déplacé que cela peut laisser la place aux pires insinuations.

C’est bien dans des circonstances semblables que l’on pourrait reconnaître un homme d’Etat d’un vulgaire politicien : jusqu’à présent les principaux impétrants ont montré leur nature ! Ils ont trouvé le tremplin pour dynamiser leur campagne.



Palmarès