• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > 11-Septembre : l’imposture des théories alternatives

11-Septembre : l’imposture des théories alternatives

Les théories alternatives à propos des attentats du 11 septembre 2001 reposent en grande partie sur un mensonge éhonté qui consiste à prétendre qu’il existerait un débat dans la communauté scientifique sur les causes réelles des effondrements des tours du WTC.

Qu’en est-il vraiment ?

JPEG - 53.1 ko
Richard Gage

Ce que dit la communauté scientifique

Non, il n’y a aucun débat scientifique actuellement pour savoir si l’effondrement des tours a été ‘aidé’ ou non par des explosifs. Les causes réelles ont été étudiées en long, en large et en travers.

Des centaines scientifiques du monde entier, spécialisés dans le calcul de bâtiments ou l’expertise des accidents, ont expliqué par des rapports circonstanciés et des articles dans des revues scientifiques spécialisées [1], quelles étaient les raisons techniques les plus probables de ces effondrements. Cela représente plus de 15000 pages de documentation technique et scientifique. Même si les crashs des avions ont affaibli leur structure, ce sont avant tout les incendies qui sont la cause principale de ces effondrements [2].

Aucun article, aucun scientifique expert dans ces domaines, n’ont remis en cause les grandes lignes de ces conclusions.

En Italie au mois d’avril 2011, comme une fois tous les 4 ans environ, un congrès réunissait les ingénieurs et scientifiques du monde entier faisant du calcul de structures. Des sessions spéciales étaient consacrées au calcul des immeubles de grande hauteur (IGH), leur tenue au feu, à la dynamique des structures, à l’ingénierie forensique, etc [3]. Non seulement il n’y avait personne pour remettre en cause les études déjà réalisées à propos des tours du WTC, mais surtout, les études précédentes sont désormais considérées par les (vrais) spécialistes du domaine, comme des modèles (appelés benchmark) pour les codes de calculs actuels. Elles étaient citées en bonne place lors de ces sessions.

Des experts autoproclamés…

Mais effectivement, malgré ce consensus général, quelques exaltés remettent en cause ces conclusions. Notons tout d’abord :

- qu’ils ne sont pas du tout spécialistes du domaine (nous y reviendrons) ;

- qu’ils n’ont rien publié dans des revues scientifiques dignes de ce nom avant le 11 septembre 2001 (et encore moins après) dans ce domaine précis d’étude ;

- que ce sont des personnes le plus souvent impliquées dans des mouvements à caractère politique.

Surtout, ils affabulent de façon éhontée sur leur compétence réelle. Notamment les 1500 architectes et ingénieurs qui ont signé une pétition lancée par l'architecte américain Richard Gage, affirmant que les enquêtes techniques réalisées sont mensongères et devraient être reprises à zéro.

Malheureusement :

- aucun architecte n’a jamais fait et ne fera jamais le calcul de structure d’un IGH, ce n’est tout simplement pas dans ses attributions. Les architectes représentent néanmoins 500 signataires environ dans la pétition, y compris les architectes d’intérieur qui sont, sans aucune vergogne, comptabilisés ;

- sur les 1000 ingénieurs restant, la plupart (95 % environ) n’ont aucune compétence en calcul de structure de bâtiment : ce sont des ingénieurs en mécanique auto ou avion, électronique, informatique, hydraulique…

- quant aux 50 derniers, grand maximum, qui sembleraient avoir un jour pratiqué le calcul de bâtiments, on ne sait s’ils ont un jour dimensionné un ouvrage plus haut qu’un hangar agricole. À comparer aux dizaines de milliers qui officient par le monde.

Rappelons également un point essentiel : si un architecte n’est pas un ingénieur ‘structure’, ce ne sont pas non plus les ingénieurs ‘structure’ qui travaillent dans les bureaux d’études qui établissent les codes de calcul règlementaires. Leur rôle consiste seulement à appliquer méthodiquement ces règles, établies par des scientifiques, permettant de s’assurer que le bâtiment ne s’effondre pas, et ce, dans le cadre d’un usage ‘normal’ ou lors d’un accident ‘modéré’. Il n’est nullement dans leur attribution, ni compétence, d’évaluer les limites de ces codes, donc de la limite conduisant effectivement à la ruine de leur construction.

Cette pétition relève donc bien d’une pure escroquerie intellectuelle : ces personnes n’ont aucune expertise pour apprécier, et encore moins remettre en cause, ce qui a été produit et validé par l’ensemble de la communauté scientifique.

Un numéro spécial de la revue Science et Pseudosciences, éditée par l’Association Française pour l’Information Scientifique (AFIS), a donné la parole, en juin 2011, à ce qui se fait de mieux en France en termes de recherche scientifique dans le domaine du génie civil [4]. Des personnes responsables, dans les plus grands organismes français (CSTB, CTICM), des services travaillant spécifiquement sur le calcul de structures en situation d’incendie, se sont prononcées. Les responsables des associations françaises regroupant les scientifiques du génie civil (AUGC et APK) ont également donné leur avis. Leur conclusion est sans appel : non, il n’y a rien de scientifiquement crédible dans les théories alternatives. Rien.

Un débat ? Quel débat ?

Faut-il alors organiser des débats avec les affabulateurs qui promeuvent ces théories alternatives ? Il est permis d’en douter : étant donné que leurs théories fumeuses ne reposent sur aucun fondement scientifique, ils n’usent que de rhétorique. Or, les débats scientifiques se font dans les revues scientifiques, pas dans les médias. Si les camelots de la conspiration réclament à cor et à cri ces débats ‘publics’ c’est qu’ils ont bien compris qu’ils ont tout à gagner dans des joutes qui ne seraient que verbales, forcément sans aucune base scientifique puisqu’ils n’en ont pas les compétences. 

Mais surtout, organise-t-on des débats publics pour savoir si c’est la terre qui tourne autour du soleil ou l’inverse ? Non, car les scientifiques ont expliqué et démontré, depuis Copernic et Galilée, que nous étions bien dans un système hélio-centriste. Malgré cela, quelques illuminés organisent encore des conférences, même en 2010 (!), pour remettre au goût du jour le géocentrisme [5]. Le 911 truth movement, relève de la même logique : remettre en cause des résultats scientifiques établis, en leur opposant de simples croyances ou des arrière-pensées politiques. Il n’y a rien de scientifique là-dedans, rien qui vaille en tout cas la peine d’un quelconque débat ‘public’.

Nous sommes donc bien, 10 ans après les faits, toujours en attente d’un article scientifique digne de ce nom qui remettra en cause les conclusions validées par la communauté. Vu le consensus actuel, ce sera même une vraie révolution dans le domaine du calcul de structures et le prix Nobel ne sera alors pas loin pour son auteur ! À bon entendeur…

 

[1] plus de 70 articles scientifiques sont parus jusqu’en 2009 et il en sort encore en 2011, preuve, s’il en était besoin, qu’il n’y a pas besoin de ‘réouvrir’ l’enquête : quiconque ayant des choses intelligentes à publier sur le sujet peut le faire dans des revues spécialisées. http://www.bastison.net/WTC12/wtc12_3.htm 
[2] Pour plus de détails, lire « La farce enjôleuse du 11 septembre  », Jérôme Quirant, Editions Books-on-Demand

[3] http://www.bastison.net/RESSOURCES/Schedule-SEWC-2011.pdf

[4] http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1626 

[5] http://www.conspiracywatch.info/Sondage-a-quand-un-Mouvement-pour-la-Verite-sur-le-Soleil_a622.html


Moyenne des avis sur cet article :  1.63/5   (260 votes)




Réagissez à l'article

541 réactions à cet article    


  • Charmord 26 juillet 2011 11:14

    @ Jerôme Quirant,


    Comment expliques-tu que ma réponse à l’AFIS ait été censurée sur les quelques blogs orientés qui ont fait état de sa sortie ?

    Trois exemples :

    Chez Monsieur Rasplus, ma réponse n’est parue que l’espace de quelques heures, à la 15ème tentative de la poster, avant de disparaître sans raison, alors même que du troll pur jus produit par quelque Gonzague n’a pas subi les foudres de la modération malgré la vulgarité et le vide abyssal du propos.

    Chez Monsieur Reichstadt, j’ai renoncé au bout de trois tentatives après que l’intéressé ait refusé de me donner la raison justifiant la non publication de ma réponse.

    Enfin, sur le forum de france 2, alors que le sujet du fil est ce dossier de l’AFIS, ma réponse à l’AFIS n’a jamais été diffusé que très partiellement, malgré de multiples tentatives.

    Je la rappelle dans mon prochain post pour que chacun puisse juger si elle comportait un motif justifiant sa modération, en réalité sa censure pure et simple.

    • François François 26 juillet 2011 16:06

      @ Chatmort

      Tu as les url pour voir ces « troll pur jus produit par quelque Gonzague n’a pas subi les foudres de la modération malgré la vulgarité et le vide abyssal du propos » ?


    • Charmord 26 juillet 2011 11:22

      Reproduction de ce message : réponse à l’AFIS :

      http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/le-11-septembre-sur-europe-1-entre-97832?debut_forums=100#forum2995235

      Une première lecture de ce dossier de l’AFIS suscite les observations et remarques suivantes.

      1. Un nombre considérable de points controversés - et non des moindres -est complètement passé sous silence dans le dossier, s’agissant des explications données à la ruine des tours jumelles.

      a) On pense spécialement aux multiples indices d’utilisation d’explosifs pour lesquelles pas un mot n’est prononcé alors qu’ils justifient à eux seuls d’approfondir l’enquête et à défaut, des suspicions d’une variante dans le modus operandi des attaques, avant même de se hasarder sur la question des auteurs. 

      Ainsi, Mr M. Levy, directeur du bureau d’expertise Weidlinger, ayant produit le rapport d’expertise sur les causes des effondrements en faveur de la société de L. Silverstein, propriétaire et leaseholder d’une partie non négligeable du complexe du WTC, affirme-t-il que du kerozène a coulé dans les cages d’ascenseurs et escaliers. Il ne prétend toutefois ni a fortiori ne démontre que cet écoulement ait pu entraîner des explosions majeurs, comme l’enseigne le postulat non démontré du Nist de la théorie de la boule de feu responsable de diverses explosions à des étages sélectifs de la tour Nord ; que ce soient celles qui se produites dans le bas des tours, quelque trois cent mètres plus bas, au moment des crashes, comme le prétend le rapport du Nist, mais aussi celles largement postérieurs aux crashes, avant les effondrements, causant outre des dégâts matériels majeurs, de nombreux morts et blessés, selon plusieurs témoignages concordants !

      Voir ici par exemple (A noter les gesticulations des debunkers pour répondre à ce post)


      b) Les chaleurs extrêmes qui ont, selon des rapports officiels sortis dès 2002 (RJ Lee, notamment), été générées lors de la destruction des tours, ne reçoivent aucune explication plausible étayée. 

      La seule qui est fournie par le métallurgiste M. Brilich, attribue le développement des phénomènes jusque là incompris de telles chaleurs et du phénomène de fusion intergranulaire constaté par la Fema sur diverses poutrelles à des phénomènes anarchiques de réactions chimiques postérieures à la ruine des tours qui se seraient produites dans le tas de décombres. 

      L’auteur prétend se fonder sur la littérature scientifique en citant trois articles, en notes de bas de page. Les deux qui sont accessibles en version intégrale sur le net ne paraissent absolument pas corroborer son explication, malgré ce qu’il affirme, après vérifications dans les articles. Une dernière vérification a permis d’écarter la première source citée par l’auteur, aucune explication similaire à celle postulée, sans démonstration par l’auteur, ne s’y trouvant...

      Cette explication, qui est identique à celle « développée » par Monsieur Quirant sur son site bastison, sans le moindre début de démonstration, semble au premier abord incompatible avec celle avancée dès 2002 par le laboratoire RJ Lee, selon laquelle les très hautes chaleurs capables de produire la fusion de l’acier dont des indices probants ont été retrouvées dans des poussières recueillies non seulement dans les ruines fumantes de de Ground Zéro même mais également dans un immeuble situé à proximité de celui-ci, ont été générées lors du « WTC Event », soit lors de la ruine des tours. Vous avez dit qu’il n’y a pas de controverse sur ce point ?

      c) Quant aux raisons de l’initiation de l’effondrement lui-même des tours jumelles, les experts consultés leurs apportent pour toute caution, des modèles informatiques invérifiables censés démontrer comment elle s’est produite, en répétant les explications données par la théorie officielle, avec quelques variantes notables, comme le nombre de colonnes ayant perdu leur fonctionnalité dans chaque tour. Au demeurant, le rapport de la société Weidlinger a fait l’objet de cet article, qui le critique très sévèrement.



      Monsieur Levy ne fait pas grand cas du fait que le rapport du Nist contient la propre démonstration de son insuffisance quand il admet que les tests réels autant que les simulations qu’ils ont effectuées n’ont pas permis de reproduire le scénario de tirage des poutres d’acier sur les fixations, pourtant crucial pour la fiabilité de leur modèle. Tout ceci est expliqué en détail ici : http://www.darksideofgravity.com/WTC_init.pdf

      d) Ce qui frappe aussi, c’est le silence radio complet - tout comme pour la version du Nist - sur l’effondrement lui-même dans l’article de M. Levy (ni dans aucun autre) ! Il n’y pas la moindre description et encore moins d’explication de la théorie de l’effondrement dit progressif dans cet article, cette théorie qui est tant décriée par de nombreux architectes, ingénieurs et scientifiques, dont certains ayant le même domaine de compétence que les experts consultés, quoique le dossier SPS tente d’insinuer. Récemment, plusieurs membres de l’association reopen ont été en contacts avec le Dr R.M Korol, dont la réputation est indiscutable et à qui s’est associé le Dr F. Greening, ayant debunké jusqu’ici les hypothèses de démolition contrôlée mais qui paraît avoir fortement modifié son approche... 

      Exit Z. Bazant, donc, et sa théorie dite du marteau, pourtant si chèrement défendue par Monsieur Quirant. 

      e) On, cherchera aussi en vain une explication cohérente à tous les phénomènes qui se sont produits lors des prétendus « effondrements » des tours tels que les squibs et éjections de pans latéraux des tours bien en deçà du front théorique d’effondrement, les coulées de métal fondu antérieures et contemporaines à l’effondrement de la tour Sud, la « désintégration » dès les premiers instants du bloc supérieur de la tour Nord, avant l’initiation même du front d’effondrement théorique à partir des étages impactés, tel que parfaitement lisiblesur une illustration graphique figurant dans le dernier article cité ci-dessous.

      2. Pour le WTC 7, on a droit de la part des experts consultés à une synthèse conforme des explications que le Nist a finalement délivrées mais sans jamais que les critiques adressées par de très nombreux ingénieurs et scientifiques à cette théorie soient davantage adressées. 

      A titre d’exemple, dans l’enchaînement des événements ayant conduit à la ruine de ce troisième immeuble, les experts laissent paraître que la ruine interne de cette tour préalable à l’effondrement des façades - ce qu’ils appellent "la ruine en chaîne horizontale - soit des plus logique et naturelle. 


      Pourtant, sur le forum de l’association ReOpen911, Monsieur Quirant a affirmé qu’à partir du moment où l’une des colonnes dans le penthouse east perdait sa stabilité, non seulement, la stabilité du penthouse était perdue mais en outre, le report de charges qui s’ensuivrait au niveau de la paroi externe était tel que cette-dernière ne pouvait certainement pas résister et allait immanquablement flamber. Dans la version développée par le Nist - reprise par les experts précités, avant ce flambement localisé à l’est de la tour 7 qui aurait, dans les conditions décrites par Monsieur Quirant, produit l’effondrement dissymétrique du bâtiment immédiatement après l’effondrement du penthouse, on a une tour qui est privée progressivement mais en quelques secondes par un jeu de domino de la stabilité des 47 colonnes de son noyau, sans le moindre signe extérieur visible attestant d’un tel phénomène, avant donc l’effondrement visible d’un bloc et quasiment parfaitement symétrique de ses parois externes soutenues par un treillis de poutrelles, incapable par lui-même de supporter le poids de la tour. 

      On ne peut se contenter de simulations informatiques comme seules cautions de ce type d’explication d’un effondrement aussi atypique, surtout quand les paramètres de la simulation sont gardées confidentielles pour des raisons alléguées par le Nist de "sécurité publique" et pire, quand la visualisation de cette simulation non seulement possède un rapport très lointain avec la réalité visible de l’effondrement mais en outre, s’écarte manifestement de l’enchaînement des événements décrits dans le propre rapport, ce dont aucun des experts consultés pour la rédaction de ce dossier ne paraît s’émouvoir...

      3. Le sujet du Pentagone est abordé par Monsieur Quirant de façon particulièrement indigente. La controverse y est caricaturée et certains points majeurs de celles-ci mystérieusement oubliés, en particulier quand ils sont des plus sérieux, ce qui constitue un peu la marque de fabrique de ce dossier de l’AFIS. 

      Il s’agit pourtant d’un sujet qui nourrit un foisonnement de questions dont les réponses sont tout sauf aisées pour les chercheurs confrontés à insuffisance effective d’éléments probants et cohérents. Dans ce cas, il faut avoir l’humilité d’admettre que ces éléments connus sont à l’analyse incapables de fournir un scénario solide de ce qui s’est exactement produit au Pentagone, en oubliant pas que, comme pour tout autre versant de ce dossier tentaculaire, la charge de la preuve appartient aux enquêteurs qui ont échoué à convaincre de la véracité de leur version, en produisant des preuves qui n’en sont pas, si l’on prend la peine d’examiner objectivement les choses, en utilisant les principes applicables.

      4. En ce qui concerne la réfutation de la thèse alternative de la démolition contrôlée, Monsieur Muzeau commence par dire que la thèse de la démolition contrôlée est ridicule pour admettre à la page suivante que cette hypothèse est théoriquement possible.

      Il affirme ainsi que, dans la pratique, la démolition par explosifs était excessivement complexe et demandait à une équipe de spécialistes de mettre au point une opération complexe qui ne se fait pas en quelques jours, ayant du reste impliqué de mettre des grandes quantités d’explosifs dans les tours, à des endroits stratégiques. Un autre expert consulté va plus loin en soutenant qu’il est impossible d’avoir placé des explosifs au moment où les tours vivaient leurs derniers instants...

      Cependant :

      a). Les truthers ne prétendent pas que cette opération aurait été réalisée en quelques jours et encore moins au moment des crashes et des incendies postérieures. Ils ont au contraire, sous l’égide de K. Ryan ayant mené une enquête assez fouillée sur les liens apparents entre certains représentants des occupants des étages concernés, des sociétés assurant la sécurité des tours, de certaines administrations et départements d’état et personnages clés de celles-ci, de certaines institutions financières et industrielles, ébauché une piste de recherche alternative dans laquelle un réseau crapuleux aurait pu concevoir des mois voire des années auparavant, une opération d’une telle ampleur dans une relative discrétion et moyennant l’utilisation de techniques avancées faisant appel à des substances de la dernière génération développées durant les années 90, pour la destruction des tours. Ces « explosifs » auraient pu être installées en profitant des travaux (réfection de la protection anti-feux, modification de certains étages, rénovation des ascenseurs juste avant les attentats, ...) que les tours ont subi. 

      Seule une enquête non orientée dès le départ et effectuée dans les formes aurait pu ou permettrait de connaître la validité d’une telle hypothèse alternative qui n’en est qu’à ses prémisses, mais qui a l’avantage de pouvoir donner une explication à de nombreux phénomènes sur lesquels la théorie officielle et les experts de ce dossier restent peu diserts, comme le phénomène de fusion intergranulaire de l’acier dont question au point 1.

      En attendant qu’elle soit conduite, un nombre impressionnant de faits demeure figé comme autant de « coïncidences », ce qui fait de la théorie officielle la plus improbable de toutes, comme l’a démontré le récent article tentaculaire paru sur le site ReOpen911 que chacun s’intéressant à ce sujet devrait lire, même s’il est parfois d’un abord difficile.



      b) Un chercheur du nom de J. Cole a démontré qu’il n’était pas nécessaire de disposer d’une grande quantité de thermate pour sectionner les poutres aux jointures et que cela pouvait se faire dans une grande discrétion, tant lors de la pose que lors de la réaction.


      Monsieur Muzeau a-t-il envisagé une telle possibilité avec ses étudiants ou leurs a-t-il seulement parlé d’explosifs classiques type TNT ? Monsieur Muzeau a-t-il expliqué à ses étudiants que des standards existent lors de tels événements catastrophiques enjoignant les responsables de l’enquête à rechercher si des explosifs ou des incendiaires de quelque type que ce soit ont ou non été utilisés, ce qui suppose de faire des examens visant à détecter l’éventuelle présence d’explosifs ou d’incendiaires, qu’il n’y eut pas ni de la part de la Fema ni de la part du Nist, qui comptait pourtant en son sein une belle brochette de grands spécialistes de la chose, spécialement en matière de nanothermites de la dernière génération ? 

      c) Si Moniseur Muzeau se persuade autant que son auditoire qu’aucun spécialiste ne figure parmi les scientifiques, ingénieurs et architectes partisan d’une hypothèse alternative de démolition contrôlée, on peut sérieusement questionner sa connaissance du sujet autant que l’objectivité de sa démarche, voire l’intérêt de son intervention... L’exemple de R. Korol a été donné plus haut mais il en existe bien d’autres et ce ne sont pas les injures régulièrement proférées par Monsieur Quirant qui terniront d’un iota leurs contributions scientifiques.

      5. De façon générale, les rares fois où le dossier de SPS cherche à réfuter les hypothèses ou théories alternatives, c’est pour n’en retenir que les aspects les plus aisément « débunkables » que les truthers ne soutiennent pas, plus, ou n’ont jamais soutenu (sauf une fraction marginale du mouvement) et se retenir d’exposer les plus solides à l’encontre desquelles aucune explication n’est fournie dans ce dossier. 

      On en vient souvent à se demander si les experts consultés ont pris personnellement connaissance des explications et questionnements de ceux qu’ils sont censés taire, résumés dans le lien cité à la fin de cette réponse ou s’ils se sont contentés des explications de l’initiateur de cette initiative collective.

      Ce travail collectif est en tous les cas d’une très grande superficialité, quand bien même il paraît imposant par son volume. Il tient donc davantage de l’argument d’autorité que d’un travail de vulgarisation convainquant. 

      L’AFIS n’a pas retenu la suggestion que j’avais personnellement faite à l’un de ses membres (le Webmestre) de confronter les thèses et hypothèses en présence, ce qui aurait permis aux lecteurs de se faire leur propre idée notamment sur les arguments en présence dans les domaines suivants : Possibilité d’une démolition contrôlée, présence ou absence de nanothermite, aspects sismiques et, dans un tout autre domaine, indices de délits d’initiés. Il eût pourtant certainement été intéressant de recueillir les avis de pour ne citer qu’eux, K. Ryan, N. Harrit et al, A. Rousseau et M. Chesney, pour ne citer qu’eux, sur les sujets discutés. Au lieu de cela, on a une litanie de propos péremptoires qui ne prennent même pas la peine de résumer correctement avec un tant soi peu d’objectivité les arguments adverses ni davantage ne les sourcent afin de susciter la curiosité des lecteurs...

      En clair, ce travail de SPS, malgré son aspect clair et didactique indéniable - qualité qu’on ne peut du reste dénier à Monsieur Quirant - son initiateur, échoue à faire taire les questionnements légitimes des truthers dont l’association reopen911 assure la diffusion. Il est déplorable qu’une association qui se propose de dénoncer la pseudo-science ait adopté une méthodologie aussi critiquable de fermeture au débat alors que l’occasion était rêvée de laisser s’exprimer les uns et les autres pour chacun puisse déterminer, à partir d’arguments rationnels, qui des uns et des autres produit la pseudo-science.

      A présent, posez-vous la question suivante : les articles de vulgarisation qui figurent dans le dossier de l’AFIS mettent-ils fin au questionnement des truthers, exprimés dans cet article de synthèse ? 

      Pour beaucoup, la réponse est négative.

      PS : Une critique circonstanciée émanant de pairs devrait être adressée à l’AFIS pour la commémoration du dixième anniversaire.

      • Mmarvinbear Mmarvinbear 26 juillet 2011 12:48

        Ce texte date de quand ?


        Je demande cela parce que la plupart des points sont expliqués depuis longtemps, mon grand...

        Il est dès lors normal que tu te fasses retoquer si tu ne fournis que du réchauffé...

      • Onegus Onegus 26 juillet 2011 15:22

        Bof, rien de nouveau sous le soleil, Quirant/moorea nous fait la synthèse de son argumentaire propagandiste, fondé avant tout sur un corpus rhétorique made in USA (monsieur va chercher ses arguments sur les sites pro-VO US) enrobé dans un discours « scientifique »...

        Négation de la réalité d’une controverse scientifique, dénigrement des sceptiques dont certains sont pourtant au moins aussi qualifiés que lui, omission délibérée des points qui posent problème dans les rapports gouvernementaux US.

        Son expertise en calcul de structure n’est qu’un alibi pour diffuser sa désinformation, mais elle ne lui donne aucune autorité pour répondre aux innombrables autres questions sans réponse concernant le 11/9 qui relèvent de quantité d’autres domaines. Ce qui ne l’empêche cependant nullement de le faire de façon éhontée...

        Rappelons que son expertise en calcul de structure ne lui a pas permis de pallier à l’absence d’explication du déroulé effectif de l’effondrement des tours dans le rapport du NIST. Le NIST a en effet arrêté son étude à la rupture des étages impactés et fait l’impasse sur ce qui a suivi, n’apportant aucune explication sur le déroulé des effondrements, leur vitesse anormalement rapide et leur maintien jusqu’aux fondations des tours sans ralentissement significatif.
        La seule explication que Quirant/moorea a pu lui apporter à ce phénomène est qu’il serait le produit d’un « gros bordel », ce qui relève d’une rigueur scientifique plus que discutable...

        Il semble cependant que notre champion a renoncé à développer sa « théorie du gros bordel » puisqu’il ne l’a pas proposée à ses amis pro-OGM de l’afis au milieu des points très sélectifs qu’il leur a soumis ! :D

        Bref, voici un article bien instructif en matière d’imposture et d’imposteurs, merci Mr Quirant !


      • xray 26 juillet 2011 15:48


        Le 9 11
        Une opération menée par l’armée américaine
        http://mondehypocrite501.hautetfort.com/ 


        LA FIN D’UN MYTHE MYTHIQUE 
        (Un meurtre sans cadavre) 

        http://mondehypocrite501.hautetfort.com/archive/2011/07/22/un-meurtre-sans-cadavre.html 




      • François François 26 juillet 2011 15:55

        Article dopé par les trolls de Reopen smiley


      • François François 26 juillet 2011 16:07

        C’est du dopage de clics Reopeniste smiley


      • JPhilippe 26 juillet 2011 16:52

        Il serait temps d’apprendre un peu la construction et de savoir qu’en France la construction d’immeubles sur armature métallique a été interdite depuis longtemps pour cause de mauvais comportement au feu.


      • wesson wesson 27 juillet 2011 00:39

        "Il serait temps d’apprendre un peu la construction et de savoir qu’en France la construction d’immeubles sur armature métallique a été interdite depuis longtemps pour cause de mauvais comportement au feu.« 

        Ouais, tu n’as qu’à regarder la gueule du pailleron après son »effondrement" pour comprendre que c’est pas tout à fait ce qui s’est passé au WTC...

        Et pour rappel : le pailleron c’était du contreplaqué monté sur une armature légère, rien à voir avec les colonnes massives des WTC.

        D’ailleurs, en dehors du pailleron, combien d’immeubles à structure métallique se sont effondrés suite au feu dans le monde ? 3, et tous le 11 septembre 2001 !


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 27 juillet 2011 02:18

        « D’ailleurs mmarvin s’est autoproclamé vainqueur mais aussi qu’il était à la base de l’essoufflement du mouvement grâce à son fabuleux travaille de sape et à son inestimable talent de persuasion  »


        J’adore les truffistes...

        Non seulement ils sont incapables de lire une simple phrase de français correctement, mais en plus, ils sont incapable de détecter l’ironie aussi...

        Les gars, faudra me donner l’adresse de votre nouveau site anti-complot pour votre prochain délire, je ne voudrai pas manquer la fête !

      • agent orange agent orange 27 juillet 2011 06:54

        Mr M. Levy, directeur du bureau d’expertise Weidlinger....
        Un cousin de Botul 1er ?


      • sissa 27 juillet 2011 10:42


        Reprocher au dossier de l’AFIS de ne traiter qu’une partie de l’argumentaire réopénien n’est pas très honnête, étant l’énorme quantité de points soulevés par les complotistes C’est d’ailleurs une « méthode » assez systématique : quelque soit les réponses apportées aux questions posées par les« truhers », ceux-ci réagissent en posant d’autres interrogation, lançant une course dont il sont sûr de sortir vainqueurs : le contradicteur finira bien par se lasser, noyé sous le déluge.
        Pour ce qui est des témoignages, c’est simplement ridicule : d’abord, parce qu’on sait que la mémoire humaine, surtout lors d’évènements traumatisants, est peu fiable, et d’autre part parce qu’il n’y a rien de surprenant dans le fait que des gens aient entendu des grands « boum ».
        Autre aspect courant dans le discours réopénien : ignorer les répliques qui lui sont opposés. Alors que Quirant explique longuement l’absence d’articles scientifiques(ou simplement de réponses aux articles publiés) corroborant les thèses réopéniennes sur l’impossibilité de la version habituelle des effondrements, vous continuez à expliquer que de nombreux ingénieurs et chercheurs contestent les thèses classiques.
        Ce que vous dites des thèses des truthers démontre clairement qu’ils n’ont pas de scénario clair et précis : combien de quantité d’explosifs nécessaires, placés à quel endroit, combien d’ouvriers participants à l’opération(aucun n’ayant craché le morceau), comment précisément synchroniser les explosions avec la chute, etc...
        A part cela, cela n’empêche pas les réopéniens de parler de théorie plus vraisemblable que la version classique.


      • dup 26 juillet 2011 11:24

        vous voulez en venir où ? si c’est nous prendre pour des cons c’est raté. De la de la poudre aux yeux. Pas besoin d’être scientifique pour constater des choses ELEMENTAIRES de bon sens

        Foutez nous la paix avec vos pseudos experts scientifiques qui ne font que salir la science.
         article malhonnete au but innavouable


        • Mmarvinbear Mmarvinbear 26 juillet 2011 12:50

          Wow.


          J’imagine bien la porte qui claque, la coiffure « Bieber » qui vole au vent et le « de toute façon j’ai pas demandé à naître » qui ponctue ce genre d’attitude...

        • xbrossard 26 juillet 2011 15:45

          encore un effort mmarvinbear, et dans quelques années vous terminerez à -100 et on vous jettera des canettes à la tronche


          faut être un peu maso pour venir par ici de votre part non ? smiley

        • Mmarvinbear Mmarvinbear 27 juillet 2011 02:19

          Chiche pour le - 100...


          Allez les truffes, on clique !

        • Mmarvinbear Mmarvinbear 29 juillet 2011 12:23

          Toi tu n’as pas pris tes pilules aujourd’hui...


        • ZEN ZEN 26 juillet 2011 11:32

          organise-t-on des débats publics pour savoir si c’est la terre qui tourne autour du soleil ou l’inverse ?

          Tout à fait, mais l’argument est pour le moins infantile
          La chute d’une structure complexe est d’un autre degré de complexité et on connaît les errements possibles de certains « experts » (l’histoire en fourmille...)
          Cela me fait penser à un ancien d’AV, qui disait furtivement que tout était aussi clair que 2+2=4 smiley
          M’enfin, admettons que la chute des tours n’aient pas été un inside job (ce que je pense aussi de plus en plus, car mon opinion n’est pas arrétée sur tout), il reste toutes les incohérences de la VO, tous les faits non élucidés (la liste serait longue, comme le rappelait ici récemment Taïké) ...faisant apparaître comme hautement vraisemblable l’hypothèse du « laisser-faire », permettant de rendre compte de bien des choses..


          • Francis JL 26 juillet 2011 11:47

            Bonjour Zen,

            en lisant ce commentaire qui évoque l’hypothèse du « laisser-faire » au sujet du 11/9, je ne peux m’empêcher d’évoquer moi-même cette hypothèse au sujet de l’affaire DSK.

            A cet ancien d’AV qui disait furtivement que tout était aussi clair que 2+2=4, on pourrait rétorquer que tout est aussi clair que 2+2=5.

            Nous savons qu’une telle croyance arrange fort bien certaines personnes.

             smiley


          • orage mécanique orage mécanique 26 juillet 2011 11:32

            je dirais que vous prenez le problème à l’envers,
            les théorie scientifiques ont été établies par les partisans de la thèse officielle pour rentrer dans le cadre de la théorie officielle.

            De la même façon nous avons eu des scientifique qui pendant 30 ans nous ont démontrés en long et en large que Kennedy avait été touché par une balle magique scientifiquement prouvée.

            Bref à côté de ces théories scientifiques, il y a des « faits » qui sont mis en avant par ceux que vous appelaient les partisans de théories alternatives.

            Les faits sont tellement têtus que les partisans de la thèse officielle sont heureux de pouvoir noyer le poisson dans quelques explications scientifiques de la partie adverses (nanothermite par exemple).

            Mais le problème n’est pas de savoir à la limite comment les tours sont tombées c’est d’expliquer toutes les incohérences de cette journées. c’est pour ça que la thése officielle a besoin de débat scientifique comme paravent de vérité.


            • Mmarvinbear Mmarvinbear 26 juillet 2011 12:55

              « c’est pour ça que la thése officielle a besoin de débat scientifique comme paravent de vérité. » : ah bon, la vérité n’est pas démontrée par la science alors ?


              Par quoi, donc ?

            • BABAYAYA BABAYAYA 26 juillet 2011 14:26

              bin moi je vais vous dire, j’aimerais bien me chopper une copie de la note de calcul rédigée pendant le projet de construction, rien qu’avec ça je saurais si le batiment pouvais tenir..........

              bizarrement elle est introuvable ! nulle part...

            • orage mécanique orage mécanique 26 juillet 2011 14:27

              je ne dis pas ça,
              je dis qu’aujourd’hui ce débat est biaisé et ne sert uniquement qu’à diluer les faits.

              Si vous voulez tuer un débat, noyez le dans le détail et il n’aura pas lieu.

              A ce jour, difficile de partager les informations des contre-informations, des feux et contre-feux.
              C’est pour cela que les faits sont les plus importants

               


            • BABAYAYA BABAYAYA 26 juillet 2011 14:33

              non ce que je voulais dire par là c’est que si de par mes connaissances je peux lire ce document, je saurais s’il était à même de s’écrouler comme il l’a fait ou non.

              ce que en revanche j’ai du mal c’et que des gens en connaissant rien en conception de batiment me balancent des vérités soit-disant scientifiques.

              comment m’expliquer........

              a force de concevoir/calculer/travailler la matière « acier » avec le temps, un certain pifomètre s’acquiert, vous vous doutez de là ou il faut des renforts et autres pour « que ca tienne », et là et bin pour moi ça colle pas :
               ou alors il manque un facteur (explosifs/corrosion/fissuration du béton, etc...) ou alors il y a défaut de conception, mais au vu des différents prix décernés à son achèvement pour les prouesses d’ingénierie/de réalisation décernés, j’émet des doutes...
              voilà juste mon avis.

              bonne journée

            • orage mécanique orage mécanique 26 juillet 2011 14:35

              même sans la note de calcul,
              la vitesse de chute et les théories de base de la résistance des matériaux induisent l’impossibilité de la chute verticale (expérience reproduite 2 fois dans des conditions différentes avec les mêmes effets),
              Avec le troisième immeuble, on est dans la science fiction pure.

              Alors aller s’amuser à débattre avec des gars qui s’évertuent à montrer que c’est scientifiquement possible, je ne vois pas l’utilité


            • sissa 27 juillet 2011 14:15

              Il y a tellement de gens qui affirment que les « faits » démontrent que la science « officielle » a tort sur tant de sujets...
              Certains expliquent que le sphinx de Gizeh a été construit par les extraterrestres ou les atlantes, d’autres vous parlent de torsion de cuillères par la seule force de la pensée, d’autres encore vous racontent que les missions Appolo sont un canular, sans compter ceux qui vous proposent des remèdes miracles contre le cancer..
              Renseignez-vous un peu sur ces théories, lisez les contre-argumentaires sceptiques sur ces questions, et s’il vous reste un peu de bon sens, utilisez alors ce que vous aurez appris en matière d’esprit critique pour revoir les thèses sur l’assassinat de Kennedy et l’affaire du 11/09.
              Concernant la balle supposée magique, une réponse précise a été fournie : les photos de l’époque montrent que le siège de Connally était situé plus bas que celui de Kennedy et plus au centre du véhicule.
              Contrairement à ce que vous prétendez, les debunkers ont pris de répondre aux points soulevées par les réopéniens : la réaction de ceux-ci est soit de changer de sujet en parlant des « nombreuses autres questions sans réponse », soit de renverser la charge de la preuve en exiger des justifications sans plus finir alors qu’ils ne soumettent leurs propres allégations aucun examen critique.


            • Kermit Kermit 27 juillet 2011 14:25

              à Sissa

              ah quel plaisir de vous revoir ! Juste pour dire qu’une nouvelle fois votre délire conspirationniste sur le Complot califal vous aveugle toujours !
              Pas d’article, pas d’article par les truthers, cherchez un peu... Et puis surtout, on ne peut pas redémontrer Galilée ou encore le principe de l’action / réaction !
              Réfléchissez un peu ! On soumettrait un article pour démontrer la loi de la chute libre, en prenant pour illustrer cette toute, toute nouvelle théorie, le WTC7 !
              Secouez-vous les neurones, Sissa !


            • sissa 27 juillet 2011 17:18

              @Kermitt :
              Bonjour, cela faisait longtemps, toujours en délicatesse avec le rasoir d’Occam, je vois.


            • Kermit Kermit 27 juillet 2011 23:54

              Sissa,

              quel bon vent vous amène sur Agora Vox ?
              Les débats sur liberation.fr ne sont pas assez ouverts ?
              Faites attention, ici, il y a un paquet d’imbéciles qui remettent en cause la Théorie du complot islamiste ! Ils doivent être même plus nombreux que les personnes raisonnables, sages et intelligentes qui connaissent la vérité sur le 11 Septembre.
              Des personnes comme vous, quoi.

              Mais voyez-vous, en dehors des piques - et encore -, le débat me semble sans intérêt. Pour Quirant, la chute libre du WTC7 pendant 2,25s est la preuve que ce n’est pas une démolition contrôlée. Pour moi et quelques autres « idiots utiles de Chomsky », c’en est la preuve.

              Le même fait donne lieu à deux interprétations exactement contraires. Donc, à quoi bon débattre ? Les deux camps sont sourds. Le problème, c’est que Quirant, qui nie Newton et Galilée, va servir de caution scientifique à la rentrée sur différents plateaux TV.

              Mais baste ! Les défenseurs du Grand Complot musulman sont politiquement et moralement corrects ! Ça va bien quelques entorses à la science !

              En tout, il se prend un jolie baffe ici !

              Il devrait aller sur liberation.fr !

               


            • melody vers melody vers 28 juillet 2011 02:41

              Bof le débat technique c’est pas ma tasse de thé. Mais c’est tout de même bien tombé ces attentats pour sidérer la population et faire passer des lois liberticides et anti-démocratiques par les néolibéraux, selon le processus bien connu de la stratégie de choc démontrée brillammaent par Naomie Klein. Puis les flacons d’armes de destructions massives secouées à l’ONU par Cheney pour convaincre de la nécessité d’envahir Irak c’est tout de même bien dans leurs méthodes. Alors pourquoi pas la théorie du laisser-faire : ce sont tout de même tous des adeptes de la main invisible smiley


            • ottomatic 26 juillet 2011 11:34

              Article pathétique... qui n’apporte strictement aucune information...


              J’aurais aimer voir l’explication physico chimique qui permet d’expliquer qu’un incendie minime avec combustion incomplète face céder une structure en acier... en défiant les lois basiques de la thermodynamique que chacun de vos étudiants maitrisent...

              Mais bon tout ça n’est qu’un combat d’arrière garde... si en 2011 vous n’avez pas encore compris la supercherie du 911 et son chapelet de guerres inutiles et injustifiés, y a plus grand chose à faire pour vous...

              • ottomatic 26 juillet 2011 11:43

                Pour le reste, il n’y a que 2 cas de figure :

                - soit l’auteur est de bonne fois et alors ce sont des œillères gigantesques qui vous mènent a des raisonnement fallacieux pour coller à la version officielle. Comportement scientifique assez basique que l’on retrouve souvent lorsque le « modèle » est usé jusqu’a la corde et que beaucoup en montre la faiblesse, certains s’acharnent toujours à porter a bout de bras ce qui ne tient plus la route. Une forme de l’idiot utile...
                - soit l’auteur le fait sciemment pour défendre les intérêts du pouvoir... 

              • JPhilippe 26 juillet 2011 16:57

                La seule raison c’est que la structure métallique, sous l’influence d’une combustion significative ( ce qui était le cas des tours jumelle) voit sa température monter.
                Au dela d’un seuil, le métal perd trop sa résistance et se met à « fluer » (pardon : plier)
                En France, une structure métallique doit être protégée par un revêtement anti-feu (platre ou béton)
                Au US les contraintes étaient beaucoup plu légères au moment de la construction des tours.


              • Charmord 27 juillet 2011 10:01

                Monsieur Levy a dit exactement le contraire dans son rapport sur les effondrements des tours. 



                p. 5 : Wendlinger affirme l’étude réalisée réfute l’idée que la protection contre les incendies ait été déficiente. Au contraire, ajoute-t-elle, le programme de protection aux feux présentait plus de sécurité que les standards généralement utilisés pour les immeubles de grande hauteur.

              • ppazer ppazer 26 juillet 2011 11:52

                M. « Moorea34 », l’objectif de votre article était-il de lancer un gros troll ?
                Car franchement, cet article n’est pas sérieux, et nuit considérablement à votre crédibilité. Il fallait oser...


                • Giordano Bruno 27 juillet 2011 09:48

                  Quelle crédibilité ?


                • sissa 27 juillet 2011 14:19

                  Pour ce qui est de ne pas être sérieux et de troller, vous êtes un expert.


                • pierre60 pierre60 26 juillet 2011 11:55

                  Pan l’avion, badaboum la tour.

                  On a enfin trouv
                  é un moyen simple de démolir des tours de bureaux : on envoie des avions dedans et elles s’effondrent tout droit.

                  Si on n’a pas d’avion sous la main, ce qui peut arriver, on met simplement le feu à la moquette, ca s’effondre tout droit également.

                  On se demande bien pourquoi les entreprises de démolitions s’emm... tant a préparer les immeubles et a les truffer d’explosifs.

                  Sans doute des purs masochistes ou des conservateurs qui refusent les nouvelles techniques de pointes.

                  Il n’est pas étonnant que nous ne soyons plus compétitifs sur le marché mondial.


                  • ottomatic 26 juillet 2011 11:59

                    Merci j’ai pouffé de rire en vous lisant !


                  • BHL=MST 26 juillet 2011 12:48

                    Et notre industrie sidérurgique en déshérence ? Il faut immédiatement prévenir qu’une nouvelle méthode à été mise au point pour fondre l’acier : Formica + Kérosène. Il suffisait d’y penser.


                  • Farniente 26 juillet 2011 14:48

                    Il en faut pas oublier l’autre redoutable avancée scientifique que nous devons au 11 Septembre.Depuis cette date fatidique,les boites noires sont indestructibles,puisque forgées dans le même matériau que les passeports Saoudiens !


                  • sissa 27 juillet 2011 09:25

                    Vous postulez au concours du commentaire le plus inepte ?
                    Le pire, c’est que vous démontez de vous-même l’hypothèse d’une démolition contrôlée : il faut en effet des semaines pour préparer l’effondrement d’une tour 5 ou 6 fois fois moins haute que celles du WTC.


                  • Feste Feste 28 juillet 2011 02:54

                    Oulala Sissa, vous êtes de tout premier ordre vous...
                    Ou alors vous essayez simplement de conclure les echanges


                  • gonzales gonzales 26 juillet 2011 11:59

                    ce n’est pas deux tours qui ont ete detruites mais trois .alors question : comment detruire 3 tours avec deux avions ?


                    • Mmarvinbear Mmarvinbear 26 juillet 2011 12:58

                      Avec la chute des débris d’une des deux premières ?


                      Putain, au bowling, tu dois être nul...

                    • mandra 26 juillet 2011 13:56

                      @marvin : Certes de gros debris sont tombés sur un des côtés de la facade, ce qui rend l’effondrement symetrique encore plus improbable...

                      Mais WTC3, WTC4 ont pris bien plus dans la gueule et ne sont pas tombés eux...

                      Tu es malhonnête et tu le sais, et les gens qui te lisent le savent...



                    • Charmord 26 juillet 2011 14:54

                      Mmarvin, tu sais pertinemment que les débris projetés lors des effondrements n’ont strictement aucun rapport de causalité, selon le propre enseignement du Nist, avec l’initiation de l’effondrement de la tour WTC 7.


                      Alors, pourquoi l’affirmes-tu ? Pourquoi propages-tu des mensonges ?



                    • ralph 26 juillet 2011 18:21

                      1 avion+1 avion = 3 tours !!! DONC :
                      2 +2 = 6 !!! (et pas 4 et pas 5 !!!)
                      Mais enfin c’est la science moderne !!


                    • Mmarvinbear Mmarvinbear 27 juillet 2011 02:23

                      « Mais WTC3, WTC4 ont pris bien plus dans la gueule et ne sont pas tombés eux... »



                      ça, ce n’est pas tombé ???

                    • Mmarvinbear Mmarvinbear 27 juillet 2011 02:30

                      « Mmarvin, tu sais pertinemment que les débris projetés lors des effondrements n’ont strictement aucun rapport de causalité, selon le propre enseignement du Nist, avec l’initiation de l’effondrement de la tour WTC 7. »



                      Bah si tu relis, si.

                      Les débris enflammés de la tour 1 tombent sur le WTC 7 et l’éventrent en partie. Le feu se propage ( à partir des débris enflammés ) facilement car les systèmes de secours sont détruits. 

                      L’incendie ( plus de 6 heures de flammes alors que l’assurance technique ne dépasse pas deux heures) met à mal la structure porteuse au niveau du 7è étage, là ou les portiques de report de charge sont reliés à la structure principale. 

                      Ces portiques sont eux-même fragilisés à cause de la destruction des piliers de façade, ce qui induit un report de charge supplémentaire.

                      Le portique central cède, et une ou deux secondes après, les deux autres, situés sur les cotés, craquent à leur tour. L’intérieur s’effondre sur lui-même.

                      Il ne reste que la façade, qui, ne reposant plus sur rien, s’écroule sur elle-même à son tour.

                      Fin.

                      ( bon je résume 2000 pages chiantes et techniques de niveau Bac + 25, mais l’essentiel y est )

                    • pierre60 pierre60 27 juillet 2011 07:10

                      Jamais aucune batiment (bureaux, hotel, habitation) a structure acier ne s’est effondre suite a un incendie.
                      Aucun avant le 11 septembre 2001, et aucun depuis. Nous sommes devant 3 effondrements exeptionnels.
                      Seuls 3 batiments se sont effondres entierement ce jour la, et surtout, il se sont effondres tout droit et pratiquement en chute libre.
                      Et ces3 batiments appartenaient tous 3 a la meme personne.
                      D’autres batiments ont ete tout ou partie endomages ce jour la par la chute des tours et par des incendies.
                      Mais ils l’ont etes de facon normale, habituelle.
                      Par « normal », je veux dire pas de facon « effets speciaux Hollywoodiens ».


                    • agent orange agent orange 27 juillet 2011 07:27

                      ça, ce n’est pas tombé ???

                      marvin confond « tombe » et « eventre ». (voir les photos du lien qu’il fournit). Malgre les degats importants, WTC3 est reste sur sa base.
                      Par ailleurs, le Deutsch Bank building a ete bien plus endomage par les debris des tours jumelles... Pourtant il est reste debout.

                      Pauvre marvin, il ne sait plus quoi inventer pour defendre la VO. Mais bon, cela est une evidence pour 86% d’entre nous...


                    • sissa 27 juillet 2011 09:38

                      @ pierre60
                      Quelle honte d’affirmer qu’aucune structure en acier ne s’est effondrée !
                      Réponse : http://www.youtube.com/watch?v=_MRSr1MnFuk&feature=player_embedded


                    • Francis JL 27 juillet 2011 09:42
                      « Putain, au bowling, tu dois être nul... » (Mmarvin)

                      Mais non, Mmarvin, c’est vous qui êtes nul : au Bowling, les quilles ne s’effondrent pas, elles basculent ! Vous n’avez jamais joué au Bowling ? Vous êtes miraud ?

                       smiley

                    • Charmord 27 juillet 2011 10:25

                      Mmarvin,


                      Ton résumé de la séquence d’effondrement du WTC 7 selon la théorie officielle ne répond pas à ces interrogations :

                      A titre d’exemple, dans l’enchaînement des événements ayant conduit à la ruine de ce troisième immeuble, les experts laissent paraître que la ruine interne de cette tour préalable à l’effondrement des façades - ce qu’ils appellent « la ruine en chaîne horizontale - soit des plus logique et naturelle. 

                      Pourtant, sur le forum de l’association ReOpen911, Monsieur Quirant a affirmé qu’à partir du moment où l’une des colonnes dans le penthouse east perdait sa stabilité, non seulement, la stabilité du penthouse était perdue mais en outre, le report de charges qui s’ensuivrait au niveau de la paroi externe était tel que cette-dernière ne pouvait certainement pas résister et allait immanquablement flamber. Dans la version développée par le Nist - reprise par les experts précités, avant ce flambement localisé à l’est de la tour 7 qui aurait, dans les conditions décrites par Monsieur Quirant, produit l’effondrement dissymétrique du bâtiment immédiatement après l’effondrement du penthouse, on a une tour qui est privée progressivement mais en quelques secondes par un jeu de domino de la stabilité des 47 colonnes de son noyau, sans le moindre signe extérieur visible attestant d’un tel phénomène, avant donc l’effondrement visible d’un bloc et quasiment parfaitement symétrique de ses parois externes soutenues par un treillis de poutrelles, incapable par lui-même de supporter le poids de la tour. 

                      On ne peut se contenter de simulations informatiques comme seules cautions de ce type d’explication d’un effondrement aussi atypique, surtout quand les paramètres de la simulation sont gardées confidentielles pour des raisons alléguées par le Nist de »sécurité publique" et pire, quand la visualisation de cette simulation non seulement possède un rapport très lointain avec la réalité visible de l’effondrement mais en outre, s’écarte manifestement de l’enchaînement des événements décrits dans le propre rapport, ce dont aucun des experts consultés pour la rédaction de ce dossier ne paraît s’émouvoir...

                      Par ailleurs, le Nist affirme en contradiction avec ton affirmation selon laquelle les débris de la tour Nord ont provoqué des dégâts ayant abouti à l’effondrement du WTC 7 :

                      http://www.nist.gov/public_affairs/factsheet/wtc_qa_082108.cfm

                      Did debris from the collapse of WTC 1 cause damage to WTC 7’s structure in a way that contributed to the building’s collapse ?

                      The debris caused structural damage to the southwest region of the building-severing seven exterior columns-but this structural damage did not initiate the collapse. The fires initiated by the debris, rather than the structural damage that resulted from the impacts, initiated the building’s collapse after the fires grew and spread to the northeast region after several hours. The debris impact caused no damage to the spray-applied fire resistive material that was applied to the steel columns, girders, and beams except in the immediate vicinity of the severed columns. The debris impact damage did play a secondary role in the last stages of the collapse sequence, where the exterior façade buckled at the lower floors where the impact damage was located. A separate analysis showed that even without the structural damage due to debris impact, WTC 7 would have collapsed in fires similar to those that occurred on Sept. 11, 2001. None of the large pieces of debris from WTC 2 (the south tower) hit WTC 7 because of the large distance between the two buildings.

                      Donc, ton exemple métaphorique du bowling est une grosse connerie.

                      Par ailleurs, la façon dont le Nist a conclu que les débris de la façade Nord a pu initié les incendies a été vertement crtitiquée, tout autant que le modèle de propagation et des évaluations des incendies, notamment par le Dr Greening mais par bien d’autres hommes du métier.

                      Deux vidés récentes reprennent une conférence dans lesquelles deux auteurs ayant bien analysé la question ont résumé les kilomètres d’invraisemblances, contradictions, contrevérités et omissions de la théorie officielle de l’effondrement du WTC 7 :

                      http://www.youtube.com/watch?v=l183LaNay0A

                      http://www.youtube.com/watch?v=McF4flr2dYs

                      http://www.youtube.com/watch?v=5_V8_qLuEI0

                      Par ailleurs, des scientifiques non conspirationnistes ont également critiqué la méthode utilisée par le Nist pour arriver à ses conclusions lorsque le draft report a été présenté au public.



                    • le poulpe entartré 27 juillet 2011 10:33

                      Allons JL, Marvin n’est pas un con ; il est seulement complètement démuni.


                    • Mmarvinbear Mmarvinbear 27 juillet 2011 13:29

                      « Jamais aucune batiment (bureaux, hotel, habitation) a structure acier ne s’est effondre suite a un incendie : combien se sont soit pris un boeing de pleine face, soit des débris enflammés sans possibilité de lutte contre l’incendie ? 
                      Aucun avant le 11 septembre 2001, et aucun depuis. C’est bien, c’est la bonne réponse. Donc tu dois maintenant savoir que selon la règle de l’action-réaction, seule une action identique peut produire une réaction identique. Comme aucun building dans le monde ne s’est, depuis pris un boeing dans la façade, il est donc normal ne ne plus avoir eu ce genre d’effondrement.
                      Seuls 3 batiments se sont effondres entierement ce jour la, et surtout, il se sont effondres tout droit et pratiquement en chute libre. 
                      Et ces3 batiments appartenaient tous 3 a la meme personne. Larry Silverstein, qui a reçu 4 milliards en indemnités, et qui devra en dépenser une dizaine pour la reconstruction de l’ensemble. C’est diablement rémunérateur...
                      D’autres batiments ont ete tout ou partie endomages ce jour la par la chute des tours et par des incendies. 
                      Mais ils l’ont etes de facon normale, habituelle.
                      Par »normal« , je veux dire pas de facon »effets speciaux Hollywoodiens".


                    • Kermit Kermit 28 juillet 2011 00:11

                      à Marvinbear,

                      « Il ne reste que la façade, qui, ne reposant plus sur rien, s’écroule sur elle-même à son tour. »

                      Sur rien ?

                      Ce n’est pas démontré par le NIST.

                      Reprenez ce mensonge tant que vous voulez, ça ne le rendra pas plus vrai, contrairement à ce qu’affirmaient les fascistes à propos des mensonges qu’on répète, vous savez....


                    • Feste Feste 28 juillet 2011 01:08

                      Comme aucun building dans le monde ne s’est, depuis pris un boeing dans la façade, il est donc normal ne ne plus avoir eu ce genre d’effondrement.

                      Quand le soleil brille c’est la nuit marvin

                      Tu te goures encore (enfin tu mens mal encore), oui il y a un batiment celebre qui s’est effondré depuis, c’est le WTC7 qui lui ne s’est pas pris d’avion

                      continue à balancer toujours les memes conneries, vas y, ca devient mystique, que vas tu trouver que tous les 11 septembre sont mauvais pour l’acier ? Prouvé par Quirant ?


                    • Feste Feste 28 juillet 2011 02:58

                      Ben tres exactement non !
                      Ca c’est fracassé, défoncé, massacré mais pas écroulé.
                      Les WTC1 + 2 + 7 c’est pas possible d’etre plus bas. Eux, tes exemples, ne sont pas tombé alors qu’ils se sont pris les 1 et 2 directement sur la tronche. Ils ne leur manque
                      Le 7 a été touché mais environ 100 fois moins que tes exemples.
                      Et il se trouvait à 100m et pas en dessous

                      Essaie encore


                    • Gonzague Gonzague 26 juillet 2011 12:01

                      Article hérétique ne suivant absolument pas la ligne directrice du Parti. J’exige de la part de la modération, bien conciliante « en ces temps d’imposture universelle où dire la vérité est un acte révolutionnaire de mon cul », des sanctions qui seront à la mesure des très probables séquelles laissées par la propagande scientifique de Mr. Quirant.

                      Preuve par ailleurs de l’impiété de l’auteur, l’intervention de Maître Charmord (Paix et miséricorde soient sur Lui et sa descendance, sur 7 générations), Grand-prêtre de la Vérité au Jasmin, dont les propos sont du miel pour les oreilles et du baume pour les yeux et qui a bien raison de rabrouer de la sorte l’apostat montpelliérain (Contrée d’Albigeois, également hérétiques. Simple coïncidence ? Permettez-moi d’en douter…)

                      Au bûcher ! Brûlons-le ! Empalons-le ! Ecartelons-le ! Puis jetons ses cendres dans un profond puits dont l’entrée sera barrée d’une large plaque de marbre, sans motifs, noms ni épitaphe, livrée à la nature et sa brutalité inconsciente, de manière à ce que les futures générations n’aient aucunement connaissance de l’existence de ce personnage et de ses « travaux » de par trop hétérodoxes.


                      • vfcc 26 juillet 2011 12:13

                        Bien sur l’auteur.

                        Les tours se sont effondrées juste par les incendies.

                        De même que la terre est plate, le père noël et les dieux existent, l’amérique c’est l’axe du bien et les afghans c’est l’axe du mal ...


                        • Altair 26 juillet 2011 12:32

                          Article PITOYABLE d’un propagandiste aux abois qui tire ses dernières cartouches. 


                          • jako jako 26 juillet 2011 12:41

                            Un grand merci pour cet article qui va répondre à une question transcendentale, qu’y a t’il derrière le -100 ?


                            • jef88 jef88 26 juillet 2011 12:43

                              Autre version bien connue :
                              Article premier
                              Le chef (Bush) a toujours raison
                              Article Second
                              Même si le chef a tort c’est l’article premier qui s’applique


                              • wesson wesson 26 juillet 2011 12:54

                                Bonjour M. Quirant,

                                Existe t’il un débat scientifique en France sur le 11 Septembre 2001 ?

                                Aymeric Chauprade, professeur à l’école Interarmée écrit 3 lignes sur le 11 Septembre dans son bouqin ou il dit que des questions en suspend ne sont toujours pas résolues, il est révoqué, avec les applaudissement de la presse. D’ailleurs, il ne se laisse pas faire ...

                                Grégoire Deniau, directeur de l’information de France 24 organise un débat pas trop déséquilibré, il est viré.

                                Mathieu Kassovitz exprime de manière très mesurée ses doutes sur la version officielle : La presse le traite de fou, voire même de révisionniste. Depuis il est tricard sur tous les plateaux télé, et sa carrière est à l’arrêt.

                                Avec ce contexte, on comprends mieux la perception du débat sur le 11 Septembre dans la communauté scientifique, médiatique ou artistique : Soit tu est d’accord avec la version officielle, soit tu est viré ou ostracisé.

                                Ce qui effectivement invite à dire plus facilement « Amen » que « comment ci ou ça est possible ? »


                                • Mmarvinbear Mmarvinbear 26 juillet 2011 13:06

                                  « Grégoire Deniau, directeur de l’information de France 24 organise un débat pas trop déséquilibré, il est viré. »  : ce que vous ne dites pas, c’est qu’il a organisé le débat contre l’ordre donné par sa direction.


                                  Et quand un subalterne désobéit à un ordre de la direction, en général, il est viré...

                                  Quelque soit le milieu, quel que soit le sujet.

                                • wesson wesson 26 juillet 2011 13:54

                                  Tiens, vlà nounours ...

                                  « Et quand un subalterne désobéit à un ordre de la direction, en général, il est viré... »

                                  un « subalterne » directeur de l’information quand même ...

                                  mais je comprends qu’il s’agit là de votre conception de l’information : Si un rédac. chef n’est pas d’accord avec l’avis du patron, il est viré !

                                  Et ça se dit de gauche !


                                • wesson wesson 26 juillet 2011 13:58

                                  la direction de France 24 smiley

                                  Pouzilhac le publicitaire et Okrent la compagne à Kouchner...

                                  des modèles de droiture et d’intégrité journalistiques !


                                • bluerider bluerider 26 juillet 2011 15:04

                                  c’est un peu plus compliqué que ça. Il n’y a pas eu d’ordre explicite de sa direction, de ne pas organiser ce débat. On dit de son chien qu’il a la rage, quand on veut l’abattre. Par ailleurs, Grégoire Deniau et Bertrand Coq ont été victimes de l’arrivée de Christine Ockrent-Kouchner à la tête de l’audiovisuel extérieur dans les semaines qui suivirent, et qui a saisi l’occasion, mais ils étaient déjà « condamnés » pour d’autres prises de position antérieures, et pour d’autres conflits internes antérieurs, d’après Pouzilhac (à creuser ? si vous avez des infos). Et puis Coq avait écrit en 92 cet excellent brûlot contre Kouchner : « les tribulations de Bernard K en Yougoslavie, ou l’imposture humanitaire », qui montre comment cet ex-médecin arriviste a instrumenté son « aidehumanitarianisme » à coup de sacs de riz sur son dos flashés par les journalistes au profit de sa carrière.


                                • Mmarvinbear Mmarvinbear 27 juillet 2011 02:33

                                  « mais je comprends qu’il s’agit là de votre conception de l’information : Si un rédac. chef n’est pas d’accord avec l’avis du patron, il est viré ! »


                                  Tu vas rire, mais c’est ce qui se passe dans la vraie vie...

                                  Au moins tu auras appris quelque chose...

                                • Mmarvinbear Mmarvinbear 27 juillet 2011 02:44

                                  « Il eut été très important que vous nous disiez, selon vous, quels étaient les motifs de Wesson pour ne pas avoir trouvé nécessaire de dire que ce directeur avait désobéi à son chef ? »

                                  Simplement pour le faire passer pour une victime « innocente ». C’est habituel chez les truffistes. Prenez Kelly Bryan, soi-disant viré pour prise de position politiquement incorrecte, alors qu’en fait il se livrait à une usurpation d’identité et de fonction pure et simple.



                                • mike gallantsay 27 juillet 2011 10:53

                                  "’il a organisé le débat contre l’ordre donné par sa direction.


                                  Et quand un subalterne désobéit à un ordre de la direction, en général, il est viré..."

                                  Befiel ist befiel mein führer !

                                  Vous êtes un grand démocrate vous !

                                • Mmarvinbear Mmarvinbear 27 juillet 2011 13:32

                                  Le jour ou tu auras un vrai travail, tu comprendras le sens du mot « hiérarchie » et de l’expression « lien de subordination », et tout ce que cela implique.


                                • Mmarvinbear Mmarvinbear 27 juillet 2011 14:20

                                   « Innocent de quel délit ? Vous ne l’ avez pas dit.

                                   De celui d’ organiser un débat équilibré ?

                                   Mais non , nous sommes tous d’ accord, il EST COUPABLE !!

                                  Non. Il est »coupable« d’avoir sciemment désobéi à ses directeurs en toute connaissance de cause. Il est aussi »coupable« d’avoir menti en arguant que le problème était le présence de réopennistes alors que c’est la tenue du débat dans ces conditions qui était la véritable cause.

                                   Quel aurait été l’ intérêt de le faire passer pour une victime »innocente« si vous ne préciser pas de quel délit il s`agit ?

                                   Vous n’ êtes pas clair.

                                  Cela l’est plus maintenant ?

                                   Le problème c’ est que vous n’ avez pas dit que c’ est un délit pour la crapule qui nous gouverne, et qui décide ce qui est un délit journalistique.

                                  Fais gaffe, il a la procédure facile en cas de diffamation publique... :)

                                   Apparemment, vous soutenez la thèse officielle, et vous vous opposez à ce qu’il y est un débat équilibré sur le sujet, et acceptez qu’ un type se fasse virer de son boulot ou soit menacé de l’ être s’il s’ y oppose, ce qui revient au même.

                                  Si je ne soutiens la thèse officielle, ce n’est que parce qu’elle est étayée par des centaines de TEMOINS et par une avalanche de PREUVES MATÉRIELLES. Et non parce parce qu’elle désigne un coupable tout trouvé et qui me conviendrait.

                                  Réopen ne veut pas de débat. Il veut IMPOSER sa vision des choses et son coupable déjà trouvé par idéologie, les USA.

                                  La meilleure preuve en est sa volonté d’imposer SES scientifiques, qui par le plus grand des hasards vont TOUS dans son sens avant même que le débat réclamé n’ait eu lieu.

                                   Quant à votre »argument« selon lequel c’ est  » ce qui se passe dans a vraie vie« , il justifie toute les horreurs, et donc les guerres, car »c’ est ce qui se passe dans la vraie vie.« .

                                  C’est bien de mettre sur le même plan le respect dû à son employeur et à ses collègues avec Hiroshima.

                                  Cela montre la capacité du nuancer dont font preuves habituellement les truffistes.

                                   Le problème n’ est pas d’ être viré pour désobéir mais OÙ EST L’ÉTHIQUE. Dans ce cas, il est du côté de celui qui a désobéi, et contre le trouillard de chef qui a eu peur d’ être viré par la crapule en chef Sarkosy.

                                  L’ éthique, pour un journaliste ou assimilé, consiste à ne pas mentir. Le viré l’ a fait.

                                  Vous avez fait votre choix de la vraie vie. Bravo !! Très courageux, et très éthique »

                                  Très judicieux et sage, surtout.

                                  « Si tu veux dominer la nature, apprends déjà à lui obéir. »


                                • mike gallantsay 28 juillet 2011 03:59

                                  « Le jour ou tu auras un vrai travail, tu comprendras le sens du mot  »hiérarchie« et de l’expression » lien de subordination", et tout ce que cela implique.« 

                                  Je ne crois pas vous avoir autorisé à me tutoyer !

                                  Mais puisque tu te le permets, allons-y !
                                  Ton aboiement de petit cheffaillon méprisant est bien à l’image des larbins vo !
                                  Parce-que ton respect obséquieux du »lien de subordination«  et de la  »hiérarchie" me laisse à penser que t’es pas là pour faire valoir ton point de vue, mais que tu es en service commandé !
                                  C’est bien payé au moins ?

                                  « Il est difficile de faire comprendre quelque chose à quelqu’un dont le salaire dépend du fait qu’il ne comprenne pas. . » (Upton SInclair)

                                  Pour ta gouverne : j’ai pris ma retraite il y a deux ans, après quarante ans de travail quasi in-interrompu.
                                  Et dans des milieux professionnels très divers.
                                  Dans l’ensemble, ça s’est toujours bien passé, mais il est vrai que les dix dernières années, je m’étais mis à mon compte, en grande partie pour ne pas être confronté à des petits merdeux arrogants dans ton genre ; qui se sont mis à pulluler.

                                  Car je peux t’affirmer que, lien de subordination ou pas, tu m’aurais parlé sur ce ton dans la vraie vie et t’aurais pris mon poing dans la gueule !
                                  Pour qui tu te prends ?


                                • oncle archibald 26 juillet 2011 12:54

                                  Bien que l’auteur de cet article ne semble avoir qu’une très piètre opinion des architectes, exerçant ce métier et cotoyant des ingénieurs structures depuis de très nombreuses années, je peux dire en tant que « généraliste du bâtiment » qu’il me parait plus que probable que les calculs de stabilité « aux états limites » pratiqués aux USA comme en France ne prennent pas en compte les efforts dynamiques produits par le choc d’un gros avion de ligne venant s’encastrer dans les structures, ni les efforts statiques résultant du poids de cet avion sur un seul plancher, ni de la chaleur produite en quelques secondes par l’embrasement du kérosène se trouvant à bord de cet avion.

                                  Il me parait inévitable que tous ces éléments conjugués vont tellement dépasser les marges de sécurité pourtant très confortables qui sont ordinairement prises dans les calculs que l’ensemble du bâtiment va se retrouver au rez de chaussée par propagation de l’effondrement d’étage en étage. Avis d’un simple généraliste doté d’un bon sens ordinaire et d’une certaine expérience. Et pourtant j’aime aussi peu les ingénieurs que l’auteur aime les architectes.


                                  • Oduesp Oduesp 26 juillet 2011 13:57

                                    @ Archibald

                                    Votre post n’est pas très clair. Vous semblez aller dans le sens de l’auteur en regrettant seulement que la conception générale de ce genre de tours se fait en « dépassant les marges de sécurité ». C’est bien le propos de votre message ?


                                    A ce propos, en tant qu’architecte, peut-être avez-vous connaissance d’affaires jugées au civil concernant des immeubles qui se sont effondrés du fait de leur mauvaise conception. Comment se sont elles terminées en matière de responsabilité ? 

                                    A votre avis, dans le cas du 11 septembre, pourquoi les compagnies d’assurances et de réassurances n’ont elles pas intenté de procès au civil, justement, pour défaut de prévoyance ?

                                    Avouez quand-même que 3 tours (en comptant WTC7) qui s’effondrent lamentablement … il y a quand-même de quoi se poser des questions au niveau sécurité au point de vue de la construction.

                                    Il y a en tout cas matière à enquête civile et à procès. Pourquoi cette action n’est elle pas intentée ? c’est la question que je me pose.

                                    Serait-ce le fait que les ingénieurs qui ont conçu les tours ne se laisseraient pas rouler dans la boue si facilement et les enquêtes civiles qui découleraient de ce procès ne manqueraient pas de mettre à jour nombres d’éléments inquiétants et gênant pour tout un petit monde ?

                                    C’est la question que je vous pose, en tant que professionnel : Dans une société civile où toute faute se paie (particulièrement aux USA), pourquoi les compagnies d’assurances ne réclament elles rien aux concepteurs des tours ?


                                  • Gonzague Gonzague 26 juillet 2011 14:01

                                    « Votre post n’est pas très clair. »

                                    Il est au contraire parfaitement clair et son auteur va dans le sens de Jérôme Quirant. Preuve de la finesse exceptionnelle des « truthers », la plupart d’entre eux n’ont pas compris le message d’oncle Archibald et vote en conséquence positivement une contribution qui va à l’encontre de leurs convictions


                                  • Oduesp Oduesp 26 juillet 2011 14:16

                                    Toujours pas retrouvés ces foutus médicaments, Gonzague ? Où vois-tu du postif ?


                                  • oncle archibald 26 juillet 2011 14:18

                                    @ Oduesp : vous jouez les bétas ou vous l’êtes réellement en faisant semblant de ne pas comprendre ce que j’ai écrit. Pour qu’il y ait faute de conception il faudrait que les ingénieurs structures n’aient pas respecté les règles de calcul qui s’imposent à eux. Dans le cas présent, aucun tribunal ne pourrait dire qu’il n’y a pas "cas de force majeure" exonérant les constructeurs de la présomption de responsabilité qui pèse sur eux (en droit Français, dans le cadre de la garantie décennale).

                                    Si un avion de ligne qui percute un immeuble perpendiculairement à la façade et dont le kérosène s’enflamme brutalement dans les secondes qui suivent doit être assumé comme une possibilité de mise en cause de la responsabilité des constructeurs  le prix des assurances professionnelles va bondir et on va compter des démissions par milliers dans les rangs des architectes et des ingénieurs !

                                    @ Gonzague : rassurez vous, avec un peu de recul ils ont compris et sont en train de rectifier le tir, si j’ose dire !


                                  • Charmord 26 juillet 2011 14:32


                                    Oncle Archibald,

                                    Savez-vous que les tours ont été conçues pour survivre au crash à la vitesse maximale autorisée d’un Boeing 707. Ce dernier, bien que moins lourd que le 767 impliqué dans le crash, selon la version gouvernementale, atteignait une vitesse nettement plus élevée.

                                    http://www.reopen911.info/11-septembre/des-explosions-dans-les-sous-sols-des-tours-jumelles/#a4

                                    La thèse de la force majeure me semble assez improbable, sauf aux plaideurs à vouloir amuser le Tribunal smiley


                                  • Oduesp Oduesp 26 juillet 2011 14:38

                                    Non, le le WTC7 n’a reçu aucun avion ni kérozène. Votre argument ne tient pas dans le cas de cet immeuble.

                                    D’autre-part, il existe de part le monde d’autres constructions similaires au WTC7. Que va il se passer dans l’avenir pour les sociétés qui gèrent ces bâtiments dangereux en cas d’incendie si un tel effondrement (prévisible, on le sait maintenant) se reproduisait ?
                                    Si vous en étiez responsable en tant qu’architecte, recommanderiez vous leur destruction ?


                                  • oncle archibald 26 juillet 2011 14:50

                                    « La thèse de la force majeure me semble assez improbable, sauf aux plaideurs à vouloir amuser le Tribunal » ... et vous croyez que connaissant la facilité avec laquelle les américains collent pour ou oui ou un non quiconque au Tribunal, il n’y aurait pas de procès intentés par les proches des victimes si la possibilité d’échapper au « cas de force majeure » existait réellement ? Et que ces procès n’auraient pas prospéré si les normes de construction n’avaient pas été respectées ? Vous avez vu dans d’autres circonstances les incendies qui résultent du crash d’un avion avec le plein de Kérosène ? Vous pensez que cela peut s’assimiler à un incendie « ordinaire » ou le feu prend, relativement lentement ou en tous cas ponctuellement, puis se propage ? 


                                  • Oduesp Oduesp 26 juillet 2011 15:23

                                    Toujours pas de réponse concernant la dangerosité du WTC7, Archibald ?
                                    Ce n’est pas étonnant.

                                    Archibald a écrit :
                                    « ...et vous croyez que connaissant la facilité avec laquelle les américains collent pour ou oui ou un non quiconque au Tribunal, il n’y aurait pas de procès intentés par les proches des victimes si la possibilité d’échapper au »cas de force majeure« existait réellement ? ... »


                                    La réponse pourtant simple, Archibald. Mais apparemment hors de votre portée.

                                    Si vous connaissiez un petit peu le dossier, vous sauriez que de nombreuse familles de victimes n’attendent que ça, un procès au civil. Le problème, c’est que c’est impossible pour des raisons de « sécurité nationale ».

                                    C’est pour la même raison que le NIST refuse de communiquer les calculs détaillés qui leur ont permis de faire leurs fameuse simulations. Comme c’est pratique, vous ne trouvez pas ?


                                  • Charmord 26 juillet 2011 15:28

                                    @ Oncle Archibald,


                                    A une immense majorité, les proches des victimes ont signé une clause d’abandon de recours au moment d’être indemnisées.

                                    Par ailleurs, pour votre édification personnelle, votre recours incessant à la notion de force majeure est dépourvu de sens. 

                                    La force majeure n’est, peu s’en faut, la seule façon dont les responsables de la construction des tours pouvaient s’exonérer de toute responsabilité pour le dommage subi par les différentes victimes de ces attentats. Il leur suffisait en fait de démontrer qu’ils n’avaient pas commis de faute ou de défaut d’imprévoyance.

                                    Il est en outre tout à fait concevable que la responsabilité contractuelle des sociétés impliquées dans la construction des tours était simplement prescrite...

                                    Je ne me suis pas intéressé à cette question, certainement pas sous l’angle du droit US, mais cela se voit à plein nez que vous ne connaissez rien à la chose juridique, ce qui ne m’aurait pas irrité, si vous n’aviez pas réservé un tel accueil aux questions que vous a posées oduspe, sans la moindre animosité à votre égard.

                                    Par ailleurs, votre réponse en tant qu’architecte fondée sur les marges de sécurité me paraît très loin d’être partagée par tous vos pairs, pour qui l’effondrement - ou plutôt la ruine, pour utiliser un terme neutre - des WTC 1, 2 et 7 ne coule pas de source, comme vous semblez le penser...

                                  • Oduesp Oduesp 26 juillet 2011 15:47

                                    Et oui, c’est le prix des morts. Il faut noter cependant toutes les familles n’ont pas accepté cet argent. Beaucoup militent pour obtenir un vrai procès au civil avec enquête en bonne et due forme.


                                  • PtitLudo PtitLudo 26 juillet 2011 16:41

                                    Non, le le WTC7 n’a reçu aucun avion ni kérozène. Votre argument ne tient pas dans le cas de cet immeuble.

                                    D’autre-part, il existe de part le monde d’autres constructions similaires au WTC7. Que va il se passer dans l’avenir pour les sociétés qui gèrent ces bâtiments dangereux en cas d’incendie si un tel effondrement (prévisible, on le sait maintenant) se reproduisait ?
                                    Si vous en étiez responsable en tant qu’architecte, recommanderiez vous leur destruction ?

                                    La même question m’est venue instantanément à l’esprit. Pas de réponse pour l’instant ...


                                  • Oduesp Oduesp 26 juillet 2011 18:01

                                    Bof, c’est beaucoup plus facile pour lui de donner du « débile » à un intervenant quelques posts plus bas.

                                    C’est marrant ce Quirant qui passe son temps à dénigrer ses collègues et qui ridiculise son métier par la même occasion.
                                     
                                    Car enfin, s’il n’y a pas eu DC et donc si les ingénieurs/concepteurs du WTC7 ont bien suivi le cahier des charges * en construisant leur immeuble selon les recommandations légales des « chercheurs en structures » et des « scientifiques à la Quirant », ce sont donc bien ces derniers qui sont, collectivement, les vrais responsables de ce lamentable écroulement gravitationnel.
                                    C’est beau la science.

                                    * Je dis, « si les ingénieurs/concepteurs du WTC7 ont bien suivi le cahier des charges », ce qui reste à prouver, d’où l’intérêt supplémentaire pour les sociétés d’assurances d’initier une enquête civile. 
                                    Curieusement, personne ne soulève cet aspect des choses, même pas les truthers. Pourtant, dans tous les domaines de la société, on parle de recouvrements, de responsabilités, de dommages et intérêts et les américains sont champions pour ça. Mais pas pour le WTC7, c’est à part.


                                  • Feste Feste 26 juillet 2011 20:25

                                    Bonjour Oncle Archibald, votre méconnaissance du dossier se voit a chaque post (vous pensiez que les crashs d’avion ne sont pas prévus lors de la construction des WTC (faux)
                                    Vous pensez qu’il n’y a pas de tentatives d’action des familles (du moins de celles qui n’ont pas accepté le fric du gouvernement en contrepartie d’abaandon des poursuites) encore faux

                                    Renseignez vous avant d’écrire çà fera gagner du temps à tout le monde

                                    @ Gonzague ; toujours aussi pathétique, ce doit etre dur
                                    @ marvin : ben rien, t’es comme d’hab, mensonge et fuite. Continue

                                    Pour Moorea je remets un ancien post :

                                    Tiens revoilà le grand scientifique Quirant, l’imparable theoricien du Grand bordel

                                    Celui qui le 2 mai 2011 voyant que sur Reopen quelques uns s’étonnaient que la 1° photo de Ben Laden soit si grossièrement truquée (et déjà connue), s’extasiait sur le forum d’HFR avec son pote Ernestor ; ’ahah ca depasse tout ce qu’on pouvait imaginer, sont trop cons chez reopen. Ils doutent de tout, ils trouvent que la photo est pixellisée. De vrais malades. Paranoiaques tout çà

                                    Puis quand tout le monde a reconnu que c’etait un fake comme tout gosse de 10 ans pouvait le constater avec Paint, voila t y pas, que notre quirant, s’apercevant enfin que ses reflexes pavloviens pro-tout-ce-qui-est-officiel avait merdé devant ses propres ouailles sur HFR (la honte semble t il), suggère ensuite que c’est evidemment les complotistes qui ont fourgué la photo...

                                    Bravo Quirant, il aura fallu que certains des trolls de HFR t’apprenne que la photo est archi-connue.

                                    Ce qui est bien avec cette histoire, plus celle ou tu ponds un papier venant d’un organisme scientifique mais non une publication scientifique, c’est que comme d’hab t’as ta conclusion avant de commencer.
                                    Tout ce que dit reopen est faux, tout ce que disant les clowns à diplomes dont tu agites les fanfreluches est vrai. Sinon ben alors pourquoi qu’on leur donne des diplomes hein ?

                                    une fois de plus, comme dans tes passages TV tu esperes que soit tes incroyables capacités soit celles des diplomes de tes confreres (qui soit dit en passant n’en touchent pas une sur l’ensemble et le fond du 11/9) vobnt convaincre comme monsieur le curé convainquait ses ouailles d’aller voter pour le bon vicomte en 1790.

                                    Mais à force de t’écouter et de t’esperer je suppose pourfendant les vilains sceptiques sur un plateau TV pour la rentrée, tu ressembles à ce meme curé.

                                    Vois ta reaction pavlovienne : puisque sur reopen on doutait de la FAUSSE photo de ben laden, c’est qu’elle ne pouvait etre que vrai. Tu agis de meme maniere sur beaucoup d’autres points, depuis des années. Depuis que tu n’arretes pas de repeter tous les 6 mois, que tu vas decrocher car on est obsessionnels 

                                    Eh oui toi aussi t’as trouvé ton fond de commerce.

                                    Une demarche scientifique de tres haut niveau, comme d’habitude chez les debunkers basée non pas sur ce qui est dit ou montré, mais sur qui le dit et sur la taille de ses décorations.
                                    En gros la science ne se trompe pas, et ne trompe pas, la science du Nist est desinteressée et non pas politique, la théorie de bazant datant du 13/9/2001 est juste puisque, puisque Quirant...

                                    De plus toujours la meme méthode depuis 100 ans, tous d’accord pas de sceptiques dans le dossier de l’Afis, meme pas un paragraphe dédié aux autres theories, c’est plus tranquille hein ? C’est comme d’hab quoi. Du quirant/HFR/Ernestor

                                    Pour finir, ton pote Rasplus lui a plutot choisi de directement censurer les interventions de chez reopen sur son blog, nos messages ont été tronqués, effacer, non publiés, nos demandes au mediateur ignorée, nos pseudos detournés ou carrément volés pour nous faire ecrire des aneries.
                                    Ne laissant passer que des trolls pro-vo et des pubs pour l’afis et meme ton site.

                                    Tes méthodes pavloviennes, les méthodes quasi flic de tes soutiens, tout cela me fait rêver de te voir sur un plateau TV mais pas à la Europe 1 hein ? Avec du monde en face, comme il était prévu lors d’un ancien débat décommandé pour les sceptiques à la dernière minute par la prod, et ou ne restaient alors que les pro-vos. Comme d’hab, comme d’europe1, comme d’Afis

                                    ben tu voius Quirant j’ai peut etre pas les diplomes dont tu te gargarises à chaque post, mais par ex pour la photo fake de ben laden, j’ai des yeux et un cerveau. Tu devrais essayer çà.


                                  • Mmarvinbear Mmarvinbear 27 juillet 2011 02:49

                                    « D’autre-part, il existe de part le monde d’autres constructions similaires au WTC7. Que va il se passer dans l’avenir pour les sociétés qui gèrent ces bâtiments dangereux en cas d’incendie si un tel effondrement (prévisible, on le sait maintenant) se reproduisait ?
                                    Si vous en étiez responsable en tant qu’architecte, recommanderiez vous leur destruction ? » 


                                    Non. Mais les architectes sont désormais prévenus des dangers que présentent les bâtiments asymétriques pourvus de portiques de reports de charges.

                                    La consigne est de renforcer les dispositifs anti-incendie.

                                  • Andromede95 Andromede95 29 juillet 2011 11:44

                                    Charmord : « Savez-vous que les tours ont été conçues pour survivre au crash à la vitesse maximale autorisée d’un Boeing 707. »


                                    C’est court et tronqué comme raisonnement. Les Tours Jumelles ont bien résisté aux chocs provoqués par les Boeing 767. Ce sont les incendies qui ont fait le reste. Le scénario du Boeing 707 « rempli de carburant » n’avait pas été envisagé.

                                    Je complète les explications avec cette vidéo et sa description :

                                  • Mmarvinbear Mmarvinbear 26 juillet 2011 13:23

                                    Encore une fois, nous avons là un article inepte, rempli de contre-vérités, de demi mens...


                                    Oups...

                                    Désolé...

                                    La force de l’habitude...^^

                                    Il est tout de même bon de signaler que le rythme de « recrutement » a singulièrement baissé chez Gage... On tourne maintenant à une dizaine de « recrues » par mois, ce qui représente le tiers du rythme habituel.

                                    De plus, Riri ne fait plus de « world tour » pour diffuser sa Bonne Parole... Maintenant, il reste sur le continent nord-américain. C’est normal, si on jette un oeil sur les finances et les donations : la campagne de donation pour les 10 ans en est à... 10 % de la somme espérée.

                                    Et chez réopen, c’est pas mieux. ils tournent à une ou deux projos ou débats par saison. Et encore, ceux de septembre n’ont qu’un rapport très lointain avec la question.

                                    Ce qui est normal, ils n’apportent rien de neuf depuis des années. Même les plus grands fans finissent par se lasser de ne pas avoir de nouveauté.

                                    D’ici deux trois ans, nous serons tranquilles, je pense... Je ne pense pas qu’ils auront ouvert les yeux et accepté la réalité des choses mais au moins ils seront passés à un autre complot.

                                    • robin 26 juillet 2011 13:33

                                      Entre 2 cassages (plus moins réussi) de truther, vous bidonnez toujours les photos du pentagone pour prouver qu’un avion y était ? .....lol !


                                    • Buzz l'éclair Buzz l’éclair 26 juillet 2011 14:10

                                      C’est pas de chance quand même...
                                      Gage revient justement d’un tour en Irlande / Ecosse / Angleterre / Pays-Bas (lien pour les handicapés du moteur de recherche)

                                      Mais je suis disposé à venir écouter vos conférences publiques pour m’expliquer votre expertise honnête et exhaustive sur la question. C’est où, c’est quand ?


                                    • Mmarvinbear Mmarvinbear 27 juillet 2011 03:03

                                      « C’est pas de chance quand même...
                                      Gage revient justement d’un tour en Irlande / Ecosse / Angleterre / Pays-Bas (lienpour les handicapés du moteur de recherche) »


                                      Mea culpa, j’ai raté cette page...

                                      Bon j’arrive quand même à me rattraper avec l’affluence...

                                      Amsterdam : 154 personnes
                                      Rotterdam : 81
                                      Bristol : 261
                                      Londres : 211
                                      Cork : 102
                                      Dundolk : 61
                                      Dublin 147

                                      Je veux pas dire, mais même au ciné du coin ou je vis, l’affluence est plus forte...

                                      Et on a aussi droit au « vote ». Qui manquent curieusement pour la moitié des villes.

                                      Site pas à jour ou résultat final pas celui espéré ?

                                      C’est fou comme on arrive vite à avoir l’esprit tordu...


                                    • sissa 27 juillet 2011 17:52

                                      Vous êtes bien optimiste. C’est vrai que le mouvement réopénien s’essouffle, principalement aux USA grâce à l’action des sceptiques, mais d’ici à croire que d’ici deux ou trois ans on en parlera plus, c’est aller bien vite en besogne. Je crois que cela va durer encorre pas mal de temps, surtout en France.


                                    • Mmarvinbear Mmarvinbear 29 juillet 2011 12:33

                                      Combien de temps ?


                                      Après tout, je suis sûr qu’en cherchant bien, on trouvera quelque part un gars qui veut prouver absolument que la Terre est plate et que l’on nous ment, tout ça, blabla...

                                      Au vu de mes votes, je pense que le réopenisme en France ne touche plus que moins d’une centaine de personnes véritablement actives.

                                      Je les ai défiés de me coller un -100 pour voir ce qu’ il en était, et je reste aux alentours de -55 avec une soixantaine de votes négatifs.

                                      Ils doivent constituer la quasi-totalité du mouvement, le reste devant venir genre une fois par mois pour écrire un post du genre « USA = caca », et jouer les groupies enamourées devant Charmord et cie. 

                                      On peut donc dire qu’ après 10 ans de « lutte », le réopenisme est un échec complet. Mais comme il est tenu par des passionnés, il durera encore longtemps, tel un lézard momifié planqué par le chat derrière la bibliothèque.

                                      On sentira parfois sa présence mais on l’oubliera bien vite à la moindre distraction.

                                    • franchamont franchamont 26 juillet 2011 13:23

                                      moorea est un ancien de la mystification en ce domaine. A croire que ça paie bien.

                                      J’ai déjà lu les inepties non-scientifiques publiées sous ce nom depuis quelques années. Pas la peine d’en lire plus, d’autant plus que les évidences d’un coup monté ne cessent de s’accumuler. Suffit de chercher et d’étudier les dossiers de recherche de nombreux organismes et scientifiques trés sérieux et les avis de nombreuses personnalités bien autorisées pour savoir.

                                      Et puis ce type ne parle jamais du sort de la tour du WTC7, ce serait trop ébranler ses élucubrations.

                                      • Francis JL 26 juillet 2011 13:42

                                        « ce type ne parle jamais du sort de la tour du WTC7, ce serait trop ébranler ses élucubrations » (Franchamont)

                                        Admettons que ces immeubles souffraient d’un défaut de construction, sans compter qu’ils étaient probablement très « amiantés », comme tous les immeubles de cette époque.

                                        Sauf à penser que tous les autres sont nuls sauf lui, Quirant qui a tant confiance dans sa science, devrait admettre que les spécialistes de son domaine ne pouvaient pas l’ignorer.

                                        Voilà donc des immeubles dangereux, qu’il faudrait démolir. Comment faire payer les contribuables ou les assurances ? L’occasion d’un attentat prévu était très tentante. La thèse du « laisser-afaire » est un minimum qui s’impose. Un minimum qui suffirait à invalider toute la VO, s’il n’y avait d’autres invraisemblances.


                                      • sissa 27 juillet 2011 14:29

                                        « Et puis ce type ne parle jamais du sort de la tour du WTC7, ce serait trop ébranler ses élucubrations. »
                                        Vous ne reculez devant aucun mensonge : voici la page de son site traitant du WTC7 :
                                        http://www.bastison.net/WTC7/wtc7.html


                                      • Andromede95 Andromede95 29 juillet 2011 12:06

                                        JL : « Admettons que ces immeubles souffraient d’un défaut de construction, sans compter qu’ils étaient probablement très « amiantés », comme tous les immeubles de cette époque. »

                                        Bien que l’amiante fut choisi initialement pour le WTC, son usage a été restreint en 1970, après son application uniquement dans la tour Nord jusqu’au 38è étage. Et jusqu’en 2001, le désamiantage a été réalisé sur la moitié de ces étages. Lors d’un recours engagé en vain contre ses assureurs, le Port Authority avait estimé le coût total des travaux à 200 millions de dollars.

                                        Suite à l’attentat de 1993, la réparation du WTC a coûté plus de 500 millions. Celle du building Verizon, endommagé par la chute du WTC7, s’est élevée à 1,2 milliards. 

                                        Quant au WTC1, le coût de désamiantage de 200 millions s’avérait nettement supportable, vu sa rentabilité énorme.

                                        JL : « Comment faire payer les contribuables ou les assurances ? L’occasion d’un attentat prévu était très tentante. »

                                        La couverture contre le terrorisme contractée par Larry Silverstein était la norme dans les contrats d’assurance « tous risques », même avant 1993 pour le WTC. Le doublement des indemnités n’a rien à voir avec une supposée clause particulière pré-11 septembre 2001. Les 4,6 milliards qui lui sont dus ne couvrent pas le montant total de reconstruction du site, estimé actuellement à 7 milliards minimum. En résumé, Larry Silverstein n’a tiré aucun profit des attentats, bien au contraire.

                                        Pour couvrir le reste des coûts de reconstruction, l’Etat de New-York a alloué au site du WTC 3,4 milliards de dollars en Liberty Bonds. En contrepartie, Larry Silverstein a cédé à l’Autorité Portuaire ses droits sur la Tour Liberté et la Tour 5.

                                        Même si des partisans de la théorie du complot se plaisent à affirmer que le WTC était un gouffre financier avant le 11 septembre 2001, et que Larry Silverstein a réalisé des bénéfices substanciels lors de sa destruction, rien ne saurait être plus éloigné de la réalité.

                                        http://www.youtube.com/watch?v=zRCHlQxdHgk


                                      • Mmarvinbear Mmarvinbear 29 juillet 2011 12:36

                                        Exact.


                                        S’il est vrai qu’au plus fort de la crise boursière des années 80 le site était quelque peu délaissé, le taux d’occupation du WTC le 11 septembre 2001 était supérieur à 90 %.

                                      • robin 26 juillet 2011 13:31

                                        Pas un mot évidemment du travail du chercheur Niels Harrit (parmi d’autres) et de son équipe qui ont trouvé de la nanothermite dans les tours, seul M. Quirant possède la vérité (mais surtout sans débat....lol ! ) et Georges Bush est son prophète.

                                        Comme disait un bon comique plus haut, finalement pourquoi se faire chier à faire des études et dépenser tant d’heures de main d’oeuvre et d’explosifs si un simple feu de moquettes suffit à faire tomber proprement des immeubles.

                                        A quoi sert aussi ces milliers d’avions de chasse coûteux et ses pilotes incompétents qui laissent tranquillement se balader 4 avions civils pendant plus d’une heure et demie sur un territoire et dont l’un d’entre eux se dirige sur le pentagone après s’être permis le luxe de faire un crochet sur une aile en réfection (ils sont gentils finalement ces terroristes)
                                        et après s’est évaporé dans un trou 3 fois plus pletit que lui comme Alice en rentrant dans le pays des merveilles tout cela devant des caméras dont on attend toujours l’autorisation de diffusion par l’administration américaine 10 ans après.....au secours Mulder et Scully on a besoin de vous.....lol !

                                        A quoi servent les indices des enquêtes criminelles si on peut dégager immédiatement les décombres d’une scène de crime etc. etc.


                                        A Charlatan, charlatan et demie Quirant/moorea38.


                                        • sissa 27 juillet 2011 16:25

                                          Pourquoi colportez-vous ces imbécillités ?
                                          La question du « trou » a été maintes fois réfutée, exemple :http://www.popularmechanics.com/technology/military/news/debunking-911-myths-pentagon#bigplane
                                          Quant à Niels Harrit et S Jones, ils ont simplement trouvé des traces d’éléments chimique compatible avec de la thermite, mais explicable aisément : http://www.youtube.com/profile?user=RKOwens4#p/u/22/OWpC_1WP8do


                                        • Andromede95 Andromede95 29 juillet 2011 12:39

                                          Robin : « Pas un mot évidemment du travail du chercheur Niels Harrit (parmi d’autres) et de son équipe qui ont trouvé de la nanothermite dans les tours. »

                                          Jérôme Quirant a, bien au contraire, longuement réagi aux travaux de Niels Harrit sur des forums et sur son site.

                                          Voici ce qu’il en dit sur http://www.bastison.net/NEWS/news.html :

                                          Quant à la tragicomédie de la nanothermite, elle a connu de nouveaux rebondissements assez hilarants ou consternants (c’est selon...), qui m’ont conduit à actualiser le document qui critiquait l’article de Niels Harrit et Steven Jones. Rappelons pour mémoire : (d’autres liens sont à disposition dans la critique de l’article sur http://www.bastison.net/RESSOURCES/Critique_Article_Harrit.pdf)

                                          + La rédactrice en chef a démissionné en indiquant qu’elle n’avait jamais eu connaissance de l’article, qu’il n’aurait jamais dû paraître…
                                          + Son successeur, après m’avoir confirmé par mail qu’il ne pouvait pas croire que cet article ait subi un processus de relecture normal, a lui aussi démissionné…
                                          + La revue concernée n’a plus rien publié depuis plus de 18 mois, discréditée jusqu’à un point de non retour auprès des scientifiques du domaine par cette histoire rocambolesque…
                                          + Niels Harrit a reconnu lui-même qu’il ne connaissait pas grand chose aux tests pratiqués !…
                                          + Des erreurs invraisemblables se sont glissées dans les protocoles expérimentaux, notamment l’utilisation d’air ambiant en présence de produit carboné…
                                          + Pour justifier cette erreur de lycéen, les auteurs ont raconté partout sur le net que l’article de Tillotson ayant servi de référence pour leurs travaux était basé sur des tests sous air ambiant. C’est faux : j’ai pu lire les mails de deux personnes (pas une, deux !) qui confirment que ces tests ont été réalisés sous azote pur…
                                          + Nous savons maintenant comment cet article a pu paraître : les auteurs ont suggéré eux-mêmes des truthers pour la relecture de leurs travaux (quelle honnêteté intellectuelle !), comme le professeur David Griscom qui se vante (en plus !!) d’avoir écrit douze pages de critiques sur l’article… C’est du jamais vu ! Je puis assurer le lecteur qu’à partir de deux pages de commentaires, un reviewer normalement constitué s’arrête et renvoie les auteurs à leurs chères études…
                                          + Depuis 2006 (!), Steven Jones, l’homme qui a vu Jésus chez les Mayasla fusion froide, n’arrive pas à lire un simple graphique (x,y) du NIST ou soupçonne les américains d’avoir déclenché le tremblement de terre d’Haïti, clame partout qu’il va donner des échantillons à des labos indépendants… Les promesses rendent les enfants joyeux !
                                          + Frédéric Henry-Couannier, que l’on ne peut taxer d’être ’pro-VO’, a indiqué lui-même que les expériences proposées par les auteurs n’étaient pas reproductibles malgré 4 sources de poussière différentes !

                                          Bref, de cet article il ne reste rien, décomposé au fil du temps... en poussière.


                                        • Andromede95 Andromede95 29 juillet 2011 12:45

                                          Robin : « A quoi sert aussi ces milliers d’avions de chasse coûteux et ses pilotes incompétents qui laissent tranquillement se balader 4 avions civils pendant plus d’une heure et demie sur un territoire et dont l’un d’entre eux se dirige sur le pentagone après s’être permis le luxe de faire un crochet sur une aile en réfection (ils sont gentils finalement ces terroristes) ».

                                          http://www.youtube.com/watch?v=MLPk9pmy0gA

                                          Les conspirationnistes affirment que le NORAD (North American Aerospace Defense Command) s’est délibérément abstenu d’intervenir le 11 septembre 2001. 

                                          Vidéo « Loose Change Final Cut » : « De septembre 2000 à juin 2001, la FAA (Federal Aviation Administration) a fait décoller d’urgence des avions de chasse pour intercepter à 67 reprises des avions errants. Les interceptions sont une routine et se produisent habituellement dans les 10 mn à partir de signes d’anomalies tels que : perte de contact radio et du signal du transpondeur, ou déviation de la trajectoire. » Ces propos ont l’air convaincants. Mais leurs réalisateurs omettent de préciser un détail important  : parmi ces 67 décollages réalisés dans les 12 mois précédant le 11 septembre 2001, aucune de ces interceptions n’a eu lieu au-dessus du sol des États-Unis. Ces 67 missions (dont juste une fraction pour des interceptions effectivement réalisées) étaient consacrées à des avions s’aventurant dans des zones identifiées de défense aérienne offshore. 

                                          Durant les années 90, une seule mission d’interception a été réalisée à l’intérieur du territoire américain, pour le jet privé du champion de golf Payne Stewart, le 25 octobre 1999 (jet dont la dépressurisation a fait perdre connaissance à tous les occupants de l’avion, qui a poursuivi son vol en pilotage automatique jusqu’à épuisement du carburant http://en.wikipedia.org/wiki/1999_South_Dakota_Learjet_crash ). Ce cas révèle les limites en termes de rapidité d’interception des avions le 11 septembre 2001, dont les détournements ont été initiés à l’intérieur des frontières des États-Unis. 

                                          Et que dire de l’affirmation selon laquelle des interceptions se produisent habituellement « dans les 10 mn » ? Les réalisateurs de « Loose Change Final Cut » n’indiquent aucune source de cette affirmation, sans doute parce qu’ils ne veulent pas faire connaître à leur public la nature de cette source. La même affirmation est également faite un par David Ray Griffin, qui est présenté en tant que expert pour « Loose Change  ». Dans son livre « Omissions et manipulations de la Commission d’enquête », Griffin mentionne « un document de 1998 avertissant les pilotes que tout avion ayant un comportement suspect est susceptible d’avoir deux avions de combat à ses trousses dans les 10 mn » (pages 140-141 de la version anglaise). Dans les notes de bas de page, Griffin raconte que ce « document » est cité dans le livre « The War on Freedrom », qui lui-même renvoie à un autre document. En consultant ce fameux « document », on s’aperçoit qu’il s’agit d’une notice d’utilisation du logiciel de simulation ATCC (Air Traffic Control Center), et non d’un document officiel du gouvernement.http://www.xavius.com/080198.htm . Bien qu’ATCC se présente lui-même comme une « simulation tout à fait réaliste », il précise également clairement que cette information « ne reflète pas les pratiques courantes de la FAA ». Le fait que les réalisateurs de « Loose Change  » et David Ray Griffin tirent leurs « informations » d’un jeu vidéo plutôt que d’un document officiel du gouvernement montre leur manque de sérieux.

                                          Dans ses publications, David Ray Griffin cite également des propos de porte-paroles du NORAD : « A partir du moment où la FAA détecte une situation anormale, cela prend une minute pour contacter le NORAD. Et le NORAD peut faire décoller d’urgence des avions de chasse en quelques minutes vers n’importe quel endroit des USA ». Mais deux de ces citations ont été données après le 11 septembre 2001 (la première en octobre 2001, la deuxième en janvier 2002). Elles se réfèrent au temps pris par les avions pour décoller d’urgence, pas au délai d’interception. http://www.slate.com/id/2060825

                                          La seule interception à l’intérieur des frontières US pouvant servir d’indicateur est celle du jet de Payne Stewart, qui a nécessité 76 mn. Le 11 septembre 2001, les durées entre les premiers signes des détournements des avions et les crashs sont les suivantes :
                                          - Vol 11 : 32 mn
                                          - Vol 175 : 16 mn
                                          - Vol 77 : 43 mn
                                          - Vol 93 : 35 mn

                                          Ainsi, ces 4 détournements ont atteint leur cible ou se sont écrasés dans un délai nettement inférieur à celui du derniers cas d’interception répertorié à l’intérieur du territoire des USA.


                                        • François François 26 juillet 2011 13:45

                                          Les attaques ad hominen sur Mr Jérôme Quirant de la part d’anonymes en provenance de ReOpen911 ( http://forum.reopen911.info/p260582-aujourd-hui-11-42-27.html#p260582 ), association qui espère « un débat en prime time entre des historiens, des rescapés et des négationnistes » ( http://forum.reopen911.info/p260581-aujourd-hui-11-41-46.html#p260581), oublient les autres scientifiques connus et reconnus par leurs pairs qui sont de très loin des obscurs « spécialistes autoproclamés » sous une burqua ou une cagoule que représente un courageux pseudonyme. 

                                          Au sommaire :

                                           Vérité et plausibilité (Jean Bricmont) p. 6

                                           Les théories conspirationnistes autour du 11 septembre (Phil Molé) p. 7

                                           Comment assure-t-on la sécurité des constructions ? (Denys Breysse) p. 17

                                           Les effets du feu (Pierre Carlotti), p. 26

                                           L’effondrement des Twin-Towers (entretien avec Matthys Levy) p. 33

                                           Vous avez dit démolition contrôlée ? (entretien avec Jean-Pierre Muzeau) p. 38

                                           L’effondrement de la tour 7 (Joël Kruppa et Bin Zhao) p. 42

                                           Affabulation autour des débris métalliques (entretien avec Michel Brillich) p. 50

                                           Pas d’avion sur le Pentagone ? (Jérôme Quirant) p. 54

                                           Quelques considérations aéronautiques… (entretiien avec Jean Belotti) p. 58

                                           La chimie à la rescousse (Emeric Steng) p. 62

                                           Quand la sismique se met en branle… (Jérôme Quirant) p. 71

                                           Des statistiques molestées en plein Web par les truthers (entretien avec Nicolas Gauvrit) p. 76

                                           « 9/11 Truth Movement » entre politique et science (Valery Rasplus) p. 81

                                           Comment fonctionnent les rumeurs (Gérald Bronner) p. 87

                                           Si j’étais la CIA attaquant les tours jumelles (Nicolas Gauvrit) p. 94

                                          Extrait des experts et spécialistes français publiés dans ce numéro de l’Afis :

                                          - Denys Breysse, Président de l’AUGC (Association Universitaire de Génie Civil) est Professeur à l’Université de Bordeaux 1. Il dirige le Département GCE (Génie Civil Environnemental) de l’Institut de Mécanique et Ingénierie (I2M, UMR CNRS 5295). Il est spécialisé dans l’étude du risque en Génie Civil, fondateur du Groupement d’Intérêt Scientifique (GIS) MRGenCi, consacré à la Maîtrise des Risques en Génie Civil. Il est l’auteur d’ouvrages de référence sur le sujet :

                                          http://www.decitre.fr/livres/Maitrise-des-risques-en-genie-civil.aspx/9782746224421

                                          http://www.decitre.fr/livres/Maitrise-des-risques-en-genie-civil.aspx/9782746224438

                                          http://www.decitre.fr/livres/Maitrise-des-risques-en-genie-civil.aspx/9782746224414


                                          - Pierre Carlotti est titulaire d’un doctorat de l’Université de Cambridge (Angleterre), ancien élève de l’Ecole Polytechnique, Ingénieur en Chef des Ponts, Eaux et Forêts. Il est actuellement Directeur du département Sécurité, Structure et Feu du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB), un établissement public chargé de contribuer à la qualité et la sécurité des constructions au travers d’activités de recherche, expertise et évaluation.


                                          - Matthys Levy est un ingénieur et un scientifique, auteur du livre avec Mario Salvadori « Pouquoi ça tombe ? », de nombreux articles sur le calcul de structures et honoré de plusieurs titres prestigieux : ASCE Innovation in Civil Engineering Award, IASS Tsuboi Award… Il est directeur émérite chez Weidlinger Associates, un bureau d’étude de renommée internationale dont une branche d’activité est tournée vers la sécurité et l’investigation des ruines d’ouvrages. A ce titre, il a dirigé une étude modélisant l’effondrement des tours jumelles.


                                          - Joël Kruppa, Directeur de la Recherche et de la Valorisation du CTICM (Centre Technique Industriel de la Construction Métallique) et Bin Zhao, Chef du service Recherche Incendie du CTICM, travaillent depuis plusieurs dizaines d’années sur le comportement des structures métalliques en situation d’incendie. J. Kruppa est également le président du comité ISO (TC92/SC4) en charge de l’élaboration des normes internationales en matière d’ingénierie de la sécurité incendie et B. Zhao le secrétaire du groupe horizontal « feu » du CEN TC 250, en charge de l’élaboration des normes européennes sur le comportement des bâtiments en situation d’incendie.


                                          - Jean-Pierre Muzeau est Professeur d’Université, Président de l’association pour la promotion de l’enseignement de la construction en acier (APK). Il a été pendant de nombreuses années responsable du département génie civil de l’école d’ingénieur Polytech Clermont-Ferrand (anciennement CUST) et a notamment coécrit un ouvrage sur la démolition contrôlée des bâtiments : Guide pratique de la démolition des bâtiments – Editions Eyrolles. En tant que spécialiste de construction métallique, il a bien sûr étudié le comportement au feu des structures en acier. Il a travaillé, chaque année depuis 2002, avec ses étudiants sur le cas d’école des tours jumelles. Ces travaux ont été récompensés deux fois, et publiés dans les cahiers de l’APK.

                                          http://en.structurae.de/refs/authors/authors.cfm?id=5511

                                          http://www.priceminister.com/offer/buy/4951888/Philip-Guide-Pratique-De-La-Demolition-Des-Batiment-Livre.html


                                          - Michel Brilich a travaillé, depuis sa construction jusqu’en 2007 (retraite) sur le site de Fos, dans l’usine sidérurgique qui fait aujourd’hui partie du groupe ArcelorMittal. Dès le début des années 80, il était chargé des analyses des ruptures qui interviennent sur les outils de production, avec une double approche métallurgique et mécanique. Il était assistant des services juridiques du groupe lors d’accidents ou catastrophes. L’acier n’a plus aucun secret pour lui et c’est à ce titre qu’il enseigne en école d’ingénieur pour partager son expérience.

                                          Qui a-t-il comme scientifiques et experts chez ReOpen911 qui vient de troller cet article avec ses troupes ? Personne, aucun nom, que des anonymes pseudos.

                                          Des proclamations indignées mais aucun papier dans une revue scientifique qui viendrait enfin porter un coup au propos des scientifiques de cette revue par exemple. Juste un quatre pages photocopié tous les six mois. Où sont vos publications d’experts et de scientifiques ? Nulle part ! Ca sent le sapin.


                                          • wesson wesson 26 juillet 2011 13:50

                                            François, pseudo créé il y a 5 minutes, avec 1 seule contribution, et dont on devine qu’il retournera dans son anonymat dès demain lorsque l’article ne sera plus à la une.

                                            Dites l’auteur, quel est ce manque de courage qui vous pousse à vous créer des dizaines de pseudos pour donner votre bonne parole ?


                                          • franchamont franchamont 26 juillet 2011 14:08

                                            François a dit : « Les attaques ad hominen sur Mr Jérôme Quirant ¨ [...] oublient les autres scientifiques connus et reconnus par leurs pairs [...] »

                                            Mais il ne comprend pas qu’il faille un courage et une abnégation hors pair à ces scientifiques, spécialistes et journalistes pour énoncer en public les vérités sur le 11 Septembre.

                                            Nous vivons sous le régime de l’omerta médiatique. S’ils l’ouvrent pour dire ce qu’ils comprennent de ces évènements, ils perdront leur travail, seront pointés du doigt dans les média, n’auront plus d’avancement, ou au pire devront s’exiler comme c’est arrivé à plusieurs d’entre eux.

                                            D’autres beaucoup plus cyniques ont entrepris de se faire monnayer leurs témoignages corrompus alors qu’ils n’en pensent pas moins dans leur for intérieur.

                                          • Richard Richard 26 juillet 2011 19:06

                                            Professeurs émérites en analyse des structures de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Zurich (EPFZ ou ETHZ en allemand, 18e place dans le classement mondial !) Jörg Schneider et Hugo Bachmann.

                                            Leur opinion ? A une très forte probabilité, le WTC 7 a été démoli par des professionnels.

                                            Ah oui, j’oubliais, ils sont suisses, leur avis ne compte pas !

                                            J’avais invité M. Quirant à l’époque à rentrer en contact avec eux. Sans suite.

                                            Sources (voir sous « le feu ou le dynamitage ? ») :

                                            Article original publié dans le quotidien Tages Anzeiger en sept 2006 (en allemand)


                                            Article traduit en français


                                          • ZEN ZEN 26 juillet 2011 19:32

                                            "Mon opinion est qu’à une très forte probabilité, le WTC 7 a été démoli par des professionnels", affirme Hugo Bachmann, professeur émérite d’analyse structurelle et de construction de l’ETH de Zurich. De même, un autre professeur émérite d’analyse structurelle et de construction de l’ETH de Zurich, Jörg Schneider, interprète les quelques enregistrements vidéo disponibles comme des preuves que "le bâtiment WTC 7 aurait très vraisemblablement été dynamité".

                                            Pas possible...
                                            J.Q. est LE spécialiste mondial ! smiley


                                          • interlibre 26 juillet 2011 13:45

                                            Pour moi : False flag

                                            c’est pas le premier et ça sera pas le dernier.
                                            C’est d’ailleurs avec la manipulation d’opinion via les médias le seul moyen de vendre des guerres a ces salops d’occidentaux pacifistes.


                                            • Mmarvinbear Mmarvinbear 27 juillet 2011 03:17

                                              Pas vraiment, ceux qui font le plus payer, c’est quand même Gage, Harrit, Jones et compagnie...



                                            • François51 François51 26 juillet 2011 13:53

                                              c’est marqué dans le texte : un débat ? quel débat ? je ne comprend pourquoi on s’entête a essayer de convaincre les pros-VO. leur mauvaise foi,n’est plus a démontrer. ils s’avent qu’ils sont de plus en plus minoritaire dans l’opinion malgré le travail de sape des médias alignés et l’omerta (surtout en France) qui s’est abattu sur ce sujet délicat. enfin les voila rassuré les officialistes, le méchant Oussama est enfin mort et enterré. enterré ? heu ! non balancé vite fait dans la mer rouge en fait pour ne pas laissé de trace. un peu comme les milliers de tonne d’acier qui ont été vite fait evacué des états-unis pour être tout aussi vite fait fondu en Inde quelques semaines après les attentats. ils peuvent nous sortir des pavés sur AV ou ailleurs ça ne va d’ailleurs pas manqué d’ici le 11 Septembre prochain, il y’a bien longtemps que mon opinion est faite sur ce sujet.

                                               


                                              • kane85 kane85 26 juillet 2011 13:58

                                                Je n’ai pas de commentaire car ne suis experte en rien mais j’aimerais qu’on m’explique comment une femme a pu se tenir debout et attendre des secours dans une zone réputée si chaude que c’est de cet endroit que les structures ont lâché !

                                                On connait le nom de cette femme : Edna Cintron. Elle fait partie des victimes du 911 car elle n’a pu être sauvée...

                                                Ne répondez pas avant d’avoir vu la vidéo :

                                                http://www.youtube.com/watch?v=3151MqXu52s

                                                On vous y explique bien (malheureusement en anglais) que la vidéo et les photos ne sont pas des Fake.

                                                Merci de donner une explication à ce phénomène.


                                                • sissa 27 juillet 2011 17:05

                                                  A quel moment cette vidéo a-t-elle été prise, juste avant l’effondrement ou peu de temps après la collision ?
                                                  La température était la même au niveau de cette ouverture, en contact avec l’extérieur, qu’à l’intérieur du bâtiment ?
                                                  Ne peut-on pas se tenir à 50 cm d’un feu de cheminée sans être brulé alors même que tendre la main exposerait à de sérieuses blessures ?


                                                • Andromede95 Andromede95 29 juillet 2011 12:52

                                                  Kane85 : « Je n’ai pas de commentaire car ne suis experte en rien mais j’aimerais qu’on m’explique comment une femme a pu se tenir debout et attendre des secours dans une zone réputée si chaude que c’est de cet endroit que les structures ont lâché !

                                                  On connait le nom de cette femme : Edna Cintron. Elle fait partie des victimes du 911 car elle n’a pu être sauvée... »

                                                  Voir la vidéo Tours Jumelles - Des gens présents dans la zone d’impact.


                                                • BABAYAYA BABAYAYA 26 juillet 2011 14:13

                                                  Bonjour : Petite question, vous avez déjà calculé/conçu un IGH ou aller soyons simple ne serait qu’un hangar constitué de PRS, donc avec de grande portées... ?


                                                  Nan parce que personnellement c’est mon métier depuis 1994, et j’en ai calculées des grandes portées, des structures endo et exo morphes, et là franchement vous m’impressionnez de bétise.


                                                  heureusement que vous n’etes que prof et que vos élèves peuvent ensuite se faire une idée das la vraie vie après quelques erreurs...
                                                  rendez vous compte que vous justifiez tout et son contraire tant en statique qu’en dynamique...

                                                  la forme du batiment se comportait comme un profil élancé, avec de plus, pour lutter contre la résonnance un « toit » de béton de 300/400 tonnes, l’avion aurait donc pu induire une plus grande fréquence de résonnance et le contrepoids en tete précipiter le rendez vous avec la contrainte critique d ’euler (flambement/flexion)...
                                                  Oui mais voilà, vous avez vu le coeur du batiment ? et comment étaient enrobés les proflés métalliques ? et de plus l’amiante qui couvrait tout ça ? et il faut moins d’une heure pour que tout tombe ?

                                                  dieux que je n’espère pas que vous conceviez un batiment tant en structure qu’en sécurité incendie....

                                                  Pour ce qui est du reste je ne suis pas complotiste mais en aucun cas crédule...

                                                  quand au wt7.... là euuhh, vous etes, comment dire........... comique ?

                                                  bonne journée.

                                                  au fait vous ne répondez à personne, comment cela se fait-il ?

                                                  • Pyrathome Pyrathome 26 juillet 2011 14:39

                                                    au fait vous ne répondez à personne, comment cela se fait-il ?

                                                    Que voulez-vous qu’un bricoleur du dimanche en génie civil vous répondre devant la vérité qu’il s’évertue à faire passer pour des mensonges ??
                                                    Il aura un jour à répondre devant un tribunal, ses incompétences ne lui serviront à rien..... smiley


                                                  • BABAYAYA BABAYAYA 26 juillet 2011 14:44

                                                    Bon je vais faire plus simple parce que c vrai que les terme que j’utilise sont inutilement pointu.


                                                    vous prenez une règle en plastique, vous la posez verticale avec un doigt au dessus qui la maintien en appuyant dessus...
                                                    pas sorcier de voir qu’a un moment à force d’appuyer ça peut casser... maintenant refaite la même en appuyant moins fort mais donnez un coup dans le 2/3 de la hauteur.... vous n’aurez pas besoin de tapper fort.

                                                    on appelle ça le flambement (effort comprimant un objet long et fin)/ flexion (on imprime un effort perpendiculaire à l’objet) 
                                                    bon mais imaginez que ce ne soit plus une simple regle mai un tube... et que ce tube soit bien solide, avant de le casser, faut bien se faire mal au doigts... et ce même si vous le chauffez... d’ailleurs faites l’essai et vous verrez la forme que prend l’objet une fois « ecroulé/cassé »

                                                    et pourtant, si l’on proportionne par rapport au wtc l’effort de vos doigts sur la regle et bien meême un A380 avec non pas des passagers mais du kerozene de fera pas pareil...

                                                    surtout dites moi si je ne suis pas clair. j’essaye juste d’expliquer mes doutes.

                                                  • Pyrathome Pyrathome 26 juillet 2011 14:48

                                                    Tout à fait d’accord, ce que je voulais dire c’est qu’il y a des coups de règle sur les doigts qui se perdent dans le « génie » civil, sûrement un mauvais génie..... smiley smiley ?


                                                  • BABAYAYA BABAYAYA 26 juillet 2011 14:52

                                                    ah là je m’incline....


                                                    ce prof aurait du certainement en recevoir un peu plus sur le doigts pendant qu’il était encore sur les bancs....



                                                  • Andromede95 Andromede95 29 juillet 2011 13:01

                                                    BABAYAYA : « Oui mais voilà, vous avez vu le coeur du batiment ? et comment étaient enrobés les proflés métalliques ? et de plus l’amiante qui couvrait tout ça ? »

                                                    Vous devriez vous renseigner sur les Tours Jumelles avant d’affirmer çà. L’amiante n’était pas omniprésent, loin de là, et surtout pas au niveau des impacts et des incendies.

                                                    Et voici c e que dit un article de Le Moniteur du 6 avril 2005 au sujet des protections ignifuges :

                                                    Selon un rapport du très officiel Institut national des normes et de la technologie (NIST), les tours jumelles du World Trade Center ne se seraient pas effondrées après avoir été percutées par les avions kamikazes le 11 septembre 2001 s’il n’y avait pas eu des défaillances au niveau du système d’isolation anti-incendie.

                                                    Les conclusions du NIST – un institut dépendant du département du Commerce américain qui a lancé une enquête présentée comme la plus précise sur l’analyse des défaillances dans la construction des tours jumelles - n’accablent pas les architectes ni les bâtisseurs du World Trade Center.
                                                    Selon ce rapport, l’impact structurel des avions et les multiples incendies qui ont suivi, provoqués par le kérosène qui s’est échappé des appareils, n’expliquent pas à eux seuls l’effondrement des tours.
                                                    "Malgré l’impact des avions et les incendies sur plusieurs étages causés par le kérosène (...), les tours ne se seraient certainement pas effondrées si le système anti-incendie ne s’était pas disloqué en certains endroits« , a expliqué Shyam Sunder, un enquêteur du NIST.  »Les deux tours se sont effondrées parce que le système de protection anti-incendie a été défaillant" a-t-il ajouté.
                                                    Si le système d’isolation anti-incendie avait résisté, les incendies n’auraient pas fragilisé les éléments principaux des constructions qui ont fini par s’écrouler, a-t-il expliqué. De nouveaux systèmes de protection anti-incendie devront être mis au point, a ajouté Shyam Sunder.
                                                    Rappelons que comme pour tous les ouvrages de cette époque, la protection incendie était constituée d’un flocage fibreux qui n’a pas résisté au souffle causé par la déflagration. Des enduits projetés ou des peintures intumescentes auraient sans doute été plus efficaces.

                                                    Ces conclusions font suite à celles de plusieurs autres rapports officiels qui affirmaient que les tours auraient pu résister à l’impact des avions, mais que l’intense chaleur née de la combustion du kérosène avait affaibli et tordu les poutres de structure en acier.
                                                    Il y plusieurs mois, le directeur du NIST, Arden Bement, avait déclaré à la suite des premiers éléments d’enquête que son institut allait émettre des recommandations afin de faire évoluer les normes anti-incendie.

                                                    http://www.lemoniteur.fr/depeches/depeche.asp?id=DEE89BF76&acces=6&numPage=2


                                                  • Francky la Hache Francky la Hache 26 juillet 2011 14:18

                                                    Le score sans appel à lui seul prouve qu’il faut organiser un débat et une enquête internationale indépendante. La volonté est la même dans tous les pays.

                                                    @ M. Quirant : vous ne convainquez personne par votre galimatia. Seul un vilain troll bien connu et un nouveau venu (comme par hasard) vous défendent. Votre obstination dans cette voie vous déshonore comme scientifique ; où est votre rigueur et votre impartialité ?
                                                    Continuez comme cela et vous pourrez finir ministre, hélas !!!

                                                    Exigez la vérité, battez-vous contre ceux qui vous empêchent de la connaître.


                                                    • Mmarvinbear Mmarvinbear 27 juillet 2011 03:19

                                                      « Le score sans appel à lui seul prouve qu’il faut organiser un débat et une enquête internationale indépendante. La volonté est la même dans tous les pays. »


                                                      Avec 197 votants sur 6 800 000 000 d’inscrits ???

                                                    • aberlainnard 26 juillet 2011 14:20

                                                      M. Quiriant pourrait-t-il nous expliquer « scientifiquement » comment il se fait que des êtres humains, bloqués en haut des tours, aient encore pu passer des messages téléphoniques seulement interrompus par l’effondrement des tours qu’on nous dit avoir été causé par une chaleur infernale. Je n’ai pas l’explication de cette remarquable résistance à la chaleur du corps humain ni de celle du matériel de télécommunication dont le fonctionnement est généralement garanti jusqu’à une température max. de 60 ou 70°C (au mieux !).

                                                      Je le re-dis encore ici : la vérité, je ne la connais évidemment pas. Mais il faut avaler tant et tant de couleuvres pour croire à la version dite « officielle » de l’Administration américaine, que je suis toujours étonné qu’elle puisse encore être tenue pour vraie. Les seules explications sont soit une absence totale de jugeote ou un furieux refus d’analyse des faits, soit une sacrée dose de mauvaise foi !

                                                      S’il y a bien une théorie invalide c’est bien cette foutue V.O. !


                                                      • Mmarvinbear Mmarvinbear 27 juillet 2011 03:22

                                                        « M. Quiriant pourrait-t-il nous expliquer »scientifiquement« comment il se fait que des êtres humains, bloqués en haut des tours, aient encore pu passer des messages téléphoniques seulement interrompus par l’effondrement des tours qu’on nous dit avoir été causé par une chaleur infernale.  »


                                                        Peut-être par ce qu’ils n’étaient pas aux mêmes étages ?

                                                        Bon, réopen, vous êtes gentils, mais vous pourriez dresser et éduquer vos petits nouveaux un peu mieux parce que des gus de ce niveau, merci bien... Ils sont à peine bons pour l’échauffement...

                                                      • aberlainnard 27 juillet 2011 09:00

                                                        Vous avez donc avaler toutes les couleuvres !
                                                        Le deuxième paragraphe de mon message s’adresse à vous !
                                                        Naïveté ou mauvaise foi ?


                                                      • Pi@h 26 juillet 2011 14:27

                                                        Le simple fait que le débat soit autant vérouillé et les intervenants muselés à ce point est suspect. D’autant que les attentats du 11/09 ont débouché sur 2 conflits en Irak et Afghanistan, interventions à ce jour toujours illégales et injustifées. Je revois encore ce gros sac de Powel mentir effrontément en affirmant devant le monde entier la présence d’ADM en IRAK.

                                                        Inside Job ou « laisser faire » pour moi c’est du pareil au même.


                                                        • Defrance Defrance 26 juillet 2011 14:42

                                                           Et les tours rachetées quelques semaines avant les faits ?


                                                        • BABAYAYA BABAYAYA 26 juillet 2011 14:45

                                                          réassurées.... réassurées.... par leur proprio me semble-t-il...


                                                        • Pyrathome Pyrathome 26 juillet 2011 15:21

                                                          Et oui, et après que notre guguss de Silverstein ait affirmé que le wtc7 avait « dû être tiré » , a empoché la modique somme de 4 milliard de dollars ......

                                                          Il y a même la langue fourchue d’un certain Georges qui déclare ça, c’est vraiment con, hein ?..
                                                           http://www.youtube.com/watch?v=USnxe7hxP4I&feature=related
                                                          .


                                                        • Feste Feste 26 juillet 2011 20:29

                                                          Achetée 6 mois plus tot et reassurees 6 semaines plus tot contre les risques terroristes


                                                        • Mmarvinbear Mmarvinbear 27 juillet 2011 03:30

                                                          « a empoché la modique somme de 4 milliard de dollars ...... »


                                                          Alors que la construction de la première tour sur les 4 prévues pour remplacer les tours détruites lui aura couté 3 000 000 000 $...

                                                          Comme affaire, on a vu mieux.

                                                        • Mmarvinbear Mmarvinbear 27 juillet 2011 03:31

                                                          « Achetée 6 mois plus tot et reassurees 6 semaines plus tot contre les risques terroristes »


                                                          Pour un immeuble de ce genre, une telle assurance est obligatoire...

                                                          Surtout que le lieux avait déjà connu une attaque terroriste en 93.

                                                        • Andromede95 Andromede95 29 juillet 2011 13:11

                                                          Pyrathome : « Et oui, et après que notre guguss de Silverstein ait affirmé que le wtc7 avait "dû être tiré »

                                                          Larry Silverstein est locataire (leasing) des bureaux du WTC détruits le jour des attentats du 11 septembre 2001. Les conspirationnistes affirment que son emploi de l’expression ’pull it’ (dans le documentaire America Rebuilds, diffusé en 2002 sur la chaîne publique PBS) avait valeur d’aveu de "démolition contrôlée« du WTC7 : »Je me souviens d’un appel du commandant du Fire Department, m’expliquant qu’ils n’étaient pas sûrs de pouvoir contenir l’incendie. Comme je disais, vous le savez, nous avons eu de terribles pertes en vies humaines, peut-être que la chose la plus intelligente à faire est de ’pull it’. Et ils ont pris la décision ’to pull’, et ensuite on a vu la tour s’effondrer".

                                                          Les « truthers » du 911 se basent sur l’assertion selon laquelle ’pull it’ serait une expression courante dans l’industrie de la démolition contrôlée et qui signifierait "démolir avec des explosifs". Mais c’est complètement faux !

                                                          Sur Youtube, il a été demandé à de nombreux auteurs de vidéos conspirationnistes de fournir la source de leur affirmation selon laquelle « pull it » signifie "démolir avec des explosifs". Aucun d’entre eux n’a été en mesure de fournir la moindre source d’un expert de la démolition contrôlée ! Selon 11 entreprises de démolition contactées par Ronald Wieck invité par Hardfire, ’pull it’ n’est pas, et n’a jamais été une expression signifiant "démolir avec des explosifs". Ces entreprises sont :
                                                          - BrandenBurg industrial Service Compagny,
                                                          - Vaccaro Construction,
                                                          - Drop-A-Box,
                                                          - A-1 Affordable Construction Company,
                                                          - Jersey Shor Demolition,
                                                          - Bluegrass Companies,
                                                          - EJB Global Services,
                                                          - Demolition Consultants,
                                                          - Robinette Demlition, Inc.,
                                                          - Cutting Technologies,
                                                          - Controlled Demolition, Inc.

                                                          "Nous n’avons jamais entendu l’expression ’pull it’ pour désigner une démolition d’un bâtiment par des explosifs, et ne l’avons jamais nous-mêmes employé entre collègues" (Brent Blanchard,http://implosionworld.com). D’après http://implosionworld.com, ’pull it’ peut être utilisé pour décrire le procédé qui consiste à tirer vers le bas avec des câbles une structure de faible hauteur et préalablement affaiblie. C’est de cette façon que la démolition du WTC6 a été achevée. Le WTC7 faisait 47 étages et, évidemment, aucun câble n’a été vu fixé au bâtiment avant son effondrement. 

                                                          Ce ne pouvait pas être un lapsus. Donc que voulait dire Larry Silverstein par ’pull it’ ? Il n’y a pas beasoin de chercher bien loin. En juin 2005, Silverstein a précisé que par « it », il voulait dire « l’équipe de pompiers encore présente dans le bâtiment ».

                                                          Dans le documentaire « America Rebuilds », Silverstein avait ajouté : "Et ils ont pris la décision ’to pull’ [...]« . Pas »Je« , ni »Nous« . »Ils" ne sont autres que les pompiers du FDNY. La personne qui a pris la décision d’évacuer tous les secouristes, civils et reporters à trois patés du building vers 15 heures est le capitaine Daniel Nigro. Pour le FDNY, dans ce contexte ’to pull’ ne signifie rien d’autre que « évacuer ».

                                                          Le commandant Nigro a estimé que le WTC7 était en danger imminent d’effondrement en raison de l’ampleur de l’incendie devenu incontrôlable. 39 personnes ont déclaré que la chute du WTC7 allait se produire. 27 ont employé précisément le terme « pull » en se référant à l’évacuation du WTC7 par les pompiers du FDNY, afin d’épargner des vies humaines  :
                                                          http://sites.google.com/site/wtc7lies/%22pull%22%3Dwithdrawfirefightersfromda...

                                                          Mais puisque les « truthers » du 11 septembre 2001 estiment que les pompiers new-yorkais ont menti, ou bien s’estiment plus à même que les pompiers new-yorkais de décider de ce qu’il fallait faire, alors ces « truthers » peuvent aussi décider que la WTC7 n’a « jamais été en danger d’effondrement » et que par conséquent Larry Silverstein a « ordonné sa démolition »...

                                                          "Les théories du complot abondent et je crois fermement qu’elles sont toutes sans fondement" (Daniel Nigro, commandant du FDNY).

                                                          Pyrathome : « a empoché la modique somme de 4 milliard de dollars ...... »

                                                          Voir la vidéo 11 septembre 2001 - WTC et police d’assurance.


                                                        • Pyrathome Pyrathome 26 juillet 2011 14:34

                                                          On ne rappellera jamais assez que les crimes contre l’humanité ainsi que la COMPLICITÉ de crimes contre l’humanité restent IMPRESCRIPTIBLES...
                                                          Le déni, le mensonge, la dissimulation et la tromperie médiatique faisant partie intégrante de cette disposition du TPI.....


                                                          • Andromede95 Andromede95 29 juillet 2011 13:18

                                                            Pyrathome : « On ne rappellera jamais assez que les crimes contre l’humanité ainsi que la COMPLICITÉ de crimes contre l’humanité restent IMPRESCRIPTIBLES...
                                                            Le déni, le mensonge, la dissimulation et la tromperie médiatique faisant partie intégrante de cette disposition du TPI..... »

                                                            Autrement dit, ceux qui « osent » douter des théories conspirationnistes sur le 11 septembre 2001 mériteraient d’être traduits devant un tribunal… Je note que tu prônes un retour à la bonne vieille époque de l’Inquisition ou à celle du stalinisme, qui permettaient d’enfermer n’importe qui pour délit d’opinion.


                                                          • Defrance Defrance 26 juillet 2011 14:40

                                                            l’histoire officielle ne tiens pas debout !

                                                             Les tours étaient supposées tenir par la colonne centrale en béton armé . Or le béton brule ou éclate avec la température ( avez vous deja soudé prés du béton ? )

                                                             A la rigueur si les avions avait tapé bien au centre les tours pouvaient tomber bien droite, or au moins un des deux impact a « Ã©corné » la tour , par conséquent une chute due a la chaleur et ou a l’incendie auraient du « caser » la tour et la faire basculer sur un coté et non pas bien droite ( pour éviter de faire trop de dégât aux tours plus petites qui se trouvent tout prés) ?

                                                             En 1976 j’ai été invité a diner dans un restaurant qui se trouvait au sommet d’une des deux et je souvient très bien de la sensation que j’avais ressenti ( la tour oscillait sur prés d’un mètre au sommet par grand vent et le vin formait des anneaux dans les verres) . Je me rappelle aussi avoir ressenti un certain vertige en m’approchant des baies vitrées jusqu’au sol et avoir imaginé ce qui se passerait si la tour tombait du coté de la tour proche supportant une plateforme d’embarquement de TWA a l’époque d’ou je voyais partir les hélicos vers KA ou la Guardia .

                                                             A mon avis les tours on été conçues AVEC LEUR systeme de démolition, comme les ponts et beaucoup d’ouvrages, pas pour un risque de guerre, mais en prévision soit d’un accident, soit même en envisageant leur fin de vie dans la mesure ou les promoteurs envisagent toujours plus grand, plus haut a des endroits ou le terrain vaut une fortune ?

                                                             Les « niches a explosifs étaient probablement déjàprêtes, il ne manquait peut être que le systeme de mise a feu pour les faire »tomber sans trop de dégâts autour ?
                                                             
                                                              


                                                            • oncle archibald 26 juillet 2011 14:57

                                                               » A mon avis les tours on été conçues AVEC LEUR système de démolition, comme les ponts et beaucoup d’ouvrages, pas pour un risque de guerre, mais en prévision soit d’un accident, soit même en envisageant leur fin de vie dans la mesure ou les promoteurs envisagent toujours plus grand, plus haut a des endroits ou le terrain vaut une fortune ?"

                                                              Et bien entendu vous avez les plans qui ont permis aux ouvriers de réaliser ce curieux dispositif, et aussi vous savez que architectes, ingénieurs et ouvriers ont été assassinés à la fin du chantier pour qu’ils ne divulguent pas cette disposition particulière ..  Plus délirant tu meurs !


                                                            • Mmarvinbear Mmarvinbear 27 juillet 2011 03:33

                                                              Tu peux nous reposter cela mais sans les hiéroglyphes ?


                                                            • caramico 26 juillet 2011 14:42

                                                              Allez, encore un petit effort, Moorea 34, et tu arrivera peut-être à convaincre près de 15% de tes lecteurs.


                                                              • jef88 jef88 26 juillet 2011 15:01

                                                                je dirais 1,5% ...............................


                                                              • Andromede95 Andromede95 29 juillet 2011 13:34

                                                                Caramico : « Allez, encore un petit effort, Moorea 34, et tu arrivera peut-être à convaincre près de 15% de tes lecteurs. »

                                                                Samedi 11 septembre 2010 : une trentaine de manifestants au Trocadéro, et zéro manifestation à Bruxelles. 

                                                                Ce même jour, d’autres manifestations ont rassemblé bien plus de monde que vos élucubrations sur le 11 septembre 2001. Allez, encore un petit effort, et vous arriverez peut-être à émerger de votre petit monde essentiellement virtuel.



                                                                • dawei dawei 26 juillet 2011 14:55

                                                                  tout ça en s’en fout, ce qui est important aujourd’hui, c’est combien de mesures liberticides d’exception sont devenues la normes, gravée dans le marbre suite à cet attentat. A cause de la théorie du complot officiel (complot islamiste fromenté par ben Laden), pour nous protéger de la menace de trois barbus, nous avons glissé de nous meme dans une des pires dictatures totalitaires sanguinaire et ultrasurveillée qui autorise la torture, les incarcérations sans jugement, les écoutes à tous les niveaux, et globalisé, et le droit de vue et de mort sur les manifestants. Sans parler du socle théorique du choc des civilisations, qui est une enmième agression imperialiste à des fins geostrategiques. ET quid de l’or des tours ?
                                                                  C’est tout ce qu’il y a retenir du 11 septembre. Le reste c’est de la branlette. Déjà 5 guerres ont été faites sur des mensonges depuis, par ce meme empire, et toujours pour le petrole et le gaz. Ben Laden n’a jamais revendiqué cet attentat, Sadam Hussein non plus, Ahmadineja non plus, Kadafi non plus, Bashar el assad non plus ...
                                                                  Bref, cet attentat à donné raison à la Terreur, et elle s’est meme instutionalisé dans un Empire comprenant l’Amerique du nord, l’Europe et Israel. Donc si c’etait l’objectif des ces terroristes, peut importe leurs origines ou religions (islamistes ? Evangeliste ? Juifs ? athéiste ?...), ont leur a drolement donné raison, et meme ont leur a laissé la victoire, nous sommes tous perdants ... !!! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès