Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > 270.000 fermiers bio se lèvent contre Monsanto

270.000 fermiers bio se lèvent contre Monsanto

Près de 300 000 agriculteurs biologiques ont porté plainte contre le « géant » agricole Monsanto qui a, ces dernières années, écrasé méthodiquement l’agriculture bio indépendante.

Le 30 mars, l'équivalent de 270.000 plaignants ont intenté un procédure judiciaire pour tenter de garder une part du marché mondial à l'alimentation bio indépendante. La plainte provient de près de 60 fermes familiales, d'entreprises semencières et d'organisations agricoles biologiques.

Ce collectif mené par OSGATA - Organic Seed Growers et Trade Association - enjoint Monsanto de ne pas contaminer les exploitations par les OGM de colza Genuity® et Roundup Ready®. Ces agriculteurs bio disent que leurs cultures de maïs, coton, betteraves à sucre ainsi que d'autres ont été contaminées par les OGM Monsanto, et que même si la contamination fut largement naturelle et involontaire, Monsanto persiste à poursuivre des centaines d'agriculteurs pour violation de brevet.

Il ne s'agit plus seulement pour ces agriculteurs de préserver le bio mais aussi la survie de leurs exploitations biologiques indépendantes contre lesquelles Monsanto mènent un harcèlement juridique continu.

Ces dernières années, Monsanto a racheté plus de 20 des plus gros producteurs et vendeurs de semences du pays, et The Street rapporte la mise en place d'une politique forçant leurs clients à utiliser les semences issues de leur bioingénierie et les obligeant à les racheter chaque année sous peine d'être mis sur liste noire et exclus à jamais du marché.

La Commission Securities and Exchange a enquêté l'an passé sur Monsanto sur "les programmes de motivation client", et le ministère de la Justice a décelé une violation probable de la loi antitrust suite à la mise de clients en liste noire depuis 2009.

La politique de rachat de certains de ses concurrents et les poursuites judiciaires menés sur les autres ont permis a Monsanto, l'an passé, d'accroître ses bénéfices de 77 % pour atteindre 490 millions d'euros.

La plainte déposée par les "270.000" sera examinée par le juge fédéral Naomi Buchwald de la cour de Manhattan.

Dan Ravicher, président de la Public Patent Foundation (PUBPAT), Fondation pour les licences libres, a déclaré dans un communiqué que l'affaire se résumerait à Monsanto a-t-il le droit de poursuivre les agriculteurs biologiques pour violation de brevet quand les graines ou pollen OGM Monsanto atterrissent sur leurs propriétés.

“Il parait assez "tordu" qu'un fermier bio contaminé par les semences OGM puisse être attaqué pour violation de brevet, mais le volume des plaintes déposés par Monsanto et les poursuites engagées contre des fermiers par centaines pour violation de brevet, que nous avons du réagir pour protéger l'intérêt de nos membres.”

La PUBAT a ainsi déposé la plainte au nom des 270 000 plaignants. Cette fondation sans but lucratif, qui propose des services juridiques, relève de l'École de droit Benjamin N. Cardozo.

NDT : On peut regretter que ce type de plainte regroupant plusieurs plaignants et appelée "class-action" soit actuellement impossible sous cette forme en France.


Article initial : RT - Organic farmers sue Monsanto du 28 juillet 2011 et traduction originelle pour libertero par l’auteur.
Crédit Photo : Université de Boston.


Les réactions les plus appréciées

  • Iren-Nao (---.---.---.146) 5 août 2011 10:22

    Quelle epoque lamentable !

    Des proces, c’est de l’idiotie absolue, ces gens la sont beaucoup trop fort.

    Il faut que des commandos dont la Corse a le secret foutent le feu ou detruisent les stocks de produits Monsanto, en attendant de peter la tete des dealers de Monsanto.

    Normalement ca calme assez vite.

    Il faudrait arreter de baiser son froc et gemir ensuite.

    Iren-Nao

  • byle (---.---.---.246) 5 août 2011 11:25

    ces enfoirés de chez monsanto payent meme une floppée de detectives pour surveiller les exploitations bio a proximité de celles qui utilisent leur merde.. des que les analyses montrent que le champ bio a été contaminé, monsanto fait un proces.. a lire « le monde selon monsanto » .. ! a gerber..

    et je rejoins iren au dessus : aucune pitié pour ces gens là.

  • Ariane Walter (---.---.---.80) 5 août 2011 09:51
    Ariane Walter

    Décidément, Marc, ton article, c’est la bonne nouvelle du jour !
    J’avais lu autrefois que c’était Monsanto, pour lutter contre les paysans, qui était à l’origine de l’interdiction du boycott.
    Ce nom est vraiment synonyme d’horreurs sauf pour ceux qui...mais attendons les arguments !
    Bien à toi et merci !

  • Scual (---.---.---.134) 5 août 2011 14:34

    Monsanto est une des pires mafia du monde.

    On ferait mieux de lutter contre eux que conter la drogue et la prostitution parce que leurs crimes sont largement pire.


Réagissez à l'article

50 réactions à cet article

  • Ariane Walter (---.---.---.80) 5 août 2011 09:51
    Ariane Walter

    Décidément, Marc, ton article, c’est la bonne nouvelle du jour !
    J’avais lu autrefois que c’était Monsanto, pour lutter contre les paysans, qui était à l’origine de l’interdiction du boycott.
    Ce nom est vraiment synonyme d’horreurs sauf pour ceux qui...mais attendons les arguments !
    Bien à toi et merci !

    • Marc Viot (---.---.---.189) 5 août 2011 11:07
      Marc Viot

      J’ai vu passer une étude scientifique montrant qu’il suffisait d’un faible nombre de personnes vraiment motivées pour faire changer les choses. Jusqu’ici l’argent de Monsanto permettait de payer des motivations, mais avec 1/3 de millions de gens, l’espoir reste permis smiley

    • 7ème Ciel (---.---.---.173) 5 août 2011 18:41
      7ème Ciel

      Je suis en train de lire Le Monde selon Monsanto de Marie-Monique Robin (merci Naominoam smiley ), et cette multinationale est vraiment ce qui se fait de plus immonde dans le genre... 

      Spécialiste de la production en masse d’agents toxiques à plus ou moins long terme : PCB, dioxines, agent orange, hormone de croissance bovine (rBGH), Round’up, OGM, ...
      Toutes les manigances mafieuses de cette firme y sont décrites : collusion, corruption, mensonges, menaces, intimidation par le biais de poursuites judiciaires, etc.
      Dans un monde à peu près sain d’esprit toute firme fonctionnant comme Monsanto devrait être démantelée sur le champ... 
      Sinon c’est Monsanto qui va nous démanteler, par millions, et en faisant du fric qui plus est...
      Le livre de Marie-Monique est à lire de toute urgence (bien plus intéressant qu’un vulgaire polar de plage...), tout comme La Stratégie du choc de Naomi klein (que j’ai lu juste avant - encore merci Naominoam smiley ). 
      Après la lecture il faut passer en mode combat. L’ennemi ne vit que parce qu’on le nourrit grassement. 
      Don’t feed Monsanto ! Don’t feed McDo ! Don’t feed Esso ! etc, etc 
       
    • René de Sescendres (---.---.---.120) 7 août 2011 18:47
      René de Sescendres

      Incroyable, la victime devient coupable et doit payer... Décidément, rien ne va plus...

  • Iren-Nao (---.---.---.146) 5 août 2011 10:22

    Quelle epoque lamentable !

    Des proces, c’est de l’idiotie absolue, ces gens la sont beaucoup trop fort.

    Il faut que des commandos dont la Corse a le secret foutent le feu ou detruisent les stocks de produits Monsanto, en attendant de peter la tete des dealers de Monsanto.

    Normalement ca calme assez vite.

    Il faudrait arreter de baiser son froc et gemir ensuite.

    Iren-Nao

    • Ariane Walter (---.---.---.80) 5 août 2011 10:30
      Ariane Walter

      je ne suis absolument pas d’accord avec toi Iren-nao et je le signale à la CIA qui nous écoute !
      Comment peux-tu proposer des actions aussi terribles contre ce Pauvre Monsanto qui fait tout pour nourrir la planète (et ses actionnaires) ????

    • NEPNI (---.---.---.30) 5 août 2011 17:17
      NEPNI

      c’est Monsanto qui devrait être condamné pour contamination, le monde marche sur la tête

    • Croa (---.---.---.54) 5 août 2011 17:49
      Croa

      T’as pas comprit, c’est Mosanto pour qui les lois de « propriété intellectuelle » ont été écrit qui a attaqué d’abord. Répliquer sur le même terrain n’est pas idiot car c’est naturel.

      Ceci dit les plaignants bios sont mal barrés en effet. Pour défendre l’intérêt général la méthode corse est paradoxalement la plus juste !

    • boris (---.---.---.56) 6 août 2011 11:34
      boris

      A la Corse, évidemment, ils nous montre la voie depuis toujours.

  • cathy30 (---.---.---.104) 5 août 2011 11:24
    cathy30

    bonjour Marc
    je souhaite plein de bonnes choses à tous ces agriculteurs qui veillent sur notre patrimoine alimentaire et beaucoup de courage, merci pour cet article.

    • Marc Viot (---.---.---.189) 5 août 2011 14:05
      Marc Viot

      Merci cathy. J’espère même faire en sorte que ce genre de mouvement s’étende et que nous pouvons tous, par les outils appropriés veiller à notre patrimoine commun.

      Le projet libertero où j’ai fait paraitre la première traduction de l’article est une des façons de transformer le collectif en force efficace.

  • byle (---.---.---.246) 5 août 2011 11:25

    ces enfoirés de chez monsanto payent meme une floppée de detectives pour surveiller les exploitations bio a proximité de celles qui utilisent leur merde.. des que les analyses montrent que le champ bio a été contaminé, monsanto fait un proces.. a lire « le monde selon monsanto » .. ! a gerber..

    et je rejoins iren au dessus : aucune pitié pour ces gens là.

    • Croa (---.---.---.54) 5 août 2011 17:54
      Croa

      « aucune pitié pour ces gens là. »

       ???

      Crois-tu réellement qu’on peut leur leur faire du mal ?  smiley

    • boris (---.---.---.56) 6 août 2011 11:37
      boris

      Deux bouteilles de propanes couplées avec un pain de plastic dans toutes les résidences des décideurs du groupe, ça devraient les calmer.

    • cevennevive (---.---.---.173) 5 août 2011 17:20
      cevennevive

      OK Soul, mais tous les agriculteurs, même les planteurs de potager du dimanche, doivent passer sous les fourches caudines de Monsanto !

      Nous ne trouvons plus de semences pour des légumes « oubliés » qui poussaient si bien autrefois dans nos jardins. Il faut acheter leurs saletés de semences trafiquées, sélectionnées, et surtout STERILES à la deuxième génération. Si bien que nous ne pouvons pas garder nos graines pour l’année suivante ! OUI, ILS EN SONT LA !!!

      Je les soupçonne même (et cela je l’ai dit dans un autre fil) d’intégrer des graines de plantes parasites dans leurs petits sachets afin de vendre leurs désherbants sélectifs...

      Je profite de ce commentaire pour remercier Marc de cette info qui remonte un peu le moral. J’espère que ces agriculteurs arriveront à quelque chose de valable. Nous ferions mieux d’en parler, d’en reparler et de le faire savoir de par le monde !!!

      Bravo à eux, et courage !

      Cordialement.

    • roro46 (---.---.---.41) 6 août 2011 09:51

      Mais si, pour les planteurs de potagers du dimanche, on peut allez voir du côté de KOKOPELLI.
      Et puis beaucoup de gens font aussi des échanges de semences.
      Et quand on voit la simplicité avec laquelle on peut « fabriquer » ses propres semences de tomates, courges, etc...

      Il ne faut pas dire « on ne peut » rien"...
      Et résister de cette façon fait certainement partie de la panoplie des choses à faire pour foutre en l’air les monsanto & Cie

    • BOBW (---.---.---.43) 6 août 2011 12:07
      BOBW

        Bravo 3 fois :

       Nous devons
      - encourager tous les agriculteurs et amateurs à engager un Boycott total :
      - sélectionner et Récupérer les graines des plus belles tomates cueillies,radis etc... pour éviter leurs poisons vendus ;
    • BOBW (---.---.---.43) 7 août 2011 21:00
      BOBW

      PS : À propos de « Mondiavolo » terme plus adapé à cette firme voir : mais aussi

  • Gargantua (---.---.---.146) 5 août 2011 12:48

    C’est un combat qui mérite à êtres soutenue par l’ensemble des paysans bios à travers le monde.
    Il est important qu’il est une plainte mondiale. J’espère en Europe que le mouvement va suivre, à nous de les soutenir.

    • sisyphe (---.---.---.90) 5 août 2011 15:12
      sisyphe

      C’est une mesure de légitime défense a minima, mais le problème est là (je cite) ; « On peut regretter que ce type de plainte regroupant plusieurs plaignants et appelée »class-action« soit actuellement impossible sous cette forme en France. »

      et ça change tout.

      En effet, comme aux USA, seule une plainte en nom collectif, rassemblant les centaines de milliers de plaignants dans la même procédure pourrait permettre de lutter contre l’ogre Monsanto, si ce n’est à armes égales, tout du moins avec une arme juridique susceptible d’aboutir.

      C’était, d’ailleurs, une des promesses non-tenues du petit kondukator (et pour cause).

      La plainte en nom collectif ou « class action » est la seule arme juridique permettant un équilibrage des droits des citoyens lésés, par rapport à d’énormes puissances financières ; elle permet que la justice ne soit pas rendue au bénéfice de ceux qui ont les moyens de procédures très longues et extrêmement coûteuses.

      Alors, soutien total aux agriculteurs bio, mais, surtout, exigeons l’introduction de la plainte en nom collectif dans notre droit.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès