Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Economie > 270.000 fermiers bio se lèvent contre Monsanto

270.000 fermiers bio se lèvent contre Monsanto

Près de 300 000 agriculteurs biologiques ont porté plainte contre le « géant » agricole Monsanto qui a, ces dernières années, écrasé méthodiquement l’agriculture bio indépendante.

Le 30 mars, l'équivalent de 270.000 plaignants ont intenté un procédure judiciaire pour tenter de garder une part du marché mondial à l'alimentation bio indépendante. La plainte provient de près de 60 fermes familiales, d'entreprises semencières et d'organisations agricoles biologiques.

Ce collectif mené par OSGATA - Organic Seed Growers et Trade Association - enjoint Monsanto de ne pas contaminer les exploitations par les OGM de colza Genuity® et Roundup Ready®. Ces agriculteurs bio disent que leurs cultures de maïs, coton, betteraves à sucre ainsi que d'autres ont été contaminées par les OGM Monsanto, et que même si la contamination fut largement naturelle et involontaire, Monsanto persiste à poursuivre des centaines d'agriculteurs pour violation de brevet.

Il ne s'agit plus seulement pour ces agriculteurs de préserver le bio mais aussi la survie de leurs exploitations biologiques indépendantes contre lesquelles Monsanto mènent un harcèlement juridique continu.

Ces dernières années, Monsanto a racheté plus de 20 des plus gros producteurs et vendeurs de semences du pays, et The Street rapporte la mise en place d'une politique forçant leurs clients à utiliser les semences issues de leur bioingénierie et les obligeant à les racheter chaque année sous peine d'être mis sur liste noire et exclus à jamais du marché.

La Commission Securities and Exchange a enquêté l'an passé sur Monsanto sur "les programmes de motivation client", et le ministère de la Justice a décelé une violation probable de la loi antitrust suite à la mise de clients en liste noire depuis 2009.

La politique de rachat de certains de ses concurrents et les poursuites judiciaires menés sur les autres ont permis a Monsanto, l'an passé, d'accroître ses bénéfices de 77 % pour atteindre 490 millions d'euros.

La plainte déposée par les "270.000" sera examinée par le juge fédéral Naomi Buchwald de la cour de Manhattan.

Dan Ravicher, président de la Public Patent Foundation (PUBPAT), Fondation pour les licences libres, a déclaré dans un communiqué que l'affaire se résumerait à Monsanto a-t-il le droit de poursuivre les agriculteurs biologiques pour violation de brevet quand les graines ou pollen OGM Monsanto atterrissent sur leurs propriétés.

“Il parait assez "tordu" qu'un fermier bio contaminé par les semences OGM puisse être attaqué pour violation de brevet, mais le volume des plaintes déposés par Monsanto et les poursuites engagées contre des fermiers par centaines pour violation de brevet, que nous avons du réagir pour protéger l'intérêt de nos membres.”

La PUBAT a ainsi déposé la plainte au nom des 270 000 plaignants. Cette fondation sans but lucratif, qui propose des services juridiques, relève de l'École de droit Benjamin N. Cardozo.

NDT : On peut regretter que ce type de plainte regroupant plusieurs plaignants et appelée "class-action" soit actuellement impossible sous cette forme en France.


Article initial : RT - Organic farmers sue Monsanto du 28 juillet 2011 et traduction originelle pour libertero par l’auteur.
Crédit Photo : Université de Boston.



Sur le même thème

Le brevetage du vivant : Dernier arrêt avant la fin d'un monde prométhéen
La destruction des abeilles selon Monsanto
Monsanto se lance dans la lutte biologique
La biodiversité est en danger
Des brevets contre l’humanité : "Les pirates du vivant" par Marie-Monique Robin (OGM, Monsanto)


Les réactions les plus appréciées

Réactions à cet article

  • Par Ariane Walter (---.---.---.80) 5 août 2011 09:51
    Ariane Walter

    Décidément, Marc, ton article, c’est la bonne nouvelle du jour !
    J’avais lu autrefois que c’était Monsanto, pour lutter contre les paysans, qui était à l’origine de l’interdiction du boycott.
    Ce nom est vraiment synonyme d’horreurs sauf pour ceux qui...mais attendons les arguments !
    Bien à toi et merci !

    • Par Marc Viot (---.---.---.189) 5 août 2011 11:07
      Marc Viot

      J’ai vu passer une étude scientifique montrant qu’il suffisait d’un faible nombre de personnes vraiment motivées pour faire changer les choses. Jusqu’ici l’argent de Monsanto permettait de payer des motivations, mais avec 1/3 de millions de gens, l’espoir reste permis smiley

    • Par 7ème Ciel (---.---.---.173) 5 août 2011 18:41
      7ème Ciel

      Je suis en train de lire Le Monde selon Monsanto de Marie-Monique Robin (merci Naominoam smiley ), et cette multinationale est vraiment ce qui se fait de plus immonde dans le genre... 

      Spécialiste de la production en masse d’agents toxiques à plus ou moins long terme : PCB, dioxines, agent orange, hormone de croissance bovine (rBGH), Round’up, OGM, ...
      Toutes les manigances mafieuses de cette firme y sont décrites : collusion, corruption, mensonges, menaces, intimidation par le biais de poursuites judiciaires, etc.
      Dans un monde à peu près sain d’esprit toute firme fonctionnant comme Monsanto devrait être démantelée sur le champ... 
      Sinon c’est Monsanto qui va nous démanteler, par millions, et en faisant du fric qui plus est...
      Le livre de Marie-Monique est à lire de toute urgence (bien plus intéressant qu’un vulgaire polar de plage...), tout comme La Stratégie du choc de Naomi klein (que j’ai lu juste avant - encore merci Naominoam smiley ). 
      Après la lecture il faut passer en mode combat. L’ennemi ne vit que parce qu’on le nourrit grassement. 
      Don’t feed Monsanto ! Don’t feed McDo ! Don’t feed Esso ! etc, etc 
       
    • Par René de Sescendres (---.---.---.120) 7 août 2011 18:47
      René de Sescendres

      Incroyable, la victime devient coupable et doit payer... Décidément, rien ne va plus...

  • Par Iren-Nao (---.---.---.146) 5 août 2011 10:22

    Quelle epoque lamentable !

    Des proces, c’est de l’idiotie absolue, ces gens la sont beaucoup trop fort.

    Il faut que des commandos dont la Corse a le secret foutent le feu ou detruisent les stocks de produits Monsanto, en attendant de peter la tete des dealers de Monsanto.

    Normalement ca calme assez vite.

    Il faudrait arreter de baiser son froc et gemir ensuite.

    Iren-Nao

  • Par cathy30 (---.---.---.104) 5 août 2011 11:24
    cathy30

    bonjour Marc
    je souhaite plein de bonnes choses à tous ces agriculteurs qui veillent sur notre patrimoine alimentaire et beaucoup de courage, merci pour cet article.

    • Par Marc Viot (---.---.---.189) 5 août 2011 14:05
      Marc Viot

      Merci cathy. J’espère même faire en sorte que ce genre de mouvement s’étende et que nous pouvons tous, par les outils appropriés veiller à notre patrimoine commun.

      Le projet libertero où j’ai fait paraitre la première traduction de l’article est une des façons de transformer le collectif en force efficace.

  • Par byle (---.---.---.246) 5 août 2011 11:25

    ces enfoirés de chez monsanto payent meme une floppée de detectives pour surveiller les exploitations bio a proximité de celles qui utilisent leur merde.. des que les analyses montrent que le champ bio a été contaminé, monsanto fait un proces.. a lire « le monde selon monsanto » .. ! a gerber..

    et je rejoins iren au dessus : aucune pitié pour ces gens là.

  • Par soulmanfred (---.---.---.153) 5 août 2011 12:44

    Il faudrait que l’ensemble des agriculteurs refusent de collaborer avec cette firme , sinon cela ne suffira pas malheureusement !

    • Par cevennevive (---.---.---.173) 5 août 2011 17:20
      cevennevive

      OK Soul, mais tous les agriculteurs, même les planteurs de potager du dimanche, doivent passer sous les fourches caudines de Monsanto !

      Nous ne trouvons plus de semences pour des légumes « oubliés » qui poussaient si bien autrefois dans nos jardins. Il faut acheter leurs saletés de semences trafiquées, sélectionnées, et surtout STERILES à la deuxième génération. Si bien que nous ne pouvons pas garder nos graines pour l’année suivante ! OUI, ILS EN SONT LA !!!

      Je les soupçonne même (et cela je l’ai dit dans un autre fil) d’intégrer des graines de plantes parasites dans leurs petits sachets afin de vendre leurs désherbants sélectifs...

      Je profite de ce commentaire pour remercier Marc de cette info qui remonte un peu le moral. J’espère que ces agriculteurs arriveront à quelque chose de valable. Nous ferions mieux d’en parler, d’en reparler et de le faire savoir de par le monde !!!

      Bravo à eux, et courage !

      Cordialement.

    • Par roro46 (---.---.---.41) 6 août 2011 09:51

      Mais si, pour les planteurs de potagers du dimanche, on peut allez voir du côté de KOKOPELLI.
      Et puis beaucoup de gens font aussi des échanges de semences.
      Et quand on voit la simplicité avec laquelle on peut « fabriquer » ses propres semences de tomates, courges, etc...

      Il ne faut pas dire « on ne peut » rien"...
      Et résister de cette façon fait certainement partie de la panoplie des choses à faire pour foutre en l’air les monsanto & Cie

    • Par BOBW (---.---.---.43) 6 août 2011 12:07
      BOBW

        Bravo 3 fois :

       Nous devons
      - encourager tous les agriculteurs et amateurs à engager un Boycott total :
      - sélectionner et Récupérer les graines des plus belles tomates cueillies,radis etc... pour éviter leurs poisons vendus ;
    • Par BOBW (---.---.---.43) 7 août 2011 21:00
      BOBW

      PS : À propos de « Mondiavolo » terme plus adapé à cette firme voir : mais aussi

  • Par Gargantua (---.---.---.146) 5 août 2011 12:48

    C’est un combat qui mérite à êtres soutenue par l’ensemble des paysans bios à travers le monde.
    Il est important qu’il est une plainte mondiale. J’espère en Europe que le mouvement va suivre, à nous de les soutenir.

    • Par sisyphe (---.---.---.90) 5 août 2011 15:12
      sisyphe

      C’est une mesure de légitime défense a minima, mais le problème est là (je cite) ; « On peut regretter que ce type de plainte regroupant plusieurs plaignants et appelée »class-action« soit actuellement impossible sous cette forme en France. »

      et ça change tout.

      En effet, comme aux USA, seule une plainte en nom collectif, rassemblant les centaines de milliers de plaignants dans la même procédure pourrait permettre de lutter contre l’ogre Monsanto, si ce n’est à armes égales, tout du moins avec une arme juridique susceptible d’aboutir.

      C’était, d’ailleurs, une des promesses non-tenues du petit kondukator (et pour cause).

      La plainte en nom collectif ou « class action » est la seule arme juridique permettant un équilibrage des droits des citoyens lésés, par rapport à d’énormes puissances financières ; elle permet que la justice ne soit pas rendue au bénéfice de ceux qui ont les moyens de procédures très longues et extrêmement coûteuses.

      Alors, soutien total aux agriculteurs bio, mais, surtout, exigeons l’introduction de la plainte en nom collectif dans notre droit.

    • Par Marc Viot (---.---.---.189) 5 août 2011 16:01
      Marc Viot

      Je souscrit évidement complètement. J’ai moi-même animé le regroupement d’une plainte de petits commerçants qui s’était fait flouer par une entreprise de publicité habitué des procédures. J’ai du négocier des honoraires et des frais de procédures pour chacun ...

      Certes on a fini par gagner, mais au prix d’une tonne de paperasse à gérer pour mézigue ...

      Par contre, dans le cadre des multinationales polluantes, j’aimerais non pas une class-action nationale mais carrément planétaire, ainsi que le propose le projet libertero.

    • Par BOBW (---.---.---.43) 7 août 2011 21:33
      BOBW

      sisyphe : nous sommes trés nombreux en France pour que soit trés rapidement créée une loi sur les actions de groupes ou « class actions » pour laquelle se bat aussi l’ufc (union des consommateurs Que choisir)


      Avant la Présidentielle intervenons activement et avec fermeté auprés des partis des candidats pour que ce projet soit inclus formellement dans leur Programme.
    • Par sisyphe (---.---.---.90) 8 août 2011 12:09
      sisyphe

      BobW


      Entièrement d’accord pour l’exiger des partis qui proposent des candidats : et soutien à UFC Que choisir ! 

       smiley
  • Par mick_038 (---.---.---.121) 5 août 2011 13:33
    mick_038

    ENFIN !!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Par Scual (---.---.---.134) 5 août 2011 14:34

    Monsanto est une des pires mafia du monde.

    On ferait mieux de lutter contre eux que conter la drogue et la prostitution parce que leurs crimes sont largement pire.

  • Par Bobby (---.---.---.28) 5 août 2011 17:42
    Bobby

    Monsanto est bel et bien une entreprise phare de « la servitude moderne », mais est loin d’être la seule (dans le même secteur) et a utiliser les mêmes techniques et argumentations... (en outre, ce secteur est très loin d’être unique dans cette même dynamique... généralisée !) mais que dire de ceux qui se sont laissés entraîner par cette marée (noire)... des semenciers, des agriculteurs, bien sûr, mais aussi des politiques de la CEE qui ont permis tel chaos... au pont de devoir accepter, il y a deux ans, 0.9999 % dans les produits « BIO »... quant on sait à quel point le label est contrôlé...

    Nous avons joué à l’apprenti-sorcier, laissant tomber les bras devant la vague (die welle) d’un ploutocatrisme devenant incontrôlable accompagné de son contingent de mesures liberticides... et c’est bien cette mouvance que nous sommes en train de redécouvrir aujourd’hui.

    Il nous faut, maintenant lutter pour avoir le droit de rester en bonne santé (c’est pas gagné !) remplaçant ainsi ceux qui en avaient la charge officielle, complètement débordés et manquant à la fois d’informations, de moyens et, oserai-je le dire, de courage (pour la plupart) devant l’énormité du tsunami !

    On peut les comprendre ! quant à l’accepter... la problématique est devenue bien plus complexe ! les principes d’antan ont plus que décuplé en ramifications connexes. Et prendre une décision tient à l’heure actuelle procède de la taille des travaux d’Hercule !... sinon la dépasse nettement !

    En effet, condamner Monsanto pour ses pratiques, bien sûr peut paraître logique, on y trouverait bien de quoi ! mais ce n’est qu’un coin du voile qu’on soulèverait là.

    La dynamique économique actuelle tend aux privatisations... un bel exemple de contre-économie flagrant... qui s’inscrit dans un ensemble encore plus large dont la logique est telle qu’un avenir désespérant constitué par une augmentation galopante de la démographie conjointe à une progression importante des besoins selon le modèle consumériste Euro-Nord américain ont atteint le moral des décideurs... face aux limites évidentes des ressources et qui devant ce dilemme insoluble d’un orage trop costaud, ont fini par lâcher les rennes et se sont encore plus refermés sur un nombrilisme qui n’en avait déjà vraiment pas besoin ! C’est à une véritable fuite en avant, à l’échelon mondial que j’ai l’impression d’assister !

    On peut, bien sûr, condamner les agriculteurs pour le manque d’information qui leur a fait prendre de bien mauvaises décisions, mais ce ne serait pas bien juste. on peut en faire de même pour ceux qui ont pris les décisions qui nous empoisonnent maintenant la vie, je ne suis pas sûr que ce soit plus justifié, même si on devait y découvrir quelques pots de vins perçus au passage (ce qui n’est qu’une supposition), alors, la faute à qui ? à notre mentalité mercantile ? assurément ! elle seule permet en prônant une réussite basée sur le numéraire de laisser de côté les autres aspects de la vie..... et ce, sur une large échelle ! c’est là que le bât blesse !

    Nos responsables ont péché devant une vague énorme qui risque de laisser Fukujima-Daiitchi très loin derrière au palmarès du nombre de victimes dans une course ou j’ai la furieuse impression qu’il n’y aurait aucun gagnant ! au point que je serais bien tenté, avec Hubert Reeves, de croire qu’il serait « l’heure de s’enivrer »... mais ne puis m’y résoudre !

    Bien à vous

    • Par Bobby (---.---.---.28) 5 août 2011 17:57
      Bobby

      Et prendre une décision tient à l’heure actuelle de la taille des travaux d’Hercule !... sinon la dépasse nettement ! (un verbe en trop... sorry !)

    • Par Bobby (---.---.---.28) 5 août 2011 18:48
      Bobby

      J’ajoute que voir Monsanto condamné, réduit à l’obligation de réparer (ça m’étonnerait !) et de cesser toute activité ne me déplairait pas trop... (enfin un message claire pour les autres !)... mais de là à croire qu’il serait le seul coupable, je ne puis y souscrire.

      Il serait grand temps de changer de système ! et de rendre aux citoyens leur pouvoir !

  • Par Musima (---.---.---.250) 5 août 2011 20:06
    Musima

    Bonjour à toutes et tous chers rédacteurs(trices)d’Agora !

    Suis ravie de lire cette bonne nouvelle... sachons cependant que la meilleure façon d’aider ces « 270000 » c’est que tout le monde cesse d’aller faire ses courses dans les grandes surfaces. Il faut revenir aux petits commerçants. Je fais ça depuis 10 ans, à Paris et chez des bios. Question de simple choix : cesser certaines dépenses inutiles au profit des produits bios smiley

    • Par kéké02360 (---.---.---.61) 5 août 2011 21:53

      Oui Musima des solutions locales pour un désordre global , changer ses mauvaises habitudes de toutou du système et redevenir citoyen(ne) libre en allant acheter notre alimentation directement chez les producteurs bio , biocoop ect .....

      C’est la seule façon d’arrêter la tuerie des céréal-killers smiley

  • Par kéké02360 (---.---.---.61) 5 août 2011 21:57

    que reste-t-il de votre Q.I. ( Quotien Intellectuel ) !!! ??????


    http://fr.wikipedia.org/wiki/Idiocracy 

  • Par Lou (---.---.---.64) 5 août 2011 23:44
    Lou

    Un jour un fermier ruiné par Monsanto va faire sauter leur siège social et descendre le ceo et tous ces fumiers de la FDA qui les protègent ...

  • Par mick_038 (---.---.---.121) 6 août 2011 01:43
    mick_038

    J’en profite pour reposter ce lien, à savoir le monde agricole à la sauce opensource
    http://opensourceecology.org/
    http://opensourceecology.org/wiki/LifeTrac

    Bonne lecture...

  • Par Ray Volté (---.---.---.23) 6 août 2011 11:09

    Ces multinationales n’ont aucune moralité. Il prennent le droit de faire crever tous ceux qui ne passent pas sous leurs domination. La liberté ils s’asseyent dessus. Ils ont le droit d’empoisonner l’humanité sans rendre de comptes.

  • Par ubotugy (---.---.---.24) 6 août 2011 12:03
    ubotugy

    Très bon article, monsanto contamine sciemment tous les champs bien entendu puisque du propre aveux de leurs dirigeants leur but est le contrôle de l’agriculture mondiale, à terme toutes les semences devront leur appartenir...

    Les dangers planétaire des ogm : http://www.youtube.com/watch?v=xasU...

    Et vivement des class-action enfin possible en Europe smiley

  • Par Marc Viot (---.---.---.189) 6 août 2011 12:18
    Marc Viot

    l’article est en tête de google quand on tape « monsanto » !

    J’en connais qui vont raler ! 

  • Par zelectron (---.---.---.104) 6 août 2011 13:30
    zelectron

    "On peut regretter que ce type de plainte regroupant plusieurs plaignants et appelée « class-action » soit actuellement impossible sous cette forme en France". ... et donc quelle serait l’autre forme ?
     - le référendum citoyen européen avec 1 million de voix issues des 27 comme il me semble avoir lu ?

    • Par ubotugy (---.---.---.18) 29 août 2011 01:09
      ubotugy

      @ zelectron :

      Non, c’est totalement du vent, pour l’instant la seule initiative de ce genre qui a réunie plus d’un million de signature contre les OGM a été jetée à la corbeille par l’U.E. sous le prétexte fallacieux d’un manque de préparation législatif de leur part... Tyrannie qui n’ose dire son nom. Circulez il n’y a rien à voir !

  • Par Lorelei (---.---.---.53) 7 août 2011 15:33
    Lorelei

    je me demande si un jours on arrivera à juger monsanto devant un tribunal pénal pour crimes contre l’humanité

  • Par velosolex (---.---.---.81) 7 août 2011 19:26
    velosolex

    Pas besoin d’aller chercher les américains et Monsanto pour nous empoisonner.

    Grosse colère des producteurs de légumes. Les autorités ont comme projet d’interdire l’emploi de produits naturels pour traiter les légumes. Certains maraichers ont en effet réussi à se passer des produits phytosanitaires polluants.

    Le Sémafort, fabrique en allemagne, produit à base d’algues, d’extraits végétaux et de phosphites permet d’obtenir ainsi les même rendements, à raison d’une seule pulvérisation, là ou auparavant il fallait traiter plusieurs fois.
    Bien que peu répandu encore cet traitement trouve de plus en plus d’adeptes. Il y a donc urgence d’endiguer ce danger qui offre une alternative à la pollution et aux problèmes de santé, mais qui est un concurrent redoutable pour l’industrie et les lobbys en place.
    On s’en fout bien que ce produit puisse trouver une place idéale dans la soi disant politique de l’environnement et qu’il coute trois fois moins cher.

    Extrait du journal libération :

    ......« Nous n’avons aucune opposition de fond à l’usage des phosphites, qui sont d’ailleurs autorisées au niveau européen. Simplement, tout produit à base de phosphite ne peut être commercialisé que s’il a obtenu une autorisation de mise sur le marché » (AMM), précise à l’AFP un expert du ministère.

    Or obtenir une AMM, en France, relève d’une procédure longue et coûteuse, souvent hors de portée des petites ou moyennes entreprises qui commercialisent les phyto-stimulants. « Pour le Sémafort, cela coûterait quatre millions d’euros, c’est hors de portée de son fabricant », calcule Fabien Digel, directeur de « Planète légumes » et frère du producteur de Sélestat......

    Une fois de plus le lobbying intense des grands trusts tente de ne pas perdre un pouce de marché, et condamne par son action les développement de réussites alternatives.
    Que ce soit dans le domaine agricole ou pharmaceutique, on voit la même logique à l’œuvre. Pas étrangère non plus au monde de l’économie, où les vautours en costard cravate n’ont que le souci de la rentabilité immédiate à la bouche, en se foutant bien des conséquences pour le pauvre monde.

    Jamais un tel cynisme n’a autant gouverné le monde, et disposé d’autant de moyens pour arriver à leur fin, et tenter de museler la presse et l’opinion.

    Bravo aux organes de presse qui continuent à nous informer.

    Notons que pour cette affaire, comme pour d’autres, il n’y a pas d’interdiction franche. Non le principe est de rendre impossible ou d’empêcher l’alternative, par un amoncellement de lois ou de soi disant principes de sécurité.


  • Par Peachy Carnehan (---.---.---.189) 7 août 2011 22:51
    Peachy Carnehan

    Quand tout ça sera terminé, la crise des banquiers, l’effondrement du néolibéralisme et des Etats-Unis, il faudra songer à mettre les gens de Monsanto en prison.

  • Par Sat is Fay (---.---.---.230) 8 août 2011 00:31

    C’est la planète toute entière qui devrait porter plainte contre Monsanto ! avec sa révolution verte caca d’oie !

  • Par Lorelei (---.---.---.204) 17 septembre 2011 21:50
    Lorelei

    monsanto est une entreprise maléfique et criminelle qu’il faut dénoncer sans relache, j’espere qu’un jour prochain on etablira comme crime contre l’humanité quiconque nuit à l’environnement de l’humanité en le dégradant, en volant les semences etc...

  • Par flyincat (---.---.---.246) 1er juin 2013 00:18
    flyincat

    C’est clairement le monde à l’envers ! Il est évident que ce sont les agriculteurs bio qui sont en droit et devoir d’attaquer Monsanto en justice pour contamination de leurs cultures saines par les OGM et empoisonnement de l’environnement...
    C’est le combat des abeilles et des colibris contre le titan de la chimique toxique, des grains de sable pour bloquer les rouages de la machine de mort, la flute de kokopelli, fronde de cristal, pour abattre le goliath Monsanto.
    http://dailygeekshow.com/2013/05/24...
    http://archives-lepost.huffingtonpo...
    http://www.youtube.com/watch?featur...

    • Par Loup Rebel (---.---.---.51) 2 juin 2013 11:00
      Loup Rebel

      Bonjour flyincat,

      Rien à voir avec le sujet... quoique... votre lettre « Comme un chien enragé » décrit à merveille le traitement qu’il faudrait infliger aux actionnaires Monsanto smiley

      J’ai lu votre article en modération (http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec...)

      Je l’ai trouvé d’excellente facture, tant sur le fond que sur la forme.

      S’il n’est pas publié, peut-être pourriez-vous le soumettre à nouveau en le scindant en trois épisodes pour éviter d’exploser le format standard du billet AgoraVox (900 mots).

      Bonne journée smiley

  • Par Miklos (---.---.---.73) 1er juin 2013 18:22
    Miklos

    On vient d’apprendre qu’un agriculteur de l’Orégon a découvert du blé OGM qu’il n’avait jamais planté et qui n’avait jamais été mis sur le marché. Monsanto l’avait créé et testé en Orégon en... 2001 et devait avoir détruit tous les specimens, mais une fois que le ver est dans la pomme (ou que Pandore - suivez mon regard - a ouvert sa boîte)... Sera-t-il, cet agriculteur, aussi poursuivi comme ceux de ses collègues dont parle l’article ci-dessus ? En tout cas, le Japon suspend une partie de ses imports de blé en provenance des US.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires