Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > A l’aube de 2016, la situation ressemble à quoi ??

A l’aube de 2016, la situation ressemble à quoi ??

Le patronat plus fort que jamais domine par la politique, la situation sociale. Après les années Sarkoziennes, les travailleurs ont espéré avec l’avènement du Parti Socialiste (Hollande) que cela change. Mais que nenni ! Les réformistes tout comme les conservateurs de droite ont pratiqué la même politique. En subissant le dictat des patrons le nouveau Gouvernement dit socialiste à trahi ses promesses faites à la classe ouvrière. En faisant allégeance au Capital les réformistes dits de gauche n’ont fait que montrer leurs attachements à ce système

 

Le peuple français doit faire face à une situation sociale et économique catastrophique.

 _ Le patronat continue à supprimer les emplois tout en pillant les deniers de l’état.

_ Pour des raisons électoralistes, voire financières les politiques font copains /copains avec le patronat affichant ainsi leur volonté de conserver et protéger le capital.

_L’état de guerre dans lequel nous nous enfermons fait que nos troupes sont déployées en Afrique et au Moyen Orient et de plus sur notre territoire l’état d’alerte maximum prolongé ressemble de plus en plus à un état militaire. Enfin ce qui est certain c’est que le coût relatif à l’effort de guerre va coûter très cher au peuple et aux contribuables.

_ Le gouvernement et l’Assemblée nationale votent ou décrètent des lois qui limitent nos droits ou favorisent l’enrichissement du grand patronat.

_ Les grands médias nous mentent et nous abreuvent de tisanes annihilant nos pensées propres. Ils favorisent ainsi la pensée unique nécessaire pour le maintien de ce système.

_ Les attaques terroristes sur notre sol ne sont que le fruit d’une politique désastreuse menée par les USA, l’Europe et enfin la France qui pour des raisons expansionnistes tentent de s’approprier les richesses de ces pays. En agissant ainsi le Capitalisme occidental veut imposer à toute la planète sa vision politique des choses. Tout comme ils ont agit pour déstabiliser les pays de l’URSS, ils tentent de réitérer la même chose avec les pays arabes. Tantôt ils arment les rebelles et tantôt ils les combattent fomentant des guerres civiles après avoir assassiné leurs chefs d’état présentés comme des dictateurs.

_ L’Europe sociale ce n’est qu’un leurre, en réalité l’Europe n’est qu’une organisation visant à renforcer le capitalisme sur ce vieux continent. Depuis sa création nous avons connu :

Crise économique avec son cortège de fermeture d’entreprises et de suppression d’emplois.

Dévalorisation de notre force de travail, augmentation du coût de la vie.

 Guerre en Afghanistan, guerre en Irak, guerre en Lybie, guerre en Syrie puis des révolutions en Afrique.

 

Une Europe sociale, une Europe pour la paix disaient-ils ??

Moralité, seules les banques, les multinationales tirent profits et avantages de l’Europe. Le peuple quant à lui plus pauvre, plus imposé, plus taxé, de plus, contraint de subir des informations erronées d’une presse aux ordres.

 C’est à cause des méfaits de ce système que 50% des électeurs s’abstiennent lors des élections, tandis qu’une autre partie du corps électoral préfère s’en remettre à des bonimenteurs d’extrême droite, qui voudraient leur faire croire qu’ils sont la providence, alors qu’à aucun moment ils ne remettent en cause ce système.

France pauvre France, toi qui fut jadis le pays des lumières il semblerait qu'elles s’éteignent les unes après les autres. Mais restons optimistes, s’il reste une lueur d’espoir et de bon sens, cela suffira pour que la solidarité du peuple connaisse un véritable essor. Un élan populaire pour un changement profond dans l’intérêt du peuple qui mettrait fin à ce système, et aux profiteurs de tous poils qui se réclament ou qui défendent « le Capitalisme ». 


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 8 janvier 08:47

    « France pauvre France, toi qui fut jadis le pays des lumières il semblerait qu’elles s’éteignent les unes après les autres. »

    Il n’y a rien à espérer ! La présidentielle de 2017 sera d’une indigence absolue car, nulle part, il n’existe de propositions innovantes et progressistes ! ! !


    • Le421 Le421 8 janvier 17:51

      @Jean-Pierre Llabrés
      Après le pays des lumières, certains nous proposent le pays des bougies...
      Et ce fichu vent qui souffle.

      C’est quand que ça pète pour de bon ??
      Qu’on rigole un peu.
      Pas un petit truc à la bougnoule !!
      Un vrai clash à la française.
      Avec des chevrotines et des fourches.
      Le 7.62, c’est pas bon, mais le triple zéro, ça ratisse plus large !!


    • César Castique César Castique 8 janvier 09:00

      « Moralité, seules les banques, les multinationales tirent profits et avantages de l’Europe. »


      Vous oubliez les centaines de milliers de migrants, plus ou moins exotiques, qui déferlent sur les marches du Sud-Est et qui se compteront en millions dans le courant de cette année.

      • JL JL 8 janvier 11:40

        @César Castique,



         vous n’avez donc pas lu ce chapitre ?, je copie-colle :

        ’’Les attaques terroristes sur notre sol ne sont que le fruit d’une politique désastreuse menée par les USA, l’Europe et enfin la France qui pour des raisons expansionnistes tentent de s’approprier les richesses de ces pays. En agissant ainsi le Capitalisme occidental veut imposer à toute la planète sa vision politique des choses. Tout comme ils ont agit pour déstabiliser les pays de l’URSS, ils tentent de réitérer la même chose avec les pays arabes. Tantôt ils arment les rebelles et tantôt ils les combattent fomentant des guerres civiles après avoir assassiné leurs chefs d’état présentés comme des dictateurs.’’ (c’est moi qui souligne)

        Il n’y a pas que le terrorisme qui soit la conséquence de ces politiques désastreuses : il y a aussi la misère engendrée dans ces contrées, misère qui pousse ceux qui ont encore un peu de moyens financiers à tenter l’aventure d’une émigration aussi périlleuse que ruineuse. 

        Une émigration massive qui se traduit chez nous par cette immigration catastrophique devant laquelle nous sommes impuissants.

      • JL JL 8 janvier 16:07

        Je suppose que c’est un bas du Front qui m’a moinssé ?


      • Le421 Le421 8 janvier 17:53

        @JL
        Comme d’hab’
        Au B.I., ils lisent juste le pseudo. Le reste, il ne savent pas.
        Et ils sacquent connement, ces imbéciles heureux !!
        Avec ça, on est bien « campés »...


      • César Castique César Castique 8 janvier 18:39

        @JL

        «  vous n’avez donc pas lu ce chapitre ? »


        Lu où ? J’ai fait des copier-coller pour chercher avec Google, ils ne renvoient qu’à votre présente intervention... Ce qui me conduit à penser que non seulement c’est vous qui soulignez, mais encore que c’est vous qui vous citez...

        Pour le reste, je ne vois pas pourquoi les peuples européens ne devraient pas se défendre, au besoin par la force, contre une invasion qu’ils subissent dans leur biotope, tandis que ceux qui seraient responsables de la situation se calfeutrent dans leurs résidences sécurisées.

        J’emploie le conditionnel, parce que la misère est quand même aussi, pour une large part, imputable à la faiblesse de la performance économique des populations des contrées concernées. Même en paix et au mieux de sa forme pétrolière, l’Irak n’a jamais dépassé un PIB/hab oscillant autour du tiers de celui de la France.

        A l’autre bout de l’échelle des PIB/hab, la Guinée équatoriale plastronne avec ses 36’000 $ en parité de pouvoir d’achat, ce qui la place parmi les pays les plus riches du monde, tandis que les deux tiers de sa population vit dans des bidonvilles, et compte 0.3 médecins pour 1000 habitants.

        Comme quoi, rien n’est tout simple et tout n’est pas la faute des économies ayant besoin des ressources naturelles de pays qui, eux-mêmes, n’en ont pas l’usage...

      • JL JL 8 janvier 19:48

        @César Castique,



         smiley  smiley  smiley


        C’est une blague ?

        C’est dans le texte que vous avez commenté, celui de Libertad14 !!!

      • César Castique César Castique 8 janvier 20:18

        @JL

        « C’est dans le texte que vous avez commenté, celui de Libertad14 !!! »


        Je n’ai jamais commenté de texte, j’ai commenté une phrase, que je n’aurais sans doute pas remarquée si elle ne s’était trouvée juste au-dessous d’un intertitre en gras.

        L’avantage du truc, c’est que cela vous a évité d’entrer en matière sur les questions de PIB/hab et de médiocrité des performances économiques.

      • JL JL 8 janvier 20:48

        @César Castique,


        oui on sait, réfléchir c’est déjà désobéir : vous ne cherchez que les phrases sur lesquelles vos réflexes pavloviens sont susceptibles d’agir. 

        Pfff !

        Et c’est ce type qui voudrait que je perde mon temps à répondre à sa diversion hors sujet dans cet échange.

        Re Pff !


        Ps. Pour vous éviter de revenir ici, lisez bien le texte et adressez vos remarques, si vous en avez, à l’auteur qui n’est pas moi.


         smiley

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 janvier 20:58

        @JL
        Je vous ai plussé. Ils me fatiguent avec leur obsession de s’attaquer aux conséquences et jamais aux causes.


      • César Castique César Castique 8 janvier 23:22

        @Fifi Brind_acier

        « Ils me fatiguent avec leur obsession de s’attaquer aux conséquences et jamais aux causes. »


        Vous faites ça, à l’UPR, infiniment mieux que personne, et avec des succès tellement éclatants, qu’on n’oserait donner l’impression d’usurper un tant soit peu de la gloire qui vous revient.



      • César Castique César Castique 8 janvier 23:24

        @JL



        « si vous en avez, à l’auteur qui n’est pas moi. »


        Du moment qu’on reproduit avec complaisance, c’est qu’on assume, non ?

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 janvier 08:51

        @César Castique
        Cadeau pour vous, un article du site les Crises, ça vous changera de vos migrants !


      • César Castique César Castique 9 janvier 11:37

        @Fifi Brind_acier


        « Cadeau pour vous... »

        Je vous en remercie. C’est l’intention qui compte, comme on dit...

        Vous ne pouviez pas savoir que je ne fais confiance à aucun médiateux dit d’investigation, de quelque mouvance politique soit-il.

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 janvier 20:46

        @César Castique
        Vous avez raison, surtout ne cherchez pas à savoir, et répétez bien vos litanies anti immigrés.


      • César Castique César Castique 10 janvier 23:24

        @Fifi Brind_acier


        « Vous avez raison, surtout ne cherchez pas à savoir... »


        C’est pas le problème. Moi, j’aimerais bien savoir. Mais pour savoir, il faut croire, et c’est là que ça coince en ce qui me concerne. 


        « ...et répétez bien vos litanies anti immigrés. »


        Le plus grand danger qui menace l’U.E. à l’heure actuelle, c’est la révolte des peuples contre l’invasion migratoire, ce ne sont pas vos puériles rodomontades contre des cibles qui sont complètement hors de votre portée, et ce ne sont pas les pontilénifiantes démonstrations de votre gourou.

      • Robert GIL Robert GIL 8 janvier 10:59

        Parce que les luttes d’hier ont créé les droits d’aujourd’hui et que les luttes d’aujourd’hui créeront les droits de demain. Ne pas oublier que toutes les avancées sociales ont été consenties par le patronat et les gouvernements (fussent-ils de gauche) que lorsque la « rue » a montré les dents, on ne nous a jamais rien donné il a fallu se battre (parfois violemment) pour obtenir ce que l’on nomme « acquis »...lire la suite


        • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 8 janvier 11:25

          @Robert GIL
          « on ne nous a jamais rien donné il a fallu se battre »...

          ... sur la base des idées erronées de Karl Marx qui continuent de faire des ravages intellectuels...


        • César Castique César Castique 8 janvier 11:36

          @Robert GIL


          « ...il a fallu se battre (parfois violemment)... »

          T’as jamais pensé à mettre les photos de tes cicatrices sur un blog ?

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 janvier 21:04

          @Robert GIL
          Vous pouvez toujours rêver, la suite de notre belle Europe de la prospérité, c’est la fin programmé du modèle social français.


          La Gauche a explosé en vol..., les principaux syndicats sont soumis à l’ UE, et la moitié de la population française vit à crédit, avant qu’elle fasse un mois de grève, les poules auront des dents...

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 janvier 08:54

          @Jean-Pierre Llabrés
          Je crois que vous confondez les analyses marxistes du capitalisme qui sont toujours valides, avec l’usage que les apparatchiks du communisme en ont fait.


        • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 11 janvier 06:52

          @Fifi Brind_acier

          Et que faites-vous de l’obsession de Karl Marx de détruire la bourgeoisie ?...

        • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 8 janvier 12:22

          Un article bien trop simplificateur pour être crédible. Des événements ayant une influence capitale sont complètement occultés.
          Par exemple, l’accroissement démographique très important, la montée des pays émergents dans les parts de marché, tout cela rendant plus agressive la compétition sur le marché économique. Les augmentations de productivité entraînant la raréfaction du travail.
          Le fonctionnement de l’économie mondiale est désormais trop complexe pour être appréhendé par une grille de lecture marxiste datant du siècle dernier.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Libertad14

Libertad14
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès