Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Tribune Libre > Abilene, Texas (ville paradoxale)

Abilene, Texas (ville paradoxale)

Et si aujourd'hui, on parlait entreprise, théorie et autres conneries ?

Inutile de le nier, ça nous est tous déjà arrivé.

Au lieu de dire simplement ce qu’on pense et d’exprimer notre préférence, dès lors qu’une décision collégiale s’impose, on essaye de se mettre à la place des autres afin d’éviter de fastidieuses discussions. On se dit ainsi que l’on va aboutir plus vite à un choix qui satisfait tout le monde.

Je suis sûr qu’il vous est déjà arrivé de vous retrouver à bouffer des moules chez Léon de Bruxelles alors que personne n’aime les moules, simplement parce que vous avez cru que les fruits de mer résoudraient le problème de fer de votre neveu ou encore que votre belle-mère a voulu éviter d’infliger de la viande rouge à votre cousine, militante de la cause bovine.

C’est humain et complètement con (donc doublement humain).

 

C’est même un peu une spécialité féminine diraient certains : ne pas dire ce que l’on pense directement (c’est tellement plus drôle quand l’homme devine tout seul).

Oui, mais voilà : à vouloir ménager la chèvre, le chou et l’argent du beurre, on se retrouve assez vite à faire n’importe quoi et à confondre le cul de la chèvre avec celui de la crémière.

 

 

Le paradoxe d’Abilene

C’est l’histoire d’un couple et de beaux-parents qui ont chaud, très chaud. On est au Texas, la clim’ est en panne, tout le monde se dit qu’il faut faire quelque chose. Une discussion s’engage sur les possibilités de divertissement en cette après-midi étouffante. Le beau-père, à qui quelqu’un avait parlé d’Abilene (mais qui est incapable de se rappeler qui), propose alors de s’y rendre pour changer d’air. Le mari n’ose pas s’opposer à son beau-père, car sa femme lui reproche souvent de ne pas assez voir ses parents. Les deux femmes sont surprises de ne pas voir le mari s’opposer à cette suggestion saugrenue et n’émettent donc aucune opposition à ce plan (d’ailleurs, aucune des deux ne connaît Abilene qui est à quasiment 100 kms de là où ils se trouvent d’après Mapquest – équivalent américain de Mappy).

Les voici donc tous les 4 entassés dans la voiture à aller dans une ville que personne ne connaît pour faire on ne sait quoi. Une fois là-bas, ils ont faim et s’arrêtent donc dans le premier snack croisé qui s’avère glauque et de mauvaise qualité. Ils rentrent exténués par la route et la chaleur. De retour chez le mari et la femme, les langues se délient et ils se rendent tous compte que personne n’avait envie d’y aller. Tout le monde avait cependant pensé que les autres voulaient s’y rendre…

 

 

L’entreprise moderne

C’est un cas classique de phénomène de Groupthink, dans lequel le groupe a l’illusion que sa décision est collégiale et donc juste, alors qu’en réalité chaque individu est paralysé par les effets nocifs de la dynamique de groupe.

J’aime beaucoup la définition que donne Wikipedia de cette « mauvaise » dynamique :

« Un mode de pensée dont les gens usent lorsqu'ils sont profondément impliqués dans un groupe uni, quand le désir d'unanimité des membres outrepasse leur motivation à concevoir d'autres solutions de façon réaliste. » 

C’est aussi un mal moderne de l’entreprise où les aspérités sont lissées, notamment grâce à l’utilisation d’acronymes ou de formules aseptisées pour désigner des réalités qui le sont moins (partenaires sociaux, plan de sauvegarde de l’emploi, équivalent temps plein, etc.) et où l’on assène à longueur de réunions que le groupe est plus fort, tout en dévalorisant toute initiative individuelle qui s’écarterait de la ligne du parti, oups pardon, qui s’écarterait de la politique de l’entreprise. Toute pensée différente est donc écartée, voire punie, car considérée comme une forme de dissidence.

 

Ainsi donc, le pouvoir est confié aux médiocres qui arrivent à fédérer un consensus mou et à institutionnaliser un immobilisme favorable aux médiocres plus gradés qui leur ont laissé les clefs. Et l’entreprise peut emmener l’ensemble de ses gentils employés qui se tiennent tous par la barbichette (le premier qui pensera par lui-même aura une grosse tapette)… jusqu’à Abilene.

 

------

 

Retrouvez tous les articles inutiles de Jean-Fabien sur http://www.jean-fabien.fr

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • Etbendidon 2 février 19:23

    Coucou voila le premier troll
    Et ben moi je préfère PARIS dans l’Idaho 500 habitants et pas des bobos comme l’autre située en france
     smiley


    • Shawford Shawford 2 février 19:33

      @Etbendidon

      Décrypté inside/outside : LA FIRST LADY tu veux dire smiley smiley smiley /6P

      (si je pouvais défaillir, me transformer en smiley cœur, je le ferai instantanément et resterai dans cet état éternellement, mais comme dit l’autre, rester dans mon lit, tout ça ne m’est pas permit smiley )


    • sls0 sls0 3 février 02:47

      @Shawford
      Je ne suis pas trop smiley, ça fait longtemps que je suis sorti de l’adolescence, c’est peut être la cause.
      Votre intervention qu’avec des smileys aurait gagné en intelligibilité.

      @Etbendidon
      Je réside dans un pays où le bobo est une denrée rare, c’est vrai que c’est sympathique. Il n’y a pas que des avantages non plus, 23 fois plus d’homicides, le consensus et moins mou, c’est un détail, je préfère cela au mou.

      @ l’auteur
      Consensus mou, je le garde dans mes tablettes.


    • Griffon Jaune Kylo Ren 3 février 08:15

      @sls0

      Salut de loup de compagnie

      Bon ça te dirait, malgré tous les gras millions que t’as de côté, de servir de porte parole et de faire notamment un TEDX sur mes Trogs ?

      (sans smiley, et avec un petit goût de smarties dedans)


    • Griffon Jaune Kylo Ren 3 février 09:13

      @Etbendidon

      Tu voudrais pas faire ta BA du jour et faire un pitit peu de promo du livre de Paul in Mike IRL ? http://www.amazon.fr/Comment-je-suis-rest%C3%A9-inconnu-ebook/dp/B00YUPPK6A/


    • Jade4230 Jade4230 3 février 15:44

      Bonjour,

      j’ai acheté le livre de l’auteur, je m’attelle à sa lecture dès que j’arrive à faire fonctionner ce ...bip de kindle


    • Jade4230 Jade4230 3 février 20:06

      @Jade4230

      J’ai un problème fabienm pour ouvrir le kindle mais ça devrait s’arranger, j’espère que je ne veux pas être déçu. C’est de la même veine que les articles que vous écrivez ici ?


    • Fabienm 3 février 20:21

      @Jade4230
      oui, si on veut. Ce sont des romans à forte tendance humoristique smiley


    • Jade4230 Jade4230 16 février 18:13

      @Fabienm

      Effectivement, et c’est parfois très gras. Heureusement si Franck et Pierre dérouillent pour le principal (ce sont de veais amis IRL ?), vous vous donnez pas toujours le beau rôle.
      J’en suis au Chapitre 15, mais la vue du sang me glace, je sais pas si je vais continuer, sachant que moi savoir qui de Servane ou de Sylvie, peut me chaut.
      Enfin j’irai jusqu’au bout, malgré le kindle, et malgré le fait que vous sembliez quitter le fillon humoristique si on en juge votre dernier article. C’est bien dommage, vous êtes parfait dans le registre du clown « pin(ois)sonnier ».


    • gaijin gaijin 3 février 07:40

      oui
      et ça s’applique a la démocratie .......elle sombre dans le conscencus mou .....
      une autre façon de dire les choses c’est que la différence entre le sable et l’intelligence c’est qu’avec beaucoup de petits grains de sable on peut toujours faire un gros tas de sable alors qu’avec beaucoup de petites intelligences on ne peut pas faire une grosse intelligence ....


      • Griffon Jaune Kylo Ren 3 février 09:07

        Hey Paul in Mike

        He ben je vois que t’as loupé ton propre vermifugeage ? Parce que si tu sais pas qui c’est etbendidon, c’est que t’as loupé une bonne part de la vie des stars françaises et internationales des 25 dernières années

        Haut le cœurs buddy et sois digne de ta mission, ce dont je ne doute pour ma part pas une seule seconde. smiley


        • Alren Alren 3 février 13:04

          Très bonne fable pour décrire ce qui se passe dans les sociétés privilégiées hiérarchiques où le sort de la plupart des membres est entre les mains d’une petit minorité, voire d’un seul individu.

          Cette double-pensée comme aurait dit Orwell était présente dans toutes les cours royales comme celle d’un Louis XIV, dans les états-majors militaires, les gouvernements, les administrations centrales etc. Ce qui bien sûr n’empêchait, n’empêche, les coups-fourrés, les hostilités entre clans ou personnes, pour le plus grand mal évidemment de ce que le groupe est censé servir.

          En revanche, quand chacun n’a rien à craindre des autres participants, comme par exemple dans les partis politiques « démocratiques », on se déchire souvent à visage découvert.



          • gaijin gaijin 3 février 13:10

            @Alren
            " quand chacun n’a rien à craindre des autres participants, comme par exemple dans les partis politiques « démocratiques », on se déchire souvent à visage découvert.
            ben voyons .....
            les blancs moutons innocents comme l’agneau qui vient de paître
            on reparle de dsk ? ( piègé par qui ? ) de la lutte entre sarko et villepin ?
            on lave son linge salle en famille mais ça ne signifie pas que la lessive se fait a l’eau propre .....


          • gaijin gaijin 3 février 16:34

            @Chawarma42
            cocadelle ? wakarimasen .......


          • Shawford Shawford 3 février 13:36

            Bon y’a quelqu’un un peu moins con que toutes les grosses badernes de l’Univers ici réunies qui pourrait me dire ce qu’il a fait pour le bouquin de Fabienm aujourd’hui ou les jours d’avant ?

            Bibi j’ai retweeté son twitt de promo hier et je vais bien sur acheter l’e-book, c’est pas grand chose, mais cela multiplié par x trouducs, ça doit pouvoir lui être utile, non ?


            • Shawford Shawford 3 février 13:43

              @Shawford

              Et c’est simple à voir, personne n’a encore rien fait pour lui, ça va être simple de compter ceux qu’ont plus d’un neurone et y’a notamment gogol actualités pour ça.

              On va bien se marrer Paul & Mike, tant que tu vois rien venir de ce côté là, tous les avoxiens sont des smarties auxquels tu peux te dispenser d’accorder la moindre attention.

              Si tu pouvais pas t’empêcher et voulais te décrocher une ch’tite étoile pour baiser dans ton coin, sache que je suis partageux mais pas abstinent smiley


            • Fabienm 3 février 13:55

              @Shawford
              si tu l’achètes, il faudra aussi me dire ce que tu en penses smiley



            • Shawford Shawford 3 février 14:02

              @Fabienm

              Pour sûr l’ami, là je vais à la Sécu pour être enfin de nouveau sur les rails (là j’ai même pas de quoi payer l’échographie que je dois faire pour voir si je vais pas devoir repasser sur le billard en fin de semaine à cause du travail d’arable smiley qu’a fait le chirurgien, sachant pour rester dans l’intimité et comme tout le monde se fout de ce qu’on dit ici smiley , que j’ai ma coucougnette qui s’est re-remplie au même niveau qu’avant l’orchidectomie et ils doivent commencer à se dire que je suis bel et bien une erreur de la nature smiley smiley )) et après je lâche les 2,49€ (ça va j’ai encore les moyens pour ça) nécessaires pour me livrer à l’exercice smiley

              @+ smiley


            • Fabienm 3 février 14:03

              @Shawford
              tu conna is l’expression anglosaxonne « too much information » ? smiley


            • Shawford Shawford 3 février 14:45

              @Fabienm

              kills .... imagination smiley


            • Shawford Shawford 3 février 15:50

              @Paul&Mike

              Y’a un truc qui saoule, c’est cette verison en numérique, moi les bouquin je n’arrive à les lire en prenant tout le plaisir qui va avec que quand ils sont en version papier (on dit que c’est plus qu’un objet et on a bien raison). Tu comptes l’éditer pour de bon ?


            • Fabienm 3 février 15:59

              @Shawford
              hello

              il est édité et même distribué par hachette. Tu peux le commander dans n’importe quelle librairie ou même le commander en version brochée sur Amazon (ou sur mon blog).
              En librairie, donne juste l’ISBN pour qu’ils me retrouvent : 9782366510676


            • Shawford Shawford 3 février 16:09

              @Fabienm

              Génial je vais aller chez Mollat (tu connais notre top librairie bordelaise) et le commander si nécessaire.
              Et je te dirai koi smiley


            • Fabienm 3 février 16:13

              @Shawford
              Oui, je connais bien la librairie Mollat smiley


            • Shawford Shawford 3 février 18:05

              @Fabienm

              Ayé, alors j’ai pris mon courage à deux mains, j’ai pris mon vélos à deux jambes (freddy son p’tit nom c’est comme les livres je leur donne des noms normal ils ont besoin et méritent de l’amour) puis le tram jusqu’à Bordeaux où je t’ai commandé chez Mollat !!!!

              Et la Maison Paul & Mike va donc faire une entrée « triomphale » à Mollat avec une commande de 1 exemplaire (mais pas le dernier pour sûr) qui me sera destiné et que je récupérerai dans une semaine environ (+ délai lecture, je devrais être bon pour te faire une analyse critique pour le 21 smiley )


            • Lisa SION 2 Lisa SION 2 3 février 16:39

              Vous savez à quoi reconnait t on les gens qui ne sont pas bien chez eux ? ils sont tout le temps sur la route ou en avion !


              • Fabienm 3 février 16:42

                @Lisa SION 2
                Moi j’adore voyage et pourtant l’endroit où je me sens le mieux au monde, c’est chez moi smiley


              • capobianco 4 février 08:28

                Les commentaires me deviennent de plus en plus difficile à décrypter. Mélanges d’anglais, d’abréviations inconnues et d’un langage dans un style particulier genre « décontracté » ou torturé (quoi=koi ). Je ne cherche pas la polémique (paul et mike ?), c’est juste que ce serait plus facile de communiquer si on gardait un langage compréhensible par tous. Bonne journée.


                • Shawford Arnaud Bernier 4 février 08:37

                  @capobianco

                  je m’excuse capobianco, mais excepté mon premier commentaire dans le fil sous le post d’Etbendidon, il n’y a strictement aucun message caché ni arrangement avec la vérité des faits et des intentions, c’est le reflet exact de mes relations avec fabienm (qui dirige les éditions Paul & Mike), dans ma vie personnelle (chacun de s’en taper complément le coquillard, mais que je sache j’ai le droit de m’en épancher auprès de fabienm si j’en ai envie et qu’il ne me rabroue pas) et de ce que j’essaye de faire pour lui et en invite d’autres à faire de même.


                • capobianco 4 février 09:00

                  @Arnaud Bernier

                  Mon propos ne vous visait pas particulièrement, c’est plutôt cette façon de s’exprimer de beaucoup de personnes sur cet article qui m’a incité à réagir. Je suis sans doute trop vieux, dépassé voir « has Bean » comme il se dit maintenant (?) mais l’utilisation à tout propos de mots ou d’expression en anglais, d’abréviations inconnues, d’écrits genre certains messages téléphoniques ou encore d’un ton que je pourrais qualifier de « djeun » m’agace un peu. Il y a de plus en plus de commentaires qui deviennent totalement incompréhensibles de ce fait et parce que j’aime bien le français et que j’apprécie le débat, je trouve cette « dérive » (à mes yeux) dommageable.

                  Rien de grave donc, juste un trait d’humeur.


                • Shawford Arnaud Bernier 4 février 09:12

                  @capobianco

                  Je vous comprends mais n’est ce pas de votre part un simplement désabusement vis à vis des choses de la vie ?
                  Inventer, aller chercher dans d’autres cultures, jouer au jeu des mots et des intentions, n’est ce pas tout le sel de la vie que l’on exprime de la façon la plus exacerbée et la plus vivifiante lors de l’adolescence ?

                  Et oseriez vous me dire que l’adolescence n’’est pas la plus belle période de la vie (hors la confrontation douloureuse et parfois même funeste avec le monde des adultes) ? smiley


                • Shawford Arnaud Bernier 4 février 13:54

                  @capobianco

                  « has Bean », je l’avais loupé celle là, bien vu smiley

                  Ça me rappelle quelqu’un que j’ai rencontré chez me belle sœur, à Changsha en Chine. On est devenu amis en 1mn autour d’une Tshin tao.
                  Il avait passé 5 ans à la Fac d’Aix en Provence, et il me disait tout fier de lui qu’on l’appelait là bas Mister Bean (en relation avec la phonétique de son nom chinois), et alors même qu’il avait parfaitement compris où voulaient en venir ses interlocuteurs avec cette référence au pitre anglais peu amène, il ne s’en offusquait pas. Au contraire, il avait très bien compris que l’auto dérision qu’il pratiquait ainsi sur lui même était son meilleur viatique d’intégration. smiley


                • capobianco 11 février 10:05

                  @Arnaud Bernier

                  Je n’ai rien contre les autres cultures et au vu de la composition de ma famille il me serait difficile de ne pas aimer cette diversité. Par contre pour partager il faut quand même se comprendre, avoir un langage et une attitude qui favorisent l’échange. Et je crois que vous ne me comprenez pas et prenez mes remarques comme une forme de positionnement passéiste fermé alors que c’est juste une demande pour obtenir un vrai dialogue. Mais l’avenir est peut-être dans cette forme de communication et l’avenir est devenu court pour moi. Donc considérez mon trait d’humeur comme sans intérêt. 


                • Shawford Shawford 11 février 11:33

                  @capobianco

                  Bonjour, mon incompréhension sur votre dernier post était en tout cas tout autant littérale que figurée. Vous avez écrit has bean (bean = haricot), or vous vouliez en fait sans aucun doute écrire has been (vieux jeu, passé de mode) au vu de votre réaction présente.
                  Ayant cru que c’était volontaire, j’espère que vous me pardonnerez alors ma digression.

                  Pour le reste, que vous dire, est ce qu’une écriture sans aucun double sens ni sens caché ni humour ou digression favorise la compréhension ?
                  Et bien regardez les innombrables échanges sans fioriture d’aucune sorte qui se déroulent sur AV, pensez vous sérieusement qu’ils apportent quoi que ce soit sur le plan de la compréhension mutuelle ?
                  Je pense qu’il permettent à chacun de lustrer son égo, de s’auto-convaincre plus avant de ses propres convictions établies ou en voie d’affermissement, de se conforter entre « penseurs » de même obédience, voilà à peu près tout à ce quoi tout ce cirque mène.
                  Et sachez bien que je minimise par contre en rien le salutaire devoir d’information et de ré-information qui s’y joue, nécessaire ne serait que par le fait qu’il montre l’existence d’un débat en dehors de celui réducteur sermonné par les médias mainstream et les différentes officines détentrices d’un pouvoir contraignant vis à vis de la libre expression du peuple.

                  A tout le moins, si vous avez déjà été confronté aux notions de la PNL (Programmation Neuro Linguistique) on sait de toute façon que sur un message émis par un émetteur quelconque, seul 10% de celui ci sera vraiment reçu et compris par le récepteur.

                  Alors disons que pour ma part j’explore d’autres voi(es)x et je suis tout disposé à continuer l’échange si vous cela vous dit.


                • Shawford Shawford 19 février 13:23

                  @fabienm/raclure

                  j’espère que vous avez bien archivé chacun de votre côté la coupure au montage du post de capobianco et du mien subséquent d’il y a quelques minutes, ça c’est votre job !!!!

                  Dans la même perspective, vous êtes tous les deux garants sans exclusive des conséquences de l’investigation plus avant sur le matricule éventuellement usurpé, de même que de l’éventuel rendez vous galant manqué ( smiley :-> )

                  Capiche, cabrones ?


                • TicTac TicTac 4 février 11:33

                   smiley smiley smiley


                  • Shawford Arnaud Bernier 4 février 11:48

                    @TicTac

                    Hein il est pas mal ce fil, tout aussi chamarré que synthétique smiley

                    Mais dis moi par contre Castor, j’ai une question qui me turlulupipine, ô initié parmi les initiés, t’as fait quelque chose pour le bouquin de fabienm IRL ?


                  • Shawford Shawford 10 février 18:52

                    Salut Fabienm :

                    « La chasse je maîtrise. Pour plumer un perdreau par contre, je manque d’inspiration. » smiley

                    Ça commence bien, je pense que je vais m’éclater à lire ton bouquin. smiley

                    @+


                    • Shawford OR ANGE SKINK 28 février 10:52

                      @PAUL&MIKE

                      « On croit à tort que les vampires n’ont pas d’odeur, mais c’est faux. Servane sentait le sexe, pour amateurs un peu tordus, et la citronnelle. Aucune mouche n’aurait pu survive à un tel mélange. Elle était l’antithèse d’une bouse de vache, quelque part entre la rose à cueillir et le serpentin anti-moustique, avec deux grosses épines dans la bouche ». smiley smiley smiley

                      Sublime Jean Fab ! smiley

                      Quand je pense que j’avais du mal à entamer ce chapitre 15 alors tout ce qui précède me paraît très nettement avoir préparé ces premiers instants de grâce « crapularde », et qui ressortent de ces quelques ligne mises ici en citation.

                      Schulppppp pour la suite, ce roman sera avalé avant ce soir !!! smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès