• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Abolition des privilèges ou enfumage ?

Abolition des privilèges ou enfumage ?

Quand Buffet bluffe

Les indignés du ghetto du Gotha vont finir par nous arracher des larmes...

Il est des hyperriches, américains et depuis peu français, sauf au sein du Fouquet's Club, qui ne manquent d'audace verbale. Ou de culot ?

La crise financière et économique ne contribue pas seulement à appauvrir les moins favorisés. Elle commence à inquièter les hyperriches, à leur susciter quelques craintes, car ils redoutent sans doute qu'elle finisse par jouer contre leurs propres intérêts à long terme ou seulement par réduire leurs profits faramineux.

Après avoir beaucoup joué cyniquement dans les secteurs les plus juteux et sur la scène financière, avoir aussi bien aidé Goldman Sachs, à une certaine époque, Buffet envisage maintenant un possible retour de bâton, une certaine fin de l'âge d'or.__- [« Nous sommes au sein d’un cauchemar, disait aux siens Warren Buffet. Retournons par la pensée vers l’Âge d’Or où tout allait encore bien et… tout redeviendra comme avant ! »]

...Lui qui disait naguère, au début de la crise financière,"'C'est quand la mer se retire que l'on voit ceux qui nageaient tout nus" (Autrement dit : avec la crise des subprimes, cette prédiction prend tout son sens. Les grands groupes bancaires américains, qui semblaient extrêmement solides, se sont révélés largement exposées aux défauts massifs de remboursements des emprunts à risques..)

Le voilà maintenant qui se couvre de cendres, qui fait don de sa personne, tel un héros sacrificiel. Sale temps pour les riches !
Sentent-ils les dangers de la situation actuelle ?

__Sous le feu de critiques de plus en plus vives et nombreuses à l'encontre de la richesse scandaleusement provocatrice autant qu'illégitimement accumulée, lui et les siens commencent à être saisis par une certaine culpabilité (crainte ?), et allument des contre-feux, en continuant à soigner leur image, comme ils le font à travers leurs actions de charity business, de philanthrocapitalisme, quand la bonté privée prend le pas sur la simple justice...

_Comme dit JL Morlie, "Warren Buffett veut plus d'impôts pour les riches, cette information est reprise partout ; Paul Jorion – lui-même – porte Buffet au rang des initiateurs de l’abolition des privilèges : les Aiguillons, Noailles, et Beauharnais. Jorion utilise toutefois le mot « initiateur ».

___Le psychodrame n’était donc pas complet ? Comme le rappelait Vingtras, sur son blog Mediapart, la nuit du 4 août fut un enfumage. Naturellement, ici, nous penserons que Jorion considère l’affaire Buffet comme une prise élégante, à utiliser dans le but de faire "valdinguer" ce système bien au-delà du tapis, tout évitant de nous laisser réduire en bouillie dans l’inévitable écrasement de ses forces brutales. Dans le but d’entrainer un effet de bord , examinons la manœuvre y appliquant l’algorithme de Debord  : Le spectacle n'est pas un ensemble d'images, mais un rapport social entre des personnes, médiatisé par des images..."

___Du bluff donc, du grand spectacle... "S'il y a d'abord une opération de bluff que veut monter Buffet, c'est bien celle-ci, à savoir qu'après avoir voulu se persuader que sa classe avait gagné la guerre et que ça y était, il pouvait à présent dormir sur ses deux oreilles de Mickey, le voici à jouer les "débonnaires", les "papa gâteaux". Comme dirait Soros, un autre "débonnaire" .."Warren est rusé" : il sait que s'il ne lâche pas un peu la corde, elle risque de casser et alors, Adieu la terre ! la classe d'en haut s'envolera à tout jamais." (PIM)


Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 18 août 2011 10:18

    du pipeau !

    quand on voit que les lobbies des riches s’opposent de toutes leurs forces à la moindre augmentation d’impôts au Sénat comme à la chambre des représentants , alors qu’ils veulent sabrer toujours plus les dépenses sociales des plus pauvres !

    4/5 des profits vont dans la poche des 1/100 ricains les plus riches......  smiley


    • Taverne Taverne 18 août 2011 10:36

      Les méga riches accepteraient une très légère contribution de leur part mais à deux conditions :

      - que cela soit le moyen aussitôt après de faire payer les peuples qui, croyant que les riches participent, seraient plus dociles à l’impôt et aux sacrifices,

      - qu’ils puissent bien entendu avec la complaisance habituelle des gouvernements continuer d’échapper à l’impôt par divers moyens (par la fraude impunie, par des biais légaux, par des avantages consentis par leurs amis politiques : il n’y a pas que Bernard Tapie qui se fait aider...)


      • Cug Cug 18 août 2011 10:43

         C’est de la pure hypocrisie ...
         Ce type a appuyé via ses médias les guerres US pour les pétro-dollars !!!
         Il s’en ai mis plein les poches toute sa vie ....

         Et quand il voit que tout part en vrille, la main sur le cœur il se la joue « abbé Pierre » !!!

         Pendez le haut et court ...


        • JL JL 18 août 2011 10:50

          Pas mieux que les trois coms précédents.

          Les riches ont besoin de toujours plus d’argent, il y va de leur survie.


          • Pyrathome Pyrathome 18 août 2011 11:17

            Le comble du comble de la tartufferie......


            • jaja jaja 18 août 2011 11:49

              « Tout va très bien pour les riches dans ce pays, nous n’avons jamais été aussi prospères. C’est une guerre de classes, et c’est ma classe qui est en train de gagner »

              Ce type qui possède 52 milliards de dollars commence peut-être à comprendre... Lui qui dit guerre sait que ça veut dire pertes dans les deux camps et entrevoit peut-être que sa classe ne gagnera pas....
              Il tient peut-être à sa peau tout simplement ?


              • Pyrathome Pyrathome 18 août 2011 12:24

                C’est une bonne déduction, ils anticipent leur chute ?....
                Ça voudrait dire qu’ils s’aperçoivent que le bord du gouffre se rapproche à grand pas....


              • JMK66 JMK66 18 août 2011 12:53

                Je partage cette déduction également


              • NeverMore 18 août 2011 12:17

                « Abolition des privilèges ou enfumage ? »

                Est ce que le père Noël existe ou bien ... ?.


                • wesson wesson 18 août 2011 12:30

                  Bonjour Zen,
                  comme souvent, votre pensée est très juste, et il faut donner à ces larmes de crocodile l’importance qu’elles ont. On y croira lorsque ce sera suivi d’effet, ce qui n’est pas prêt d’arriver. Ceci dit, la machine a enfumer a déjà été branchée à l’Élysée, qui va nous pondre une taxe insignifiante pour 2 ou 3 contribuables bien choisis.

                  Néanmoins, je crois que tout ceci participe d’une prise de conscience d’une certaine partie de l’oligarchie. Le corollaire des politiques de rigueurs et de l’ordo-libéralisme c’est tout simplement l’instabilité politique. Et oui, que voulez-vous, pour les milliardaires et les marchés, il faudrait que le peuple accueille toutes ces politiques d’austérité par des bravos et des vivas... sauf que ça regimbe de plus en plus, et un peu partout. Les grecs sont en état quasi-insurrectionnel, les Espagnols commencent à bien remuer, chez les Anglais ont vient de se mettre dans la danse, etc etc ces politiques là passent de moins en moins. Et plus que tout, ce que le milliardaire apprécie, c’est la stabilité, qui lui permet de penser qu’il aura encore demain tous les privilèges qu’il a accumulé aujourd’hui.

                  C’est pour moi la peur qui motive ces quelques personnes à prendre des positions peu orthodoxes pour leur classe. Mais le pire dans tout cela, c’est que même si on peut leur reconnaitre une forme de sincérité, il faudrait pour mettre en œuvre ces mesures un retournement complet du politique, qui sont en dernière analyse les responsables réels de la situation actuelle, car c’est eux qui ont mis en place les loi de dérégulation qui nous ont amené là.

                  Alors soit ils se déjugent complètement, comme on aurai pu demander au nazis de mettre en place une politique pro-juive, soit ils essaient de continuer comme ça, jusqu’au point de rupture qui ne cesse de s’approcher.


                  • Piotrek Piotrek 18 août 2011 13:00

                    Bufett est réellement une exception, un cas à part. Son approche du pognon est industrielle, il mise sur des boites qui produisent vraiement, celles qui ont alimenté consomation de l’american dream par la valeur du travail... et c’est pour ca que les américains l’aiment bien. Ce n’est pas qu’un boursicoteur surement pas un spéculateur.
                    Autre chose, il est LE plus riche, il aurait cent fois moins de pognon que cela ne changerait rien pour son train de vie (sa légendaire bagnole pourrie)

                    Le problème c’est que les autres riches, des vrais branques en majorité, ceux pour qui un kopek est un kopek, l’utilisent en tant que symbole pour se cacher derrière, comme un autocollant sur la Rolls « Les riches sont sympa ! »


                    • ZEN ZEN 18 août 2011 13:55

                      Bonjour Piotrek

                      Il est vrai que Buffet n’est pas un pilleur spéculatif à la Soros
                      C’est encore un peu une figure du capitalisme du début du siècle dernier, fuyant le luxe et vouant un culte au travail, selon la typologie de Max Weber.
                      Sa volonté exprimée de ne rien léguer à ses enfants, qui doivent faire leur vie par eux-mêmes, finit même par le rendre assez sympathique.
                      Mais il est vrai qu’il sert d’alibi et qu’il fait partie d’un système


                    • Dogen 18 août 2011 17:30

                      Tout a fait Piotrek, merci pour votre commentaire.

                      Sur le font l’article a raison de douter de la sincerite de la classe des tres riche, mais Buffett est juste le plus mauvais exemple.
                      Ce n’est pas un speculateur, mais un investisseur a l’ancienne.
                      Loin d’avoir retourne sa veste hier soir, il prone la meme chose depuis de nombreuses annees.

                      Soros est plus sulfureux, mais meme lui a deux visages. S’il specule et profite d’un systeme deregule d’un cote, mais il denonce egalement depuis longtemps ce systeme qui lui permet de gagner tant l’argent.
                      Il a notamment denonce bien avant tout le monde les politique de taux bas de la FED, qui irrigue l’economie financiere de dollars a ne plus savoir qu’en faire, et engendre toute sorte de bulles speculatives.


                    • Gasty Gasty 18 août 2011 13:29

                      Ils ont une conscience des problèmes mais ils ne s’écarteront jamais de leur convictions d’être des élites nécessaire au fonctionnement de la société. Le problème s’est qu’il s’agit de leur société.
                      Ils ont l’argent, ils ont donc le pouvoir et doivent coute que coute continuer à faire perdurer leur pouvoirs qui n’a rien d’ humaniste.

                      Voici une des pensées profondes de l’ultra libéralisme sur la comparaison entre charité et solidarité ( dont lucilio ne saurait désavoué) :

                      La charité désigne généralement l’amour désintéressé pour autrui. Il se traduit en acte par une aide désintéressée aux nécessiteux., acte qu’on appelle aussi charité.

                      En effet, on présente trop souvent la solidarité comme un acte de générosité envers les nécessiteux. Mais la solidarité ne se prête pas du tout au recouvrement de cet acte, mieux désigné par le terme « charité ». La solidarité ne dit rien du type d’engagement mutuel formé par les individus. Ainsi, un groupe de soldats peut très bien être solidaire : chaque individu du groupe se sacrifie pour celui-ci.

                      Un retour aux bonnes valeurs religieuses, voilà ce qui devraient les satisfaire. Reprendre du service religieux.


                      • Gasty Gasty 18 août 2011 13:30

                        La citation est :

                        "La charité désigne généralement l’amour désintéressé pour autrui. Il se traduit en acte par une aide désintéressée aux nécessiteux., acte qu’on appelle aussi charité.

                        En effet, on présente trop souvent la solidarité comme un acte de générosité envers les nécessiteux. Mais la solidarité ne se prête pas du tout au recouvrement de cet acte, mieux désigné par le terme « charité ». La solidarité ne dit rien du type d’engagement mutuel formé par les individus. Ainsi, un groupe de soldats peut très bien être solidaire : chaque individu du groupe se sacrifie pour celui-ci.


                      • fourminus fourminus 18 août 2011 13:54

                        Merci Zen, content d’avoir lu cet article sur Agoravox.
                        Bien vu le clin d’œil aux travaux des Pinsons sur la sociologie des riches (ghettos du Ghota).
                        Les riches sont la classe sociale la mieux organisée et la plus solidaire comme l’ont montré ces deux sociologues bourdieusiens (excellent docu). Les riches se prêtent leurs châteaux entre eux, collectivisent les frais d’entretien, marient leurs enfants entre eux et surtout sont capables de défendre leurs intérêts.

                        Difficile de le leur reprocher. Dommage que nous n’en fassions pas autant. Le peuple s’est endormi dans le confort (relatif) de la société de consommation. Nous avons cru que les intérêts des riches étaient les nôtres. Nous leur avons laissé les clefs de la BCE et même de l’Élysée en élisant leur avocat N. Sarkozy. Le résultat est catastrophique. Ils ont ruiné le pays.

                        Vivement que le peuple reprenne la parole et défende ses intérêts. Souvenons nous de Maastricht : les moins éduqués avaient le mieux compris que cette Europe là était une erreur.

                        La démocratie c’est le dialogue entre les classes sociales, non ? Alors : faut gueuler !!! Pour le bien de tous d’ailleurs, même des riches. Parce que où placent-ils leur fric les riches ? Dans les dictatures qu’ils suscitent ? Non, en Suisse, l’un des pays les plus démocratique.

                        Vive la démocratie !
                        Aujourd’hui le modèle ça n’est plus l’URSS, Cuba, les USA ou le Japon. Aujourd’hui le juste modèle c’est la Suisse ou l’Islande qui refuse de rembourser ces soi-disant dettes.

                        Sans Maastricht la France aurait peut être rejoint le niveau démocratique et de développement de la Suisse. Nous aurions disposés comme en Suisse d’infrastructures d’excellente qualité, de transports en commun propres, surs et efficaces, de services publics modernes et pratiques. D’une excellente éducation. Notre armée serait défensive et n’agresserait pas la Libye.

                        On ne peut pas ré-écrire l’histoire. Mais la Suisse ou l’Islande montrent un chemin réaliste et efficace : la démocratie.


                        • ZEN ZEN 18 août 2011 14:00

                          Bonjour fourminus

                          Merci !
                          Quoi ! les riches donnent dans le collectivisme ! smiley  smiley
                          Si on m’avait dit un jour que la Suisse pourrait apparaître comme un modèle...
                          Jean Ziegler doit être perplexe smiley


                        • fourminus fourminus 18 août 2011 15:50

                          Il y avait les mao, les trotskos, les cocos, les gaullistes... Pourrait-il y avoir les « suisses » ?

                          A quand un parti politique qui défende notre intérêt à tous (même aux riches) : la démocratie ? Les blogueurs sont les citoyens les plus avancés pour s’organiser et pourtant toutes les tentatives de les fédérer ont échoué jusqu’à présent.

                          Nous ne sommes pas d’accord sur tout, bien-sûr et heureusement, mais au moins sur ce principe : la démocratie : tout irait mieux si les intérêts de tous étaient pris en compte et non pas seulement l’intérêt des riches.

                          Pauvres riches. Libérés du contrôle de la classe ouvrière ils sont tombés dans l’ubris de la spéculation. Ils sont obsédés par le court terme, ils n’ont plus aucune morale. Ils sont comme des toxicos en manque : on ne peut plus leur faire confiance. Ils parient sur la hausse ou la baisse, sur la faim dans le monde, parfois sur la faillite des entreprises bâties par leurs propre parents... Les riches des années 2010 sont des lascars irresponsables. Hélas ils n’ont jamais eu autant de pouvoir : ils influent sur les médias (comme l’a montré Forrest Ent, les anciens s’en souviennent), le Président de la république était (est ?) leur avocat, en Italie c’est carrément l’un d’entre eux qui dirige le gouvernement...

                          Mais loin de les enrichir c’est l’inverse qui s’est produit. Leurs pays s’affaiblissent, le cours de la bourse pointe vers le bas... A cause du chômage, des salaires trop bas : leurs affaires ralentissent. Ils se sont pendus eux même comme Marx l’avait prédit.

                          Au final c’est la Chine qui se développe et nous qui régressons.
                          Avaient-ils le droit moral, les riches, de vendre notre savoir faire aux chinois ? Certes, ils en possèdent les brevets. Mais ils ont joué contre l’intérêt des ingénieurs, des techniciens et des ouvriers qui avaient permis ces inventions...

                          Les riches seuls au pouvoir : la société est déséquilibrée, mal gérée.

                          Internet, les réseaux sociaux, permettront sans doute un jour au peuple de faire valoir de nouveau ses intérêts. Mais combien de temps cela prendra t’il ?

                          Faudra t’il comme pour la révolution française un siècle de préparation, celui des lumières, avec ses clubs de réflexion, ses libelles, ses martyrs... (ses blogueurs ?)

                          L’outil idéologique est pourtant déjà là : la démocratie. Il doit juste être adapté au nouveaux moyens de communication et d’organisation dont nous disposons aujourd’hui.


                        • révolQé révolté 18 août 2011 16:11

                          Je n’attendrais pas 1 siècle... !!!  smiley


                          • Ariane Walter Ariane Walter 18 août 2011 16:16

                            A propos de la Chine, quand on voit comme ils traitent leurs paysans-travailleurs, on est dans un monde dont l’abjection n’a jamais été atteint. Aucun esclavage n’a eu cette absence d’humanité.
                            Il va falloir secouer les puces aux ASIATIQUES qui ont les plus grandes philosophies humanistes et les plus grand mépris des travailleurs. il faut voir ce qu’est pour eux la prostitution par exemple. leur façon de traiter les animaux.

                            Que l’Asie redevienne un des berceaux du respect de l’amour du prochain,. lao-Tseu, Bouddha, Confucius, soufflez le vent de votre pensée sur une décadence foudroyante et mortifère.

                            Ils ne sont pas les seuls , bien sûr.
                            Et la cololisation occidentale, à travers les âges , a tapissé les ciels et les enfers de tortures et de corps broyés.

                            Jolie planète.


                            • Dogen 18 août 2011 16:58

                              Votre article est completement nul.

                              Un ensemble de cliches et de prejuges.
                              Vous n’avez rien verifie, vous ne connaissez rien du personage.

                              Bref, du Riche=Mechant bien basique
                              Le manicheisme, c’est franchement le niveau 0 de la pensee humaine.

                              Les propos que Buffett a tenu dans le New York Times, il les tient en realite depuis plus de 10 ans. Tres regulierement, il fait des sorties en expliquant que le systeme est injuste, que la repartition de richesse est inexistante, et que les impots des riches sont tres insuffisants.
                              Il a par ailleurs annonce depuis longtemps que ses enfants ne toucherait qu’1% de sa fortune, car il ne croit pas aux privileges indus.
                              etc...

                              Par ailleurs, Buffett n’a pas dit « que sa classe avait gagne la guerre », c’est l’une des nombreuse lubie fausse d’Avox .

                              Buffett a dit :
                              « Il y a une guerre de classe, et ma classe est en train de la gagner, et ca n’est pas normal ! »

                              Bien sur, quand on hait les riches de maniere viscerale, on oublie la derniere partie...



                              • Dogen 18 août 2011 16:59

                                En fait c’est un peu comme des revolutionnaires, qui cracherait sur Lafayette...


                              • fourminus fourminus 18 août 2011 17:29

                                « C’est quoi cette mentalité à la con qui voudrait que »les riches« soit un bloc unit et qu’ils pensent tous la même. »

                                Zen cite ses sources : les sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot qui ont démontré que les riches sont la classe la plus unie, la plus solidaire et la mieux organisée.
                                Et vous, quelles sont vos sources ?

                                Et puis, inutile de le traiter de con, merci.


                              • Dogen 18 août 2011 17:48

                                Des sociologues, ca demontre quelque chose ?

                                Actias a tout a fait raison.
                                Au mieux, peut-etre qu’on peut dire que 10,000 riches representent une realite un peu plus homogene que 20,000,000 de pauvres... Ca ne serait pas tres etonnant.

                                Mais le concept du bloc homogene de riches qui pensent tous la meme chose et agissent tous dans le meme sens est evidemment faux.


                              • ZEN ZEN 18 août 2011 18:07

                                Pas de chance, Mr Actias !
                                Merci quand même pour le ticket
                                Je viens d’hériter d’une richissime cousine texane
                                Donc je vais changer de camp et « allumer des contre-feux », car la peur me gagne smiley
                                Personnellement, je ne connais pas l’oiseau aussi bien que vous, car je n’ai pas encore eu l’honneur de manger à sa table
                                Où avez-vous lu l’équation manichéenne : riche= méchant ?
                                Où est la morale ? Je reconnais même à l’homme quelques qualités et quelque constance, dans une réponse plus haut, ainsi qu’une position singulière dans le monde des richissimes.
                                Bon, si vous pouvez m’introduire auprès de lui, je serais heureux de le connaître un peu mieux, afin de refondre mon article, qui n’est qu’un point de vue forcément limité.
                                Merci d’avance.


                              • fourminus fourminus 18 août 2011 18:18

                                Vous caricaturez la position de Zen. Personne n’a dit que tous les riches pensent tous la même chose...
                                En revanche vous ne pouvez pas nier que de Buffet à Levy les riches sont capable de monter une campagne de communication dans la presse en faveur de leurs intérêts.

                                Le problème n’est d’ailleurs pas qu’ils le fassent mais qu’ils soient les seuls à le faire.
                                Ca tue la démocratie quand les intérêt d’une partie de la société prime sur ceux des autres...


                              • ZEN ZEN 18 août 2011 21:03

                                Actias
                                1 et 2 millions de dollars
                                 ?...
                                ça va , c’est à ma portée maintenant...
                                Il est sa propre classe ?...
                                Une classe à un élément, c’est rare smiley


                              • ZEN ZEN 18 août 2011 18:13

                                Dogen

                                Bref, du Riche=Mechant bien basique
                                Si c’est ça que vous avez lu, réajustez vos lunettes
                                Comme Actias


                                • Clouz0 Clouz0 18 août 2011 18:42

                                  Ce que certains ne supportent pas c’est que, d’eux-même des chanceux très riches, proposent de participer un peu plus. Les salauds.

                                  Pour un même résultat, voir pour un résultat inférieur, Zen préférerait grandement des méthodes coercitives.


                                  • wesson wesson 18 août 2011 18:50

                                    Bonjour Clouz0,

                                    « Pour un même résultat, voir pour un résultat inférieur »

                                    Ah parce que suite à ces déclarations les impôts de ces personnes ont été rehaussé ?


                                  • ZEN ZEN 18 août 2011 19:13

                                    Tout à fait, ClouzO !...
                                    Qu’on resorte la Veuve, qui commence à rouiller !
                                    Cela permettra de créer un emploi disparu smiley
                                    Vous savez, ClouzO, aux pseudos multiples, ce W.B. commence à me devenir sympathique
                                    Je n’en dirais pas autant de Soros, de Lévy ou de la Fouquet’s club.band


                                  • paul 18 août 2011 19:03

                                    Aux États Unis, il y a plus 1,4 millions d’organismes de charité, destinés, en fait , à compenser la faiblesse des budgets sociaux .
                                    Bush avait montré l’exemple en taillant dans les dépenses sociales en 2004, alors que les
                                    subventions aux associations religieuses avaient doublé, pour atteindre 2 millions de dollars .
                                    Une certaine conception de la solidarité nationale que Maurice Lévy en France voudrait copier .


                                    • ZEN ZEN 18 août 2011 19:03

                                      Voilà qui va faire plaisir à Actias
                                      Ce W.B. commence à m’attendrir...


                                      • herbe herbe 18 août 2011 20:22

                                        ZEN,

                                        il faut bien avouer qu’on a tellement dit et répété ici comme ailleurs ce que professe WB (et d’autres, il est loin d’être le seul, et comme je l’ai souhaité enfin ici aussi en France ...) qu’on serait vraiment des grognons de le déplorer.

                                        Même si il y a loin de l’intention à l’acte comme ce monde nous le rappelle sans cesse (hélas pas de bisounours...), je préfère ce discours à celui d’un Dassault, d’un Ernest A Seillière, ou d’une Parisot, souhaitons d’ailleurs que ce derniers se rallient à la bannière des riches enfin sages(?).

                                        Et puis si les actes tardent, je compte sur l’immense ’alors chiche’ qu’on peut leur envoyer comme signal pour qu’ils puissent être à la hauteur de l’intention.

                                        Sinon comme l’avait dit un auteur ici même sur Agoravox, E.T. revient pour la fessée, mais j’ose espérer que ce n’est pas la crainte qui les motive ...

                                        Si il y avait bien une règle d’or à graver quelque part ce serait bien une comme celle qui correspond à ce signal qui vient d’être lancé ...


                                      • herbe herbe 18 août 2011 22:53

                                        Pour développer cette histoire de fessée, en fait point besoin de notre hypothétique E.T., ce serait plutôt S&P !

                                        Et oui ceci avait été relevé déjà précédemment suivre le lien :

                                        http://intox2007.info/?p=2660&utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=standard-poors-voudrait-plus-dimpots-pour-les-riches-americains

                                        La fessée c’est donc le AA-, mais comme on l’a vu, ils le font de leur plein gré n’est ce pas smiley ?

                                        En tout cas c’est un peu mieux présenté comme ceci pour le panache....


                                      • velosolex velosolex 19 août 2011 00:45

                                        C’est tout de même un signe, même si cela fait sourire certains ( et moi-même)
                                        Avant la révolution de 89, certains nobles s’étaient bien aperçu que le système allait dans le mur, et les réformes qu’ils étaient prêts à envisager ( de même que le roi d’ailleurs) avait pour but de sauver le système.
                                        Riches, mais pas fous.
                                        Il est un moment où la morgue et les gardes du corps ne vous protègent plus.
                                        Et où il vous faut négocier une place dans une chaloupe, dans le bateau qui prend l’eau de toutes parts.
                                        Et que faire de ces lingots, qui ne sont plus que du plomb, quand on se retrouve à l’eau

                                        Deux façons donc de voir ce message :
                                        Comme le comble du cynisme
                                        Ou comme un message d’espoir, comme l’a fait remarqué Herbe,
                                        joli pseudo, tout à fait adapté à l’article.


                                        • ZEN ZEN 19 août 2011 08:33

                                          vélosolex, bonjour !

                                          L’or et le plomb : belle parabole....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès