• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ados, le visionnage des vidéos pornos multiplie les tentatives de suicides (...)

Ados, le visionnage des vidéos pornos multiplie les tentatives de suicides par trois !

 Des enquêtes qui interpellent !

Plusieurs enquêtes le montrent, 80% des ados ont déjà visionnés des vidéos pornographiques :1 , autres résultats Google : . Hélas ce visionnage peut être un danger pour leur santé mentale. En effet une étude ( voir plus bas ) révèle que ce « phénomène » multiplie les tentatives de suicide par trois.

Parents pour éviter ces visionnages sur les ordinateurs ou les téléphones portables de vos enfants, maintenant avec certains dispositifs, il est heureusement possible de contrôler et d'empêcher ces visionnages : 1 -2 ( voir les dispositifs plus bas )

 Le jeudi 16/02 le Professeur Israël Nisand , invité dans l'émission « C'est à dire » sur france 5, déclarait que des enfants âgés d'une dizaine d'années visionnaient à l'aide de leurs téléphone portable des vidéos pornographiques. Je copie pour vous ces quelques lignes prises sur le site de l'émission ( voir la source plus bas ). « Autre phénomène, le visionnage d’images pornographiques par les mineurs de moins de 15 ans, dont "des jeunes de 9-10 ans (...) addicts de pornographie à hauteur de deux-trois heures par jour, sans dépenser un seul centime" par le biais d’Internet. Cela montre également "que nous n’avons pas parlé à nos jeunes de sexualité. On a des tabous dans notre pays, et le tabou qui consiste à ne pas leur en parler est (véritablement) dommage". D’autant que dans ce dernier cas, cela devient "le modèle que nous offrons à nos jeunes garçons en matière de sexualité (...) Ça augure mal des relations homme/femme pour demain" :source
Sur ce sujet consultez ce site :. ( Pour info, le professeur Israël Nisand a mis en place un site destiné aux adolescents pour toutes questions touchant à leur sexualité : et ici. )

Les dangers du visionnage d'images pornographiques pour les adolescents !

Le 21 janvier sur Agoravox, je publiais cet article : Milieu scolaire - Harcèlement et violences scolaires : Analyse de ces deux inquiétants phénomènes ! , dans un paragraphe de cet article j' avais déjà abordé ce sujet, néanmoins j'ai continué à chercher des infos supplémentaires, et dans mon moteur de recherche ( Google ) j'ai tapé ces mots clés : « les dangers des images pornos pour les ados  »

Les résultats de ma recherche m'ont interpellé, car l'un d'eux, une étude conduite ( en mai 2003 ) par Marie Choquet, ( voir également , ) directrice de recherche à l’INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale), qui avait pour but d’analyser l’ampleur et les conséquences de la « consommation d’images pornographiques » chez les adolescents indiquait que cette pratique multipliait par 3 les tentatives de suicide  : source. En outre cette pratique perturbe fortement les ados,car elle donne une vision déformée de la sexualité, et ces visionnages freinent le développement d’une sexualité personnelle selon leurs vraies envies : source. (les autres résultats Google sont : ici.) Vous le voyez, en constatant les effets délétères que produisent le visionnage d'images pornographiques, je pense qu'il est du devoir des parents que d'installer sur les ordinateurs ou les téléphones portables de vos enfants des dispositifs qui contrôlent et surtout bloquent les visionnages de ces vidéos choquantes et malsaines.

Les logiciels de contrôle ou de filtre parental !

Les logiciels de contrôle ou de filtre parental sont des logiciels qui permettent aux parents de restreindre l'accès à Internet de leurs enfants, pour protéger ces derniers, en particulier contre les risques de pédophilie et les sites à caractère pornographique. Parents sur les téléphones portables de vos enfants, vous avez la possibilité  de verrouiller l'accès à certains contenus susceptibles de heurter la sensibilité des plus jeunes enfants (services sexy, "chat", blog et sites de rencontres) sur leurs portails multimédia.( ce service est gratuit chez ces trois opérateurs : Bouygues, Orange, SFR ) voir làSur le web, il existe des sites qui proposent des logiciels pour protéger vos enfants de toutes les nouvelles technologies ( protection des données personnelles, Facebook, et autres dangers du net comme : celui- ici , ou cet autre qui est capable de surveiller les téléchargements illégaux ( loi HADODI ), ou de gérer le temps et les heures d'accès à l´ordinateur, et même à distance (du bureau en temps réel) etc etc : , deux autres sites destinés aux parents pour apprendre à renforcer la sécurité de leurs enfants dans le monde numérique : ici ,et .

Bien qu'ayant une connexion internet 3G+ avec Bouygues, j'ai néanmoins conservé mon ancienne boite mail sur Orange. Sur sa page d'accueil, tout tout en bas à gauche , il y a la fenêtre : « AFA protection de l'enfance ».( Association des Fournisseurs d'Accès des services Internet :AFA.) Sur cette page, il y a plusieurs conseils pour protéger les enfants des dangers de l'internet, à noter que sur cette même page également en bas juste à coté à droite , il y a la fenêtre : » « Comment signaler un contenu illicite. » :.

Vous le voyez pour les enfants, surfer sur le web,... n'est pas sans danger, c'est pour cette raison que « le surf » de vos enfants doit toujours être sous « votre contrôle ». J'espère que les quelques liens placés dans mon article vous aideront pour que vos enfants puissent utiliser l'internet et leurs portables à l’abri des sites portant préjudice à leur santé mentale.

 

Liens en annexe :

Le porno chez les ados : ça se passe sur smartphones


Thèmes et sujets déjà traités sur Agoravox :.

 

Le site E-enfance ( Association reconnue d'utilité publique) : « Que ce soit sur l’ordinateur ou sur leur mobile, enfants et adolescents peuvent facilement se trouver face à des contenus choquants ou confrontés à des situations embarrassantes. » 
Christine du Fretay - Fondatrice et Présidente de l'association e-enfance :le site.


 

Gilbert Spagnolo dit P@py

 

Photo : http://photo.europe1.fr/infos/france/ados-et-telephones-portables/15593561-1-fre-FR/Ados-et-telephones-portables_scalewidth_630.jpg


Moyenne des avis sur cet article :  2.12/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 1er mars 2012 15:10

    Salut Lg,


    Si je te suis, les conclusions de l’étude d’une directrice de cherches de l’INSERM ne sont que du vent par rapport à tes connaissances et ton expérience la matière !

    Comme je suis un démocrate, j’en prend acte, mais je laisse aux lecteurs d’Agoravox le soin de faire leur propre jugement !


    @+ P@py


  • Kern 1er mars 2012 19:57

    Cher Papy,
    on voit que vous n’êtes pas un scientifique.

    Pourquoi ? Je vais citer une phrase trouvée dans une de vos sources :
    "Ainsi, les résultats démontrent que [...] 43% des adolescents qui ont déjà tenté de se suicider regardent au moins 10 films pornographiques par mois.« 
    Sachez Monsieur que ce genre d’affirmation n’a aucune valeur scientifique. En effet, il n’est pas précisé :
    - comment ces statistiques ont été établies, par qui, où ?
    - le pourcentage des ados qui ont regardé au moins 10 films pornos par mois, et qui NE SONT PAS SUICIDES. Je gage que ce taux est très proche de 43%... Ce qui du coup, amène a relativiser cette valeur.

    De même vous avez interprété les résultats : votre chercheuse à l’INSERM n’a fait que déclarer que »regarder des films pornographiques multiplie considérablement les risques de conduites autodestructrices : cigarette, alcool et suicide« ....
    Derrière ce »considérablement« vous avez compris »fois 3" mais ça n’est pas ce qu’elle dit.


  • appoline appoline 2 mars 2012 12:53

    Il est sûr que de griller les étapes ne favorise pas à avoir de solides repères. Sans forcément amener au suicide, regarder des vidéos pornos dès le jeune âge fausse la vision de la vie, des liens et du respect ; un môme pas très solide dans sa tête et qui regarde ces saloperies peut très bien se dire que tout est pourri et que la vie ne vaut pas la peine d’être vécue.


    Il est évident que cela aura une grave incidence sur sa vie d’ado et sa vie sexuelle, la pornographie n’est pas l’amour, un gamin qui n’a que ça comme repère risque lors d’une approche avec une jeune fille de lui mettre la main aux fesses en lui disait « eh, salope tu viens baiser », bon je schématise mais le résultat sera le même.

  • lsga lsga 2 mars 2012 13:40

    et de toute manière, pour que cela est une signification il faut d’abord poser des hypothèses.

    Par exemple, si vous faites un relevé statistique de tout ceux qui ont eu le cancer l’année dernière, vous trouverez forcément des résultats absurde du type :


    ’Ceux qui ont les yeux bleues ont plus de cancer du colon’

    Cela ne veut pas dire qu’il y a un rapport de cause à effet entre yeux bleus et cancer du colon.

    Il faut répéter les mesures... et si jamais elles se confirment, alors peut-être cela veut-il dire quelquechose...

    Alors on essaye de passer à des hypothèses théoriques raffinées (ex : ceux qui ont les yeux bleues sécrètent plus d’hormones de bleuitudes qui favorisent le cancer du colon...) et avec des hypothèses opérationnelles qui appellent des expériences d’un autre niveau qu’un simple relevé statistique... (« ex : si on injecte des hormones de bleuitudes à des souris de labo, alors leur taux de cancer du colon va augmenter ? »)

    Bref : Granny Owards pour le Suicide du FAP. 


  • appoline appoline 2 mars 2012 17:27

    Et même, s’il n’y avait qu’un seul suicide à cause de ses cochonneries, ce serait un suicide de trop. Même s’il n’y aucune preuve évidente, il y a un lien, la perte de l’innocence.


  • lsga lsga 2 mars 2012 18:39

    désolé, mais je fap devant du pr0n depuis l’age de 11ans, et je le fais tout à fait ’innocemment’


    Non, j’ai perdu mon innocence le jour où j’ai lu la Bible :
    Massacres, Incestes, Orgies, Sodomies, 

    La lecture de la Bible m’a choqué au plus profond de mon être.
    Depuis, j’essaie de retrouver la foie sur 4chan....

    Il faudrait faire quelquechose pour interdire à la jeunesse d’accéder à des textes aussi crus et violents. Interdire la bible au moins de 18ans ou quelque chose dans ce genre. 

    D’ailleurs, 100% des jeunes qui se suicident ont déjà entendu parler de dieux, si c’est pas une preuve qu’il y a un rapport !




  • Txotxock Txotxock 1er mars 2012 15:51

    Avenir de la Culture est une association loi de 1901 pour l’assainissement moral et culturel des médias d’inspiration catholique traditionaliste. Elle émane du mouvement d’origine brésilienne « Tradition Famille Propriété ».

    dixit Wikipedia.

    Belle référence.

    Les logiciels de contrôle ou de filtre parental !

    Là on tourne à la franche rigolade. Filtrage sur des mots en dehors de tout contexte. Accèqs interdit à des pages banales et informatives et porte ouverte à de pires saloperies pas forcément à caractère sexuel.

    Les enfants et ados auraient souvent à donner à apprendre en matière de sexualité à tous ces adultes qui ne font que projeter leur propre perversions sur leur progéniture ramenée au rang d’objet.



    • appoline appoline 2 mars 2012 12:56

      Oui, vous avez raison pfff, je me suis occupée d’un ado qui n’avait pour repère que les boîtes de streap que son père, pété de fric, lui faisait fréquenter dès l’âge de 7 ans. Le môme est grillé, foutu, même dans une structure spécialisée ça ne donne rien. Intelligent mais déphasé, il finira par commettre le pire, il n’a plus aucun respect des autres, de la vie et bientôt de la mort sans nul doute .


    • Mycroft 1er mars 2012 16:01

      Encore une belle preuve que, tant qu’on laissera des sociologues jouer au pseudo scientifique alors que ces imbéciles confondent corrélation et causalité, on pourra affirmer des énormité.

      Dans le même registre, on a aussi « avoir des amis obèse rend obèse ». Si si, c’est « prouvé » par les statistique.


      • pigripi pigripi 1er mars 2012 16:03

        Article salutaire reflétant une triste réalité, celle des relations garçonsfilles et plus tard hommes/femmes

        La découverte et la maitrise de la sexualité, n’ont rien à voir avec le porno comme semble le croire Lg.
        La sexualité est bien plus riche et plus intéressante que les fantasmes de machos qui méprisent les femmes, les traitent comme des trous ambulants destinés à satisfaire leur volonté de domination.
        Le commentaire de Lg est représentatif de la confusion qui règne dans les esprits. Le porno, ce n’est pas la vie sexuelle mais la mort de la vie sexuelle.


        • rikoder rikoder 1er mars 2012 16:05

          C’est cela oui porno = suicideX3, bravo la causalite !

          C’est plutot porno = branletteX3 pour les mecs
          Et pour les filles (car elles mattent aussi arretons de se voiler - moins que les mecs certes) en regle general ca les degoute. Jevois mal une adolescente devenir accro au porno...les mecs oui a la rigueur.

          Donc les garcons adolescents sont souvent plus receptifs et a meme d’y « retourner » (souvent entres potes au debut - et puis tout seul un aprem pour se « detendre »).

          A force de se branler, l’ado male va commencer a projeter mentalement ce qu’il voit sur son entourage feminin (« olala la Geraldine de la 4eme2 wahoo elle est trop belle, j’aime bien imaginer que je pourrai lui faire ceci ou cela comme rocco dans .... ») et hop c’est le barreau en cours de Maths. C’est de l’ordre du fantasme. 
          Un ado qui fantasme ? Ohh mon dieu vite appelez la police !

          Excusez moi mais il n’y a rien de plus sain et humain, les flux chimiques hormonales, un ado les comprend pas tres bien, il ressent plus qu’il ne rationalise. La ou ca peut partir en couilles, c’est dans la perception de ce qu’il voit, le manque de conscience qu’il est encore jeune pour mettre en pratique ce qu’il voit. De la une certaine frustration peut naitre (en plus si le gamin n’est pas bien encadre socialement, bien sur ca n’aide pas) alors oui il peut deraper (on pense aux tournantes de teci).

          Mais un ado va se suicider a force de pougnette ? Cet article relaie a mon avis une connerie monstre....la preuve totale de l’incomprehension adolescente.

          L’ado, c’est un esprit de grand enfant dans un corps d’Homme quasi mature ! (il a fini de grandir il va juste prendre du poids a partir de la 20ene) C’est normal compte tenu de notre societe et dans une certaine limite.
          Pour un ado, matter des films de cul et pougnette une demi 3 4X un jeudi aprem ou y’a pas cours et que les parents travaillent encore, c’est le top !

          Cessez de prendre les ado pour des cons. Ils sont de nos jours un peu en retard en terme de maturite par rapport aux precedentes generations mais ils sont bien plus eduques et cultives que dans le passe. Laissez leur leur jardin secret (du moins faites leur croire) et n’y touchez pas.

          ps : C’est mon pere pendant mon adolescence qui m’a raconte que dans le passe mon arriere grand pere avait emmene mon grand pere voir une professionelle pour ses 12 ans et ca lui avait coute 5 Francs de l’epoque. Un jour que mon grand pere s’est souvenu toute sa vie.
          Il faut vivre avec son temps et arreter de croire que la « nouvelle » generation a mieux compris que la precedente, trop souvent c’est faux..

          • appoline appoline 2 mars 2012 13:02

            Quand les images regardées régulièrement s’impriment dans un cerveau d’enfant, que voulez vous qu’il fasse après, qu’il ait un comportement de petit garçon sage ? Vous vous étonnez que des délits sont commis par des enfants de plus en plus jeunes, moi pas. Un enfant n’est pas un ado et un ado n’est pas un adulte, si on fait comprendre à un enfant qu’il est normal ou s’il le pense, que torturer un animal n’est pas important, cela sera acquis pour lui et ce, définitivement ; qu’est ce que ça va faire une fois adulte d’après vous : un bedeau, un curé ? 


          • appoline appoline 2 mars 2012 13:04

            Regardez notre DSK, à force de baiser n’importe où, n’importe comment, il se lasse cette petite biche, donc il est passé à la vitesse supérieure, bondage, échangisme, enfin je ne m’étale pas, mais après c’est classé en psychiatrie


          • sleeping-zombie 1er mars 2012 16:28

            Cher Papy,

            J’aime beaucoup tes articles bucoliques, mais par contre, celui-là, non.
            Comme une critique n’a aucune valeur si elle n’est pas argumentée, je détaille.

            A l’instar de la plupart des écrivaillons et journalistes, tu sembles confondre corrélation et causalité. C’est vraiment dommages, parce que ça ruine complètement toute recherche.
            La corrélation, c’est quand on observe simultanément deux phénomènes.
            La causalité, c’est quand l’un induit l’autre.
            La causalité induit une corrélation, mais la réciproque n’est pas vrai. Le problème, c’est que seule la corrélation se mesure...

            Dans ton exemple :
            Fait A : visionner des vidéos pornos.
            Fait B : tenter de se suicider.
            Mesure : les ados qui tentent de se suicider regardent plus de vidéos pornos que les autres.
            De la tu conclues que A implique B.
            Mais il y a d’autres hypothèses.. par exemple que B implique A.
            Ou que A et B sont toutes deux impliquées par un fait C non pris en compte (ex : Fait C : être dépressif)
            Ou ça pourrait tout simplement n’être qu’une simple coïncidence, ou une erreur de mesure (par exemple, un ado qui a tenté de se suicider avoue plus facilement regarder des vidéos pornos que ado qui n’a pas tenté de se suicider)

            Bref, tu as un sacré problème de méthodologie, que tu illustres très bien toi-même :
            j’ai continué à chercher des infos supplémentaires, et dans mon moteur de recherche ( Google ) j’ai tapé ces mots clés : « l
            es dangers des images pornos pour les ados »
            ...si tu connais les résultats de ta recherche avant de faire ta recherche, tu ne peux pas prendre pour preuve ta recherche elle-même...

            D’ailleurs, le lien de ton résultat pointe sur un site qui lui aussi me parait connaître les résultats à l’avance :  Avenir de la Culture « ...à la pointe du combat contre la dégradation morale et culturelle des médias ! »

            Il est clair qu’il n’auraient jamais mis en ligne une étude qui aurait dit le contraire...

            Bref, tu es tombé sur un article de propagande, et tu t’es monté la tête...


            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 1er mars 2012 17:55

              Salut sleeping-zombie,


              En tapant dans Google ; 80% des ados ont déjà visionnés du porno, le site que j’ai placé en lien est le premier a sortir., ... de toute façon cela ne change en rien la réalité, car cette étude est également mentionnée dans les sites qui suivent ,... et qui me semble ne ont pas des sites cathos fondamentalistes !


              @+ P@py



            • sleeping-zombie 2 mars 2012 11:29

              Je dis aussi que si tu cherches à confirmer dans Google ce que tu crois vrai, Google te donnera raison. Si Internet & Google avaient existés au 19eme siècle, et que tu y tapais « la masturbation rend sourd », tu y aurais récolté en 1ere page des tas de sites qui disent que c’est vrai.
              Google ne donne pas la vérité.
              Google n’est qu’un moteur de recherche, une oreille qui traine dans un bistrot, et qui te rapporte les propos les plus souvent entendus.

              Tiens, un exemple, tapes juste « blonde » dans google. Quel est la 1ere réponse ? Recommence l’expérience avec « brune »...


            • sleeping-zombie 2 mars 2012 11:38

              Et pour en revenir au sujet, que " 80% des ados ont déjà visionnés du porno« , je vois pas en quoi c’est un problème (même si c’est vrai).
              D’ailleurs, c’est flou comme terme »ado". Parce que si tu fais commencer l’adolescence à 11ans, t’auras pas la même stat que si tu la fais commencer à 15...

              Là où je ne suis pas d’accord, c’est le lien de cause à effet que tu mets entre ça et les tentatives de suicide...
              tiens, un autre lien : http://www.infosuicide.org/pointdevue/statistique/index.htm
              a supposer que leurs chiffres soient vrais, compare les stats de suicide entre 1980 et 2009. Ce sont quasiment les mêmes. Alors qu’on pourrait raisonnablement penser qu’avec Internet, les téléphones portables 3G et tout le toutim, un ado d’aujourd’hui a bien plus facilement accès au porno qu’un ado d’hier...


            • appoline appoline 2 mars 2012 13:09

              Manque de repères = fragilité, la fragilité peut amener à commettre des actes irréversibles sur chez l’ado en plein bouillonnement hormonal, en plus il se cherche, la prise de risque et le danger l’attire pour comprendre ses limites. Quelquefois, cela se termine ainsi, par la mort. A force de regarder des vidéos, quelles qu’elles soient, le cerveau imprime et finit par assimiler, la réalité s’estompe presque insidieusement, le mal est fait


            • kampeki 1er mars 2012 16:29

              Tiens, je me demande si Marie Choquet est au courant de ce qu’on prétend en son nom...

              Au fait, P@py, y a-t-il de vraies sources ou bien uniquement des recherches Google ?

              A titre d’info, voici les statistiques en question :

              http://www.espad.org/espad-reports

              Elles sont vraiment neutre et ne portent aucune interprétation. Il s’agit là de quantifier les usages de l’alcool, des drogues et de relever les comportement anormaux chez les écoliers européens afin de pouvoir les comparer tous les quatre ans.


              • tiloo87 tiloo87 1er mars 2012 16:39

                Plutôt que de suggérer de nouvelles (vaines) censures, pourquoi ne pas s’attaquer à la racine : l’absence dialogue sur ce sujet, le flou total où on laisse les jeunes, bien qu’on en parle théoriquement dès l’école primaire, les tabous religieux ou moraux que remorquent la majorité des adultes, l’hypocrisie des médias et des publicitaires sur ce sujet.

                Le problème n’est pas que les ados voient du porno, le problème est que c’est leur seule source d’information sur ce sujet.


                • Ruut Ruut 1er mars 2012 16:49

                  Le suicide des jeunes est plustot lié a la situation economique actuelle et aux impossibilités de projection vers un futur agréables des jeunes qui se dirigent vers la vie active ou plustot vers une vie d’esclave.

                  Pour un jeune homme qui vas gagner le SMIG, il sait trés bien qu’il ne pourra pas se loger ni se nourir complètement et si en plus il doit assumer la charge d’un foyer, il y as de quoi se tirer une balle vue le futur que nous offre les politiques actuelles.

                  La Branlette n’a rien a voir avec le suicide.


                  • Alan C. Alan C. 1er mars 2012 17:59

                    Merde alors, dommage que Christine Boutin ait retiré sa candidature pour dénoncer cette infraction à la bonne morale !


                    • pigripi pigripi 1er mars 2012 18:05

                      Je constate que le lobby pornographique s’est donné rendez-vous ici.


                      mais qu’y font-il au lieu de vivre leur sexualité épanouie en s’astiquant devant des images dénuées de toute humanité ?

                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 1er mars 2012 18:54

                        Salut pigripi,


                        Dans les différents intervenants qui n’approuvent pas mon article, … j’espère que nombre d’entre eux ne sont pas chargés de famille,... si c’est le cas,... je comprend mieux pourquoi notre société petit à petit part à volo !


                        @+ P@py


                      • appoline appoline 2 mars 2012 13:11

                        Nous allons vers de très gros problèmes, ce qui nous horrifie pour certains gamins est normal, ça fait peur. Quand ils seront adultes il faudra s’attendre au pire.


                      • Topaloff Topaloff 1er mars 2012 18:32

                        Permettez moi également de remettre en cause la véracité de cette étude et donc de l’article.

                        Je cite : 

                        « Ainsi, les résultats démontrent que 34% des garçons qui boivent fréquemment de l’alcool et 43% des adolescents qui ont déjà tenté de se suicider regardent au moins 10 films pornographiques par mois [...] La fréquence d’images pornographiques consommées par les adolescents les pousse donc à un comportement bien particulier. »

                        Excusez-moi mais j’ai du mal à voir le lien de cause à effet. Jamais dans l’étude on ne semble isoler la consommation de porno par rapport aux autres comportements « à risques » pour identifier clairement l’influence du porno dans les suicides.

                        Que le porno contribue à un comportement bien particulier OK, mais qu’il pousse davantage au suicide que la consommation de drogues ou d’alcool je reste dubitatif.

                        Pour définir clairement son influence, il aurait fallu procéder à une comparaison avec un groupe consommant des drogues/alcool mais qui ne consomment pas de porno et un autre groupe qui consomment uniquement du porno sans consommer de drogues/alcool.


                        • SATURNE SATURNE 1er mars 2012 18:33

                          Ouais.
                          100% des morts sur la route avaient pris quelques minutes avant le volant ou le guidon.
                          Conclusion à la « Spagnolo » :

                          Les automobilistes et les motards sont suicidaires...

                          Ridicule.
                          On peut tout aussi bien dire : ceux qui regardent des pornos sont souvent suicidaires. C’est pour ça qu’ils se suicident, du reste. Pas parce qu’ils ont vu un porno.
                           Et parmi les suicidés, beaucoup avaient mangé dans les 8 heures avant la mort. Donc mager rend suicidaire.

                          La seule chose à peu près sensée que l’on peut dire est :
                          -il y a une sur-représentation des ados dans les suicides ( avec les personnes agées, du reste)
                          -il y a aussi une sur-représentation , par rapport à la population générale, des adolescents dans les consommateurs de porno ;
                          C’est tout. Il n’y a pas de corrélation. De méme, les ados boivent du Coca et du Soda plus que la population générale, et font plus de skate-board. Ils ont aussi plus d’acné que les autres.
                          Donc, l’acné, les jeans difformes « baggy », le Coca et la pratique du skate rendent suicidaire...


                          • bakerstreet bakerstreet 1er mars 2012 19:08


                            De là à aboutir à un geste fatal....Disons que l’image du monde adulte et de ses valeurs n’en sort pas glorifié, et dans ce sens, c’est vrai que la pornographie fait un travail insidieux de sape.

                            Pas la peine de crier au puritin, le débat a évolué depuis des années 70.
                            Il y eut une époque où il suffisait de montrer son cul pour se croire subversif.....

                            La pornographie véhicule tous les poncifs de domination masculine, transformant les femmes en objets bons à être baisés, et c’est ça le plus grave.
                            Etal de boucherie, représentation névrotique et répétitive de l’acte sexuel, ébats monstrueux : il est certain que voir un film pornorgraphique n’est pas la façon la plus heureuse de s’initier à la sexualité !


                            • bruenor bruenor 1er mars 2012 20:07

                              Non le porno ne conduit pas forcément au suicide des ados et la branlette ne rend pas sourd.

                              La consommation de porno « en contrebande » par les ados a sans doute toujours existé.
                              le problème c’est qu’il ne s’agit plus -depuis longtemps -depuis canal+ et ça ne s’est pas arrangé avec internet-d’une consommation de contrebande mais d’une consommation de masse dont on peut craindre les conséquences-phénomènes de mode, d’addictologie (comme avec beaucoup de choses aujourd’hui ) etc.. Le porno donne une image fausse de la sexualité-fausse mais séduisante- en représentant en général la satisfaction immédiate et instantanée des besoins sexuels impérieux des mâles. (mâles en rut + nymphomanes) -Or une initiation saine à la sexualité est forcément progressive et est affaire de relations humaines ( aspect tout à fait absent dans les « gonzos ».) or se faire une idée de la sexualité à travers le porno revient à se faire une idée de la vie dans les océans à travers l’étal du poissonnier-on voit la viande et rien d’autre. Bref la consommation de masse de pornos par les ados -si le phénomène est aussi avéré qu’on le dit-n’est sans doute ni saine ni anodine-mais j’ignore si les conséquences de ce phénomène ont été correctement étudiées-la jeunesse est sans doute souvent moins fragile qu’on se plait à le croire mais il faut quand même la mettre en garde contre le porno qui est un faux ami-comme la drogue et l’alcool du reste .

                              • Gégé 1er mars 2012 20:32

                                S’il est vrai que le porno perturbe la sexualité et les relations sociales de nombreux adolescents, qu’il en pousse quelque uns et quelque unes au suicide ; d’autres facteurs entre en jeu : perspectives pour l’avenir, milieu familial, autres addictions..., ici la causalité n’est que partielle, le visionnage du porno ne conduit par à une augmentation par 3 du taux de suicides.
                                Le problème essentiel du porno, surtout le porno crade actuel, c’esst une dévalorisation de la femme, une présentation de l’acte sexuel qui ne correspond que rarement aux sexualités actuelles, 


                              • Gégé 1er mars 2012 21:00

                                suite du post , ce vionnage peut également casser, la sublimation de l’acte amoureux. Personnellement je ne sais comment mon comportement aurait été modifié par le porno, n’ayant ni canal + ni magnétoscope dans ma jeunesse, je n’ai pas vu de film avant de passer à l’acte, des


                              • Gégé 1er mars 2012 21:04

                                des revues qui circulaient dans les classes, mais rien de plus. Maintenant je ne pense pas que c’est la vision d’un acte sexuel filmé qui perturbe les ados mais violence et le manque de réalisme de la plus part des vidéos.


                              • Giordano Bruno 1er mars 2012 20:14

                                Encore la confusion classique entre corrélation et causalité.

                                La recherche dont vous parlez montre une corrélation entre visionnage de vidéos pornos et tentatives de suicides. A chaque fois qu’on constate une corrélation entre 2 éléments A et B, il faut avoir le réflexe de penser à 3 types de relations causales, constituant chacune une hypothèse possible. Malheureusement souvent une seule est imaginée et est prise sans preuve comme la vraie relation causale.

                                1. A cause B (directement ou non)
                                2. B cause A (directement ou non)
                                3. Un ensemble C constitués d’autres éléments causent A et B

                                Application à l’exemple de cet article :

                                Vous imaginez que visionner de la pornographie cause un surcroit de tentatives de suicide. C’est effectivement possible. Mais il faut penser aussi aux 2 autres éventualités :

                                - Peut-être les tentatives de suicide incitent-elles à visionner de la pornographie.

                                - Peut-être d’autres facteurs incitent-ils à visionner de la pornographie et à faire des tentatives de suicide. Cela peut être par exemple un certain type de milieu familial.

                                Entre ces 3 hypothèses, on ne peut conclure. Personnellement, je penche plutôt pour la troisième. Je ne vois pas bien pourquoi regarder de la pornographie inciterait au suicide ou réciproquement. Par contre, il me semble bien plus intuitif d’imaginer des milieux familiaux propices à l’un et à l’autre.

                                Pour vérifier chacune des 2 premières hypothèses, il ne faut pas invoquer les variables, il faut les provoquer. Pour conclure que le visionnage de la pornographie augmente les tentatives de suicides, il faudrait faire l’étude suivante (certes très discutable moralement, mais pertinente pour obtenir une réelle information) :

                                Constituer 2 groupes appariés sur tout un tas de variables. Faire visionner des vidéos à un groupe et empêcher l’autre d’en voir. Les éventuelles différences en termes de suicide pourraient alors être attribués à la pornographie.


                                • Annie 1er mars 2012 21:14

                                  J’ai deux fils, qui ont un accès libre à l’internet et cela depuis leur plus jeune âge. Je n’ai jamais utilisé de filtres, parce qu’il s’agit d’une question de confiance entre eux et moi, et que s’ils ont abusé parfois de cette confiance, c’est parce que les limites sont là pour être testées. Tous deux m’ont dit avoir regardé sur internet la pendaison de Saddam Hussein. Je ne l’ai pas vue parce que je ne le voulais pas et j’aurai préféré qu’ils ne fassent pas le choix de la regarder mais ils ont choisi de visualiser ces vidéos, qui me paraissent tout aussi sinon plus destructives que des vidéos pornos.


                                  • IanO 1er mars 2012 21:59

                                    Du grand n’importe quoi au nom de la science, la concordance de deux données statistiques ne créent pas de liens de causalité. Dire les jeunes qui matent du porno consomment plus de psychotropes et se suicident plus donc regarder le porno multiplient les suicides est aussi bête que de dire les gens de gauche ont plus de risque d’attraper le cancer donc être de gauche multiplie les risques de cancer. Simplement les causes qui amènent à regarder du porno et à consommer des psychotropes ou se suicider sont partiellement les mêmes. Pour s’attaquer au porno, il y aurait pourtant plus intelligent à dire comme regarder les conditions d’exploitations, les effets sur l’image de la femme et sur la vision normative de la sexualité...


                                    • flesh flesh 1er mars 2012 22:25

                                      Peut-être qu’ils se suicident parce qu’il devenus dur de la feuille à cause des branlettes quotidiennes ? Y a pas des études ORL ?



                                      • picpic 1er mars 2012 23:10

                                        D’après une étude, 100% de ces adolescents qui se suicident, respiraient régulièrement de l’oxygène.

                                        L’oxygène pousse donc au suicide, il faut absolument interdire l’oxygène ! smiley


                                        • apopi apopi 2 mars 2012 00:20

                                          Et d’après une étude récente menée par le Père Ubu en personne, 100% des cons meurent cons, quel que soit leur âge. Terrifiant non ?


                                          • robin 2 mars 2012 08:41

                                            MDR !!!

                                            Je vois que tout les gentils défenseurs de la liberté d’expression (entendre la liberté de se branler devant leurs écrans parce que Maman ne leur suffit plus...lol) qui comme chacun sait prime sur la perrenité de la civilisation ont mobilisé le ban et l’arrière ban pour défendre la liberté d’expression et l’art....porno.....lol !

                                            Je souhaite à ces bonne âmes que leurs rejetons ne finissent pas dépravés ou suicidés.


                                            • Le Promeneur Le Promeneur 2 mars 2012 11:59


                                              1OO% des bébés boivent du lait.

                                              100% de ces bébés mourront un jour.

                                              Donc :

                                              Boire du lait mène inévitablement à la mort.

                                              Voilà le genre de raisonnement que vous tenez !

                                              Vous êtes très sympathique, Papy, mais il vous faut bien reconnaître que là, vous vous êtes laissé berner.
                                              D’autres que moi ont déjà tenté avec talent de vous le faire observer plus haut.

                                              Amicalement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès