• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Affaire Tapie : la preuve que le pouvoir a illégalement favorisé (...)

Affaire Tapie : la preuve que le pouvoir a illégalement favorisé l’escroc Tapie

La presse ne semble pas en faire sa une, et pourtant l'affaire est gravissime puisqu'elle met en cause l'administration française, le gouvernement et sans doute plus haut. Cette fois-ci la justice a été saisie contre deux hauts fonctionnaires dans le cadre du règlement arbitral en faveur éhontée de Bernard Tapie : il s'agit de Jean-François Rocchi, président du CDR et de Bernard Scemama, président de l'EPFR, l'établissement qui finance et supervise le CDR.

Cette affaire pue à plein nez, mais ce n'en est qu'une parmi la myriade de casseroles de ce pouvoir (tiens en passant une nouvelle affaire concerne Gérard Longuet. La commissaire aux comptes, l'ex plutôt, de la société dudit Longuet a transmis un dossier à la justice sur soupçon d'illégalité pénale : c'est ici (Cette procédure de "révélation" de faits délictueux intervient lorsque le commissaire aux comptes d'une société découvre des irrégularités susceptibles de recevoir une qualification pénale.)). Enfin nous avons la preuve - nous découvrons au passage des informations inconnues mais subodorées (cela tombe bien puisque cela dégage le plein de nauséabond(ance) ) - que le pouvoir a tout fait pour favoriser celui qui avait appelé à voter Nicolas Sarkozy, à favoriser scandaleusement ce pilleur d'entreprises, menteur, tricheur, corrupteur, fraudeur fiscal et douanier, exploiteur, ex-taulard, fossoyeur d'emplois.

Vous verrez il y a de quoi tomber à la renverse (Le NouvelObs) : La Première chambre de la Cour des Comptes vient de décider de transmettre au procureur général de la Cour de discipline budgétaire et financière, un rapport mettant en cause Jean-François Rocchi, le président du CDR. Un fait rare et grave pour ce haut fonctionnaire qui dépend de Bercy. […] C'est Jean-François Rocchi, qui a bataillé pour convaincre le conseil d'administration du CDR d'abandonner les procédures judiciaires qui opposaient l'ancien Crédit lyonnais et Bernard Tapie sur la vente d'Adidas, pour recourir à un tribunal arbitral privé (l'homme d'affaires assure que la banque l'a volé lors de la revente d'Adidas, en février 1993). L'avocat historique du CDR, Jean-Pierre Martel, y était opposé, Rocchi en a pris un autre. C'est aussi Jean-François Rocchi qui a accepté d'inscrire, "dans l'ultime version du compromis d'arbitrage", précise la Cour, la possibilité d'accorder aux époux Tapie une indemnité pour préjudice moral allant jusqu'à 50 millions d'euros. Au final, ils ont touché à ce titre 45 millions d'euros. A titre de comparaison Patrick Dils, qui a passé à tort quinze ans de sa vie en prison, n'a reçu que 700.000 euros d'indemnisation ! C'est enfin Rocchi qui a outrepassé le mandat que lui avaient donné ses administrateurs. Selon nos informations, Rocchi avait mis sa démission dans la balance, pour arracher le droit de négocier un montant avec le camp Tapie. Mais cette délégation ne l'autorisait pas pour autant à conclure un accord pour une indemnité aussi élevée. "Jamais le conseil ne l'aurait accepté", jure un administrateur. Rocchi a mis en œuvre un protocole différent de celui qui avait été accepté ses administrateurs, il aurait même modifié certains procès verbaux de séance. Cela expliquerait la saisine de la Cour de discipline budgétaire.[…] Elle [Christine Lagarde] avait donné l'ordre à Jean-François Rocchi de recourir à cette procédure d'arbitrage privé très favorable à Tapie. Or, les investigations de la Cour ont mis à jour des notes des services de Bercy (l'Agence des Participations de l'Etat) déconseillant ce choix à Lagarde, ce qu'elle n'avait jamais dit. Autre point noir : la Cour des comptes a exprimé, dans un référé adressé au premier ministre François Fillon, ses doutes sur la capacité du CDR à recourir à une procédure d'arbitrage, normalement interdite aux établissements publics. Enfin, la ministre avait justifié ce choix par des raisons économiques expliquant que c'était la formule qui coûterait le moins cher à l'Etat. "Mes services m'ont indiqué que après déduction des impôts et des créances détenues par l'Etat 30 millions d'euros devront être réglés au bénéfice des époux Tapie", avait déclaré Christine Lagarde à l'été 2008. En réalité, il lui reste 260 millions d'euros, une fois payées ses dettes, selon les documents comptables que nous avons consultés. Soit huit fois plus ! Cela fait beaucoup d'erreurs.

Nous découvrons donc que contrairement aux experts de Bercy, contrairement à l'avocat du CDR, contrairement aux limites du mandat, le pouvoir a non seulement obtenu un jugement arbitral mais y a introduit une clause extravagante autorisant des dommages-intérêts allant jusqu'à 50 millions d'euros ! Infernal (rappel du NouvelObs) Patrick Dils pour accusation de meurtre et quinze ans de prison (on a envie de vomir quand on voit les larmes de crocodiles de l'escroc devant la commission parlementaire), qui a touché 700 000 euros soit 64 fois moins ! Qui ne peut être écœuré après cela ? Nous découvrons donc que sans cette clause introduite par le pouvoir, en parfaite opposition aux intérêts de l'Etat, Tapie n'aurait jamais touché cette montagne d'or. Notez que les juges sont allés à la limite avec 45 sur 50. Ils ont fait mine de laisser 5 millions de côté. C'est donc en mission commandée que le nouveau président du CDR, l'ancien ayant été remplacé de façon rocambolesque sur ordre du pouvoir car il n'aurait jamais accepté, a demandé cet arbitrage, qu'il a  "dans l'ultime version du compromis d'arbitrage", ajouté cette clause, outrepassant son mandat, faisant de faux procès verbaux, utilisant un protocole différent de celui qui avait été accepté par les administrateurs.

Venons à la marquise cycliste qui ne peut que démissionner avant d'être poursuivie en justice. Elle a ordonné à un de subalterne de violer la loi et les règles, de mentir et de favoriser un particulier au détriment de l'Etat. C'est évident d'une gravité sans nom. Elle-même a menti nous disant que des avocats jugeaient que le risque était grand en justice, ce que contestaient nombre d'avocats dont celui du CDR et ce n'est pas le jugement de la Cour de cassation qui allait dans le sens de Lagarde. Il était apparu en fait qu'il n'y avait que deux avocats sur quatre. Soit la moitié. Cependant nous apprenons avec une stupéfaction sans bornes ceci : Or, les investigations de la Cour ont mis à jour des notes des services de Bercy (l'Agence des Participations de l'Etat) déconseillant ce choix à Lagarde. Là aussi elle s'est bien gardée de le dire. Elle a donc sciemment menti, aux Français, aux élus, et, pour faire plaisir à Marine, à la Nation. Tout comme elle a menti quant à la somme finale que devait recevoir Tapie ("Mes services m'ont indiqué que après déduction des impôts et des créances détenues par l'Etat 30 millions d'euros devront être réglés au bénéfice des époux Tapie"). Ce sera 260 !

N’oublions pas Fillon qui est cité : la Cour des comptes a exprimé, dans un référé adressé au premier ministre François Fillon, ses doutes sur la capacité du CDR à recourir à une procédure d'arbitrage, normalement interdite aux établissements publics. Il a donc participé à cette mascarade enrichissante alors qu’on lui disait que c’était illégal.

Résumons : illégalité, mensonges, faux procès verbaux, mandat outrepassé. On va plus vite pour mettre en taule un voleur de bicyclette bleue ou non. Il ne s'agit que d'un vol de plusieurs centaines de millions. Mais il est vrai que Lagarde avait pour directeur de cabinet le nouveau grand manitou de France Télécom un certain Richard (il porte bien son nom) qui était condamné à verser au fisc 660 000 € pour fraude fiscal y compris 5 % pour mauvaise foi. De quoi pouvons nous être étonnés ? De plus rien, mais il nous reste quand même le droit à l'indignation qui ne doit pas être émoussée.

Si nos bras n'étaient pas déjà au fin fond des enfers, ils nous en tomberaient.

 

PS : Pour tout connaître de cette affaire et ne pas vous faire abuser par le bateleur tapie, voici une enquête avec tous les éléments soumis à votre sagacité qui prouve sans l'ombre d'un doute que, loin d'avoir été escroqué, Tapie s'est enrichi scandaleusement dans l'affaire Adidas et a été sauvé par le Lyonnais. C'est ici : L’affaire Tapie

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 
Si vous êtes intéressés par les textes ci-dessous, vous pouvez les retrouver en cliquant sur les liens et ce totalement gratuitement car il est hors de question que je touche un Kopek sur le dos de la Sarkozye qui, étant le règne du bling bling et de l’argent roi et corrupteur, sera combattue par son contraire : la gratuité (ou en compensation faire un don à Agoravox ou vous abonnez à Médiapart). Pour simple information, si vous êtes sur iPhone ou iPad, sans flash, en haut de la page dans le bandeau vous pouvez télécharger les textes en pdf, et pour tous les diffuser le plus possible autour de vous. Pour le télécharger il y a un onglet sous le texte. Il faut vous inscrire à Issuu ce qui permet aussi de télécharger tous les textes nombreux et intéressants de ce site. Sinon vous pouvez toujours vous désinscrire ensuite. Si tout cela vous gêne je pourrais vous les envoyer par e-mail (imhotep.forumlogos@free.fr). Le texte sur Woerth est régulièrement mis à jour (aujourd’hui 10é version du 18 janvier 2011) :
 N’oublions jamais :
  • l’affaire Karachi
  • l’affaire GDF
  • l’affaire Tapie
  • l’affaire Clearstream
  • l’affaire Bettencourt
  • les affaires Wildenstein
  • l'affaire César
  • l’affaire de Compiègne
  • l’affaire Peugeot
  • les discours de Dakar, Riyad, Latran et du Puy en Velay, la lettre de Guy Môquet, le parrainage d'un enfant de la Shoa
  • l'invitation des dictateurs pour le 14 juillet, celle de Kadhafi avec les ors, le tapis rouge, les petits plats dans les grands, le copinage avec Santos, les silences sur le Tibet, le Darfour, le prix Nobela de la paix, la présence l'ouverture des JO de Pékin et le fils Louis dans les bras de Poutine
  • la gestion catastrophique de la crise Géorgienne (le Russes y sont encore et ont implanté des bases de missiles)
  • l’affaire de la Jatte, du Fouquet's, du Paloma, de la villa mexicaine, de Wolfeboro, du voyage en Egypte …
  • l’affaire Pérol
  • l’affaire de l’Epad (et du scooter)
  • Gandrange
  • les vaccins du virus H1N1
  • les affaires Yade, Boutin, Joyandet, Blanc, Estrosi, Lefebvre, Santini, Proglio, Amara, Laporte, Péchenard, Ouart, Solly, Soubie, Richard, Fillon, Marleix, Charron, Longuet …
  • l'utilisation du contre-espionnage pour des affaires privées
  • l'utilisation de l'Elysée pour recevoir les caciques de l'UMP et les satellites jusqu'à plusieurs fois par semaine, l'utilisation des moyens de l'Etat pour la propagande et pour préparer et faire la campagne du candidat Sarkozy
  • les légions d'honneur (Servier, Widenstein, Desmarais, Frère, Maistre, Peugeot etc.)
  • l'Air Sarko one, le cocktail de New York à 400 000 euros, le dîner pour l'UPM à 1 million d'euros
  • la proposition de loi sur la déchéance de la nationalité française et son extension, et le débat sur la nationalité
  • l’affaire de la rémunération illégale de septembre au 31 décembre 2007, le divorce, le mariage, l'inscription hors délai sur les listes électorales, la déclaration des impôts en retard, le tout illégal ou non pénalisé
  • la circulaire Hortefeux, ses déclarations d'Auvergnat, celles de Guéant
  • la nomination à la têtes des chaînes audio et vidéo publiques par le pouvoir
  • la réforme constitutionnelle
  • l'irresponsabilité pénale du Président de la république
  • la position d'Hortefeux dans la condamnation des 7 policiers, et ses deux condamnations à lui
  • l’affaire des sondages
  • les classements du parquet
  • l’affaire de l’espionnage des journalistes par le contrespionnage
  • l’affaire de la validation des comptes de campagne de Balladur et de Chirac
  • l'affaire Servier
  • l'affaire Bongo
  • la proposition de MAM d'aide à Ben Ali et son pouvoir pendant la révolte tunisienne, les lacrymos et son voyage entre Noël et le jour de l'an et ses quatre mensonges fondamentaux, les petites affaires des parents, et Ollier (ses amitiés libyennes en plus), l'utilsation de la Libye et du Japon par Nicolas Sarkozy pour raison électorale
  • les vacances de Fillon payées par Moubarak dont la clique a détourné plus de 45 milliards de $ et dont 3 ministres ont été arrêtés pour corruption et détournement de fonds publics, et sa justification, celles Sarkozy au Maroc. Et la Ferrari prêtée en 2009 en pleine crise à Fillon, ses voyages à 27 000 € pour retourner en Sarthe alors que le train met 1h20

Vignette Wikipédia


Moyenne des avis sur cet article :  4.54/5   (79 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 23 mars 2011 09:08

    Le Nanard est le pur produit sociétale d’une politique mise en œuvre depuis les années 80. Condensé de toutes les qualités Sarkoziennes (Mensonge, corruption, cupidité et  individualisme poussé à l’extrême). Ce genre personnage vendrait son âme, si il en avait une, ou celle des autres pour son confort personnel. Il fait parti de ces individus qui sont le cancer de notre démocratie et qui représentent ce qu’il y a de pire dans notre société. Nous pouvons les assimiler à des hyènes ou des charognards s’engraissant sur le cadavre des citoyens.  


    • antennerelais 23 mars 2011 20:51

      @ Gabriel
      « Condensé de toutes les qualités Sarkoziennes »

      Vous avez oublié de citer : la vulgarité.
       smiley


    • Fergus Fergus 23 mars 2011 09:49

      Bonjour, Imhotep.

      Cette affaire est l’un des pires scandales de ces dernières années. Et Lagarde devrait être traduite devant la Cour de justice de la République ; de même que Sarkozy, grand ordonnateur et donneur d’ordres de cette énorme magouille financière sur le dos des contribuables, devrait en répondre dès qu’il aura quitté l’Elysée.

      Je crains toutefois que l’affaire n’aille pas au bout. Je croise pourtant les doigts...


      • ARMINIUS ARMINIUS 27 mars 2011 09:56

        Bonjour Fergus,
        Je me souviens que vous étiez déjà indigné par cette affaire lors de mon article AV ( Adidas Nike Tapie) sur le même sujet. Pourquoi ne pas relancer l’affaire quand Sarkozy et Lagarde auront débarrassé le plancher, par une initiative citoyenne, ces 260 millions payés par nos impôts à un escroc amoral, ça doit rester en travers de la gorge à plus d’un Français, non ?


      • Leviathan Leviathan 23 mars 2011 09:53

        Pour en savoir plus sur l’Affaire Bernard Tapie, lisez :
        - « Un état dans l’état » de Sophie Coignard.

        Et visionnez :
        Bernard Tapie, le Best-of !


        • fsald fsald 23 mars 2011 10:21

          Curieux cet acharnement contre Tapie ?
          A force de marteler avec les centristes et le Modem que cette affaire est une escroquerie vous allez finir par vous tromper de cible.
          Quoi, l’État, et son gouvernement ont pris une décision : transiger ou prendre le risque de voir la justice peut être « aggraver » la sanction financière.
           On ne saura jamais.
           Le propre d’une décision c’est d’être un choix « risqué » et « irréversible »
           L’Etat est seul responsable.
          Mais enfin, pourquoi B. TAPIE ? et... pas B. ARNAULT par exemple 4 ème fortune mondiale dont le Crédit Lyonnais à largement contribué à bâtir sa Fortune, souvent dans des conditions que le péquin moyen ne pourrait même pas espérer, pareil pour F.PINAUlT, il suffit de gratter un peu.
           Que dire du hold up de l’industrie aéronautique française par JL. Lagardère, Il est vrai aidé par DSK ministre des finances à l’époque, qui permet au fils de rester le Co-patron EADS avec seulement 7,5 % des actions ( il le pourrait avec 0,01% des actions) il est la société commanditée de la SA en commandite montée avec l’Etat français qui gère EADS !
           Le montage a permis à Arnaud Lagardère d’empocher quelques milliards d’€ avec la complicité de la CDC ( pour ne pas dire Sarkozy- Pérol) lors de la vente de ses actions , peu de jours avant l’effondrement du cours !
           tiens pourquoi pas Dassault ou encore Bouygues ou encoure le groupe A.Frêre
           ( Desmarais+Frêre+BNP) qui a reçu GDF en cadeau, dont le prix du gaz n’arrête pas d’augmenter ! les mêmes qui gèrent « l’Eau » en France et un peu partout dans le monde et
          « last but not least » TOTAL le fleuron du CAC40 qui n’arrête pas d’augmenter le prix des carburants à la pompe !
           Ne disons rien pas non plus de Bolloré...les barbouzes sont pas loin !
          Bref ça parait plus facile de taper sur le Tapie et d’en faire une AFFAIRE...que de faire un grand nettoyage de printemps ! Marine se frotte les mains...


          • Imhotep Imhotep 23 mars 2011 10:37

            1 Lagardère dans sa plus value sur la cession d’EADS est poursuivi par la justice

            2 ce n’est pas parce que l’on condamne Tapie que cela exonère les autres
            3- Tapie est le seul à ce jour à avoir bénéficié directement du pouvoir de dommages intérêts faramineux, indus et illégaux
            4- ce pouvoir a abusé de ses prérogatives
            5- ceux que vous citez se sont considérablement enrichis certes et au détriment de beaucoup mais dans l’ensemble, hors le fait de l’exploitation salariale, leurs entreprises sont des réussites, ce qui n’excuse pas leur enrichissement amoral tant du point vue humain que légal, mais crée de l’emploi (à quel prix bien sûr). Tapie non seulement a exploité les salariés, mais a sucé de façon ignominieuse les entreprises a mis sur le carreau nombre de personnes, a fait un nombre considérable de faillites, a volé les douanes, le fisc, a triché au football, a financé sa campagne électorale par des entreprises en difficultés etc. il est le champion toute catégorie. Enfin trouvez-moi une seule personne qui rachète une entreprise qui fait 52 millions de DM de bénéfices qui la revend endettée comme jamais (750 millions de DM d’endettement ) proche de la cessation de paiement avec 150 millions de DM de pertes, en faisant une plus value de 400 millions de F sans avoir misé un seul franc de sa poche. Comme martingale je n’en connais aucune de cette ampleur. Le Majax de la finance. Personne au monde ne peut faire des plus values en ayant racheté une entreprise faisant des bénéfices, n’ayant pas investi un rond et en la vendant endettée et faisant 3 fois plus de pertes que les bénéfices lors de l’achat. Les traders sont des enfants de choeur à côté de Tapie et Madoff un plaisantin.

          • fsald fsald 23 mars 2011 12:49


            Demandez donc à la famille dreyfus qui a racheté l’affaire à Tapie si c’était pas un bonne affaire !
            vous mélangez tout endettement/bénéfice etc...
            Ainsi Lagardère est poursuivi ? vous croyez ?
            Quand Arnault achète pour le franc symbolique le groupe Boussac avec l’engagement de maintenir l’emploi et qu’il s’est empressé de liquider les actifs non rentables et l’emploi qui va avec, c’est rien.. mais Tapie c’est pire. 
            Bigre, comme vous y allez Madof /Tapie c’est kif-kif bourrico !
            non je rigole votre haine Tapiesque vous aveugle, encore une fois vous vous trompez de cibles.

          • Imhotep Imhotep 23 mars 2011 13:09

            J’aimerais pas être dans une entreprise que vous dirigeriez. Vous ne savez pas lire : endettement extraordinaire, cessation de paiement, pertes colossales. Les banques allemandes voulaient fermer le robinet et ont exigé le départ de Tapie.

            Quant à Dreyfus quelques petites différences à soumettre à votre grand esprit économique.
            1- il a emprunté, mais ce ne fut pas le seul
            2- il a mis 80 millions d’euros de cash, ce que n’avait jamais fait Tapie, donc de sa poche. S’il ne redressait pas l’entreprise il perdait son cash
            3- il a mis deux ans à redresser m’entreprise
            4- ayant fait partager le risque à une banque il l’en a rémunérée

            Quant à ma haine de Tapie, un sentiment qui ne fait pas partie de mon caractère, vous devriez plutôt que de vous offusquer des bonheurs de ceux qui gagnent en redressant les entreprises, de prendre fait et cause pour les milliers de salariés des sociétés, : Testut, Wonder, Terraillon, la Manufacture d’armes de Saint Etienne, Trayvou :

            La société Testut radiée de la Bourse de Paris ; Bruno Flocco, son ancien PDG, mis sous les verrous pour abus de biens sociaux ; plusieurs commissions rogatoires en cours ; un avocat qui accuse Bernard Tapie en jurant que son client ne sera pas le seul à porter le cha-peau : tous ces ingrédients font du dossier Testut la grande affaire judiciaire de l’automne. Selon Me Jacques Lammens, le défenseur de Bruno Flocco, c’est elle et non l’OM qui fera tomber Tapie, entraînant dans la tourmente Elie Fellous, président et directeur financier de Bernard Tapie Finance (BTF), lui aussi mis en examen début août pour faux, usage de faux et abus de biens sociaux.

            Egalement placés sous contrôle judiciaire, l’un des avocats de BTF et Alain Soury, administrateur du groupe de Bernard Tapie.

            Au centre de l’affaire : les liens entretenus par Testut avec l’ensemble de la nébuleuse Tapie. Tout commence quand, incarcéré à la suite d’une plainte contre X à propos d’allers et retours anormaux entre Testut et la société Trayvou, autre filiale de BTF, Bruno Flocco lâche des indications sur les circuits financiers liant entre elles les affaires de Tapie. Dans un entretien accordé à Minute le 25 août, il accuse même Tapie d’avoir financé grâce à Testut la campagne d’Energie Sud, sa liste électorale, et transféré des fonds au profit de l’OM.

            Aujourd’hui, la justice peut plonger directement dans les profondeurs d’un système qui a permis à Bernard Tapie d’aspirer la trésorerie des sociétés qu’il a rachetées. En se bornant à un seul exemple - Testut - et en détaillant les opérations comptables d’un exercice bien précis - 1985 -, on dispose désormais d’éléments suffisants pour démonter les rouages de la mécanique. Qu’on en juge.

            Dès sa reprise par Tapie, Testut, petite entreprise de matériel de pesage, est vampirisée par le nouveau propriétaire. Mise en règlement judiciaire en 1983, elle fait l’objet d’un concordat qui lui permet d’étaler ses dettes. En 1985, année pourtant marquée par une perte de 18,8 millions de francs (pour un chiffre d’affaires de 227 millions), elle signe plusieurs contrats très généreux avec les sociétés en nom collectif de Bernard Tapie. Testut est ainsi invitée à verser 850 000 francs pour la prise en location-gérance de K|hn et Fléchel, dont Tapie est administrateur. Cette somme doit être revalorisée chaque année de 5 %. S’ajoutent 4,2 millions de francs correspondant à des rachats de stocks. Pour la location-gérance de la SIBPP, autre société du Groupe Tapie, Testut va payer une redevance mensuelle de 5 % du chiffre d’affaires, avec un seuil minimal de 60 000 francs, d’où - rien que pour 1985 - une facture de l’ordre de 1 million de francs, sans compter 160 640 francs d’intérêts sur soldes fournisseurs et 65 000 francs en règlement de la location d’une partie de ses locaux.

            Terraillon aussi ferait bientôt l’objet d’une enquête Encore mieux : la SNC Tapie (contrôlée par Bernard Tapie et sa femme) refacture à Testut 1,29 million de francs de frais généraux et 738 225 francs d’intérêts sur soldes fournisseurs ; par ailleurs, elle se fait régler 75 000 francs par mois pour assistance dans le cadre du développement et de négociations diverses.

            Ce n’est pas fini ! Toujours en 1985, les ponctions sur Testut continuent par l’intermédiaire d’un contrat en vue de la fourniture d’études et de la livraison d’un capteur. Montant : 18,2 millions de francs. Il faut encore mentionner des transferts de provisions de Trayvou vers Testut, des facturations de commissions sur des contrats avec l’Algérie, des perceptions d’intérêts sur des comptes clients, etc.

            Reste à prouver si ce qui est vrai pour Testut en 1985 l’est aussi sur une longue période pour l’ensemble de la nébuleuse Tapie. C’est précisément l’objet des procédures actuelles. De son côté, la COB - qui s’est contentée jusqu’à présent de justifier la radiation de Testut de la cote par les conditions, inacceptables pour les petits actionnaires, dans lesquelles s’est faite la réduction du capital de cette société - ne cache pas qu’elle pourrait aller plus loin. La même démarche serait en cours concernant Terraillon, autre société du Groupe Tapie, mais, pour le moment, le gendarme de la Bourse se refuse à tout commentaire. Ce qui signifie qu’il ne dément pas.

            Autant dire qu’un chapitre de l’histoire Tapie est sur le point de s’achever.


          • Defrance Defrance 23 mars 2011 15:12

            Il a même volé Bokassa I er et fait copier les meubles de ses chateaux dans l’usine Wonder . j’ai connu un ébéniste qui y a travaillé !


          • TDK1 TDK1 27 mars 2011 19:44

            @Defrance


            Vous êtes un menteur, dix ans séparent ces deux évènements !

            (les châteaux de Bokassa et le rachat (avec Bouyghes) de Wonder....

          • LOKERINO LOKERINO 23 mars 2011 11:27

            L’ancien président du Crédit lyonnais Jean Peyrelevade a été condamné, jeudi 19 janvier 2006, à une amende de 500 000 dollars et à cinq ans de mise à l’épreuve, après avoir plaidé coupable des accusations formulées à son encontre dans le dossier de l’acquisition de l’assureur californien Executive Life.
            Jean Peyrelevade, alors âgé de 66 ans, avait été inculpé, entre autres chefs d’accusation dans cette affaire, de complicité, fraudes et fausses déclarations à des autorités de régulation du secteur bancaire américain.
            Mon cher Imhomo , devinez qui a payé l’amende .... ???


            • Imhotep Imhotep 23 mars 2011 11:40

              Mon pauvre gars vous faites triplement fausse route :

              1- il s’agit ici de Tapie et non de Peyrelevade
              2- il a été condamné parce le pouvoir lui a interdit d’agir à sa guise, c’est donc le pouvoir qui a empêché Peyrelevade de se défendre
              3- quand la vente Adidas a été effectuée, Peyrelvade n’était pas aux commandes du Lyonnais, mais seulement nombre de mois plus tard. C’est son prédécesseur qui a signé la vente, un certain Haberer que l’a justice a bien qualifié : Jean-Yves Haberer et François Gille, l’un de ses anciens directeurs généraux, seront respectivement condamnés le 23 février 2005 par la cour d’appel de Paris à dix-huit et neuf mois de prison avec sursis dans l’affaire des comptes frauduleux de la banque.

              Alors allez donc vous coucher, il y avait longtemps que l’on n’avait pas lu votre monomanie anti Bayrou à toutes les sauces. Dans cette histoire Bayrou a défendu les Français, a attaqué en justice cette mascarade, tout comme dans l’affaire des autoroutes il s’était opposé à leur bradage.

            • fsald fsald 23 mars 2011 12:53

              imhotep


              en plus vous ne lisez pas correctement « votre camarade » !
              Il vous parle d’executif life ... pas de Tapie.
               Cette affaire et bien plus grosse que Tapie mais vous vous en foutez !!!

            • Imhotep Imhotep 23 mars 2011 13:00

              Mais mon gars c’est justement là le problème. On parle ici de tapie et non d’autre chose. Et pourquoi parle-t-on de tapie ? parce que c’est l’actualité ! Tout simplement et non pour faire un article comme cela en passant. Quant à Exécutive life vous me faites rire. Les américains se ont enrichis de façon faramineuse uniquement à cause d’une loi et non pour des raisons économiques. Il y a eu un rachat de bonds pourris que ne voulaient plus,les américains et quand il y a eu un redressement ils ont voulu leur part de gâteau. Le beurre, l’argent du beurre et la crémière.


            • pastori 23 mars 2011 17:03

              c’est devenu un sport national pour certains , lorsqu’on dénonce une turpitude, d’en appeler à un autre !


              on ne peut pas critiquer un fait de sarko sans qu’on vous dise « vous avez vu miterrand » ?
              ou lepen et ses exploits passés. vous avez vu un tel ! 

              chaque chose en son temps à chacun sa merde.

              faites un article sur peyrelevade si vous voulez en parler, mais on ne cherche pas à excuser une turpitude par une autre. c’est toujours nous qui payons !

            • geo63 23 mars 2011 11:29

              Bonjour Imhotep,
              Merci pour cet article que j’attendais.
              Voir cette grande gueule de Tapie « pilleur d’entreprises, menteur, tricheur, corrupteur, fraudeur fiscal et douanier, exploiteur, ex-taulard, fossoyeur d’emplois » (OK pour ce bilan) me révolte. J’ajouterai quand même acteur de théâtre pathétique dans sa médiocrité, mais dont la télé en a fait une promotion éhontée, comme tant d’autres.


              • LOKERINO LOKERINO 23 mars 2011 11:30

                pour les non innitiés au Bayrou’world, Jean Peyrelevade est la tête pensante economique du modem...


                • LOKERINO LOKERINO 23 mars 2011 11:36

                  Imhomo, le « plaidé coupable » de Peyrelevade, les accords entre etats ont pour but deviter les proces et des risques financiers encore plus important
                  Dans le cas Tapie, malgrè tout l’horreur qu’inspire le personnage et ses nombreuses tricheries, l’enjeu etait d’eviter un proces incertain et un cout finalement peut etre double ou triple pour le contribuable


                  • franor 23 mars 2011 13:00

                    très bon article merci Imohtep


                    • volpa volpa 23 mars 2011 14:08

                      Bravo Imohtep,

                      Maintenant il faudrait peut être que Tapie rende l’argent.

                      On fait comment ?


                      • Defrance Defrance 23 mars 2011 15:17

                         Comme en Lybie !


                      • fifilafiloche fifilafiloche 23 mars 2011 15:42

                        Merci imhotep de ne pas oublier cette affaire. Comment croire à une justice impartiale quand le gouvernement donne des ordres directs a celle ci ? Quel éducation possible pour nos enfants quand Tapie ou Roquencourt sont presentes par les medias comme des héros, des exemples à imiter.


                        L inversion des valeurs il y a 40 ans a conduit a produire des avatars mediatiques qui peuvent s affranchir de toute morale au nom de leur visibilite, des monstres a la tete carree et aussi profonds qu’un ecran plasma.



                        • fsald fsald 23 mars 2011 17:07

                          L’affaire « executive live » coûtera en définitive plus de 600 millions d’€ aux contribuables à travers la « bad bank » du crédit lyonnais le CDR.
                          Au total ce sera près de 80 milliards d’€ que le CL coutera aux contribuables français !
                          dans ces pertes sont comptabilisés les bradages d’actifs du CL entre autres à ;

                          • B.ARNAULT qui rachétera pour 100 millions d’€ 27% des parts de son groupe que détenaient le CL, Plusieurs centaines de millions d’€ pour le contribuable !
                          • J.C.NAOURI rachétera près de 65% des parts de son groupe que détenaient le CL, coût plus de 300 millions
                          Vous avez dit TA...PIE

                          • Imhotep Imhotep 23 mars 2011 19:15

                            Exécutive life aura coûté judiciairement 770 millions de dollars pour des milliers de clients une affaire complexe, après que le CL a racheté aux USA plus de 3 milliards de dollars de toxiques. Voilà. Tapie lui tous seul pour Adidas nous coûte 400 millions d’euros plus 15 ans de procédure qui nous ont coûté un bras.

                            Par ailleurs je ne savais pas que nous avions du nouveau dans cette affaire pour que vous en parliez. En revanche nous avons du nouveau dans l’affaire Tapie par une mise en cause gravissime de clampin aux ordes du pouvoir.

                            Ensuite si vous pouvez parler de ma haine, il faudra donc vous pointer devant la cour des comptes et les insulter copieusement pour oser demander des poursuites judiciaires (sans doute car ils sont animés d’une haine indescriptible à l’égard de ces clampins) pour ceux qui ont menti, fait de faux procès verbaux, outrepasser leur mandat, agit dans l’illégalité. Vous êtes pour la justice vous au moins.

                            Non seulement je n’aimerais pas être dans une entreprise que vous dirigeriez, mais encore moins dans un pays où vous seriez juge ou ministre de la justice devenant avec vous celui de l’injustice, celui de l’excuse par les erreurs des autres, celui oui mais il y a eu Mitterrand, à Soisson le vase brisé, et n’oubliez pas celui qui s’est lavé les mains et qui a laissé mettre un homme en croix, il y a Lucrèce Borgia, puis aussi Brutus, et Hélène à cause de qui il a fallu bâtir un cheval, il y a aussi Iznogoud, Garagamel, Dark Vador, le concombre masqué enfin toute une flopée de responsables.

                          • wesson wesson 24 mars 2011 10:21

                            « Exécutive life aura coûté judiciairement 770 millions de dollars [...] »

                            et aurait pu en coûter 2 fois moins si le gouvernement de l’époque n’avait tenu à inclure dans la procédure de règlement les cas de Pérol et de Pinault.

                            Voilà les 2 premiers « Tapie » du contribuable Français ! Il est d’ailleurs notoire que l’essentiel de la fortune de Pinault provient de cette affaire là, dont il a pu conserver tout le bénéfice.


                          • Marianne Marianne 23 mars 2011 18:06

                            Merci Imhotep de cet article. Curieux (?) en effet que ce soit très peu relayé par la presse ... Espérons que l’on remontera la chaîne jusqu’au plus haut niveau de l’Etat, qui a donné l’ordre aux fonctionnaires de recourir à l’arbitrage privé et ainsi d’enrichir Bernard Tapie. Ensuite il faudra savoir pourquoi cela a été fait, sans doute par intérêt, plus que par amitié ...


                            • dogon dogon 23 mars 2011 18:15

                              SVP, Fsald,
                              Si vous voulez nous écrire un article sur l’affaire Executive Life, faîtes-le !
                              Pour le moment, cet article ne s’intéresse qu’à l’affaire TAPIE.
                              C’est déjà un gros morceau. Evitez d’essayer de noyer le poisson.
                              C’est le cumul de toutes ces affaires qui doit en être le point d’orgue.


                              • Marianne Marianne 23 mars 2011 18:24

                                François Bayrou a réagi ce matin sur France Inter : http://www.mouvementdemocrate.fr/medias/bayrou-france-inter-230311.html

                                Le président du Mouvement démocrate a notamment estimé à propos de la saisine de la Cour de discipline budgétaire et financière dans l’affaire Tapie, que la décision de « spolier » les Français n’avait pu être prise qu’au « sommet de l’État ».

                                "On a donné à M. Tapie 400 millions d’euros dont il lui est resté au bout du compte 260 millions, en faisant de lui l’un des Français les plus riches avec l’argent du contribuable et, on le sait maintenant, contre la loi", a lancé le député béarnais sur France Inter. Cette juridiction, chargée de sanctionner les fautes lourdes commis par des agents de l’Etat dans la gestion des finances publiques, vient d’être saisie par une chambre de la Cour des Comptes dans le cadre de l’affaire Tapie.

                                En 2008, un tribunal arbitral privé avait reconnu le préjudice moral et financier de l’homme d’affaires dans la vente d’Adidas en 1993, qui avait rapporté une plus-value substantielle au Crédit Lyonnais. L’État avait été condamné à lui verser 285 millions d’euros d’indemnités (400 millions avec les intérêts), dont 45 pour le seul préjudice moral des époux Tapie.

                                L’affaire avait rebondi en septembre 2010 lorsque Le Canard enchaîné avait affirmé que M. Tapie empocherait effectivement 210 millions d’euros de l’État et non entre 20 et 50 millions comme l’avait assuré Christine Lagarde en 2008. "Heureusement, il y a en France une Cour des comptes qui vient de rendre une décision lourde de conséquence parce qu’elle dit vous, fonctionnaires publics, vous, représentants de l’État, vous avez agi contre la loi en favorisant M. Tapie", a salué le leader centriste. Pour M. Bayrou, "ce n’est pas une décision qui met en cause les fonctionnaires, elle met en cause ceux qui leur ont donné des ordres« , a-t-il fait valoir en citant »la ministre de l’Économie Christine Lagarde et ceux qui lui ont donné des ordres".

                                "Une décision de cet ordre n’a pas pu être prise sans qu’il y ait au sommet de l’État, une instruction donnée à ceux qui allaient ainsi spolier les Français, leur enlever leurs contributions pour les donner à une personne privée, faisant de M. Tapie l’un des hommes les plus riches de France, contre la loi", a insisté le probable candidat à la présidentielle.


                                • fsald fsald 23 mars 2011 18:59

                                  Adidas, quand Tapie s’en porte acquéreur vient de connaître 3 années difficiles.
                                  Tapie s’en porte acquéreur avec le concours ( oh combien généreux ! mais pas plus qu’avec ARNAULT ou PINAULT ou NAOURI, du CL en été 1990,...
                                   fin 1991 B.TAPIE charge le CL de revendre l’affaire qui est toujours en grande difficultés, pour entrer au gouvernement.
                                  Acheté 250 millions de francs il mandate le CL pour le revendre 320 millions. Moins de deux ans après de gestion TAPIE
                                  Le CL revend ADIDAS à Dreyfus pour un peu plus de 600 millions, cherchez l’erreur !
                                  Parler de « l’affaire Tapie » est un paravent pour ne pas parler d’affaires bien plus graves comme les « magouilles » des dirigeants du CL entre 1986 et 1993.
                                  Ce qui pour le MODEM ou ce qui en reste est peût être un peu génant.

                                  PS dans mon précédent message je voulais parler de F.PINAULT pour les 300 millions. Pour JC.NAOURI ce ne sera que 67 millions !


                                  • Imhotep Imhotep 23 mars 2011 19:27

                                    Et mon petit gars pendant deux ans grâce à Dreyfus qui a ajouté la bagatelle de 80 millions d’euros de cash, alors que Tapie n’a rien mis. C’est la la très grosse différente 80 millions d’euros de cash sans lesquels Adidas déposait le bilan. Et vous trouvez à redire ! Sans compter un management complètement différent. 

                                    Dreyfus rachète une entreprise qui fait 150 millions de DM de pertes (15 %) et quand il rachète la totalité elle fait 128 millions de DM de bénéfices. Rt vous ne voyez aucune différence ? Ne dirigez jamais une entreprise.
                                    L’un achète une entreprise qui fait des bénéfices, la revend avec le triple de pertes et gagne 400 millions de francs de plus-value (alors que dans la norme il aurait dû boire le bouillon) et cela est normal pour vous. En revanche un gars achète une entreprise qui fait 150 de pertes et achète le solde alors qu’elle 128 de bénéfices et il devrait payer la même chose ! Vous devez être un fameux analyste financier vous.

                                    PS ne refaites pas l’histoire Tapie a été forcé de vendre car il ne pouvait pas rembourser la seconde moitié des 2 milliards de francs que le CL lui avait prêté et non pour quelqu’autre bonne raison. Il a été très heureux de trouver un acheteur alors que son associé Pentland avait refusé le rachat après un audit qui montrait l’état catastrophique de la société Adidas. Lors de la vente Tapie était très très très content.

                                  • fsald fsald 24 mars 2011 22:44

                                    Imhotep,

                                    SVP arrêtez de m’appeler « mon petit gars »,on a pas été au patronage ensemble !
                                    Ensuite si ça vous fait plaisir de « dire que à tout bout de champ » qu’il n’y a que vous qui savez gérer « une entreprise » et pas les autres, à votre aise. Je ne me permet pas moi de dire que vous êtes un piètre rédacteurs qui se contente d’être la caisse de résonnance d’articles « pondus » sur « Médiapart, Rue89 ou encore Mariane » quand ce n’est pas le « canard »
                                    Il est vrai que sur ce site vous êtes « un peu chez vous », vous y faites ce que bon vous semble
                                     Mais permettez moi de rigoler, quand vous vous prenez pour le « chevalier blanc » de la justice.
                                     Sur ADIDAS, JE REDIS : et ce sont des faits !
                                    ADIDAS venez de faire 3 exercices déficitaires( 1987/88/89 et vous vous dites qu’elle était en parfaite santé ! Elle été au bord de la faillite quand Tapie rachète au fils du fondateur.
                                     Ensuite Dreyfus achète  l’affaire plus de 600 millions ! une affaire qui à vous entendre ne valait plus rien alors que TAPIE l’a achètée 250 millions ( c’était pour faire plaisir à Tapie certainement ou bien c’est encore un « coup » de Nanar)

                                    PS Pour le « fun » : Si vous connaissez vous qui savez tout une entreprise qui n’est pas endettée vous me le faites savoir !


                                  • acoquetel 27 mars 2011 14:13

                                    Bonjour FSALD,

                                    Il ya des faits qui s’imposent à nous :

                                    le cl a revendu adidas sous forme d’option d’achat a dreyfus et toute la difference est là.

                                    le cl a porté tous les risques dans cette aventure et tapie aucun.

                                    L’état a bel et bien aidé tapie car il a racheté sa société déficitaire. C’est classique

                                    tapie n’a pas été grugé mais bel et bien aidé par mitterrand : pierre berge avait fait racheter yves st laurent par l’état car sa société était déficitaire

                                    et patrice pelat avait fait racheter vibrachoc par l’état lui aussi car sa société était aussi déficitaire

                                    Adidas, vibrachoc et ysl étaient en difficulté et leurs pdg amis de mitterrand alors voici 3 cas de figure cousus de fil blanc ou les amis du président se débarassent d’un poids mort car dans ce système il y a une prègle d’or : les bénéfices sont individualisés et les pertes sont nationalisées.

                                    Cordialement.



                                    • pastori 23 mars 2011 21:06

                                      les contribuables ne peuvent -ils porter plainte et se porter partie civile quand l’argent de leurs impôts est mal employé ?


                                      que dit le droit dans ce domaine ?

                                      • slipenplomb 23 mars 2011 21:54

                                        Tapie
                                         Kulékulé


                                        • gabstourna gabstourna 23 mars 2011 23:22

                                          c’est honteux


                                          • velosolex velosolex 24 mars 2011 00:03

                                            Très bon article. Scandale atomique, dont on aimerait que les retombées autres que financières soient repris par la presse, qui a surement d’autres chats de luxe à fouetter, à moins que ça soit pour les caresser dans le sens du poil.
                                            Les questions impossibles à poser, et les hypothèses non vérifiées vaudront pour son auteur la promesse de procès, ceux ci ne rapportant surement pas de telles sommes faramineuses, car ces gens du pouvoir on leurs chiens de garde.
                                            Néanmoins le dénommé nanar savait très bien s’y prendre dans le football.
                                            C’est là qu’il a fait ses études.
                                            Les primes de transfert faramineuses valaient l’objet de retours respectueux, et attendus.
                                            Des mœurs de gens du milieu


                                            • cacapoum cacapoum 24 mars 2011 00:13

                                              Merci Imhotep, indéfectible et digne agoravoyien ! Trop de la balle !


                                              • Robert GIL ROBERT GIL 27 mars 2011 08:13

                                                Nous ne pouvons pas continuer à transférer la richesse de la nation à ceux qui sont au sommet de la pyramide économique - ce que nous avons fait depuis environ trente ans - tout en espérant qu’un jour, peut-être, les avantages de ce transfert se manifesteront sous la forme d’emplois stables et d’une amélioration des conditions de vie de millions de familles qui luttent pour y arriver chaque jour...
                                                http://2ccr.unblog.fr/2010/10/20/les-riches-nous-coutent-trop-cher/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès