Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Afrique – Le continent spolié !

Afrique – Le continent spolié !

Pourquoi les métropoles européennes sont-elles pleines d’africaines et d’africains au regard hagard, au sourire contrit, désemparés – mendiant pauvrement, vendant à la tire, « bossant » durement, le balai à la main, la pelle au bout du bras, fouillant la benne à ordures derrière le restaurant ? Quel désespoir incommensurable a bien pu chasser ces êtres admirables hors de leur patrie ensoleillée – qu’ils apprécient tant ­–et les pousser sur les chemins de l’exil pleins de périls...

Les migrants du Bounty ?

Pourquoi les métropoles européennes sont-elles pleines d’africaines et d’africains au regard hagard, au sourire contrit, désemparés – mendiant pauvrement, vendant à la tire, « bossant » durement, le balai à la main, la pelle au bout du bras, fouillant la benne à ordures derrière le restaurant ? Quel désespoir incommensurable a bien pu chasser ces êtres admirables hors de leur patrie ensoleillée – qu’ils apprécient tant ­–et les pousser sur les chemins de l’exil pleins de périls pour aboutir sous le pont Mirabeau, sur la Grande Place, derrière le Parthénon, autour du Colisée, sur Piccadilly Circus et face au Reijks Museum ?

Leur exode risqué s’est amorcé il y a quelques années au Sénégal, en Côte d’Ivoire, en RDC, au Burkina, au Kenya, en Somalie, au Mali ou au Rwanda, peu importe ; il a toujours débuté là où leur vie était menacée, puis par monts et par vaux, à pied, en car, en train ou en bateau, la longue caravane des déshérités s’est ébranlée laissant ça et là son tribut d’éclopés, d’affamés, d’épuisés, de morts vivants, dans le grand désert brûlant, sur les chemins de brousse mal famée, dans l’océan déchaîné jusqu’à Ceuta l’insolente, Tripoli la décadente, Alexandrie l’énigmatique ou Tunis la tragique.

Là, les derniers rescapés de ces sentiers de souffrance se feront offrir à gros prix par un passeur bandit de compléter la traversée du continent – de la faim – vers un illusoire paradis pour démunis où ils iront grossir les rangs des exclus de la prospérité tapageuse et surfaite. Nul ne sait encore sur ce rafiot de la mort qu’au bout de ce chemin de Calvaire sur les flots mortifères, la dernière épreuve sera d’être arraisonnée avant que d’être retourné sur leur chemin d’amertume !

Dans les pages qui suivent nous allons répondre à une question simple et complexe, à savoir : « Pourquoi tant d’immigrants africains affrontent le désert, l’océan et la mer, les garde-côtes et les passeurs tueurs pour migrer vers l’Europe ce continent de malheur ? ».

C’est que dans les pays africains de misère, où les compagnies minières pillent le minerai précieux et cher alors qu’elles n’abandonnent rien aux crève-la-faim, si bien qu’après avoir travaillé pour presque rien dans ces charniers d’enfer les fils de l’Afrique, s’ils n’y sont pas trépassé, entreprennent la traversée de la jungle, des savanes, des déserts, des barbelés, de la mer meurtrière afin d’aller gagner quelques deniers à expédier à la parenté restée sous le tir des troupiers et sous les bombes anti-personnel des terrassiers, ou sur la plantation de café-exporté, mal payé, ou au fond d’un trou de mine-assassine.

 

Le pillage du coltan

Nous ferons la démonstration de ce crime sanglant à partir de l’exemple du coltan. Le coltan (métal rare, indispensable à la fabrication de cellulaires et de téléviseurs) est extirpé des puits de mines artisanales en République Démocratique du Congo (80 % des réserves mondiales), puis, aussitôt exproprié et exporté vers les usines de transformation d’Europe, d’Amérique et surtout d’Asie (1).

C’est la transformation industrielle du minerai qui crée de la valeur et de la plus-value d’où les capitalistes tirent leurs profits industriels et marchands et l’État ses impôts et ses taxes (le kilo de coltan traité se vend 500 $ sur le marché). L’extraction minière du coltan rapporte très peu. Le salaire d’un mineur de la mort dans la province du Kivu (RDC) se situe entre 10$ et 50$ par semaine, ce qui est tout de même le quadruple du salaire congolais moyen (10$-50$ par mois). Un mineur extrayant en moyenne 1 kilo de coltan par jour, 7 jours par semaine, reçoit donc pour sa peine un salaire hebdomadaire médian de 35$ contre une production de 7 kilos x 500$ = 3 500$, soit un pourcent de la valeur de la marchandise. Vous croyez que l’Afrique reçoit sa juste part des richesses qu’on lui vole ?

Cessons de distribuer la charité aux africains mal-aimés. Cessons de leur prêter de l’argent pour s’endetter pour l’éternité et laissons-les bénéficier de leurs richesses continentales et ils seront prospères, croyez-vous ? Non évidemment ! Pourquoi ? Parce que tout dépend de quelle classe sociale s’approprie ces richesses privées ou collectives ! Nous y reviendrons plus avant.

Sachez qu’en moyenne chaque kilo de coltan coûte la vie à deux enfants mineurs au Kivu-Congo ravageur, peu importe la langue, l’ethnie ou la religion de ces jeunes souffre- douleurs. Ces enfants meurent sous les éboulis dans des mines artisanales délabrées. L’internationalisme de l’exploitation capitaliste sévit dans ce pays dans toute son ignominie.

Les troupes du Rwanda, de l’Ouganda et du Burundi – armées et financées par des multinationales des nouvelles technologies comme Apple, Nikon, Sony, Nokia, Ericsson et autres monopoles occidentaux– occupent la région du Kivu afin d’y exproprier le coltan exploité par de misérables flibustiers armés avec la complicité des généraux – seigneurs de guerre congolais, rwandais et ougandais. Le corsaire du coltan Laurent Nkunda, vous connaissez ? On en parle encore au journal télé (2). Le Premier Ministre canadien Stephen Harper a-t-il dénoncé ces magouilles lors de sa visite à Kinshasa récemment ? Aucunement !

L’échauffourée tribale et nationaliste n’est ici que le Gris-gris de pays conquis et des petit-bourgeois européens et américains aigris chantant le salut de la patrie par le sang des Partisans. La journaliste Belge Colette Braeckman constate ceci :

« A Kivu, une vingtaine d'avions chargés de minerais décollent chaque jour pour le Rwanda (qui selon l’ONU a empoché 250 millions $ de la vente de coltan NDLR). On peut y croiser des enfants qui travaillaient dans les mines et qui se sont échappés. Ils vous racontent comment ils se sont fait kidnapper sur le chemin de l'école. Tout le monde le sait, mais personne ne fait rien, même pas les Nations unies. Ce trafic ne va pas s'arrêter de sitôt. L'armée congolaise n'est pas efficace - c'est un héritage de Mobutu - et les généraux bénéficient aussi de ce business. Ils disent aller à Kivu pour faire la guerre, mais ils y vont aussi pour s'enrichir. Chaque faction, l'armée congolaise, les milices tutsies, etc. tous profitent de cette situation et n'ont pas intérêt à la changer. » (3).

En corolaire de ces salaires de misère, chacun se rappellera de l’assassinat de 34 mineurs Sud-africains – soi-disant libérés de l’apartheid – par la police raciste d’Afrique du Sud pour cause de grève ouvrière visant à hausser un salaire de 400 euros par mois tout compté. Ça s’appelle mourir de faim en peinant durement (4).

De tels salaires de crève-la-faim n’assurent même pas la reproduction élargie de la force de travail. En d’autres termes, plus l’ouvrier africain travaille et plus il s’approche de la mort par lente inanition. Ces salaires n’assurent pas non plus l’édification d’un marché national consistant sur lequel s’appuierait la bourgeoisie marchande locale pour assurer l’accumulation primitive du capital constant (CC) puis l’investissement en usines (CV) et le « Take off » capitalistique industriel moderne (5).

Il en résulte que dans la division internationale du travail induite par l’impérialisme occidental dominant (du moins jusqu’à présent), l’Afrique a toujours obtenu le rôle de fournisseur de matières premières. Au début, à titre de fournisseurs de bêtes de somme – esclaves valant moins que leur poids de céréales – puis fournisseur de bois précieux et de denrées alimentaires spoliés sur des plantations expropriées aux autochtones comptant pour moins que rien dans ce marché. Enfin, on assiste aujourd’hui à la spoliation des minéraux rares (dont le coltan), des pierres précieuses et du pétrole (10% des réserves mondiales) dont les peuples locaux ne tirent pratiquement aucun bénéfice.

 

Les pilleurs étrangers protégés par leurs serviteurs nationaux

Un service de garde chiourme des intérêts locaux des compagnies impérialistes étrangères (dont canadiennes) est assuré par une caste de prédateurs – rois nègres cravatés, généraux de carnaval en képi –entourés de meurtriers, de repris de justice et de corsaires déguisés en militaires – mis au service de clans négriers appointés par quelques grandes entreprises monopolistes – les dits monopoles miniers – solidement abouchés aux ambassades occidentales de leur pays d’origine affectées dans ces contrées saignées à blanc.

Tant que le président-nègre local accomplit correctement son travail d’adjudant et tant qu’il réfrène ses appétits de gourmand – n’espérant jamais devenir aussi gros que le bœuf de la fable – et tant qu’il sait embrasser la main qui le maintient sur son trône de paille – sa réélection « démocratique » est assurée. Que le goinfre noir prétentieux tente un jour de redresser l’échine et de s’affranchir de cette tutelle dominatrice ; qu’il manigance quelque nouvelle alliance avec une nouvelle puissance (pensons à Gbagbo en Côte d’Ivoire ou à Kadhafi en Libye ou à Kabila en RDC) et alors, les foudres de l’enfer « démocratique » de l’Occident hypocrite s’abattent sur le récalcitrant en tourment. L’élection hier encore « démocratique » est aussitôt invalidée par l’Élysée – la Maison Blanche – le 10 Downing Street ou le Reichstag allemand – la dite« communauté internationale » et l’opposant complaisant décrété gagnant sur-le-champ.

Le « démocrate » devient tyran, l’ami et l’allié d’hier devient usurpateur et les bombardiers et les drones téléguidés depuis les capitales occidentales fauchent soudainement les vies du peuple ainsi que le palais princier tout à coup outrancier après trente années tolérées au milieu de cette misère mortifère.

Un polichinelle d’un autre clan sera juché pour un temps sur le trône chambranlant – quelques criminels de guerre seront promus généraux d’opérette, les malfrats – garde – du corps de ce prétendant deviendront officiers d’intendance, chargés d’assurer la loyauté de ce nouveau métayer de la corvée présidentielle –qui consiste essentiellement à signer les décrets de prospection et d’exploitation des claims miniers, pétroliers et forestiers et les contrats d’achat d’armements afin d’assurer la reproduction élargie du pouvoir compradore soumis.

 

La petite et la moyenne bourgeoisie africaine « socialiste »

L’économie nationale des pays africains étant dominée et spoliée par les pays impérialistes occidentaux, la petite et la moyenne bourgeoisie nationale africaine, fragile et instable, n’a souvent pas grand accès aux prébendes, aux bakchichs, aux postes administratifs, gouvernementaux, judiciaires et militaires lucratifs, ni à la propriété foncière réservée à la grande bourgeoisie compradore. Ces fragments de classes sont donc aigris et menacés de paupérisation et d’éradication tout comme leurs cousins nord-américain et européen. La tentation est alors très grande pour ces sections de classes moribondes de lancer leur peuple dans la révolte aventurière sous le sceau frauduleux du « socialisme » –l’Angola, l’Algérie, l’Éthiopie sont de ces pays qui ont connu de ces guerres « populaires »pour assoir le pouvoir de charlatans et de leurs sectes de prétendants moyens et petits bourgeois. On sait aujourd’hui ce qu’il advint de ces tyrans pseudo-socialistes.

Parfois, le néo-colonisateur ne laisse pas assez à boire et à manger, pas suffisamment de prébendes alléchantes pour satisfaire tous les larbins locaux vainqueurs du précédent gouvernement si bien que le partage du butin devient source de conflits sanglants entre pirates intra-tribaux– intra-muros. C’est ce qui se produit en ce moment à Abidjan entre Ouattara l’adjudant et ses sergents d’apparat dont certains ont été abandonnés dans le caniveau au Ghana et au Burkina Faso d’où les assassinats récents à la frontière du domaine convoité et contesté. Le prolétariat n’a rien à faire de ces guerres entre hyènes et chacals.

 

L’AFRICOM mène la charge

Notez que les puissances impérialistes occidentales ne font pas confiance à cette engeance de larbins locaux pour maintenir l’ordre et le pouvoir de leur maître sur ces contrées convoitées. Aussi, les États-Unis ont-ils imaginé une superstructure militaire contraignante – L’AFRICOM – pour représenter ses intérêts dans la région – et pour embrigader, contrôler et entraîner ces va-nu-pieds déguisés en armée de métier. L’AFRICOM organise et supervise les efforts de guerre et de maintien de l’État de guerre permanente, d’extraction des ressources naturelles et de spoliation du travail salarié et de sa plus-value. Pour ne pas avoir accepté d’embrigader son armée dans l’agression en préparation au Nord du Mali le Président de Mauritanie a bien failli y laisser la vie. Il semble qu’après l’attentat à demi réussi, il ait enfin compris. L’attaque contre le Mali aura bien lieu, supervisée par l’AFRICOM et menée par la chair à canon régionale (6).

En 2007, le conseiller du département d’État étasunien, le Dr J. Peter Pham, a affirmé que les objectifs stratégiques d’AFRICOM consistaient à « protéger l’accès aux hydrocarbures et autres ressources stratégiques abondantes en Afrique. [La] tâche [d’AFRICOM] consiste à protéger la vulnérabilité de ces richesses naturelles et s’assurer qu’aucune tierce partie comme la Chine, l’Inde, le Japon ou la Russie obtiennent des monopoles ou des traitements de faveur. (Nile Bowie, COVERT OPS IN NIGERIA : Fertile Ground for US Sponsored Balkanization, Global Research, 11 avril 2012.) (7).

 

Une solution aux problèmes africains ?

Par les temps qui courent, les peuples africains, loin de se reprendre en main et de mener à bien leurs luttes de libération contre la domination néocoloniale impérialiste, et surtout contre leur bourgeoisie compradore nationale organisée en castes autour de généraux – seigneurs de guerre complaisants – laissent plutôt tous ces vauriens offrir leur service d’homme de main aux différentes puissances hégémoniques.

Aujourd’hui en Afrique, certaines des anciennes puissances coloniales sont réapparues sur le devant de la scène, concurremment à leur allié et concurrent étatsunien, face à la Chine, nouvelle superpuissance ascendante. En 2012, la Chine est devenue le premier partenaire commercial de l’Afrique devant les USA et la France. La Chine impérialiste a construit le siège social de l’Union Africaine, elle investit chaque année des milliards de dollars en projets routiers et ferroviaires. Elle exploite les mines et le pétrole et change la donne en construisant des usines – clés en main – en Éthiopie notamment, créant ainsi un prolétariat africain au Nord du Continent, complément au prolétariat de l’Afrique du Sud. Ce sont là d’excellentes nouvelles pour la classe révolutionnaire africaine qui voit ainsi grossir ses rangs (8). Si vous souhaitez combattre les sectes religieuses intégristes, construisez des usines en Afrique.

Voilà, résumées en quelques pages, les causes fondamentales du misérable exode africain vers l’hémisphère Nord. Les puissances impérialistes occidentales absorbant l’usufruit des ressources naturelles et expropriant une large part de la plus-value ouvrière et paysanne ainsi que les profits et les revenus des États croupions, il ne reste pratiquement rien pour la survie de ces pays. Aussi, plutôt que de se laisser mourir les africains suivent la trace de leurs richesses jusqu’au Nord de la Méditerranée.

Peut-on changer ce désordre des choses ? Oui, certainement ! Il revient aux ouvriers et aux employés, mineurs, travailleurs des champs, métayers et artisans de s’organiser en parti politique révolutionnaire indépendant de l’aristocratie bureaucratique locale, aussi loin que possible de la petite et de la moyenne bourgeoisie nationale – fuyant comme la peste les intellectuels hâbleurs et pédants – pour diriger leurs coups meurtriers visant à renverser les commettants locaux de la classe capitaliste monopoliste internationale (9).

___________________________________

 

(1) L’exploitation du coltan http://www.umoya.org

http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9publique_d%C3%A9mocratique_du_Congo

(2) http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_du_Kivu

(3) Colette Braeckman (2012). http://observers.france24.com/fr/content/20081112-coltan-minerai-sang-congo

(4) Afrique du Sud (2012). http://fr.wikipedia.org/wiki/Gr%C3%A8ve_des_mineurs_%C3%A0_Marikana

(5) Robert Bibeau. La crise économique dans tous ses méfaits. (2012). http://les7duquebec.org/7-au-front/la-crise-economique-dans-tous-ses-mefaits/

(6) Exemple récent du coup d’État avorté en Mauritanie http://kassataya.com/mauritanie/vacance-du-pouvoir-qui-dirige-maintenant-le-pays

(7) Julie Lévesque. (2012). Guerres secrètes des États-Unis en Afrique. http://www.mondialisation.ca/la-guerre-secrete-des-etats-unis-en-afrique/5308437

(8) Vincent Gouysse. (2012). 2011-2012 : Reprise de la crise. http://www.marxisme.fr/reprise_de_la_crise.htm La Chine avance ses pions en Afrique.(2012). http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/la-chine-avance-ses-pions-en-121877 La Chine en Afrique http://www.refletsdechine.com/apres-la-france-afric-la-chine-en-afrique.html

(9) http://haratine.blogspot.fr/2012/04/la-bourse-des-esclaves.html http://www.afrohistorama.info/ http://kassataya.com/mauritanie/vacance-du-pouvoir-qui-dirige-maintenant-le-pays Le Parti Sadi. (2012). http://www.partisadi.net/2012/10/%c2%ab-faisons-payer-les-riches-%c2%bb-les-partis-%c2%ab-socialisants%c2%bb-au-pouvoir/

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.59/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 25 octobre 2012 09:12

    Entre le 19ème et le 20 ème siècle, les européens ont pillé les ressources et les richesses de l’Afrique, et l’esclavagisme a fait la prospérité des grandes villes comme Bordeaux, Nantes, La Rochelle, Saint-Malo etc. et de véritables fortunes ont été bâties ......

    voir :
    http://2ccr.unblog.fr/2010/12/05/afrique-terre-de-pillages/


    • HerveM HerveM 25 octobre 2012 11:38

      Vous auriez dû dire : « A fait la prospérité de quelques familles bourgeoises plus ou moins catholiques » des villes citées afin de ne pas jeter l’opprobre sur ces villes entières et leurs habitants, probablement en majorité tout aussi miséreux et sans doute encore plus exploités que les victimes de l’esclavage.


    • Robert GIL ROBERT GIL 25 octobre 2012 11:43

      voici un article du Washington Post qui precise que la main d’œuvre et les ressources africaines sont la clé du développement économique mondial depuis des siècles....

      http://2ccr.unblog.fr/2011/09/26/lafrique-cle-du-developpement-economique-mondial/


    • HerveM HerveM 25 octobre 2012 13:04

      @Robert Gil

      Le Washington Post ....ce bon vieil outil de propagande des mondialistes de tous poils....Bref...

      C’est vrai que l’exploitation sans limite des européens, au moins depuis la révolution industrielle, n’est qu’un détail de l’histoire du développement économique mondial.

      Au fait, saviez vous que les esclavagistes des colonies des Amériques sollicitaient fréquemment les autorités britannique afin de les ravitailler en main d’oeuvre car ils trouvaient que la productivité des droits communs, pour bonne part irlandais, était très satisfaisante.


    • Robert GIL ROBERT GIL 25 octobre 2012 13:19

      schweizer.ch,
      si dans votre maison vous avez des pieces inoccupées, des bouteilles que vous ne buvez pas et une femme donc vous ne vous occupez pas 24/24, j’espere que vous ne verrez aucun inconvenient que ceux qui sont en manquent dorment chez vous, boivent votre vin et baissent votre femme...


    • jaja jaja 25 octobre 2012 13:23

      « Le Washington Post ....ce bon vieil outil de propagande des mondialistes de tous poils....Bref... »

      Vous aussi appelez un chat un chat...Ce journal n’est pas celui des « mondialistes de tous poils » mais un média au service de l’impérialisme américain et de la mondialisation capitaliste sous hégémonie des USA....


    • focalix focalix 25 octobre 2012 14:39

      Salut Robert Gil et aux zotres ossi,
      Pour répondre aux comparaisons imbéciles de schweizer.ch, j’allais écrire à peu près la même chose.
      Le problème, c’est que s’il manque de cohérence dans les idées (à supposer qu’il en ait plus d’une) et ne veut pas que l’on pénètre chez lui, il faudra :
      - Recruter de gros bras, munis de Kalach en bon état, pour jouir tranquillement de son jaja et de sa bergère.
      - Changer les serrures de son logis.
      - Voir son notaire, accompagné des gros bras précités, pour mettre à jour le titre de propriété.

      Hélas, la RDC n’est pas le seul pays où les requins des multinationales et les potentats locaux se partagent le butin du pillage et laissent les peuples dans la misère. Je pense par exemple au Gabon (pétrole) et au Niger (uranium). Nous sommes dans la suite tristement logique de la traite puis de la colonisation.


    • HerveM HerveM 25 octobre 2012 15:04

      @jaja

      A la solde des zélites planétariennes, ça vous va mieux ? Je ne dis pas capitalistes car quand ils mettent en place des communistes, les richesses qu’ils parviennent à soustraire aux peuples n’en sont pas moins importantes.


    • jaja jaja 25 octobre 2012 15:21

      Non, désolé mais ça ne me va pas mieux....


    • picpic 25 octobre 2012 16:38

      A mon sens le problème est surtout que les « pilleurs » font tout pour empêcher les locaux de se développer depuis des lustres, ils distribuent des armes et passent leurs temps à mettre le feu aux poudres, avec toutes sortes de « false flags » afin qu’ils s’entretuent et ne se développent pas, demeurant ainsi incapable de transformer eux même toutes ces matières premières.
      Le problème n’est pas qu’ils ne savent pas quoi faire du cobalt, mais qu’on s’active lourdement à les empêcher de savoir quoi en faire.


    • maQiavel machiavel1983 25 octobre 2012 16:42
      @Schweizer.Ch
      Je vais vous répondre tout en sachant que vous vous en contreficher de ces histoires .
      Puisque la RDC a été prise en exemple j’ aimerai que vous expliquiez pourquoi lors de la colonisation de ce pays , les habitants sont devenus des machots ?Ona appelé ça le pays des mains coupés ;
      Puisque c’ est une question qui sans doute ne vous intéresse pas , je vais vous expliquer que les colons demandaient aux autochtones un certain poids en matières premières , et quand ils étaient incapable de donner ce que leur demandait les colons , ces derniers leur coupait les mains .
      Donc si vous croyez que la colonisation c’ était juste aller ramasser les champignons dans la forte du voisin c’ est que vous n’ avez strictement rien compris à la colonisation ( au cas ou vous vous en êtes intéressé mais vous aller me confirmer que vous n’ en avez rien à faire et que quand vous vous ficher de quelque chose c’ est du sérieux   smiley ).


    • maQiavel machiavel1983 25 octobre 2012 17:08

      Ah bon ? Vous ne vous foutez pas de l’ Afrique de l’ ouest ?Vous connaissez donc l’ empire du Mali , le royaume Shongai , l’ empire du Ghana etc .

      Mais dans ce cas pourquoi parlez vous de tronc d’ arbre je ne sais pas quoi schwezer.ch ?

    • maQiavel machiavel1983 25 octobre 2012 17:17

      Par exemple, comment se faisait-il que ces Africains ne mouraient pas d’hémorragie...

      R / Parce que quand on coupe une main on meurt nécessairement d’ hémorragie ? 

      Le cas échéant, ça servait à quoi de les mutiler, de les rendre inaptes au travail, puis de les soigner ?

      R / A terroriser ceux qui ont encore leurs mains . Pourquoi croyez vous que la mafia italienne brûle les magasins qui ne paient pas la dîme ? 

      Et s’il me venait à l’esprit de coloniser la forêt de mon voisin, je me heurterais d’emblée à la guérilla du FLFV.

      R / Ben voilà vous avez compris. Les africains ont tout intérêt à se dévelloper militairement sinon ça va continuer longtemps !


    • maQiavel machiavel1983 25 octobre 2012 19:37

      @Schweizer.ch

      - D’abord, il faut n’être pas très fin, pour croire que je me fous de tout. 
      R / Non je sais très bien que vous vous intéressez certainement à beaucoup de chose . Mais je suis plutôt admiratif de votre capacité à vous désintéresser de certaines choses .   smiley
      que je ne crois à peu près rien des informations dont on nous abreuve. 
      R / Ah ? C’ est aussi mon cas. Pour une fois qu’ on est d’ accord , on sabre le champagne ?  smiley

      - Pour montrer l’écart technologique qui, au XVe siècle, séparait déjà l’Europe de l’Afrique.

      R / Oui mais un peu de cohérence , si vous voulez mesurer l’ écart technologique entre l’ Afrique de l’ ouest au XV eme siècle et l’ occident , il faudrait que vous vous intéressiez à l’ Afrique de XV eme siècle non ?
      Je ne suis pas bardé de connaissances en matière de médecine légale, mais il me semblait que s’entailler les veines du poignet est une façon très sûre de se suicider.

      R / Surtout les artères , mais si on arrête pas l’ hémorragie ... ce que ne fais pas une personne qui veut se suicider ...

      Mais tuer sur place aurait été tout aussi efficace et beaucoup plus rapide, si on admet qu’il fallait soigner les amputés pour arrêter les hémorragies.
      R / Oui mais couper les mains était plus efficace puisque l’ effet recherché était la peur . Voir des villages de manchots , ça faisait très peur ...
      Vu qu’ils ne se sont déjà pas développés militairement pour se défendre contre les esclavagistes arabes et européens, je peine à y croire...
      R / Il y’ a des endroits ou les esclavagistes arabes ne pouvaient aller .Mais pour savoir ça il faut s’ intéresser au royaumes de l’ Afrique de l’ ouest !
      C’est sûrement mon côté essentialiste qui ressort.
      R / Oui je sais ...   smiley


    • maQiavel machiavel1983 25 octobre 2012 20:40
      @Schweizer.ch
      Je vous l’ai dit, l’histoire m’intéresse dans la mesure où c’est de l’actualité qui s’est décantée
      R /D’ accord mais dans ce cas vous ne devriez pas avoir des affirmation du type «   Vu qu’ils ne se sont déjà pas développés militairement pour se défendre contre les esclavagistes arabes »parce que vous ferez nécessairement erreur ! Dans ce cas il vaut mieux ne pas parler de ce dont on se fout ...
      Mais quoi qu’il en soit, n’importe quel ignorant peut constater que les Européens avaient les moyens d’aller en Afrique, tandis que les Africains ne pouvaient pas gagner l’Europe
      R / Ah mais justement si puisqu’ ils allaient jusqu’ en Asie en bateau ... mais pour ça il faut s’ intéresser aux royaumes africains et leurs commerces ce dont précisément vous vous foutez . 
      Certains attribuent ces rumeurs des années 1900. aux menées propagandistes de l’Empire.
      R / Oui en histoire uil y’ a toujours des contestations c’ est normal . Savez vous que certains historiens disent que le moyen age n’ a pas existé ?
      Et quel est le rapport avec le fait de ne pas s’organiser militairement pour lutter contre les esclavagistes ?
      R : Ah mais vous êtes drôle !C’ est vous qui avez parlé de ce rapport   smiley : 
      Moi : Les africains ont tout intérêt à se dévelloper militairement sinon ça va continuer longtemps !
      Vous  : Vu qu’ils ne se sont déjà pas développés militairement pour se défendre contre les esclavagistes arabes et européens, je peine à y croire...
      Moi  : Il y’ a des endroits ou les esclavagistes arabes ne pouvaient aller.
      Si les esclavagistes ne pouvaient aller dans certains royaumes c’ est parce que précisément ils n’ avaient pas les moyens militaires pour le faire. Il faudrait vous intéresser à l’ empire du Mali par exemple vous verrez ça peut être distrayant .


    • Agafia Agafia 26 octobre 2012 07:00

      Un p’tit conseil de lecture pour schweizer.ch, parce que c’est mon jour de bonté...
      Tombouctou, ville universitaire...

       http://www.babelio.com/livres/Djian-Les-manuscrits-de-Tombouctou/423843

      ça va peut-être le faire décanter un peu smiley ça serait pas du luxe^^


    • HerveM HerveM 25 octobre 2012 09:58

      C’est toujours cocasse quand un leucoderme porte un jugement sur la situation des africains avec :
      - ses yeux de leucoderme
      - sa cervelle de leucoderme
      - ses idées reçues de leucoderme qui ont déjà fait tant de mal aux peuples et aux civilisation

      Par ailleurs, si ceux d’occident sont les plus en vue, ce sont les marchands du monde entier qui font un mal fou à l’Afrique. Mais pas plus, pas moins, qu’au reste du monde....

      Enfin, quand un homme, voir deux ou trois, armés de fouets ou même de pistolets, font avancer 100 hommes, soit :
      - 200 poings
      - 200 pieds
      - 200 têtes
      j’ai du mal à éprouver de la compassion. Il faut dire que je ne suis pas bon chrétien...


      • bnosec bnosec 25 octobre 2012 13:18

        Allez un jour faire un tour à la CAF de St Ouen avec votre fiche d’imposition et votre bulletin de salaire.
        Baissez la tête pou admirer les chiffres avant/aprés de vos papiers.
        Levez la tête pour admirer la file d’attente.
        Relisez vos papiers.
        Regardez à nouveau la file.
        Faites ça une dizaine de fois.

        Vous avez parler de pillage ?


        • lionel 25 octobre 2012 13:27

          Les peuples de toutes races sont pillés par une poignée de psychopathes dont les « boss » sont en occident. Qui a fait venir les personnes que vous voyez partager votre misère ? Les mêmes qui ont détruit la démocratie ici et qui vont vous mettre au meme niveau que le Burkina Faso.


          Les multinationales qui nous oppriment, pillent l’Afrique. Multinationales d’origine Indienne, Chinoise, Russe, Qatari, Française...




        • bnosec bnosec 25 octobre 2012 14:30

          OK mais dans ce cas là : qui pille ou a pillé l’Afrique ?


        • maQiavel machiavel1983 25 octobre 2012 16:48

          Les mêmes que ceux qui pillent l’ Europe .«   Les masses populaires en Europe ne sont pas opposés aux masses populaires en Afrique, mais ceux qui exploitent l’Afrique sont les même qui exploitent l’Europe.Nous avons un ennemi commun » disait Thomas Sankara .


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 25 octobre 2012 13:20

          Bonjour,

          le paradoxe mortel de l’histoire est que ces noirs moribonds qui échouent entre les mains de passeurs malhonnêtes et opportunistes suivent la route par la terre survolée par les matières premières assemblées en Europe et dont ils sont les premières victimes. En effet, c’est sur ces grands écrans en devanture des magasins de galerie marchandes de centre ville, qu’ils perçoivent la pire image les poussant à migrer. Les JR de Dallas, miss casting et autres pubs racoleuses sont le ferment occidental de la migration subie par propagande télévisuelle aggravée. L’homme qui creuse sous sa couche de terre arable creuse sa propre tombe et celui, loin de là, qui en profite pleinement fait tomber les autres dedans. 


          • le moine du côté obscur le moine du côté obscur 25 octobre 2012 14:03

            Le pire ce n’est peut-être pas ceux qui veulent piller ce continent, les pires enflures sont les toutous de ces « pilleurs ». Que dire quand des africains tuent leurs propres frères, violent leurs propres soeurs pour le compte de qui ? Ils n’ont pas encore compris qu’ils sont des pions qui seront « remerciés » comme Saddam Hussein, Mobutu et tant d’autres. Mais à vrai dire si ce n’est eux, leurs « maîtres » trouveront d’autres pions puisqu’il y aura toujours des abrutis avides, frustrés etc...

            M’enfin les « maîtres du monde » ont compris comment l’humain fonctionne et comme le pousser à faire ce qu’ils veulent qu’ils fassent. Ils savent appuyer là où ça fait mal et dresser « les sauvages et les cons comme leurs pides », les uns contre les autres. Je saluerai leur génie s’il n’était pas aussi diabolique et n’avait pas des conséquences aussi abominables. Mais si mes frères et soeurs africains ne veulent pas voir comment le monde fonctionne et se donner les moyens de se faire respecter alors l’avenir de ce continent est sombre. Je ne suis pas comme certains à accuser les « leucodermes ». Je pense qu’il faut faire son introspection avant toute chose. Nous et la plupart des « leucodermes » avons le même ennemi. En fait nous avons deux ennemis, un ennemi interne et un ennemi externe qui quand ils « fusionnent » forment la base de notre destruction. Les africains en sont encore à raisonner en terme tribal et racialiste. Les « maîtres du monde » savent comment mettre le feu pour leurs intérêts, ils font la même chose au moyen orient d’ailleurs. Je dis souvent que je ne sais s’il y a des peuples plus bêtes et manipulables que les « nègres » et les « bougnoules ». En tant qu’africain noir je comprends parfois mon grand oncle qui dit que l’homme noir est « humanoïde » incapable de voir la réalité des choses. Après il y a sans doute des raisons qui expliquent cette réalité mais je reste dans le factuel. 

            • maQiavel machiavel1983 25 octobre 2012 17:05

              Bon t’ arrête de te plaindre , tu lève la tête et tu bombe le torse . Un peu de fierté bon sang ! Ce qu’ il faut pour les pays africains c’est une organisation politico administrative non claquée à 100 % sur les occidentaux mais prendre ce qu’ il y’ a de meilleurs et surtout revenir aux racines . Rappelle toi de l’ empire du Mali , du Royaume Kongo , des Shongai .

              C’ est d’ une révolution mentale dont l’ Afrique a besoins commence déjà par relever la tête !

            • le moine du côté obscur le moine du côté obscur 25 octobre 2012 18:48

              Je vois que vous me comprenez mal cher ami, je me plains de la bêtise des miens et de leur incapacité à sortir de la logique tribale et égoïste. Quelqu’un comme Kemi Seba a parfaitement raison mais il est si seul... Se plaindre, pour quoi faire ? Est-ce que se plaindre améliorera quelque chose à la situation des africains ? Leur seule solution c’est de renoncer aux débats puérils et faire front contre l’ennemi commun. Mais on peut toujours courir.... 


            • maQiavel machiavel1983 25 octobre 2012 19:43

              Déjà comprendre que la tribu , c’ est une communauté extrêmement importante . Le problème n’ est pas la logique tribale , le problème c’ est de ne pas tomber dans les pièges de l’ empire qui les instrumentalisent dans son intérêt .

              Mais à ce que je sache le plus grands nombres de morts dans les guerres sont le fait des tributs occidentales qui se sont affrontées dans ce qu’ on a appelé les guerres mondiales n’ est ce pas (les nations étant elles mêmes des tributs à grande échelle ) ? Donc la question n’ est pas une sorte de malédiction de l’ homme noir , c’ est ridicule .


            • DanielD2 DanielD2 25 octobre 2012 14:04

              Ce que j’adore avec les noirs et les gens qui les défendent, c’est que c’est jamais de leur faute.


              - L’Afrique est pourrie : c’est la faute de la colonisation.
              - Les noirs en Amérique réussissent mal en moyenne : C’est la faute au racisme.
              - Les noirs des Antilles vivent dans la pauvreté : C’est la faute de l’esclavage.
              - Les noirs en Amérique latine sont en général en bas de l’échelle sociale : encore le racisme dans des sociétés pourtant métissés.
              - Les noirs en France : pareil.
              - Les noirs partout : pareil.
              - Les noirs prennent le pouvoir en Afrique du Sud, seul pays d’Afrique où il y a beaucoup de blancs donc pays le plus riche : Le pays coule depuis 30 ans au fur et à mesure que les blancs s’en vont, chassé par la violence et le racisme des noirs.
              etc 


              • DanielD2 DanielD2 25 octobre 2012 14:07

                PS : Qui peut sérieusement croire que si on avait fait venir des Japonnais au lieu de noirs à Haiti par exemple, ça serait quand même un des pays les plus pauvre du monde aujourd’hui ?


              • maQiavel machiavel1983 25 octobre 2012 16:58

                1. Les noirs et les gens qui les défendent ? C’ est quoi les noirs ? Déjà ça veut rien dire , vous parlez des noirs américains , des haïtiens des camerounais , des aborigènes d’ Australie ,des noirs d’ Amérique latine de gens aux cultures et meurs différentes que vous regroupez et essentialiser sous le vocable « noir » . Le sujet de l’ article c’ est l’ Afrique pas les noirs ... les Algériens ne sont pas des noirs !D’ ailleurs vous savez quoi des noirs vénézuéliens ? Vous êtes spécialistes des« noirs » et de leurs niveau socio-économiques au niveau mondial , c’ est ça ?

                2. Et l’ auteur de l’ article exonère la responsabilité des africains ? N’ at-il pas parlé des bourgeoisie africaine compradore ? Vous avez pas lu l’ article ou ne l’ avez pas compris !

              • Daniel D. Daniel D. 25 octobre 2012 17:57

                DanielD2, tu es vraiment si limité que cela dans ta compréhension des choses ?
                Tu es ridicule, et j’ai comme un problème avec ton pseudo, j’ai l’impression que tu salis le mien !

                Tu as visiblement un gros soucis avec les noirs, tu ne serais pas un peu raciste en sous entendant qu’ils sont responsables car noir ? tu te sent a l’aise a sortir ce genre de stupidité ?

                Vas te cultiver un peu, et une fois que tu comprendras un peu mieu le monde et l’histoire tu auras honte du niveau abyssal de tes commentaires.

                Daniel D.


              • DanielD2 DanielD2 25 octobre 2012 18:42

                Beaucoup de blabla et bien peu d’argument réfutant ce que je dis. 


              • Daniel D. Daniel D. 25 octobre 2012 19:43

                Il n’y as aucune source, et un ramassis d’amalgame infondés, il n’y as rien a réfuter dans ton premier post.

                Tu te prends peut être pour un grand penseur qui mérite une réponse a ta « pensée », alors que tu ne fait qu’exposer tes préjugés sans aucunes sources crédibles ?

                (vu ce que tu te permet d’affirmer, ca serais étonnant que tu trouves des sources que tu puisses afficher sans te faire correctement remettre a ta place)

                Retourne dans ta caisse avec tes « blablabla » bouffons, tu ne nous amuses pas !

                Daniel D.


              • Robert Bibeau Robert Bibeau 25 octobre 2012 14:06

                Je savais que présentant l’ignoble saccage des peuples africains par les capitalistes monopolistes occidentaux - dont français, canadiens, étatsunisnes, allemands et britanniques, je soulèverais une partie de ce que la France renferme de pauvres mecs (les miliardaires exploiteurs ne viennent pas lire jusqu’ici) je soulèverais tout ce que la France pauvre renferme de truffions - plus pauvres que ces pauvres africains - prenant pour eux les intérêts de « leurs » multinationales spoliatrices - (notez que la plupart d’entre vous n’avez probablement pas une seule action chez Dassault ou L’oréal ou AirBus ou...) et cracheraient dans la soupe avant que d’y puiser.

                Le peuple français subit par rebond les effets de la misère que les multinationales monopolistiques françaises - Francafrique - créent - provoquent - engendrent - perpétuent - organisent sous les tropiques. Notez que le peuple français avait - mais a de moins en moins de bénéfices secondaires de cette surexploitation - spoliation - carnage du SUD, car la crise économique capitaliste récurrente engendre que ces ploutocrates français - notamment - ont de moins en moins a partager avec la racaille française - (oui oui ceux qui ici défendent ce système capitaliste d’exploitation moribond - sans savoir qu’ils sont des nègres blancs de France)

                J’aurais du ajouter quelques mots sur cette invention de la Banque de France qui a nom le FRANC CFA - imposé à L’afrique francophone - nouvelles néo-colonies - par la Banque de France et dont la gestion se fait à Paris par le Ministre des finances français pour et au nom des pays africains néo-colonies.

                Pour celui qui prétend que les africians n’ont pas usage alors il serait en droit de violer la femme de l’africian puisque l’africian ne saurait pas faire - je rappellerai que quand un africian comme Gbagbo tente de sortir du sérail et de reprendre sa femme (pour poursuivre l’analogie) l’armée française en Afrique se charge de le ramener dans le sérail et de lui choisir un remplacant.

                 

                 


                • lulupipistrelle 25 octobre 2012 14:30

                  En tout cas, même si vos contradicteurs vous énervent, vous ne les censurez pas, voilà qui vous donne beaucoup de crédibilité. 


                • focalix focalix 25 octobre 2012 14:48

                  Comme lulupipistrelle, je suis aussi contre la censure des messages.
                  Il est bon que chacun puisse voir le vrai visage de la sottise (pour dire les choses en vieux français) et de l’inhumanité.

                  Bon après-midi à tous.


                • Robert Bibeau Robert Bibeau 25 octobre 2012 14:48

                   

                  Au contraire camarade Il arrive que je les censures et que je ferme le commentaire quand ces gens deviennet grossier - raciste - lucodermes et ne contribuent à rien au débat par leurs insultes nauséabondes...

                  Ici, en ce moment nous sommes parfois Border Line comme on dit au Québec ( smiley)


                • focalix focalix 25 octobre 2012 15:13

                  Pour que je censure un message, il faut vraiment que ce soit une attaque personnelle très basse ou encore une divulgation de données privées...

                  Sur le Net, le problème est que l’usage des ciseaux d’Anastasie est donné à tout le monde.
                  Nous arrivons à une situation où, à la place de Big Brother, nous aurions des millions de « Little Brothers », de serial cafteurs en quelque sorte. Serait-ce un progrès ?.


                • maQiavel machiavel1983 25 octobre 2012 16:30

                  Excellent article !Bonne continuation.


                  • maQiavel machiavel1983 25 octobre 2012 18:46

                    Salut soulmanfred.

                    Franchement le christianisme et l’ Afrique est un trop vaste sujet ;D’ ailleurs le christianisme comme support de la domination de la bourgeoisie si on généralise est un très très vaste sujet .Mais je te répondrai pour faire court que mon évangile à moi ( celui du christ et des apôtres ) ,c’ est celui des pauvres et des déshérités .
                    Sinon tu me fais penser au discours que Jules Renquin, Ministre des colonies de Belgique au Congo-Belge a fait aux missionnaires en 1920 : 
                     « Révérends pères et chers compatriotes, Soyez les bienvenus dans notre seconde patrie, le Congo-Belge.

                    La tâche que vous êtes conviés à y accomplir est très délicate et demande beaucoup de tact. Prêtres, vous venez certes pour évangéliser. Mais cette évangélisation doit s’inspirer de notre grand principe : tout avant tout pour les intérêts de la métropole (la Belgique).Le but essentiel de votre mission n’est donc point d’apprendre aux noirs à connaître Dieu. Ils le connaissent déjà (...).Ils savent que tuer, voler, calomnier, injurier est mauvais.Votre rôle consiste, essentiellement, à faciliter la tâche aux administratifs et aux industriels. C’est donc dire que vous interpréterez l’évangile de la façon qui sert le mieux nos intérêts dans cette partie du monde : 

                     Désintéresser nos sauvages des richesses matérielles dont regorgent leur sol et sous-sol

                    Les contenir pour éviter qu’il ne se révoltent.

                    Les détacher et les faire mépriser tout ce qui pourrait leur donner du courage de nous affronter. Je songe ici spécialement à leurs nombreux fétiches de guerre qu’ils prétendent les rendre invulnérables. 

                    Insister particulièrement sur la soumission et l’obéissance aveugles. Cette vertu se pratique mieux quand il y a absence d’esprit critique. Donc évitez de développer l’esprit critique dans vos écoles.

                    Enseignez-leur une doctrine dont vous ne mettrez pas vous même les principes en pratique. Et s’ils vous demandaient pourquoi vous comportez-vous contrairement à ce que vous prêchez, répondez leur que »vous les noirs, suivez ce que nous vous disons et non ce que nus faisons« .

                    Considérez tous les noirs comme des petits enfants (...) exiger qu’il vous appellent tous »mon père« 

                    Ce sont là, Cher compatriotes, quelques-uns des principes que vous appliquerez sans faille.Vous en trouverez beaucoup d’autres dans des livres et textes qui vous seront remis à la fin de cette séance. Le Roi attache beaucoup d’importance à votre mission.

                    Vous aurez de l’argent pour vos œuvres évangéliques et vos déplacements ».

                    Ça tu vois soulmanfred , ce n’ est pas ma religion . C’ est l’ opposé du christianisme bien compris et je ne me sent pas responsable de ce que ces satanistes ( il faut appeler les choses par leur nom ) ont fait au nom du christ.

                    PS : Il y’ a une rumeur comme quoi tu es bannis d’ agoravox , elle est donc fausse .


                  • maQiavel machiavel1983 25 octobre 2012 20:03

                    @soulmanfred

                    1. Depuis toujours , ou du moins pour être gentil , depuis la mort de Jésus ... le Christianisme c’est justement ça , un outil de domination .
                    R / Non non non . C’ est plus complexe que ça .C’ est pas le sujet de l’ article mais la vie des premières communautés chrétiennes était basé sur la simplicité et la fraternité, les chrétiens était pieux, priait Dieu, vendait leurs biens pour en mettre le produit en commun, désintéressés.  Les fidèles se réunissait dans la maison de l’un d’eux. On y accueillait les nouveaux convertis en les baptisant, On y disait des prières. La communauté s’occupait tout particulièrement des pauvres. 

                     On enseignait la valeur de la pauvreté et l’égalité absolue de tous les êtres humains devant Dieu .

                     Et puis, le drame. Ce qui est décrit par les chrétiens d’aujourd’hui et par les historiens comme la victoire du christianisme est en fait une grande défaite : l ’Empire Romain s’ écroulant sous le poids des invasions barbares et des ses contradictions internes avait besoin de s’ appuyer sur une structure forte pour survivre ,et elle s’ est donc appuyer sur l’ Eglise qui avait des réseaux de solidarité très structuré , et cela a donné lieu à l’ édit de Milan ( met fin aux persécution des chrétiens ) et ensuite le christianisme devient religion officielle de l’ Empire. 

                    Beaucoup de patriciens étaient déjà chrétien, mais avec ces événements, les grandes familles patricienne prennent en réalité le contrôle de l’Eglise en s’alliant avec certains de ses chefs, l’Église bénéficie alors de la faveur des empereurs. Elle reçoit de nombreux avantages : dons en argent, exemption d’impôts. Les monnaies sont frappées aux symboles chrétiens qui quittent les catacombes misérables pour les basiliques somptueuses, ils accèdent aux plus hautes fonctions impériales. 

                     L’Eglise des esclaves, des pauvres et des persécutés est devenue une Eglise impériale et persécutrice : le chef de l’Eglise reprend la titulature de l’empereur, pontifex maximus , et interdit les autres cultes et brûle les autres temples . Des chrétiens même qui souhaitent retrouver la pureté du christianisme originel et qui s’organisent en communautés sont tués par l’Eglise impériale. C’ est une des particularité de Satan de retourner les strucutures censé le combattre à son avantage

                    Les choses sont plus complexes que tu le pense et dans l’ histoire ce christianisme originel est souvent revenu à la vie à des époques différentes . 

                    2. J’vous manques lol ?

                    R / Oui moi je t’ aimais bien.   smiley

                    3. agoravox TV qui n’est plus qu’un site d’extrême droite , si tu dis que tu aimes Marine tu ramasses + 35 , si tu dis que les sionistes sataniques dirigent le monde +45 , et comme je trouve ça très con j’me suis barré . 

                    R / Ohlàlà , le problème avec vous les goooochistes   smiley c’ est que vous ne supportez pas la contradiction . Dès qu’ il y’ a une confrontation , vous fuyez , c’ est pas bien . La démocratie c’ est aussi le dialogue , souffrir la contradiction , des oppositions d’ arguments . Vous avez des réflexes hégémoniques,donc totalisant et quand elle est un tant soi peu contesté vous fuyez. C’ est dommage au moment de la présidentielle , c’ était assez équilibré ( même à votre avantage en réalité ) .

                    Et ici je supporte d’ être constamment en négatif , c’ est pas bien grave , non ?   smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès