Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > AgoraVox, l’encre citoyenne, Quand un lecteur-citoyen averti en vaut (...)

AgoraVox, l’encre citoyenne, Quand un lecteur-citoyen averti en vaut deux

​Jusqu'à il y a encore peu, seule la radio était capable d'atteindre une masse d'auditeurs répartie aux quatre coins de la planète. En 1918, la III° Internationale lançait la première campagne de propagande radiophonique à direction de l'Europe. La tour de l'émetteur du Komintern située dans un quartier de Moscou s'élevait à 200 mètres au-dessus du sol et diffusait des programmes en plusieurs langues, bientôt suivie par la British Broadcasting Corporation. En 1939, une vingtaine de stations appartenant à l'État français émettaient. En 1941, l'occupant allemand sollicita auprès du régime de Vichy l'autorisation d'installer une station d'émission en zone libre pour y relayer sa propagande, qui donnera naissance à RMC. La « guerre des ondes » et la course à l'audimat vont se révéler de véritables « armes » de masse à longue portée.

Les médias sont loin d'êtres neutres, ils cherchent à : séduire - persuader - influencer - et d'agir sur la culture et l'ordre social, actions relevant de la manipulation et du domaine de la « guerre » psychologique. La publicité rend la rédaction captive des annonceurs qui l'est déjà du conseil d'administration réunissant propriétaires et actionnaires. Le diktat qui prévaut ? le tirage duquel découle les recettes publicitaires qui dépendent du lectorat/audimat, c'est le chien qui se mord la queue. L'information n'est ni neutre ni impartiale et encore moins objective : La même information est traitée très différemment selon le titre, l'organe de presse (écrit, parlé, télévisuel) ou le journaliste. Rappelez-vous : les faux scoops (armes dans les caves de banlieue), la dramatisation (le faux charnier de Timisoara), la campagne de rumeurs lors de l'invasion de l'Irak pour détourner l'attention (affaire Tony Blair), des faits montés en « épingle » (affaire Baudis), des omissions ou informations négligées, etc. Je ne sais rien mais je dirai tout ! Lorsque les faits divers font défaut on ressort les « marronniers » car le papier ne refuse jamais l'encre.

Les chaines d'information, surtout celles en continu, se doivent de trouver de quoi alimenter leur présence dans la boite à images télévisuelles à chaque instant. Plus les images sont spectaculaires et parfois « trash », plus elles font de l'audience et reste simples à traiter dans leur immédiateté. La vidéo sert juste à nous émouvoir, à nous mobiliser, et non à nous informer. La presse remplie d'autres fonctions que l'information : divertissement - évasion - compensation - appartenance sociale (Jean Stoetzel) - connaissance, etc., mais elle ne participe que très peu à la grille de lecture sinon pour nous en offrir une lecture dirigée. Le message véhiculé est-il : argumentatif - descriptif - explicatif - narratif, etc. Seule la mise en scène du récif destiné à produire un effet sur le lecteur prévaut. La presse en mérite-t-elle pour autant le terme de médiacratie et peut-on en exonérer totalement le lecteur, l'auditeur ou le téléspectateur ?

L'informatique redécouvre les médias avec le multimédia (texte, son, image, vidéo, données) qui modifie les règles du journalisme, notamment celle du : qui - quoi - quand - où - pourquoi apparue pendant la guerre de Sécession (1861-1865) et vient bouleverser l'acquisition des connaissances (moocs et tutoriels). L'information n'est pas un système mécanique, un même événement entraîne différents points de vue, celui du témoin, du rédacteur et ceux des lecteurs et des annonceurs. Avec un médium en ligne comme Agoravox par exemple, l'information n'est plus seulement l'affaire des journalistes, elle devient aussi celle des lecteurs qui s'en emparent pour établir une interrelation (transaction), les lecteurs-débatteurs participent à un échange d'opinion sans équivalent. Aucun média imprimé ne peut l'offrir et encore moins avec cette simultanéité propre à Internet. Le 20 heures n'est plus le messager attendu, il fait figure de parent pauvre avec une dizaine d'informations alors que des centaines sont tombées sur les téléscripteurs des agences de presse.

La sève citoyenne se réapproprie l'information pour la vivifier, mais le médium a sa propre logique de communication sociale. Il est un support d'opinions et non la représentation d'une opinion dominante (pour l'instant) car tout un chacun peut s'y exprimer librement. La portée du médium s'étend à toute la francophonie et ne dépend plus des mêmes logiques financières ou nationales. Internet est transnational et donne raison à MC Luhan qui utilisa pour la première fois en 1969, l'expression de « Global Village » que l'on pourrait traduire par village mondial. Nous sommes face à un modèle culturel et participatif. Le « quatrième pouvoir » cher à Edmund Burke tend à reculer et le rang de la bande des « 4 P » à se modifier : politique - police - public - presse en queue de peloton.

Ce médium s'apparente à une auberge espagnole (relais où se retrouvaient les pèlerins qui empruntaient le chemin de saint-Jacques de Compostelle et où ils apportaient leur souper), le lecteur s'empare de l'énoncé qui peut être débattu, voire combattu. Il y a des lecteurs : curieux - instruits - cultivés - passionnés - respectueux qui contribuent à l'enrichissement de la réflexion par percolation ou à une fertilisation croisée ; d'autres qui réagissent à l'emporte-pièce pressés d'émettre un jugement, leur jugement, heureux de bénéficier d'une plate-forme pour diffuser plus largement une opinion qui n'a parfois que peu à voir avec le texte initial (contre-information). Ce n'est plus lire entre les lignes mais dans le marc de « caoua » (café). Par ailleurs, qu'elle valeur accorder à la cotation d'un article quand l'évaluation (mauvais, moyen, bon, très bon et excellent) repose sur le vote de quelques lecteurs seulement alors qu'ils sont plus du millier à l'avoir lu ? De même que le prix d'un livre ne reflète pas sa valeur informationnelle, le nombre d'étoiles accordé ne saurait préjuger de la valeur de l'article, en statistique on appelle cela un échantillon non représentatif.

Certains se sont faits une spécialité malicieuse, à moins qu'il ne s'agisse d'un travers psychologique tendance paranoïde (il suffit de consulter le nombre de réactions de certains pour comprendre l'addiction dont ils sont l'objet), que d'extraire une partie, un mot de son contexte qui n'a de sens que dans son cadre, certains n'attendent pas d'avoir terminé leur lecture pour réagir ! Comme le mauvais critique qui juge le poète et non le poème, il va pouvoir rétablir la vérité ou sa vérité en se réfugiant à l'abri derrière un pseudonyme, c'est à dire en renonçant à ce qui le singularise, son patronyme, sa filiation... Au fil du temps, leur adresse IP a changé, leur pseudo aussi, leur description jamais renseignée (www.ip-adress.com/ip_tracer/), seul le choix de leur « logo » et leurs interventions antérieures véhiculent une série d'indications à leur sujet. Par contre, leur écriture compuscripte reste identifiable entre mille et on peut la voir évoluer au fil du temps chez certains vers une « rage » contenue qui vient trahir leur « mal être » intérieur. Rares sont ceux à saisir leur clavier pour rédiger un « article », pensez donc ! cela reviendrait à se mettre à nu devant la communauté et il est bien plus facile d'écrire en réaction et sur une impulsion (billet d'humeur) que de rédiger sans prétention aucune, un texte à partager avec la communauté.

Ce genre de personnes représente une approche modifiée du triangle de Karpamn passant du rôle d'accusateur (procureur) à celui de la défense (avocat), et d'afficher le déni ou la victimisation de l'accusé. Est-elle consciente de reproduire le contraire de ce qu'elle entend dénoncer et de confirmer le dicton : « donner un grain de pouvoir à un homme et il ne tardera pas à en abuser. » Il nous faut relativiser, ce genre d'énergumènes ne représente qu'une infime partie du lectorat et comme leurs interventions sont clivées et que ce sont souvent les mêmes qui « sévissent », ils doivent représenter en valeur pondérée deux ou trois pour dix-mille lecteurs... Leur répondre serait comme de le faire à un inconnu qui vous interpelle dans la rue oubliant la plus élémentaire règle de savoir-vivre, celle de se présenter et de conserver une distance sociale (travaux du sociologue Edward Hall). Désolé (euphémisme) mais tout le monde ne partage pas les mêmes valeurs et chacun a un parcours de vie différent contribuant ainsi à notre individualité. Nous ne sommes pas des moutons de Panurge.

Il y a des articles et des commentaires qui donnent à penser que des auteurs rédigent parfois un article ciblé en guise de réponse à un lecteur ayant déposé un commentaire « discourtois » pour le provoquer ou l'amener à se découvrir encore un peu plus devant la communauté des lecteurs. Les « teasers » (déclencheurs) les plus fréquemment utilisés sont : le réflexe d'attirance - d'aversion - de frustration - d'identification - le sexe - l'âge - la culture d'appartenance - la classe sociale - l'idéologie. Le lecteur visé affublé de ses filtres mentaux se précipite généralement tête baissée vers le « collet »... A-t-il entendu parler des travaux de certains services chargés de l'étude des messages circulant par-ci, par là ? A moins qu'il ne participe involontairement et par ignorance à une étude sociologique... Si seulement il avait pris l'élémentaire précaution de terminer sa lecture et lu les autres posts après s'être assuré d'avoir compris le thème dans son cadre au lieu d'engager une transaction paradoxale, que de malentendus seraient évités et de moments agréables partagés. Il nous faut ici souligner que le rédacteur reste un bénévole qui présente une approche de certains faits sans pour autant y adhérer forcément, CQFD ! L'article n'est pas un procès-verbal.

 

L'histoire nous a transmis un dialogue entre Socrate et un interlocuteur demeuré inconnu.

- L'interlocuteur : « sais-tu que j'ai appris une nouvelle concernant ton ami ? »

- Socrate : « Attends un instant, avant de me transmettre une nouvelle, je voudrais qu'elle passe le test des trois filtres. Tout d'abord celui de la vérité : as-tu vérifié si ce que tu me rapportes est vrai ?  »

- I : « Non je l'ai seulement entendu dire. »

- S : « Alors prenons le deuxième filtres, celui de la bonté. Ce que tu veux m'apprendre sur mon ami, est-ce quelque chose de bien ?  »

- I : « non, pas du tout, il paraît qu'il a mal agi ! »

- S : « Ainsi, tu veux me raconter de mauvaises choses sur mon ami et tu n'es pas sûr que ce soit vrai ! Il reste encore le filtre de l'utilité. Est-ce utile pour moi de savoir ce qu'a fait mon ami ? »

- I : « Pas vraiment. »

- S : « Alors, si ce que tu veux me dire n'est ni vrai, ni bon, ni utile, pourquoi me le faire savoir. Toi aussi tu ferais mieux de l'oublier. »

 

Quelques lecteur n'entrent en communication que pour obtenir la satisfaction d'un désir déclaré mais plus souvent latent afin de combler leur frustration sans prendre le temps de la réflexion ni de soupeser le pour et le contre, l'avantage et le désavantage de leur participation. Tout contributeur ou débatteur désireux d'éviter une relation paradoxale et une perte de temps inutile se doit de savoir repérer ces artifices pour les contourner ou rétablir une vérité première. Le débatteur respecte-t-il la chronologie, procède-t-il à des ressemblances, des amalgames, soulève-t-il de nouvelles implications, juxtapose-t-il des ressemblances, établit-il des relations de cause à effet, utilise-t-il des figures appartenant au champ de la rhétorique ? Tout peut devenir ambigu et venir contribuer à brouiller la pensée initiale, chacun ensuite de rester sur son rail sans jamais rencontrer son interlocuteur. On « parle » mais sans échanger vraiment, car la communication reste déphasée et sous l'égo se devine « le fond qui remonte à la surface », c'est la sempiternelle histoire du contenant et du contenu.

Le multimédia reste un couteau suisse, c'est à dire un outil capable de répondre à différentes utilisations, notamment à une demande et à une culture qui seules lui donnent sens. La grille de lecture est parfois brouillée par des positions dogmatiques étoffées d'une sensibilité exacerbée sur lesquelles viennent se greffer une analyse de texte parfois défaillante et une culture indigente, ce qui n'empêchent pourtant pas leur tenant d'avoir une idée sur(tout) et qui ne se prennent jamais à douter... Qu'importe ! la vérité est plurielle. Petite phrase du jour : « Il y a deux sortes de vérités : celle du raisonnement et celle des faits. Les vérités de raisonnement sont nécessaires et leur opposé impossible, et celles des faits sont contingentes et leur opposé est possible. » ( Leibniz)

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  2.19/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

78 réactions à cet article    


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 février 10:12

    Bonjour,
    Faire de la psychologie quand les citoyens manipulés sont confrontés à la mise en place d’une dictature, dans laquelle les médias jouent un rôle prépondérant, est-ce intelligent, bon et utile ?
    Est-ce à la hauteur des enjeux du moment ?


    • Fergus Fergus 22 février 11:43

      Bonjour, Fifi Brind_acier

      Je crains que ce commentaire ne soit pas en phase avec le thème de l’article qui porte essentiellement sur le lectorat des médias du web.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 février 13:04

      @Fergus
      J’avais bien compris, merci.
      Et en quoi la psychologie des blogueurs a-t-elle quelque intérêt ?
      Il n’y a pas d’autre question plus urgente à ce poser en ce moment ?


    • Fergus Fergus 22 février 13:58

      @ Fifi Brind_acier

      "Il n’y a pas d’autre question plus urgente à se poser en ce moment ?

      Si, en effet, il y a quelques sujets plus graves. Mais la question que vous posez ci-dessus n’en est pas moins utilisée de manière récurrente par ceux qui veulent délibérément discréditer un auteur ou article en faisant paraître l’un ou l’autre comme insignifiant.

      Or, et vous le savez pertinemment, tous les sujets peuvent se révéler intéressants pour une partie du lectorat sur un site pluraliste comme l’est AgoraVox. A cet égard, parmi le top 10 de mes articles les plus lus figurent, à côté d’articles plus en rapport avec l’actualité socioéconomique ou politique, Le fascinant visage de « l’homme de Tollund » ou La Nature dans la musique classique. On est pourtant là bien loin des « questions plus urgentes » !



    • Abou Antoun Abou Antoun 22 février 17:02

      @Fergus
      Or, et vous le savez pertinemment, tous les sujets peuvent se révéler intéressants pour une partie du lectorat sur un site pluraliste comme l’est AgoraVox.
      Yes !
      Et souvent les sujets les plus intéressants, je veux dire riches en information véritable, ne sont pas les plus consultés.


    • Spartacus Spartacus 22 février 10:44

      C’est un « avis »....


      « chacun peut s’y exprimer librement »...
      Absolument pas ! Et c’est de pire en pire.
      Seuls les articles « rouges rose et bruns » peuvent paraître dans le bandeau central
      L’éditeur caché par une soi-disant fausse barbe de précepte de liberté d’expression d’apparence veille à « orienter » les lectures..

      La modération entièrement occupée par des censeurs majoritairement de l’extrême-gauche condamne les lecteur à ne réagir que sur des articles qui ne vont que dans le sens de leurs doctrines.

      Un article contestant le « droit de grève », ou la « privatisation de pole emploi », contraire a la caste qui s’accapare le droit de denier l’expression libre n’a jamais passé leur censure collégiale...
      Je dois en être à la 10 eme présentation...
      Les rouges veillent et censurent a ce que tous n’ayez pas accès aux articles qui ne vont pas dans le sens socialiste.

      A la place vous avez droit aux quotidien et dithyrambiques élucubration d’apologie de Lenine ou Castro....

      Agoravox est comme tout les systèmes collectifs, détourné par les minorités à leur seuls profits.

      • Etbendidon 22 février 11:15

        @Spartacus
        Et OUI sparta
        Ah ces foutus clans de censurateurs
        mais ils laissent quand meme passer fergugus et grounichou
         smiley


      • bourrico 7 22 février 12:39

        @Spartacus

        Encore cette manie de voir des rouges partout.
        C’est dingue d’être aussi idiot, tu me fais penser à un enfant, j’ai envie de te coller une bonne claque pour voir si ça résonne.

        En attendant si ce que tu disais était vrai, on aurait le plaisir de ne pas voir ta gueule con.
        Donc t’es une petite crotte qui aime se plaindre, mais t’es jamais qu’une crotte.

        @ l’auteur.
        Vos médias citoyens permettent aux plus bêtes de se regrouper, de s’exprimer, et de se bourrer le mou entre eux, tout en clamant qu’on les censure, que les bolchéviques ou autres fachos ont noyautés le site, la modération, le cul de leur mère, etc, etc.
        Bref, c’est du flan, c’est 99% de bobards, c’est la médiocrité érigée en vertu.

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 février 13:06

        @bourrico 7
        Et bien dites donc, vous faites de vous même un portrait bien peu flatteur...


      • Doume65 22 février 13:39

        @Spartacus
        Je constate que ton post n’est pas censuré.
        Je me vois fort surpris que tu aies rédigé un texte contestant la privation de pole-emploi. Ça ne cadre franchement pas avec ton idéologie. Peut-être les « censeurs » ont-ils senti une entourloupe ?


      • Spartacus Spartacus 22 février 13:51

        @Doume65


        C’est un texte d’actualité en rapport avec les propositions de Bruno Le Maire sur son idée de privatiser le pôle emploi...
        Ce genre de sujet qui n’est pas abordé ici....

      • samuel 22 février 14:48

        @Spartacus

        Moi je trouve ça très bien la censure. Agoravox est une officine Socialo-communiste ?! grand bien nous fasse.

        Mr Spartacus, vous avez toute liberté de vous exprimer sur Wikibéral, les forums du Figaro et je ne sais quel autre officine conservatrice. Vos idées sur le droit de grève, la privatisation en général diffusent très largement dans la société (la prise d’otage par les grèvistes, ces feignants de la SNCF ou RATP, etc...) via les grands médias convertis.

        Alors laissez aux vilains gauchistes le peu de place qu’il leur reste. 

        Vous devez être assez masochistes pour les fréquenter à longueur de forums à en voir vos statistiques.

        Samuel

      • tf1Groupie 22 février 14:58

        @samuel

        Quand les vilains gauchistes accepteront l’idée que l’espace citoyen ne leur est pas réservé on pourra un peu mieux respirer !


      • rocla+ rocla+ 22 février 15:06

        @samuel


        Les Droits Acquis et les Handicaps . 

        Le terme handicap désigne la limitation des possibilités d’interaction d’un individu avec son environnement, menant à un stress et à des difficultés moralesintellectuellessociales et/ou physiques.

        Le handicap est d’abord pensé comme relatif à une déficience provoquant une incapacité _ permanente ou non _ puis il est redéfini relativement à une inégalité de moyen, en intégrant l’idée que « des interventions destinées à lever les obstacles environnementaux et sociaux sont nécessaires 1 ».

        Le terme de « handicap » a ainsi acquis en plus du médicale une dimension sociale, et il renvoie aux difficultés de la personne dite « en situation de handicap 2 » face à un environnement donné en termes d’accessibilité, d’expression, de compréhension ou d’appréhension. Le niveau de handicap, c’est-à-dire l’ampleur des limitations d’activité et de participation, est ainsi variables en fonction des contextes (sociétaux, humain, technique, juridique, etc...).





      • rocla+ rocla+ 22 février 15:06


        Le handicap affecte 80 millions de personnes en Europe3 et 650 millions dans le monde entier4, voire un milliard de personnes selon le Rapport mondial sur le handicap de l’OMS et de la Banque mondiale5. La prévalence du handicap est estimée à 15 % de la population mondiale5, et dans 80% des cas il s’agirait de handicaps invisibles6.


        Pour ces personnes là les Droits Acquis sont un bonne chose , vu que pour compenser cette pathologie a été inventé  l’ ayant-droitisme des Handicapés .


        Toutes les professions de Handicapés bénéficiant de Droits Acquis 

        sont donc sous la protection du Ministère de la santé . 


        La France est un beau pays pour prendre soin de ses malades .


        Les Bien Portant devant  par contre se battre avec leur capacités 

        pleines et entières  et ne jamais regarder les compagnons d’infortune 

        pris en main pas l’ Etat .


      • rocla+ rocla+ 22 février 15:19

        @tf1Groupie


        Les vilains gauchistes  croient que Agoravox fait aussi partie de leurs 
        droits acquis .

      • Etbendidon 22 février 15:56

        @samuel
        Moi je trouve ça très bien la censure
        Oh le grand démocrate
        Que je ne vous vois pas gueuler un jour arès les attaques à la liberté d’expression
         smiley


      • Shawford Shawford 22 février 16:03

        @Etbendidon

        Bonjour je prépare un film avec plein de bébés dauphins et bébés phoques à l’affiche, vous voudriez vous inscrire au casting ?


      • Pyrathome Pyrathome 22 février 16:46

        @Shoushou
        Ben dis donc , lui, il va s’inscrire en tant que Bébé fuck ou bébé asshole.....


      • samuel 22 février 20:06

        @Etbendidon

        Je me doutais que cette petite sortie de ma part ferait aboyer la bien pensance automatique. En tout cas, désormais personne ne peut empêcher quiconque de s’exprimer. Il suffit de voir l’ami spartacus se plaindre de censure alors qu’il est presque sinon le seul à écrire sur le blog lequidam... Il l’a sa liberté d’expression. Qu’il arrête de jouer les victimes.


      • Doume65 29 février 14:23

        @samuel
        Pas d’accord. La pluralité doit s’exprimer. Si on ne va sur un média que pour confirmer sa vision, cela n’a aucun intérêt. Bien que je ne sois pas d’accord avec Sparta, je suis très heureux qu’il s’exprime. Grâce à lui, on peut avoir un regard sur l’état d’esprit qui anime ceux qu’on n’ira jamais lire sur les médias que vous citez. Ne surtout pas vouloir entendre et comprendre le point de vues des autres, c’est flétrir sa pensée. C’est faire du Valls.


      • rocla+ rocla+ 22 février 10:51

        Le Droit de Grève  c ’est le bâton de Maréchal du gauchiste . 


        Droit acquis pour les 298768 années à venir . 

        Puis un jour  il y en aura un pour dire : et si on faisait un truc constructif 
        libre et sans  filet de protection ? 


        Mais il faudra attendre , longtemps longtemps longtemps après que les
         gauchistes aient disparus .

        Eux et les salopards faisant payer leurs factures d’ électricité aux petits vieux
        et petites vieilles ayant des retraites de misère  .



        • bourrico 7 22 février 10:59

          @rocla+

          Salut tâcheron.

          Alors, encore en train de voir de dangereux gauchistes partout ?
          Tu devrais consulter, une phobie primaire de ce niveau est certainement due à un traumatisme refoulé, un chagrin d’amour peut être, un de tes amant était sans doute gauchiste, et tu passes ta frustration sexuelle sur les autres.

          Je note maintenant que non content de cracher ta haine maladive, tu en vient à souhaiter la disparition d’un partie du genre, humain, toujours ce coté respectueux, cette recherche du débat civilisé qui te caractérise.
          Alors pour rester dans ton thème, je me réjouis de savoir qu’un vieux con sénile et pleins de haine comme toi va crever avant moi, tu n’as pas idée.

          Allez, champagne !! smiley

        • rocla+ rocla+ 22 février 11:05

          @bourrico 7


          Le Droit de Grève c ’est le bâton de Maréchal du gauchiste . 


          Droit acquis pour les 298768 années à venir . 

          Puis un jour il y en aura un pour dire : et si on faisait un truc constructif 
          libre et sans filet de protection ? 


          Mais il faudra attendre , longtemps longtemps longtemps après que les
           gauchistes aient disparus .

          Eux et les salopards faisant payer leurs factures d’ électricité aux petits vieux
          et petites vieilles ayant des retraites de misère .

          Peut-être faites vous partie de ces salopards d’ EDF ?

          Peut-être êtes vous handicapé pour avoir besoin de droits spéciaux ?

          Ou peut-être parlez -vous simplement pour ne rien dire ?


        • foufouille foufouille 22 février 11:30

          @rocla+

          Puis un jour il y en aura un pour dire : et si on faisait un truc constructif 
          libre et sans filet de protection ? 
          donc pas comme toi : aide de papa, sécurité de papa, avantages obtenus et payés par les autres comme ta retraite.

        • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 22 février 13:27

          @rocla+

          Ces salopards d’EDF, comme vous dîtes, vous êtes bien contents qu’ils se les gèlent pour vous dépanner, les jours de tempête, de grand vent, le jour où les éléments sont si déchaînés qu’ils abattent non seulement les arbres, mais encore les pylones électriques, et provoquent des pannes générales dans toutes les régions de France, comme cela arrive souvent. Ce sont ces travailleurs pour le moins respectables qui rétablissent le courant fisa, pour la population, et pour permettre entre autre, aux boulangers d’allumer leurs fours, puisque maintenant les boulangers ne cuisent plus leur pain au feu de bois, mais dans les fours électriques.

          Alors merci qui ?


        • rocla+ rocla+ 22 février 13:32

          @Nicole CHEVERNEY


          Ils ont un salaire pour faire leur travail , pourquoi  on doit leur payer l’électricité ?

          Il n’ y a absolument rien qui justifie  ces avantages exhorbitants dont le coùt 
          se répercute sur le client final . 



        • foufouille foufouille 22 février 13:45

          @rocla+
          toujours aussi stupide. toutes les entreprises te font payer l’électricité.
          c’est une charge.
          en plus, ils payent des cotisations et des impôts, payent ta retraite en déficit plus compense ton manque de cotisations.


        • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 22 février 10:56

          Vous le dites vous-même : le troll est une création systémique dans ce nouveau système.

          Le l’auteur a aussi totalement changé dans ce nouveau paradigme, vous le dîtes aussi mais sans trop approfondir.

          Donc pourquoi charger les commentateurs plus que les auteurs ? Par simple fait mathématique qu’il y ait plus de commentaires que d’articles ? Car l’effort de l’auteur est plus important que celui du commentateur ?

          Je suis bien d’accord que le résultat n’est pas joli-joli et que la productivité de l’échange auteur-commentateur vole au raz des pâquerettes. Néanmoins le bénéfice marginal de chaque lot d’article/commentaires existe !
          Donc que vivent les articles idiots, vivent les commentaires idiots car tôt ou tard, il y aura une remise en question.

          Vive la liberté d’expression, même si cela implique que certains se torcheront avec les idées des autres.


          • Etbendidon 22 février 11:11

            Quel article alambiqué !

            Je dirais même plus, IMBUVABLE

             smiley

            Le problème principal de AGORAVOX c’est la modération

             

            Si comme cela est souvent suggéré, il n’était possible en modération que d’accepter un article ou s’abstenir, la qualité et la pertinence des articles changeraient considérablement et éviterait que des clans s’organisent pour refuser les articles qui ne correspondent pas à leurs idées ou qui risquent de faire de l’ombre à leurs propres articles insipides.

             smiley

            Quant aux commentaires, on devrait pouvoir lire qui a plussé ou moinssé en plaçant le pointeur sur la notation. Avec ce système très facile, tout changerait.

             

            Mais AV le veut-il vraiment ?


            • rocla+ rocla+ 22 février 11:15

              @Etbendidon


              Et encore , on a la chance de ne plus voir d’ articles d’ un célèbre 
              Professeur  , de la Faculté de Tourcoing  , spécialiste mondial de qu’ est-ce 
              qui se passe donc par là-bas .

              Ouf

            • alinea alinea 22 février 11:49

              @Etbendidon
              Tout à fait d’accord ! Signer son « moins » et pouvoir, sinon devoir, en répondre si demande !
              L’anonymat permet toutes les lâchetés !
              Pour ce qui est des pseudos, on se connaît comme ça ici et ça va très bien ! combien d’auteurs ont pris des pseudonymes ? Ce n’est pas un problème ; dans la vie, on se donne des surnoms ! smiley ( ça, c’était en réponse à un petit bout de phrase dans l’article !)


            • Fergus Fergus 22 février 11:52

              Bonjour, Etbendidon

              Faux : en modération, un article peut être accepté ou refusé.

              Personnellement, je ne refuse jamais des articles contraires à mes idées, mais uniquement ceux - fort heureusement minoritaires - qui comportent des propos diffamatoires, racistes ou antisémites, ceux qui ne sont que des publicités déguisées, ceux qui sont insuffisamment développés pour constituer un véritable article, ou ceux qui sont trop mal rédigés ou comportent trop de fautes. Pour ces derniers, je suggère dans le commentaire de modération une réécriture.

              En outre, j’essaie par mon vote de favoriser la publication de premiers articles.

              .
               


            • Doume65 22 février 13:44

              @Fergus
              « ou ceux qui sont trop mal rédigés ou comportent trop de fautes. »
              C’est p’tet’ pour ça que momo ne sévit plus, même si ces articles avaient souvent un fond intéressant ?


            • Etbendidon 22 février 15:59

              @Fergus

              Faux : en modération, un article peut être accepté ou refusé.

               

              TOUT FAUX vous n’avez rien compris FERGUS

               

              Je suggérais qu’un article puisse être accepté et c’est tout !

              S’il ne vous plait pas, vous passez à un autre (et donc, vous vous abstenez)

               

              Au nom de quoi peut-on REFUSER un article ?

              Au nom de la liberté d’expression et de la démocratie ?????

               

              AV n’a qu’à relever le curseur : Publication d’un article à partir de 8 ou 9 acceptations

               

              Un article mal écrit, plein de fautes aura du mal à obtenir sa publication  

              Quant aux articles insipides qui passent chaque jour, ben ma foi on n’est pas obligé de les lire à condition d’avoir le choix pour d’autres articles très intéressants ce qui n’est malheureusement pas souvent le cas

               smiley


            • COVADONGA722 COVADONGA722 22 février 16:13

              @Fergus
              heu , nous avons tous connu ici au moins deux auteurs qui ne passaient pas systématiquement par la case modération " 2/3 articles chacun 

              Morice exilé au Quebec et mr Cabanel bizarrement tout deux sont les seuls a ma connaissance
              a avoir pu modifier un de leur article une fois édité .
              les voix de la modérations sont insondables comme disait l’autre ....


            • Fergus Fergus 22 février 20:33

              Bonsoir, Etbendidon

              Rassurez-vous, il y a des articles sur lesquels je m’abstiens de donner un avis, notamment lorsque mes connaissances ne me permettent pas de juger de la pertinence de l’argumentation. Et je présume que la plupart des modérateurs agissent de même.

              Pour ce qui est des articles refusés, j’en ai donné des exemples ci-dessus. Et là aussi, je pense que la plupart des modérateurs ont des critères d’appréciation de même nature.


            • Shawford Shawford 22 février 20:34

              @Fergus Attends de voir ceux du vrai ALF ça va te décoiffer smiley


            • Fergus Fergus 22 février 20:35

              @ Etbendidon

              Euh, désolé, j’ai posté une réponse au mauvais endroit : elle est sous le commentaire de Covadonga, ci-dessous.


            • jocelyne 23 février 19:56

              @Fergus
              triste de voire que les principaux intervenants modérateurs ne modèrent presque jamais mais ont un avis sur la question....  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès