• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Alep est le Stalingrad de l’OTAN et des Etat-Unis

Alep est le Stalingrad de l’OTAN et des Etat-Unis

Nous en avions rêvé, nous n'y croyions plus ; et pourtant c'est là, sous nos yeux.

Poutine, encore lui, a organisé la déroute des mercenaires égorgeurs otaniens d'Alep avec une prodigieuse précision. Les dirigeants otaniens et etazuniens en trépignent de rage impuissante. L'Iran et la Chine sont prêts à pallier la moindre initiative américaine, avec deux ou trois coups d'avance. Décidément, il ne faut pas s'en prendre aux russes : depuis mille ans, ça s'est toujours mal passé, et ça continue.

La bataille d'Alep, perdue par l'alliance occidentale, qui utilisait, finançait et armait Daesh en sous-main depuis le début du conflit, sera le point de départ de la renaissance syrienne, et la fin du monde unipolaire.

C'est un véritable prodige stratégique dont je vous livre les ficelles, au travers de l'excellent article de Georges Stanechy que voici : merci à lui.

27 août 2016

Bataille d’Alep : Le Commencement de La Fin …

 

« Un pays dont les forces armées ne peuvent survivre qu’en se battant avec l’énergie du désespoir est dit “mortel” pour l’envahisseur . »

Sun Tzu - XI-10-225 (1)

 

Est-ce le commencement de la fin ?...

Du moins de la bataille d’Alep. Le contrôle total de cette ville, par leurs mercenaires, étant un objectif majeur des membres de l’OTAN ; sa perte : inconcevable pour eux.

 

Attaquer une Nation qui n’attaque personne 

Se ruant depuis la Turquie, encadrées par les forces spéciales de l'OTAN, les milices occidentales avaient pu s’emparer à la suite d'un assaut massif, et par surprise, de tous les "quartiers Est", dès le début de la « guerre civile ».

Mais, depuis six ans maintenant, les "quartiers Ouest" résistent aux assauts répétés des « égorgeurs » (2) qui reçoivent leur approvisionnement régulier, en hommes et matériels, de la Turquie frontalière. Malgré les bombardements aveugles auxquels ils se livrent avec leurs mortiers, pour faire plier la population et leurs défenseurs. Ecoles, hôpitaux, marchés, administrations, stations d'épuration, transformateurs électriques, casernes de pompiers, étant leurs cibles privilégiées.

JPEG - 68.2 ko
Syrienne d’Alep préparant sa mitrailleuse contre les « égorgeurs de l’OTAN »...

Rappelons-le : la ville d’Alep, siège de la province du même nom, était un fleuron de la Syrie. Depuis des siècles : haut lieu historique, culturel, spirituel, touristique, mais aussi économique. Avant le chaos organisé par l’OTAN, peuplée de 2 millions d’habitants, Alep était une splendide réussite, dans le pays et au-delà, en termes de dynamisme de développement, avec de très nombreuses usines au matériel ultramoderne.

Toutes ces usines, quasiment, ont été démantelées. Tout ce qui était transportable a été expédié par camion en Turquie : machines, équipement électrique, bureautique, etc. Ce qui explique que la destruction et le pillage planifiés d'Alep avait pour premier objectif les quartiers industriels, essentiellement implantés à l’Est de la ville. Le visionnage des vidéos sur les combats dans la zone industrielle démontre le degré d’intensité de la razzia : les locaux industriels sont tous vides !... (3)

Depuis la mi-juillet 2016, un peu plus d’un mois à présent, les forces gouvernementales ont encerclé les "quartiers Est" pour couper l’approvisionnement des mercenaires, déjà fortement perturbé par les bombardements aériens, et faciliter ainsi la reprise de ces quartiers, immeuble par immeuble.

L’OTAN ne pouvait ne pas réagir : briser cet encerclement est devenu une priorité.

D’où cette partie d’échec entre la CPO (Coalition des Prédateurs Occidentaux) et le gouvernement Syrien avec ses alliés. Son déroulé, avec les derniers évènements à la frontière Turque, est intéressant à suivre…

 

Echec et Mat pour les égorgeurs de l'OTAN

Résumons les principales séquences, concomitantes ou successives, de cette dantesque confrontation :

1. La CPO devait négocier une trêve afin de reconstituer les stocks d’armes, munitions, renforts, de ses mercenaires. Sur tous les fronts, y compris au sud, via la Jordanie sur les axes Palmyre et Deir-Ezzor. En vue de préparer une puissante contre-attaque sur Alep, ravitailler et renforcer les terroristes, en délivrant les conseillers des forces spéciales de l’OTAN assurant leur encadrement, pris au piège.

2. Contrairement à des analyses superficielles, s’étonnant de la "naïveté" ou de la "passivité" des Russes notamment, le gouvernement Syrien et ses alliés avaient tout intérêt à implanter cette trêve et la faire durer !... Sachant qu’elle allait être utilisée en ce sens par les stratèges de la cohorte des envahisseurs…

 

Deux raisons évidentes :

i) Démontrer, sous les vociférations et coups tordus de la propagande occidentale, sa bonne foi et sa volonté d’apaisement dans ce conflit ; tout en ravitaillant les populations civiles otages de cette dramatique situation.
ii) En bonne tactique : « faire sortir le loup du bois ». Autrement dit : attirer sur le territoire Syrien, en les vidant le plus possible, les « réserves » de la CPO en moyens humains et matériels ; en transit ou en formation dans ses camps d’entrainement et centres logistiques, en Jordanie et en Turquie. Pour mieux les écraser...

 

3. "Trêve acceptée" ne signifiait pas "inaction", du côté du gouvernement Syrien et de ses alliés. Au contraire, elle a été l’occasion de redoubler d’efforts. Comme la partie adverse : reconstituer les effectifs et les moyens matériels.

 

Surtout, établir une cartographie précise, méticuleuse, grâce aux puissants outils du renseignement de l’armées russe, de l’implantation des centres de stockage, dépôts de munitions, postes de commandement, nouveau véhicules et engins blindés, nouveaux effectifs, opérée durant la trêve, par la CPO. Sur l’ensemble du territoire Syrien.

 

Outre le travail des satellites d’observation, et drones, est intervenu le nouvel avion russe de reconnaissance radiotechnique et optoélectronique, époustouflante démonstration de maîtrise technologique : le Tu-214R.

Capable, entre autres performances, de repérer les caches et bunkers souterrains, avec dimensions et profondeurs ; et des cibles au sol situées latéralement par rapport à la trajectoire de vol jusqu’à 400 km de distance… (4)

La dernière "merveille" technologique russe en Syrie : le TU 214R

La dernière "merveille" technologique russe en Syrie : le TU 214R

4. Identifier le mode opératoire de la contre-attaque de la CPO pour briser l’encerclement de ses mercenaires à Alep.

Les écoutes et décryptages ont été fondamentaux pour repérer les centres de commandement et de coordination, connaître les axes d’attaques et de diversion.

Stratégie classique : la CPO avait prévu de disperser, ou fragmenter, les forces armées syriennes avec leur aviation de soutien et de bombardement en l’obligeant à réagir à deux fortes attaques de diversion lancées dans le sud et l'est du pays. L’une, vers Palmyre (récemment libérée de l’occupation terroriste) ; l’autre, vers la ville de Deir Ezzor (défendue avec héroïsme par les troupes gouvernementales encerclées depuis de nombreux mois par les mercenaires). Effectifs, matériels et munitions, provenant de Jordanie.

Il était impératif d’agir le plus vite possible, avant le déclenchement de ces attaques subsidiaires, pour concentrer l’essentiel des moyens sur Alep et ses environs. La Russie, en collaboration avec l’Iran, opta pour une opération « coup de poing », envoyant ses bombardiers lourds neutraliser les moyens humains et matériels destinés à ces attaques de diversion.

L’utilisation de la base aérienne de Hamadan, en Iran, permit de multiplier les rotations du fait de sa proximité de la Syrie (700 km au lieu de plus de 2000 km…), d’augmenter la charge de bombes (par allègement du carburant), de 4-5 tonnes par avion à 15-20 tonnes suivant le type de bombes. Ont été employées les plus puissantes, en capacité de pénétration et de déflagration, pour détruire les infrastructures souterraines.

Opération réussie : en une semaine, sous l’effet de ce colossal "coup de marteau", les attaques de diversion ont été écrasées dans l’œuf !…

5. Préparer "l’accueil de l’attaque" sur Alep planifiée par les "troupes fraîches" des mercenaires, venant secourir leurs collègues encerclés... Plus de 10.000.

La meilleure tactique et d’en anticiper l’axe principal en l’offrant à l’envahisseur… Pour canaliser "la horde des égorgeurs", les Syriens et leurs alliés ont ainsi tendu un piège dans lequel la CPO a foncé tête baissée : ils ont dégarni d’immenses terrains militaires (Académie de l’Air, Ecole d’artillerie, etc.), en simulant une faible défense de ces installations militaires. L’objectif étant, par cet "effet d'aspiration", de concentrer les terroristes dans des zones non habitées par des civils.

 

L’atout des forces gouvernementales syriennes est d’avoir, en face d’elles, des mercenaires d'un médiocre niveau :

i) Faible niveau d'encadrement, beaucoup de chefs mercenaires ont été tués ou blessés au combat. Notamment les meilleurs, ex-officiers des régiments d'élite de la Garde Républicaine de Saddam Hussein libérés des prisons US en Irak, contre leur engagement dans les milices du "Califat OTANesque". (5) La "guerre d’usure" est valable dans les deux sens…

 

ii) Faible niveau de ces nouvelles recrues, en termes de formation, trop hâtive pour des éléments au QI insignifiant, de potentiel et d’expérience. A part jouer les Rambo en tirant n’importe où et n’importe comment (énorme gaspillage en munitions…). Ce qui n’enlève rien de leur pouvoir de nuisance et volonté mortifère…

 

iii) Faible niveau de motivation : étrangères à la Syrie, ces nouvelles recrues ne se battent pour aucune cause si ce n’est, comme tout mercenaire, pour une poignée de dollars. S’ils en sortent vivants...

Connaissant aujourd'hui, contrairement à leurs prédécesseurs dans l'invasion de la Syrie, l'engagement aussi implacable que ravageur des forces aériennes Russes, en soutien des forces armées du gouvernement légitime.

Autant dire que leur niveau d'enthousiasme et de courage combatifs est proportionnel à l'absorption quotidienne de leur pilule de « captagon ». (6)

 

Des vidéos, teintées d'humour malgré le tragique, circulent sur le Net, illustrant leur style "cow-boy de saloon"…

Exemple :

Les mercenaires de l'OTAN sous "captagon" (nom commercial de l'amphétamine : "fénéthylline")

6. Le piège a parfaitement fonctionné. Les nouveaux matériels (véhicules blindés ou véhicules légers équipés de canons à tir rapide), munitions et provisions (10.000 mercenaires à nourrir quotidiennement...), entreposés pendant la trêve dans des dépôts et centres de regroupement, dans la province d'Alep, ont été pulvérisés par les bombardements de l’aviation russe et syrienne. Y compris les postes de commandement et de communication.

Tous les convois vers Alep ont été écrasés sous les bombes, ou réduits à l’état de ferraille (certains par d’audacieuses actions de commandos syriens sur les arrières de l’ennemi).

Tous les accès, d’entrée ou de sortie, sur Alep sont verrouillés par l’armée syrienne.

 

La colonne vertébrale des milices de la CPO est brisée : matériellement et psychologiquement. L’opération "dératisation" des quartiers infestés par les terroristes a commencé, implacablement. Même la nuit, les miliciens ne peuvent dormir. L’armée syrienne déployant ses tireurs d’élite, au matériel sophistiqué (ils dorment à l’arrière durant la journée) avec appareils de visée nocturne, prenant le relais des combattants de jour : 24h/24 -7j/7…

 

Les égorgeurs de l’OTAN sont "Echec et Mat".

7. A Genève, face à la Russie, la CPO est en panique. Son représentant, Kerry, dans ses petits souliers

Préoccupée moins par le sort de la piétaille qui lui sert de chair à canon que pour sauver les officiers des forces spéciales des membres de l’OTAN pris au piège dans Alep.

N’ayant plus de "réserve immédiate", elle jette dans la bataille les miliciens les mieux équipés, encadrés et expérimentés proches d’Alep, positionnés sur la frontière turque, notamment à Jarablus et ses environs.

D’où ce montage, dans un mouvement tactique dit du « roque » pour rester dans la métaphore du jeu d’échecs, avec les Turcs. Chassant, sans combat, les milices de Daesh de Jarablus et ses environs, pour y substituer des recrues en cours de formation en Turquie sous le label FSA (Armée Syrienne Libre…). Les Turcs en profitant pour limiter les ambitions territoriales kurdes en Syrie, pour ne pas faire tache d’huile sur son propre territoire.
 

Trois points à retenir de l’évolution en cours :

i) Les contingents de Daesh se font laminer à l’approche d’Alep. C’est donc peine perdue pour la CPO qui ne peut faire basculer le rapport de force : « game over »…

ii) Comme dans toute bonne négociation, Russes et Iraniens actuellement les meilleurs diplomates connaissent et appliquent ce principe, il convient de "sauver la face" de l’adversaire pour mieux l’apaiser. En laissant, plus particulièrement, les conseillers de l’OTAN (dont des français) être discrètement exfiltrés.

iii) Les Turcs ne vont pas bouger de la zone frontalière, et, inéluctablement, retourneront dans leurs casernes.

Le moindre de leurs mouvements, en direction d’Alep, serait la porte ouverte à un élargissement d’une ampleur considérable du conflit : en 48h ils se retrouveraient face à des régiments d’élite des forces iraniennes. L’Iran sait que si la Syrie s’effondre, ce sera son tour prochain d’être attaqué…

8. Suite et fin …

Le processus de résolution du chaos, instauré en Syrie par les Occidentaux, est en marche. Il connaîtra probablement d’autres soubresauts, mais il est irréversible. Trois vecteurs en sont porteurs :

 

i) Accélération de l’émergence d’un monde multipolaire

Une certitude : le monde multipolaire, souhaité par tous les pays de la planète, émerge progressivement, trop lentement peut-être, mais avec force. La mainmise des Occidentaux sur le Moyen-Orient, son pillage des ressources énergétiques de la région, le niveau hallucinant de violences qu’ils lui infligent dans la bonne conscience hypocrite de l’instauration de la "Démocratie et des Droits de l’Homme", ne sont plus tolérables.

C’est inadmissible. Et, tout sera fait pour y mettre un terme.

Certes, les Occidentaux vont s’efforcer, s’acharner, pour prolonger le chaos en Syrie, même s’ils savent qu’ils n’ont plus la maîtrise de la situation comme, encore pour quelques temps, en Lybie, en Afghanistan ou en Somalie.

Apparemment, l’oligarchie militaro-industrielle des USA ne se souvient pas du Vietnam, et de la pathétique fuite des forces d'occupation américaines avec leurs collabos, lors de la chute de Saigon, le 30 avril 1975... Si Hillary Clinton devient président des USA, il est à prévoir une montée en tension paroxystique. La Syrie et ses alliés s’y préparent. : "les hurlements du vent ne font pas trembler la montagne", comme disent nos amis Chinois.

Signe fort : la Chine vient de signer des accords de coopération avec les forces armées syriennes. Dans un premier temps, pour contribuer à la formation et l’équipement, compte tenu de l’urgence et l’immensité des besoins, dans le domaine médical et des soins spécialisés pour les dizaines de milliers de blessés, handicapés et traumatisés. Notre presse de la propagande s’en étrangle de dépit ridicule (« …l’armée pro-Assad… »). (7)

 

ii) Naufrage du fanatisme néocolonial

Hors les frontières de leurs propres pays, les Occidentaux se croient exonérés des règles du Droit International (même embryonnaire), de la Justice et de l’Ethique. Ce culte de l’irresponsabilité et de la sauvagerie bien pensantes trouve inexorablement ses limites. Même si, actuellement, les nomenklaturas en Occident, corsetées dans leur "habitus" raciste, n’en acceptent pas l’évidence.

Le Moyen-Orient vit ce que des pays comme la Chine ont subi pendant des décennies : un climat de guerre civile artificiellement entretenu par les « grandes puissances » du moment, avec leurs "seigneurs de la guerre", leurs milices, leurs trafiquants d’armes, aussi corrompus que sanguinaires. Chacune instrumentalisant sa marionnette, au gré des alliances fugitives forgées dans les fourberies opportunistes.

Mais tôt ou tard, les prédateurs occidentaux devront quitter la région. Pour n’y revenir que dans un "rapport d’égal à égal".

 

iii) Renaissance annoncée

Hormis les satrapies vermoules du Golfe Persique, à l’exemple des autres pays du Moyen-Orient, plus que d’autres certainement, la Syrie est en ruine. 

Comme l’était la Chine en 1949, après un siècle de chaos entretenu par l’Occident, quand elle a pu enfin réaliser son union et s’ériger en république indépendante.

Comme l’était le Vietnam, au lendemain de 30 ans de luttes anticoloniales.

 

Magnifique exemple de résistance, la Syrie représente pour la région, au-delà de la bataille d’Alep, le Stalingrad sur lequel se brise la voracité prédatrice de l’Occident. En cendres, mais elle renaîtra de ses cendres encore plus forte et plus belle qu’elle ne l’a été.

 

Son peuple, dans toutes ses composantes ethniques et religieuses, solidaire, uni ; autour deson président et de son épouse, plus populaires que jamais, incarnant le courage inébranlable et la sereine dignité de la Nation Syrienne.

Madame Asmaa Assad recevant mères et épouses des militaires tués au combat

Madame Asmaa Assad recevant mères et épouses des militaires tués au combat

 

 

1. Cf. : Sun Tzu, “L’Art de la Guerre”, préface et introduction par Samuel Griffith, éditions Flammarion, Collection Champs-essais, 2008.
Le chiffre romain s’applique au chapitre, le chiffre suivant au paragraphe, le dernier à la page.
2. Georges Stanechy, Syrie : Panique chez les Egorgeurs de l’OTAN, 12 octobre 2015,
http://stanechy.over-blog.com/2015/10/syrie-panique-chez-les-egorgeurs-de-l-otan.html
3. Exemple : Syria : S.A.A Storming In Two Factories In Aleppo Industrial Area (Les Forces Armées Syriennes à l’assaut de deux usines dans la zone industrielle d’Alep), 12 juillet 2016, YouTube,
https://www.youtube.com/watch?v=v4CrA4G0Ids
4.  Les USA redoutent le nouvel avion russe TU-214R en Syrie, 18 février 2016,
https://fr.sputniknews.com/international/201602181021871183-usa-avion-russe-syrie/
5. Georges Stanechy, Calife ?... Moi : Archevêque !, 30 septembre 2014,
http://stanechy.over-blog.com/2014/09/calife-moi-archeveque.html
6. Lise Loumé, Qu’est-ce que le captagon, la drogue des djihadistes ?, Science et Avenir - Santé, 17 novembre 2015,
http://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/20151116.OBS9569/qu-est-ce-que-le-captagon-la-drogue-des-djihadistes.html
7.  Syrie : la Chine va former l'armée pro-Assad, Le Figaro, 25 août 2016,
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/08/25/97001-20160825FILWWW00142-syrie-la-chine-va-former-des-membres-de-l-armee.php


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

298 réactions à cet article    


  • soi même 6 septembre 2016 15:16

    @ doctorix, heureusement, qu’il existe de vrais article d’information sur ceux qui se passe véritablement à Alep, car sans cet article, je pense même si l’on a un doutes, l’on resteraient sur cette citation tristement célèbre, « El Nosra fait du bon travail » !!!!!


    • doctorix doctorix 6 septembre 2016 15:31

      @soi même

      Il a fallu plus de huit jours pour que cet article sorte.
      Pendant ce temps, les articles sur le burkini faisaient fureur...
      Je tiens à ajouter cet article, qui montre la turpitude de nos journalistes mainstream depuis cinq ans, et les saloperies qu’on a déversées sur Assad pendant tout ce temps pour obéir à l’oncle Sam :
      Pour les anglophones ou ceux qui ont un traducteur, vous trouverez ensuite la longue liste des assassinats perpétrés par le clan Clinton, pour empêcher l’aboutissement des enquêtes portant soit sur les exactions financières du couple Clinton, soit sur les turpitudes sexuelles de Bill :
      J’ai bien d’autres articles fracassants, mais j’essayerai encore...

    • Christian Labrune Christian Labrune 6 septembre 2016 15:37

      @soi même
       Oui. Allah akbar ! Quelle pitié, quand même, de lire ici de pareilles âneries.


    • doctorix doctorix 6 septembre 2016 15:44

      On trouvera aussi beaucoup d’intérêt à la lecture de cet article qui s’adresse à nos dirigeants socialistes et à ceux qui parviennent encore à les croire :

      Il faut le prendre comme je le dis, au pied de la lettre : ce gouvernement, comme le précédent, a transformé le peuple français en un peuple d’assassins.
      Nous sommes tous, maintenant nous le savons, des assassins.
      Tant que nous ne parviendrons pas à nous défaire de l’influence crapuleuse de nos maîtres américains, nous resterons, comme eux, un peuple d’assassins.

    • OMAR 6 septembre 2016 17:40

      Omar9

      @Christian Labrune

      Avoues que si cela ne tenait qu’à toi, cet article ne serait jamais passé.

      D’habitude, tu es si prolixe, mais en trollant et en inondant le fil de tes sempiternelles logorrhées sur l’Islam et les musulmans.

      Eh oui, nous sommes en France et il reste encore quelques espaces et quelques voies où il est encore possible que la Vérité soit véhiculée et exposée en plein jour...

      Ton copain Fabius qui voulait détruire l’Iran est dans les oubliettes des fosses septiques :

      Il en sera de même pour tous ceux qui ont créé cette bête immonde qu’est le djihadisme de merde, et qui lui trouvait des vertus....
      Ou tout simplement, pour faire de la détestation du musulman et de l’Islam, une hasbara quotidienne...
      Aujourd’hui, la brume est brune.....


    • roman_garev 6 septembre 2016 17:55

      @Christian Labrune

      Juste au contraire, les ânes de votre éspèce sont priés à revenir à leurs pâturages habituels tels que l’Immonde pour ne pas endommager leur esprit fragile apte à ne concevoir que des mensonges néocons.

    • Alren Alren 6 septembre 2016 19:41

      @soi même

      qu’ils n’ont plus la maîtrise de la situation comme, encore pour quelques temps, en Lybie, en Afghanistan ou en Somalie.


      Je lis aujourd’hui qu’en Afghanistan, les combats se multiplient autour de Kaboul annonçant la prise prochaine de la ville par les talibans. Je doute donc que les USA maîtrisent encore la situation !


    • JC_Lavau JC_Lavau 6 septembre 2016 20:23

      @doctorix : « Il a fallu plus de huit jours pour que cet article sorte ».
      Tandis que les miens demeurent invariablement bloqués, à l’exception des deux pochades du premier avril.
      Les sectes et leurs gourous ne tolèrent aucun incroyant, aucun témoin gênant encore en vie.



    • Philippe Stephan Philippe Stephan 7 septembre 2016 10:36

      @JC_Lavau
      salut
      je ne vois pas tes articles en modération.. ???
      .
      sinon les modérateurs délaissent un peu trop
      à mon avis leurs « obligations » moral et ignorent pas mal les
      nouveaux auteurs.des articles depuis 8 jours avec des 2
      c’est choses courante.
      dans ta spécialité il semblerait que l’on raisonne ainsi
      je ne comprend pas,je ne modère pas.
      amicalement


    • JC_Lavau JC_Lavau 7 septembre 2016 17:31

      @Philippe Stephan.
      Refusés :
      Les cinq formes principales de délinquance judiciaire collective
      24 août 2014
      Un exemple de mauvaise méthode de réflexion en matière familiale
      24 août 2014
      Au service des QUATRE partis de l’étranger...
      14 novembre 2014.

      La discipline scientifique, une salutaire prise de distance, défense contre la toxicité des malveillants.
      5 mai 2015
      La microphysique que l’on vous conte n’est pas la bonne. [1]
      17 juin 2015
      Microphysique, le cadre relativiste indispensable (1/3)
      16 janvier 2016 ...
      La dépression majeure, un objectif de tortionnaires raffinés
      12 février.
      Pour un permis à points, en chambre d’Injustice aux Affaires Matriarcales et Antifamiliales.
      18 février.
      La dépression majeure, un objectif de tortionnaires raffinés
      9 mai.
      « La microphysique que l’on vous conte est-elle bien la bonne ? »
      23 mai.
      Vous avez le droit de rester silencieux... sera retenu contre vous...
      24 août.
      Microphysique : Conclusion par le Curieux
      24 août...

      Pas encore prêt, et sera refusé à son tour :
      Quelques idéologies-leurres sous télécommande.

      Ici, si tu n’es pas militant antinuk, t’es mort.
      Ici, si tu n’es pas croyant et militant carbocentriste, t’es mort.
      Ici, si tu n’es pas militante gynarque, t’es mort.
      Ici si tu n’es pas militant misanthrope, rêvant d’anéantir l’humanité au nom de la déesse Gaïa, t’es mort.
      ...
      Tu as aussi chaudement intérêt à croire aux dieux, à la Terre creuse, à la vie après la mort, aux extraterrestres, aux soucoupes violantes, aux mimosas confidents, etc. Ce n’est que pour ton bien, on t’en prévient charitablement.


    • doctorix doctorix 8 septembre 2016 13:06

      @JC_Lavau

      Vous en avez une dizaine : j’en ai une centaine.
      Republiez...
      Et je n’ai rien publié ou tenté de publier sur les sujets que vous citez. Si, j’ai publié contre le carbocentrisme.
      Les commentaires, c’est autre chose.

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 8 septembre 2016 18:33

      @doctorix


      Excellent article. Même si tous les lecteurs de bonne foi qui réfléchissent ont maintenant compris ce qui s’est passé en Syrie, il est bon d’enfoncer le clou. Cette victoire, sur le terrain de l’opinion publique, est cruciale car c’est quand les Européens auront majoritairement compris que leurs vrais alliés sont à l"Est et que l’Amérique - directement et via sa créature l’UE - les manipule, les exploite et les a asservis, que pourra se jouer le deuxième round de la Guerre Froide. Une Europe incluant la Russie gagnera ce round final et reprendra le leadership d’un Occident qui, après le triste l’intermède de l’hégémonie yankee, redeviendra un phare de la civilisation.


      PJCA
       

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 8 septembre 2016 18:55

      @JC_Lavau

      Je ne crois pas que vous fassiez l’objet d’un dénigrement systématique, comme en ont vécu jadis Morice et d’autres. Je plusse tous vos articles que je vois passer.... mais la réalité est que vous écrivez la plupart temps en dehors et au dessus de ce qui intéresse le lecteur ordinaire. 

      PJCA


    • doctorix doctorix 10 septembre 2016 19:14

      @Pierre JC Allard

      Bel article d’il y a huit ans.
      L’Amérique n’est plus exemplaire.
      Etes-vous bien sûr qu’elle l’ait jamais été ? Entre ses massacres d’indiens, sa collaboration avec le nazisme, et ses multiples guerres depuis 70 ans, je cherche vainement un créneau glorieux.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 11 septembre 2016 16:15

      @doctorix

      « Etes-vous bien sûr qu’elle l’ait jamais été ? »  

      Non, au contraire. Il m’a seulement fallu bien du temps pour comprendre q’elle avait réussi a dissimuler longtemps une constance insidieuse dans le mal qu’on ne trouve guère ailleurs que chez les Assyriens. La perversité de l’Amérique a été - par un usage habile des médias et de la culture - de rendre la vaste majorité de sa population complice consentante des crimes de ses maitres, comme jamais par exemple les Francais ne l’ont eté des exactions en Algerie. Cette solidarité des Américains dans l’abjection a été mise en péril lors de l’ntervention au Vietnam.... mais le Pouvoir a repris la main.... 


      PJCA


    • sarcastelle 12 septembre 2016 03:43

      @JC_Lavau

      .
      Pourquoi ces liens ne renvoient-ils pas par exemple sur votre propre site ? Est-ce interdit par une charte anticoncurrentielle interne à Agoravox ? 

    • Daniel Roux Daniel Roux 6 septembre 2016 15:59

      L’auteur ne recule devant aucun excès de propagande.

      Le titre est une insulte aux milliers de victimes Russes de Stalingrad.

       


      • doctorix doctorix 6 septembre 2016 16:32

        @Daniel Roux

        C’est pas un peu con, ce commentaire ?
        Stalingrad fut le signal de la déroute allemande, comme Alep est le signal de la déroute américaine.
        Deux puissances impérialistes arrêtées par les Russes dans leur projet hégémonique.
        C’est au contraire un hommage au peuple russe.
        Et un titre aussi adapté que respectueux.

      • tf1Groupie 6 septembre 2016 16:58

        @doctorix

        Oui, parce qu’à Stalingrad ce n’était pas l’armée allemande qui attaquait mais des mercenaires étrangers, c’est bien cela Doctorix ?

        Et puis les héros de Stalingrad ce sont ceux qui défendaient la ville, et donc les héros d’Alep ce sont les rebelles assiégés ??

        Bref, encore un article « romanesque » sorti d’un cerveau malade qui voit des E.T. partout.


      • doctorix doctorix 6 septembre 2016 17:15

        @tf1Groupie

        Vous tenez donc à paraître aussi obtus que le paillasson de service ?
        Les civils syriens sont les assiégés à Alep, par nos mercenaires jihadistes.
        Et ce sont les russes qui sont en train de foutre ces derniers dehors, par son soutien à l’armée nationale.
        Et c’est l’empire qui se prend une branlée.

      • chantecler chantecler 6 septembre 2016 17:27

        @doctorix
        Je ne comprends pas :
        1) « Alep est le Stalingrad de l’OTAN et des Etat-Unis »
        2) "
        Magnifique exemple de résistance, la Syrie représente pour la région, au-delà de la bataille d’Alep, le Stalingrad sur lequel se brise la voracité prédatrice de l’Occident. En cendres, mais elle renaîtra de ses cendres encore plus forte et plus belle qu’elle ne l’a été."
        Il y a combien de Stalingrad dans votre article ?


      • roman_garev 6 septembre 2016 18:05

        @Daniel Roux

        Est-ce à vous de juger du point de vue des victimes de Stalingrad et de leurs descendants ?

        Veuillez parler de vous-même. L’Internet russe a depuis longtemps assimilé Alep à Stalingrad.

        D’autant plus qu’on entend par le Stalingrad des héros et des vainqueurs soviétiques de Stalingrad plutôt que de ses victimes de l’Allemagne et de presque toute l’Europe sous les drapeaux nazis (pardon si c’est votre côté à vous).

      • roman_garev 6 septembre 2016 18:11

        @tf1Groupie
        « Oui, parce qu’à Stalingrad ce n’était pas l’armée allemande qui attaquait mais des mercenaires étrangers, c’est bien cela Doctorix ? »


        Oui, parce que dans les deux cas c’était l’impérialisme occidental qui attaquait un pays souverain. Peu importe quels sous-ordres utilisait-il, armée nazie ou mercenaires. 

      • roman_garev 6 septembre 2016 18:17

        @chantecler

        Cher prof de maths, vous vous trompez d’objet d’étude que vous essayez d’enseigner ici.
        Alep est Stalingrad, comme toute la Syrie d"ailleurs. Donetsk et Lougansk sont aussi des Stalingrad.
        Si vous n’êtes pas capable de le comprendre, c’est votre problème. 

      • chantecler chantecler 6 septembre 2016 18:19

        @chantecler
        Je me réponds car je regrette mon commentaire .
        Je ne suis pas là pour pinailler , ni traquer la logique ...
        Doct a le droit d’être lyrique et enthousiaste , d’autant que globalement je partage son point de vue .
        J’espère voir approcher la fin de cette sale guerre et le fait qu’« on » en restera là dans cet endroit du monde, voué à toutes les escalades , semble t’il .
        Et puisse Alep être reconstruit un jour si possible dans le cadre d’une coopération mondiale en guise de symbole de désir de paix !


      • chantecler chantecler 6 septembre 2016 18:30

        @roman_garev
        Oui ,roman garev .
        Il n’y aucun doute dans mon esprit .


      • roman_garev 6 septembre 2016 18:38

        @chantecler

        Pardon, j’ai été un peu rude.

      • chantecler chantecler 6 septembre 2016 18:39

        @roman_garev
        Et moi un peu con .


      • Daniel Roux Daniel Roux 6 septembre 2016 20:31

        @roman_garev

        Vous avez reconnu être une propagandiste russe. Vous intervenez dans le cadre d’une mission.

        C’est votre travail mais ce n’est pas le mien.

        Bonne soirée, chère madame.


      • roman_garev 6 septembre 2016 21:25

        @Daniel Roux

        Tandis que vous, vous venez de vous reconnaître être un idiot de village, ne capable qu’à coller des étiquettes. Recevez mes voeux...

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 septembre 2016 08:32

        @Daniel Roux
        Parmi la propagande occidentale, il y a la légende urbaine qu’on raconte aux écoliers, qu’Hitler était un fou furieux... On oublie juste de leur expliquer que ce sont les firmes américaines qui ont permis l’ascension d’Hitler, pour qu’il détruise l’ URSS....Manque de bol, il y a eu la bataille de Stalingrad ...


        « Wall Street et l’ascension d’ Hitler » par Antony Sutton.
        Sutton est un vrai historien, qui a travaillé sur les archives des firmes et des banques américaines. Comme il a dévoilé ce qu’il ne fallait pas dire, il est blacklisté dans les Universités US...

      • amiaplacidus amiaplacidus 7 septembre 2016 10:11

        @Daniel Roux

        J’aimerais vous poser une question :

        Est-ce que la NSA paye bien ? Parce que, tant qu’à faire, s’il ne s’agit que de dire des inepties pour être grassement payé, pourquoi pas.


      • Fanny 7 septembre 2016 13:56

        @Daniel Roux

        Vous défendez les positions occidentales dans cette guerre de Syrie, et c’est très utile sur ce forum. C’est le principe du débat.

        Je ne demande pas mieux que l’on m’explique les vraies raisons de notre implication (nous Français) dans cette guerre aux 300 000 victimes. Je souhaite que l’on m’explique que ces milliers de victimes, c’est pour sauver notre civilisation occidentale, que je révère (le Christ, Mozart, Rimbaud, Schubert, Manet, Einstein …), et non pas pour satisfaire des régimes douteux du Golfe qui nous achètent des armes, ce qui serait profondément choquant et déprimant. Qu’on m’explique que la tête de Bachar El Assad et son régime valent bien la destruction de la Syrie, pays aux trésors inestimables. Ces arguments, je les attends de votre part, et que vous ayez les « cojones » de Mme Albreit parlant des 500 000 victimes qui « valaient la peine ». Car cette guerre pour l’élimination de Bachar El Assad, on l’a voulue, préparée, armée, financée avec les Pays du Golfe. C’est donc que l’enjeu, pour nous, doit être énorme. Alors expliquez-nous, au lieu de gazouiller sur les « propagandistes en mission », argument dont on se fiche pas mal car nous sommes tous des « propagandistes en mission », mission consistant à défendre nos idées et nos valeurs. Et seuls comptent finalement la valeur de nos arguments.


      • Daniel Roux Daniel Roux 7 septembre 2016 14:54

        @Fanny

        "Vous défendez les positions occidentales dans cette guerre de Syrie"

        Cette affirmation est tout simplement mensongère. Elle est en opposition totale avec tout ce que j’ai écris précédemment, ici et ailleurs.

        Qu’en déduire ? Vous ne me lisez pas. Mes arguments ne vous intéressent pas. Votre but est d’étaler votre médiocre propagande.

        En soutenant un dictateur, vous soutenez toutes les dictatures. C’est assez ignoble. Vous n’en avez sans doute pas conscience, vous obéissez.

        Lorsque l’on sévit en troupeau, on ne réfléchit pas, on suit.

         


      • Claude Simon Gandalf 7 septembre 2016 15:22

        @Daniel Roux


        « Alep, c’est Stalingrad ».

        Et oui, ces deux villes martyrs le sont au nom du pétrole : Stalingrad car Hitler voulait faire main basse sur le pétrole de Bakou, Alep car les occidentaux voulaient faire passer le gazoduc qatari par là (Chiffre d’affaires : entre 300 et 1200 milliards), en faisant main basse sur la capitale économique du pays.

        La comparaison est donc largement justifiée.
        Depuis Hitler, rien ou presque n’a changé.

      • tf1Groupie 7 septembre 2016 15:39

        @Gandalf

        Elle est phénoménale celle-là : Hitler a envahi la Russie pour le pétrole !! smiley
        Si ça se trouve Napoléon aussi cherchait du pétrole en Russie smiley

        C’est vraiment le genre d’article où on va battre des records en matière de commentaires surréalistes.

        Bon si on veut faire des comparaisons intéressantes on peut dire sans discussion que Poutine est beaucoup plus proche d’Hitler que ne l’est Hollande.


      • tf1Groupie 7 septembre 2016 15:45

        @roman_garev

        Déjà vous remarquerez qu’on attaque rarement des pays qui ne sont pas souverains.

        je comprends donc que pour vous toute ville attaquée ressemble à Stanlingrad ... vous auriez pu dire la ville de Troie dans le même genre..

        Au moins votre commentaire montre une chose : que l’on peut dire de grosses bêtises et recevoir une avalanche de votes positifs.


      • Daniel Roux Daniel Roux 7 septembre 2016 16:17

        @Gandalf

        Vous êtes Russe ?

        Doctorix explique que ce symbole de la résistance du peuple Russe aux hordes nazies, STALINGRAD, est un produit de propagande destiné aux Russes.

        Sébastopol, c’est STALINGRAD, Donetzk, c’est STALINGRAD, Alep, c’est STALINGRAD.
        STALINGRAD est un symbole si utilisé par le dictateur Russe, qu’il est usé.

        Peu importe que ce soit l’armée allemande, l’envahisseur, qui ait payé ses crimes, 850 000 morts, 80 000 prisonniers allemands dont 25 généraux et 1 maréchal. On est loin de ce compte morbide avec Alep.

        Combien de morts ou de prisonniers américains ? Ou de leur supplétif Français ?
        Qui sont les ennemis à Alep ? De valeureux Syriens défendant la mère patrie ?

        En France, STALINGRAD reste un symbole fort. Comparer sur Agoravox France ou Italie, Alep à cette grande bataille décisive, c’est insulté la mémoire des dizaines de milliers de héros Russes qui ont souffert et qui sont tombés sur la terre Russe.

        C’est ce qui arrive quand on se contente de reproduire une propagande destinée à un environnement culturel spécifique, pour la retranscrire, telle quelle, dans une autre culture.

        C’est juste révélateur d’un manque de culture et d’un défaut de formation.


      • Fanny 7 septembre 2016 16:21

        @Daniel Roux

        Vous mettez tant de hargne à stigmatiser les défenseurs du régime syrien dans cette guerre, du moins sous cet article (je ne lis que quelques articles et je ne connais pas vos écrits par ailleurs) qu’on peut penser que vous êtes du côté de ceux qui veulent son élimination, à tout prix. Si tel n’est pas le cas, mea culpa.

        Non, je ne vous ai pas suffisamment lu. Faut-il donc que je fasse un effort en ce sens pour changer ma « médiocre propagande » en vision lumineuse ?

        Oui, je fais partie du « troupeau » qui pense que toutes ces guerres du MO contre ces dictateurs sont des erreurs tragiques. Qu’elles annoncent le déclin de notre civilisation occidentale, à laquelle je tiens. Difficile à développer une bonne argumentation à ce sujet, mais pour faire court je suis de l’avis d’Onfray. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès