• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Alep : impérialisme, mensonges et défaite des terroristes et de leurs (...)

Alep : impérialisme, mensonges et défaite des terroristes et de leurs maîtres occidentaux

Les pays impérialistes, petits et grands , mènent en ce moment à travers leurs médias une hystérique propagande contre la Syrie. Ils instrumentalisent cyniquement la tragédie des populations civiles pour mieux masquer leur défaite historique à Alep. En fait, ils ne pleurent pas les victimes d'Alep-Est et encore moins celles de l'Ouest ou de toute la Syrie, mais plutôt la capitulation de leurs propres créatures, les terroristes d'Al Nosra, d' Ahrar al-Cham, de Fatah Halab et une myriade de petits groupes de fanatiques appelés hypocritement rebelles syriens (1). Mais derrière cette posture humanitaire se cache une profonde et amère déception : leurs rebelles syriens ont échoué à renverser par la force le régime de Bachar Al-Assad alors qu'ils ont réussi à détruire la Libye de Khadafi. Car les Etats-Unis, la Grande Bretagne, la France et leurs alliés locaux comme l'Arabie Saoudite, le Qatar ou encore la Turquie n'ont qu'un seul objectif, renverser par la violence le régime d'Assad et installer à sa place un gouvernement à leur solde pour mieux asservir le peuple syrien et servir leurs intérêts économiques et stratégiques. Comme en Afghanistan et comme en Libye, l'impérialisme et ses alliés n'hésitent pas à créer et utiliser des groupes terroristes dont l'Islam n'est qu'un voile derrière lequel se cachent les intérêts des uns et des autres (2). Mais la Syrie n'est pas la Libye. Le peuple syrien, dans toutes ses composantes ethniques et religieuses, et ses alliés ont tenu bon face aux terroristes et leurs maîtres occidentaux. Alep la martyre qui a tant donné à la civilisation humaine renaîtra de ses cendres tel un phénix plus forte et plus belle.

 

Depuis quand les pays occidentaux et leurs vassaux comme l'Arabie Saoudite par exemple pleurent les civils victimes des guerres ? Depuis quand les États-Unis, la France et la Grande Bretagne luttent contre les dictatures et aident les peuples à se débarrasser des despotes d'un autre âge ?

Les peuples du monde entier savent que les pays impérialistes ont soutenu des dictateurs les plus féroces.

Commençons par l’Amérique latine : Artur da Costa e Silva au Brésil, Augusto Pinochet au Chili, Juan Carlos Ongania et Videla en Argentine, le régime somoziste au Nicaragua, Maximiliano Hernández Martinez au Salvador, le régime de Fulgencio Batista à Cuba, de Marcos Pérez Jiménez au Venezuela, de Banzer en Bolivie etc.

En Asie, on peut trouver Soeharto en Indonésie, Marcos aux Philippines, Musharraf au Pakistan.

En Afrique on peut citer, entre autres, Hosni Moubarak en Egypte, Gnassingbé Eyadéma au Togo, Idriss Déby au Tchad, Denis Sassou N’Guesso au Congo, Paul Biya au Cameroun sans oublier les fidèles serviteurs de l’impérialisme français, Omar et Ali Bongo. 

L’empire américain a dressé également des fanatiques religieux contre Nasser en Egypte, contre Sukarno en Indonésie, contre Bhutto au Pakistan, contre Najibullah en Afghanistan. Le but est de contrer et d’étouffer toute pensée et tout mouvement communiste ou tout simplement démocratique et progressiste.

Les américains et leur caniche européen ont, dans un passé récent, détruit la Yougoslavie (en 1991 et en 1999), envahi l’Afghanistan (2001), ravagé l’Irak (2003) et ruiné la Côte d’Ivoire (2011).Toute l'histoire de l'impérialisme n'est, en dernière analyse, que destructions, cruauté, massacres et violence extrême pour soumettre les peuples de la planète et piller leurs richesses.

 

Au moment même où ils se lamentent sur les victimes d'Alep-Est, leur allié le plus fidèle, l'Arabie Saoudite, mène une véritable guerre au Yémen qui a fait en une seule année plusieurs milliers de morts principalement des civils et détruit une partie importante de l’héritage culturel et architectural yéménite qui est en même temps patrimoine mondial de l’humanité. Les massacres de milliers de personnes se poursuivent encore aujourd'hui dans l’indifférence quasi-générale (3). Leur hystérique propagande sur la Syrie n'a d'égal que leur silence sur les massacres perpétrés par la coalition dirigée par le Royaume wahhabite.

 

L'impérialisme ne peut supporter ni tolérer la marche des peuples vers leur émancipation et leur libération des régimes qui les oppriment et les maintiennent dans le sous développement et la misère. Les opprimés du monde arabe n'oublieront jamais le rôle contre-révolutionnaire confié par les pays impérialistes à l'Arabie Saoudite pour briser leurs soulèvements populaires et pacifiques. Les États-Unis, la Grande Bretagne et la France n'agissent qu'en vertu des intérêts de leurs bourgeoisies respectives. Les bourgeoisies américaines et européennes, inlassablement, parlent des droits de l'homme tout en massacrant un peu partout les hommes qui leur tiennent tête. Toute leur histoire n'est que mépris et négation des hommes tant qu'ils ne servent pas leurs intérêts.

 

La propagande de l'empire lui a toujours servi de prétexte et de légitimation pour s'immiscer dans les affaires des peuples. Une longue tradition de mensonges jalonne l'histoire des États-Unis et de ses alliés. Rappelons-nous du charnier de Timisoara en 1989 où, selon les journalistes occidentaux, gisaient quatre mille morts ! On a appris par la suite qu'il s'agissait d'une gigantesque manipulation pour tromper l'opinion mondiale. Des cadavres ont été exhumés à la hâte du cimetière des pauvres et montrés devant les caméras du monde entier pour simuler le génocide légitimant ainsi le nouveau régime (4). Un autre grand mensonge de l'histoire, les Armes de Destruction Massive (ADM) inventées de toutes pièces par l'administration Bush pour justifier l'intervention militaire en Irak dont nous subissons aujourd'hui encore les conséquences dramatiques (5). La liste est longue, mais c'est le même processus qui a été utilisé en Yougoslavie contre Milosevic, en Afghanistan contre Najibullah, en Libye contre Kadhafi et aujourd'hui en Syrie contre Bachar Al-Assad.

 

Et pourtant ce sont ces mêmes pays, leurs médias et leurs intellectuels qui osent parler aujourd'hui de crimes de guerre, de barbarie, de propagande et comparent Alep à Sarajevo et à Guernica (6). C'est l'histoire du criminel qui crie halte au crime. Quel cynisme ! Quelle légitimité et quelle crédibilité peut-on encore accorder à leurs discours et à leurs jérémiades ? Aucune !

 

Cela ne signifie nullement qu'il n y a pas eu des morts, des blessés et des exactions contre les civils à Alep et dans toute la Syrie, mais la question fondamentale est de savoir qui a créé cette situation, qui est responsable de cette tragédie humaine ? Qui au départ a envahi militairement l'Irak faisant des centaines de milliers de morts innocents (7) et créant du même coup les conditions propices au développement des groupes terroristes qui seront utilisés par la suite contre le régime syrien ? Mais ce qui est vrai de l’Irak ne l’est pas moins de la Libye. Rappelons tout de même que les crimes perpétrés contre le peuple libyen ont été commis sous la bannière de la protection des civils et de l’aide humanitaire comme le précise la résolution 1973 de l’ONU : «  Le Conseil de sécurité(...) se déclarant résolu à assurer la protection des civils et des secteurs où vivent des civils, et à assurer l’acheminement sans obstacle ni contretemps de l’aide humanitaire » ! (8). On connaît aujourd'hui les conséquences de cette aide humanitaire sur le peuple libyen (9).

 

Les syriens à l'instar des autres peuples sont capables de régler eux-mêmes leurs problèmes internes. Il appartient au peuple syrien et à lui seul de décider de son destin. Il n' a surtout pas besoin des pays impérialistes dont toute l'histoire n'est qu'une suite de crimes, de conquêtes coloniales et d'asservissement des peuples.

 

Mohamed Belaali

 

-------------------------------------

(1)https://www.monde-diplomatique.fr/2016/12/EL_KHOURY/56922

(2)http://www.belaali.com/2014/11/le-terrorisme-produit-authentique-de-l-imperialisme.html

(3)https://legrandsoir.info/les-guerres-profanes-de-l-arabie-saoudite-au-yemen.html

(4)https://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2009-12-21-Timisoara

(5)http://www.monde-diplomatique.fr/2003/07/RAMONET/10193

(6)http://www.lorientlejour.com/article/1009409/une-guerre-des-mots-autour-dalep.html

(7) http://www.justforeignpolicy.org/iraq/iraqdeaths_fr.html

(8)http://www.lemonde.fr/afrique/article/2011/03/18/le-texte-de-la-resolution-sur-le-libye_1494976_3212.html

(9)http://www.belaali.com/article-la-libye-apres-l-intervention-imperialiste-108002868.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • fred.foyn 19 décembre 2016 09:43

    A la demande de Assad, Poutine (et ses alliés) à su imposer sa LOI en Syrie face à des occidentaux incompétents et démunis..
    Obama (et ses caniches) pètent les plombs ne sachant pas quoi faire devant l’intelligence du maitre du Kremlin...
    Que vont faire en représailles les ’Fous de dieu..).. ?


    • JBL1960 JBL1960 19 décembre 2016 16:33

      @fred.foyn Avez-vous vraiment lu l’article ? Parce que la conclusion est limpide tout de même : Les syriens à l’instar des autres peuples sont capables de régler eux-mêmes leurs problèmes internes. Il appartient au peuple syrien et à lui seul de décider de son destin.

      Dans mon billet de blog, c’est exactement ce que je dis = Tous les peuples qui résistent et qui s’éveillent ont besoin de notre soutien total… LES PEUPLES ; PAS LES POUVOIRS POLITIQUES ; PAS LES MONARCHIES, OLIGARCHIES, PLOUTOCRATIES RÉGNANTES ► JUSTE LES PEUPLES, LES GENS ORDINAIRES ; NOUS ! Tenez, c’est là = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/12/18/juste-une-mise-au-point/

      Et ce matin, j’ai enfoncé le clou si j’ose dire avec ce billet = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/12/19/otan-en-emporte-le-flan-by/ Et donc, on apprend que la Russie, « qui soutient le régime de Bachar al-Assad », a renoncé à son droit de véto... Les pouvoirs politiques quels qu’ils soient, et ça n’enlève rien à l’intelligence de Poutine, au contraire, se préoccupe de leurs intérêts, le peuple n’est qu’une variable d’ajustement.

      La preuve par la liste des licenciements mondiaux que tient à jour Jovanovic et que j’ai extirpé en rappelant en concluant qu’il existe la solution à 10% et qu’on ferait mieux de l’essayer plutôt que de se faire saigner comme des mougeons ! https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/12/19/la-charrette-de-noel/


    • leypanou 19 décembre 2016 10:21

      Vous auriez écouté le candidat EELV Yannick Jadot sur LCP tout à l’heure, vous auriez été stupéfait de la position : et tout y allait, avec le sempiternel bombardement des hôpitaux et des écoles, tuant des femmes et des enfants.

      Il a même parlé de liste Magnitsky pour prétendûment sanctionner les responsables russes. Je ne sais pas combien de voix il aura aux présidentielles, mais ce nombre donne une idée de l’état de d’abrutissement de la population française.

      Quand on vu le pitoyable voyage raté de Cécile Duflot à Alep, la question se pose : la pseudo-écologie rend elle stupide ?


      • izarn izarn 19 décembre 2016 11:09

        @leypanou
        EELV va retourner au néant, d’autant plus que le PS n’a plus aucun poste à leur donner à l’Assemblée Nationale. Ils auront trop de problème pour limiter les dégats au PS !
        Adios !


      • JL JL 19 décembre 2016 11:14

        @leypanou,

         
        Yannick Jado, même discours que Cohn Bendit ?

      • Shawford Shawford 19 décembre 2016 11:26

        @JL

        Salut JL, tu voteras pour la publication de l’article en suivant sur AV si je le propose en modération ?

        https://medium.com/@shawford/alep-on-a-tous-sauv%C3%A9-le-soldat-alabed-bana-8a8d9f979d2f#.huctqddyn


      • leypanou 19 décembre 2016 12:32

        @JL
        C’est de la même mouvance tout çà : l’interventionnisme impérialisme sous couvert de défense des civils et de la démocratie.
        Pour la demande de Shawford plus bas, je vous donne ce lien : 2mn30 de vidéo, intéressant. Même si l’article de Shawford essaie d’être neutre, tout cela provient de la même propagande et des milliers de gogos parisiens ont participé à la mascarade organisée par la mairie de Paris sous prétexte de solidarité avec Alep.


      • JL JL 19 décembre 2016 13:21

        @Shawford
         

         je ne sais pas : on verra bien. Mais promis : si je refuse, je dirai pourquoi.

      • Shawford Shawford 19 décembre 2016 13:40

        @JL

        Sympa, c’est effectivement tout ce que je suis en droit de demander ici smiley . Il est en modo


      • baldis30 19 décembre 2016 18:42

        @JL

        pire !


      • MagicBuster 19 décembre 2016 11:15

        Mohamed —

        Si tu as raison - ta place est en Syrie.


        • eric 19 décembre 2016 13:55

          Un vaste tissu d’âneries qui prend les peuples du monde non occidental pour des andouilles, les américains pour des surhommes, les répressions pour des génocides et les vessies pour des lanternes.

          Pinochet ! On vient de réévaluer le nombre de victimes à la hausse depuis la commission Rettig : on est passé de 2900 à 3200...En 16 ans quand même....et il y a entre 30 et 40 ans. Peut on raisonnablement comparer cela avec les souffrances que les différentes factions arabes infligent à leurs peuples par les temps qui courent ? Rien que les algériens sont parvenu à entre 90 et 150 000 morts suivant les sources, en moitié moins de temps !

          Imaginer que les « impérialistes » aient été capable de "déstabiliser de grands pays comme le Chili, l’Indonésie, mais pas le petit Cuba, ou le encore plus petit Nicaragua....

          Quand j’étais en Syrie, de mémoire, il devait y avoir 17 polices secrètes connues sans parler des clandestines. La voiture qui me faisait passer la frontière contenait du sucre en poudre planqué un peu partout car comme tous les régime socialisant, le Baas était parvenu à créer nombre de déficit variés. A Alep, j’habitai chez des jeunes frères musulmans, bardés de diplôme, comme souvent les jeunes dans les pays socialisant, et sans emplois...particulièrement aigris et fous furieux de voir les partages tribaux, partisans et familiaux entre dirigeant de la grande république socialiste arabe syrienne.

          Je ne pense pas qu’ils aient eu besoin de beaucoup d’impérialistes pour être mécontent.

          Les preuves des origines principalement endogènes de secousses internationales actuelles sont nombreuses.

          Il est toujours plus facile d’acheter du pétrole aux prix du marché pendant la paix que de financer des guerres. La nature faisant bien les chose, beaucoup de pétrole se trouve dans des zones soit ou il est difficile de faire pousser à manger, soit ou les gens ne sont pas doué pour cela, soit les deux.

          Il y a des tas de zones du monde qui ont été colonisées, impérialisées, et qui s’en sortent remarquablement. Notamment en Asie.

          Les catastrophes actuelles adviennent soit dans des pays socialistes ou ex socialistes, soit musulmans, soit arabe,soit les deux soit les trois.

          Un hasard ? Peut être...Mais je crois plus dans les nouvelles générations arabes musulmanes qui disent, nous avons un problème et il faudrait que nous fassions quelque chose que ceux qui ressassent éternellement qu’ils ont dans la merde parce que les francs sont venus aidé les chrétiens d’orient majoritaire et réduits à la soumissions par des envahisseurs très cruels au 11 ème siècle......


          • soi même 19 décembre 2016 14:19

            Réseau Voltaire — Les jihadistes présents à Alep-Est ont été autorisés à rejoindre, selon leur choix, Idleb (Al-Qaïda) ou Rakka (Daesh), ou à se constituer prisonniers. Ils y ont été acheminés par autobus sous la responsabilité de la Syrie et de la Russie et en présence de représentants de l’Onu.

            Certains d’entre eux ont tenté de fuir en se mêlant à la population civile. Les services de Renseignement sont parvenus à en identifier et à en arrêter plus de 1 500 lors de l’enregistrement des 120 000 habitants.

            Le député et président de la Chambre de commerce d’Alep, Farès Shehabi, a publié une première liste non-exhaustive de 14 officiers étrangers faits prisonniers dans le bunker de l’Otan. Il s’agit de :

            Mutaz Kanoğlu — Turquie
            David Scott Winer — États-Unis
            David Shlomo Aram — Israël
            Muhamad Tamimi — Qatar
            Muhamad Ahmad Assabian — Arabie saoudite
            Abd-el-Menham Fahd al Harij — Arabie saoudite
            Islam Salam Ezzahran Al Hajlan — Arabie saoudite
            Ahmed Ben Naoufel Al Darij — Arabie saoudite
            Muhamad Hassan Al Sabihi — Arabie saoudite
            Hamad Fahad Al Dousri — Arabie saoudite
            Amjad Qassem Al Tiraoui — Jordanie
            Qassem Saad Al Shamry — Arabie saoudite
            Ayman Qassem Al Thahalbi — Arabie saoudite
            Mohamed Ech-Chafihi El Idrissi — Maroc

            Cette liste ne comporte les noms que des officiers ayant décliné leur identité. À l’évidence, d’autres prisonniers représentent d’autres États impliqués dans cette guerre contre la République arabe syrienne. Conformément à la Convention de Genève aucune image ne sera publiée.

            En février 2012, une quarantaine d’officiers turcs et une vingtaine d’officiers français avaient été restitués à leur armée d’origine, soit par l’intermédiaire de Mikhaïl Fradkov (directeur des services de Renseignement russe), soit directement à l’amiral Edouard Guillaud (chef d’état-major français) à la frontière libanaise.


            • MagicBuster 19 décembre 2016 16:04

              @soi même
              Bonjour — Je suis très étonné de cette information.

              Je cherche une autre source que Réseau Voltaire.... pas facile : N’hésitez pas à aider à trouver ceux que ça intéresse.

              Ca ne passera pas sur BFMTV . . .



            • MagicBuster 19 décembre 2016 16:46

              @doctorix

              Merci ;-D

              C’est dingue cette histoire ....


            • soi même 19 décembre 2016 17:24

              @doctorix, je suis curieux quel ronde de jambe notre diplomatie va faire à cette nouvelle ; 


              Les forces spéciales syriennes capturent 128 officiers des forces de la coalition à Alep
              donc 21 Français (OTAN) ?


            • baldis30 19 décembre 2016 18:52

              @soi même
              bonsoir,

              confirmation(s) en ce qui concerne des français ?


            • njama njama 19 décembre 2016 19:06

              @baldis30

              les sources sont forcément syriennes ou russes ... il faut vous en contenter, et concernant les français arrêtés s’ils se sont déclarés « militaires français », la Syrie, ou de son représentant à l’ONU, éventuellement par le biais des russes saura ce qu’il en est par le ministère de la Défense français qui répondra forcément, car s’ils sont militaires ils peuvent bénéficier du statut de prisonniers de guerre et de la protection de la Convention (III) de Genève relative au traitement des prisonniers de guerre, 12 août 1949.
              et vous ne connaitrez jamais leur identité, ni ne verrait de photos ou vidéos d’eux.

              Dans le cas contraire ils seront traités comme des terroristes, donc des criminels ...


            • eric 19 décembre 2016 19:07

              @soi même
              Sur les 14 évoqués, 12 viendraient de pays n’appartenant pas à l’OTAN...


            • soi même 20 décembre 2016 00:42

              @eric, vous savez très bien que l’Arabie Saoudite est un obliger des USA depuis 70ans.


            • eric 20 décembre 2016 12:17

              @soi même
              Je sais aussi que pour le moment, on a une source originale russe qui dit qu’on aurait choppé des « étrangers » dans une cave à Alep et que personne ne saurait qui ils sont...
              (i n’y a même pas le mot officier). Comme la thèse officielle des gens qui diffusent cet info est que daesh a été créé de toute pièce par les ricains et qu’ils sont aux ordre, il suffit qu’il aient piqué trois banlieusards et deux saoudiens pour affirmer que l’état major US vient d’être capturé...


            • njama njama 20 décembre 2016 12:23

              @eric
              j’espère que cela vous ira comme source officielle ...

              ONU : Le Dr Bachar al-Jaafari confirme les rumeurs concernant la collaboration d’officiers étrangers avec les terroristes retranchés à l’est d’Alep
              lundi 19 décembre 2016, par Comité Valmy Voici les points essentiels de sa déclaration en réponse aux questions des journalistes :

              [............]
              Qu’allons-nous faire des officiers des renseignements étrangers ? Nous allons les arrêter et vous les montrer, mon ami. J’ai donné leurs noms il y a quelques minutes. Vous voulez qu’on vous les montre, on vous les montrera.

              • Oui ces agents des renseignements étrangers, dont j’ai donné le liste il y a quelques minutes, sont toujours présents dans les quartiers est d’Alep et c’est pourquoi vous avez assisté aux initiatives hystériques de la France, de la Grande Bretagne et des Américains, parce qu’ils voulaient garantir leur sécurité et les sortir de la partie est d’Alep.

              • Comment avons-nous pu les identifier nommément ? Sans doute parce que nous n’avons pas de solides services de renseignements…

              http://www.comite-valmy.org/spip.php?article8008


            • DACH 19 décembre 2016 18:35

               la Syrie du clan Assad n’a-t-elle pas eu un comportement de gvt impérialiste vis-à-vis du Liban aux 4 grandes familles : sunnites, chiites, chrétiens et Druzes ?.


              • covadonga*722 covadonga*722 19 décembre 2016 18:46

                @DACH
                absolument mais l’on peu supposer que c’est lié a l’artificialité de la frontière vous remarquerez 

                que les 4 composantes que vous décrivez existes en Syrie.
                Reste que pour le modeste intervenant an « finul » que je fus l’état voisin qui a détruit le Liban est Hébreu. 

              • njama njama 19 décembre 2016 19:18

                @DACH

                « le clan Assad » est une invention des médias, de même que la confessionnalisation du conflit en Syrie qui n’est pas une réalité syrienne.
                 
                gvt impérialiste vis-à-vis du Liban

                C’est le Liban qui avait demandé l’aide de la Syrie dans les années 70

                Chronologie du Liban (1943-2012)
                [...]
                Avril 75-janvier 1976 : les combats opposent les milices chrétiennes conservatrices aux palestino-progressistes (Palestiniens et gauche libanaise). La Syrie soutient ces derniers, tout en proclamant sa neutralité.
                Juin 1976 : renversement d’alliance de la Syrie qui envoie des troupes au Liban à la demande du camp chrétien. Déroute des Palestino-progressistes.
                Novembre 1976 : fin officielle de la guerre.
                ...
                http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/chronologie-du-liban-1943-2012_492580.html


              • njama njama 19 décembre 2016 19:24

                @DACH
                La Syrie protège les chrétiens du moyen-orient, la Russie de même, ... ce qui n’arrange pas Israël qui préférerait une opposition entre juifs et musulmans, quelque part pour dire que c’est l’Islam le problème... et pas nous. Sauf que les chrétiens d’orient sont d’abord « arabes », et l’arabité ne peut se diviser.
                Les chrétiens d’orient sont une épine dans le pied d’Israël ... smiley


              • DACH 19 décembre 2016 19:53

                @njama
                Le clan Assad n’a jamais caché ses intentions d’annexer le Liban sous des formes d’intensité variable au gré des circonstances. Il a su profiter de la désunion des familles libanaises, qui ont été tenté de jouer avec le chat syrien.sans parler de la tentative des palestiniens après le septembre noir de Jordanie et leur expulsion. Les gvt libanais n’ont fait assassiner aucun dirigeant syrien. L’inverse est un long cortège d’attentats qui n’est d’ailleurs pas terminé.


              • njama njama 19 décembre 2016 20:34

                @DACH

                dans le cas de figure je crois que vous confondez manifestement Syrie et Israël
                Le projet de déstabiliser le Liban date au moins de Ben Gourion. Il l’exprimait déjà clairement il y a 60 ans :
                 « Lettre de David Ben Gourion à Moshe Sharett, alors Premier ministre d’Israël, l’incitant à exécuter un plan de démembrement et de déstabilisation du Liban.

                "Il est possible (en politique, il n’y a jamais de certitude) que maintenant le moment soit favorable pour provoquer la création d’un État chrétien à nos côtés. Sans notre initiative et notre aide, la chose n’aura pas lieu. Je pense qu’actuellement c’est notre tâche essentielle ou tout du moins l’une des tâches essentielles de notre politique extérieure, et il faut investir des moyens, du temps, de l’énergie, et agir par tous les moyens de nature à entraîner un changement fondamental au Liban."



              • DACH 19 décembre 2016 19:16

                On peut prévoir que les frontières vont être redéfinies, non par une diplomatie apaisée mais par des conflits plus étendus, plus intenses et plus cruels encore. La diplomatie viendra après pour confirmer les exigences des vainqueurs.

                Un état kurde est dans la ligne de mire, mais aura à faire face à une hostilité quasi génétique des chiites et des turques ottomans. L’assassinat de l’ambassadeur russe par un membre turque de son service de sécurité en dit long sur le délitement de l’état Erdogan. Rappels de celui de Sadate ou de Indira Gandhi.

                Les Russes vont souffrir,car ils sont aussi alliés à des islamistes, dont ceux de K en Tchéchénie. Kadhirov est un mafieu islamiste, allié de Poutine, qui partage avec lui des intérêts financiers lourds, et ils font face aussi en Syrie à plus de 1.000 tchéchènes aussi islamistes mais du camp de Daech. Le non engagement des occidentaux au moment où il fallait intervenir, l’épisode des armes chimiques à l’usage avéré par les troupes d’Assad, va se payer encore plus cher, pour les occidentaux comme pour les russes. Hélas.

                Alep ? Victoire à la Pyrrhus. Victoire militaire tactique. Mais défaite pour l’adhésion des syriens au clan Assad. Trop d’étrangers dans les 2 camps. Le nationalisme syrien anti Assad va s’en retrouver renforcé.

                Quant aux migrants en France demandeurs d’asile, l’interdiction socialiste de trouver un travail est un contre sens vis-à-vis de l’intégration / assimilation.

                Preuve de plus que l’on ne sait comprendre et maîtriser les flux migratoires de migrants illégaux.


                • njama njama 19 décembre 2016 19:29

                  @DACH
                  Arrêtez de dire n’importe quoi

                  Un état kurde est dans la ligne de mire, mais aura à faire face à une hostilité quasi génétique des chiites et des turques ottomans.
                  Eh bien, non, vous vous trompez, car l’impossibilité d’un État kurde tient seulement au fait qu’il y en a en Turquie, en Syrie, en Iran, en Irak. Et rien qu’en Syrie ils sont concentrés dans 3 régions séparées, et plus un million de kurdes vivent à Damas et alentours. Comment voulez-vous rassembler ça pour faire un État kurde ?


                • DACH 19 décembre 2016 19:35

                  @njama
                  Vous pensez n’importe comment ! Allez sur le terrain interroger les Kurdes, et vous en reparlerez différemment.
                  Comment allez-vous contrer l’aspiration profonde et intense des 4 entités kurdes à devenir une nation ? Et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ?


                • Shawford Shawford 19 décembre 2016 19:36

                  @njama

                  Ça vous en toucherait une sans faire bouger l’autre si il y n’y avait aucune réponse donnée à ce commentaire, et dans l’affirmative, pourquoi ?


                • velosolex velosolex 19 décembre 2016 20:05

                  @njama

                  « Arrêtez de dire n’importe quoi »
                  On sent en vous des pensées fulgurantes, des points de vue définitifs, réglant des confilts millénaires une fois pour toutes.
                  . Pourquoi ne pas vous faire parachuter chez les kurdes, et tenter de les convaincre qu’ils sont tous ballots, que leurs rêves d’un état est irréalisable. 
                  « Arrêtez de dire n’importe quoi ! »
                  Vous risquez bien de vous apercevoir, en prenant vos jambes à votre cou, que les kurdes irakiens, turques, et Syriens auront vite fait l’unité autour de vous.

                • njama njama 19 décembre 2016 20:23

                  @velosolex et aux autres
                   
                  la Syrie (de feu la Grande Syrie, alias le Bilad al Cham) est une magnifique mosaïque multiethnique, multiconfessionnelle, multiculturelle depuis des siècles et des siècles ... ce qui est aussi son immense charme
                  Arrêtez un peu de vouloir mettre chacun dans des cases et de chercher à manipuler les gens avec le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes en vous mettant à leurs places. Occupez vous des basques, des corses, des bretons, ... 

                  sur l’unité des kurdes, vous êtes assez mal renseigné.
                  Comment dans ces conditions des syriens kurdes pourraient-ils seulement imaginer un Kurdistan réalisable, viable, c’est une équation impossible. Il n’y a juste que cette sinistre coalition qui essaient (inutilement) de les persuader pour qu’ils combattent le régime de Damas ...

                  Il y a deux point sûrs, les kurdes ne s’entendront jamais avec les islamistes, et ils n’ont jamais jusqu’à aujourd’hui combattu l’armée syrienne. Le régime de Damas a même armé leurs milices, leur fournit des aides, et n’est pas hostile dans le principe à une plus large autonomie ou représentativité, ce qui est le principe même de la démocratie ...

                  « Mais qu’est-ce qu’un Kurde syrien ou un Syrien kurde ? »
                  Je vous invite à lire cet article qui nous livre un témoignage de première main lequel pourrait figurer dans les moments d’anthologie politique et historique sur la question des kurdes syriens

                  Un grand merci au passage à la vaillante et infatigable Mouna Alno-Nakhal pour ses excellentes traductions et de nous avoir tant informés !

                  M. Omar Oussi, membre du parlement syrien, président de l’« Initiative nationale des Kurdes syriens », membre de la délégation de la République arabe syrienne rendue à la « Réunion de Genève 3 » le 28 Janvier 2016 pour des pourparlers de paix qui n’ont pas eu lieu, répond à cette question au cours d’une émission de la télévision nationale syrienne [NdT].

                  Nous, le Kurdes de Syrie…
                  Omar Oussi, 23 février 2016
                  Source : Al-Fadaiya, M. Oussi est interrogé par Mme Alissar Maala

                  À la question posée par un journaliste de l’AFP : « Êtes-vous prêt à accorder aux Kurdes un gouvernement régional autonome au nord de la Syrie, après la fin du conflit ? », le président Bachar al-Assad a répondu :
                  « Cette question dépend directement de la Constitution syrienne ; laquelle, comme vous le savez, n’est pas donnée par un gouvernement, mais par toutes les composantes du peuple consultées par référendum. C’est donc une question qui doit concerner la nation et non s’adresser à un responsable syrien, qu’il s’agisse de gouvernement autonome, de fédération, de décentralisation ou autre. Tous ces sujets feront partie du dialogue politique à venir, mais je veux vous affirmer que les Kurdes font partie du tissu national syrien » [1].

                  Une évidence qui semble poser problème là il où reste commode d’en trouver un pour travailler à démanteler la Syrie et l’offrir, par petits bouts, à ceux qui ont déjà fait main basse sur le Sandjak d’Alexandrette, le Golan syrien occupé, et leurs alliés d’hier et d’aujourd’hui. Mais qu’est-ce qu’un Kurde syrien ou un Syrien kurde ?
                  [..............]
                  lire l’article : http://www.legrandsoir.info/nous-le-kurdes-de-syrie.html


                  autre court extrait très significatif :

                  "Je répète, à ceux qui nous écoutent, que la question kurde en Syrie est différente de celles qui se posent au Kurdistan turc, irakien et même iranien. Les régions kurdes de Syrie sont le maillon le plus faible de la « cause kurde » puisque, comme je l’ai déjà dit, ce sont des régions de mixité par excellence : un tiers de kurdes, un tiers d’arabes, un tiers de chrétiens. C’est ainsi !

                  Par conséquent, même si certains extrémistes kurdes voulaient établir une entité politique indépendante en territoire syrien, ils ne le pourront pas, faute d’assise populaire et géographique. Les trois cantons kurdes du nord, géographiquement séparés les uns des autres, sont donc la région de Qamishli [Al-Jazira], Kobané et Efrin ; alors que nous avons un million de Kurdes rien qu’à Damas et aussi dans certaines de ses banlieues malheureuses, d’où est probablement partie l’idée des trois cantons kurdes et de leur administration autonome."


                • njama njama 19 décembre 2016 20:26


                  pour l’éclairage de l’article d’Antoine Charpentier [Les Kurdes de Syrie, entre rêve et trêve : quel avenir ? Agoravox 15 septembre 2016] cet extrait de l’interview citée ci-dessus Nous, le Kurdes de Syrie… Omar Oussi, :

                  Mais aujourd’hui et au bout de ces cinq années de guerre contre la Syrie, même des opposants syriens kurdes ont fini par adopter notre point de vue. C’est pourquoi, il faut que ceux qui nous écoutent sachent que les élites kurdes ne sont pas toutes engagées dans l’ « opposition » [4]. En effet, nous pouvons diviser la scène kurde syrienne en trois catégories :

                  - Des petits partis favorables au « Conseil national kurde » [CNK] parrainé par Massoud Barzani en Irak [5], dont un seul représentant syrien faisait partie de la délégation du « groupe de Riyad », sélectionné par la Turquie, l’Arabie saoudite et les États ennemis, lors des pourparlers de Genève 3

                  - Le PYD, le plus important des partis syriens kurdes, écarté de Genève 3 par un veto turc, avec l’approbation des USA et des Saoudiens  ; ce qui implique que nous, les Kurdes, devrions comprendre qui sont nos alliés et qui se tient derrière la tragédie humaine de notre peuple

                  - Un important courant populaire regroupant 60 à 70% des Kurdes syriens présents dans toutes les régions de Syrie et qui font partie intégrante de la patrie syrienne et soutiennent son État. […]


                • DACH 19 décembre 2016 20:31

                  @njama
                  Les opinions de quelques uns, dont on sait la provenance, ne change rien à l’ambition d’autres dirigeants kurdes, et est en contradiction avec une grande majorité des kurdes des 4 pays.
                  Votre envie de croire à autres choses qui vous plait sera démentie par les faits à venir. Et puis, si dans notre groupe les avis sont nuancés, on est tous d’accord pour reconnaître le droit des Kurdes à construire une nation et un pays démocratique, en accord avec le droit des peuples.... que vous niez.... Et ce même les marxistes kurdes.
                  Vos fantasmes véhéments n’y changeront rien.


                • velosolex velosolex 19 décembre 2016 19:59

                  Je me méfie toujours des gens qui sont borgnes, et de façon volontaires. Cette façon de se tourner toujours du coté qui les arrange. Un euphémisme de dire que cet article est une supercherie..Cette longue arrange pour nous dire que tous les dictateurs corrompus sont issus du même bloc par exemple, Des points de vue infeodalisés et si ridicules qu’on a presque envie de rire. Sans doute notre auteur trouve t’il regrettable que Mladic et Misolevic n’ai pas pu terminer leur boulot de purification ethnique en ex yougoslavie, entre autre perle.....

                  Une avancée tout de même, voilà que notre homme semble reconnaître que les habitants d’Alep ont eu quelques problèmes, outre la qualité du savon qui a surement baissé, et qu’ils ne pourrons pas fêter le nouvel an aussi bien que naguère ; ce qui était vu encore hier comme une manipulation des « merdias mainstream »...Bien sûr, mais la faute à qui. Et nous voilà convaincu de nouveau de risquer un nouveau torticolis, en penchant la tête où ça arrange
                  « Cela ne signifie nullement qu’il n y a pas eu des morts, des blessés et des exactions contre les civils à Alep et dans toute la Syrie, mais la question fondamentale est de savoir qui a créé cette situation, qui est responsable de cette tragédie humaine ? »
                  Voilà, il faudra vous démerder avec ça, Holmes...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mohamed Belaali


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès